Vous êtes sur la page 1sur 58

Analyse des Contraintes

Cours 2
Vue d’Ensemble
L’analