Vous êtes sur la page 1sur 17

Université de 20 aout 1955 Skikda

Faculté de technologie
Département: pétrochimie et génie des Procèdes
Licence Automatisation et contrôle
chimie organique industrielle
Exposé sur:
LE DISSALAGE DU BRUT
Réaliser par :
BOUDAS Redouane
BOULAKHRAS Nouh
MOKHTARI Zayd
BENLEMBAREK SALAH EDDINE

Dirigé par : ZOUAOUI


PLAN DE TRAVAIL:
I/ Introduction
II/ Généralité sur les sels
III/ Théorie Sur Les Emulsions
IV/ Mécanisme du dessalage électrostatique
V/Fonctionnement d’un dessaleur électrostatique
VI/ Avantages et inconvénients

2
I/ INTRODUCTION:
Le pétrole brut contient souvent de l’eau, des sels, des solides en
suspension et des traces des métaux solubles dans l’eau. La salinité de
ce dernier est limité à 40 mg/l et BSW (Eau en suspension +
sédiments) soit inferieure à 1%, pour cette raison des techniques
avancés
et des recherches continus sur le brut pour éliminer les sels et l’eau
contenus dans le brut, dont le but de sauver les installations de
traitement et de raffinage, et d’améliorer le prix de vente du baril. En
effet, la première étape du raffinage consiste à éliminer ces
contaminants par le dessalage (déshydratation) pour réduire la
corrosion, le colmatage et l’encrassement des installations .
-Le dessalage du pétrole est une opération essentielle, car elle
conditionne la bonne marche des traitements en aval .Il consiste à
éliminer au maximum la phase aqueuse par un traitement convenable,
et à dissoudre les cristaux de sels dans une eau d’apport puis à séparer
3
cette eau.
II/ GÉNÉRALITÉ SUR LES SELS :
II/1- NATURE DE SEL :
Dans les bruts salés, les sels pris en considération sont
essentiellement des chlorures dont larépartition est
approximativement :
*MgCl2 (chlorure de magnésium) = 20%,
*CaCl2 (chlorure de calcium) = 10%,
*NaCl (chlorure de sodium) = 70%.
Ces sels sont présents soit :
*Sous forme de cristaux ;
*Ionisés dans l’eau présente dans le brut .
II/2- INCONVÉNIENTS DES SELS :
- La diminution de la capacité de production suite à la 4
réduction de la section de passage (l’encrassement).
- La diminution du coefficient de transfert de chaleur dans les
échangeurs causée par la mauvaise conductivité des dépôts de sels.
- La perforation et la rupture des tubes des fours et des échangeurs
(corrosion).
- Formation des hydroxydes et des acides par l’hydrolyse des sels .
Pendant la distillation du brut les chlorures se décomposent pour
former l’acide chlorhydrique (HCl)
qui attaque les parties métalliques comme le montre sur les réactions
suivant:
*La corrosion est plus grande en présence de sulfure d’hydrogène :
Fe + H2S FeS + H2
FeS + 2 HCl FeCl2 + H2S
*L’acide chlorhydrique attaque le fer :
2 HCl + Fe FeCl2 + H2

5
III/ THÉORIE SUR LES EMULSIONS :
III/1- DÉFINITION DE L’ÉMULSION :

Une émulsion est définie comme un mélange de deux


liquides immiscibles dont l’un est dispersé sous forme de
fines gouttelettes, dans l’autre, le liquide enveloppant
constitue la phase continue ou externe, le liquide dispersé
constitue la phase interne, nous appellerons par
émulsion stable, une émulsion qui ne peut pas être rompue
sans avoir recours à certaines formes de traitement.
Dans le cas d'une huile brute ou d'une émulsion ordinaire,
il s'agit d'une dispersion de gouttelettes d'eau dans l'huile

6
Figure (I.1) :
Photomicrographie d'une
émulsion huile-dans-eau

III/3- PROCÉDÉS DES DÉSINTÉGRATIONS DES


ÉMULSIONS:
IL EXISTE TROIS PRINCIPAUX TYPES DES PROCÉDÉS :
- PROCÉDÉ MÉCANIQUE.
- PROCÉDÉ CHIMIQUE.
- PROCÉDÉ ÉLECTRIQUE.
CHACUN DE CES PROCÉDÉS A POUR BUT DE
RASSEMBLER LES GOUTTELETTES D’EAU EN GROSSES
GOUTTES SUSCEPTIBLES DE SE DÉPOSER
RAPIDEMENT AU FOND DU DÉCANTEUR.
7
A. procédé chimique :
La désintégration des émulsions au moyen des produits chimiques
(agents désémulsifiants) peut être obtenue par :
- Le déplacement par absorption de l’agent émulsifiant actif par un
produit à effet tensioactif plus puissant et à solidité moindre de la
pellicule absorbante.
- La formation d’émulsions de types opposés (inversion de phases).
- La dissolution de la pellicule absorbante du fait de sa réaction
chimique en présence de l’agent émulsifiant introduit dans l’émulsion.
Le choix de désémulsifiants dépend de la nature du pétrole, de la
quantité et de la composition de la phase aqueuse, de l’intensité de
malaxage, de la température et de la vitesse de décantation…etc .
B. Procédé électrique :
Le brut contient de l’eau et des sels sous forme d’une émulsion très
stable, le dessaleur électrostatique apporte sous une forme efficace
l’énergie nécessaire à la destruction de ces émulsions. En effet, les
particules reçoivent sous l’effet d’un champ électrique alternatif à
haute tension des charges de polarité opposée. 8
Lorsque la charge atteinte un potentiel suffisamment élevé,
l’enveloppe diélectrique est percée, et par
conséquent, les fines gouttelettes d’eau se joignent en formant des
gouttes plus grosses qui se déposent facilement au fond du
réservoir
IV/ Mécanisme du dessalage électrostatique :
Pour éliminer toutes les impuretés que nous venons d’évoquer, on
lave le brut à l’eau et on sépare l’eau de lavage par dessalage
électrostatique.
Le dessalage du brut comporte trois étapes successives:
*La diffusion des sels du brut dans l’eau (lavage) ;
*La coalescence des gouttelettes d’eau (par électro-coalescence) ;
*La décantation (par gravité).
a-diffusion des sels :
Il s’agit de faire passer dans l’eau les cristaux de sels contenus
dans le brut. L’objectif étant d’atteindre tous les cristaux de sels ;
il faut que l’émulsion eau-brut soit assez fine . 9
Le mélange eau-brut s’effectue normalement à travers une vanne de
mélange placée à l’entrée du dessaleur .
Pour améliorer la diffusion des cristaux de sels dans l’eau, on injecte
sous-vent l’eau pour partie à la vanne de mélange, pour partie au
refoulement de la pompe de charge.
b-Coalescence :
L’émulsion eau-brut, mélange intime de deux liquides non miscibles,
est constituée par une phase continue (le brut) et une phase dispersée
(l’eau sous forme de gouttelettes dont les dimensions varient de 1 à 10
µm). asphaltènes et soldes finement divisés (sulfure de fer, par
exemple) sont adsorbés à l’interface eau-huile, formant un film visible
au microscope. Ces agents stabilisent l’émulsion .
La difficulté de la coalescence est donc liée étroitement à la teneur en
asphaltènes des bruts traités d’une part, et à la présence de sédiments
d’autre part.
La coalescence est provoquée par un champ électrostatique.
d’attraction des gouttelettes entre elles, dues à la polarité 10
des molécules d’eau (qui tendent à s’orienter) et de
l’agitation créée par le champ électrique .
C. Décantation :

11
Nous pouvons donc résumer l’opération de dessalage par
les schémas dans la figure

12
V/ FONCTIONNEMENT D’UN DESSALEUR
ÉLECTROSTATIQUE :

-Le brut préchauffé contenant le produit chimique casseur


d'émulsion est mélangé avec l'eau préchauffée.
-L'eau est injectée dans le brut à environ 3 % à 5 % par volume de
brut arrivant.
-Le mélange de brut et l'eau passe par la vanne de mélange pour
former une émulsion.
-L’ouverture de la vanne de mélange est contrôlée par un
régulateur de pression différentielle (∆P) à travers la vanne de
mélange.
-L'émulsion entre alors dans le dessaleur par une admission
permettant la dispersion.
-Cette admission contient des aubes directrices qui permettent de
créer un écoulement laminaire.
-Ce flux laminaire de l'émulsion est envoyé dans un distributeur à 13
l'intérieur du dessaleur
Le distributeur est situé, dans l’eau, juste au- dessus du fond
du dessaleur.
L'émulsion quitte le distributeur par des trous placés tout le
long.
L'émulsion, se déplaçant lentement, forme souvent des doigts
d'émulsion se déplaçant vers le haut du dessaleur. 14
Ces doigts d'émulsion traversent de bas en haut l'eau sans
toucher les gouttelettes d'eau. Le haut de ces doigts
d’émulsions arrive alors entre les électrodes qui cassent
l'émulsion en gouttelettes d’eau et en huile.
Ces gouttelettes se polarisent puis coalescent.
L'huile continue son chemin vers le haut et quitte les
dessaleurs par la sortie. Souvent ceux sont deux sorties
jumelles situées sur le sommet du séparateur.
La sortie huile est connectée à un collecteur multi orifices
localisé à l'intérieur du dessaleur.
L'eau quitte le dessaleur par des sorties jumelles au fond du
dessaleur.
Les 2 sorties eau sont connectées à un collecteur multi
orifices localisé à l'intérieur du dessaleur.

15
VI/ Avantages et inconvénients :
VI/1- Avantages:
- Très bonne efficacité.
- Compacité, temps de séjour autour de 8mn pour les plus
récents.
- Marche dégradée possible.
- Indicateurs de dysfonctionnement en temps réel.
- Réglage possible et facile.
- Limitent la consommation de produits chimiques .
VI/2- Inconvénients:
- Teneur en eau limitée à l’entrée (15-20% maxi).
- Nécessité de deux étages si BSW élevé (déshydratation et
dessalage).
- Phase gaz interdite, d’ou le plus sou
16
MERCI À VOTRE
ATTENTION.

17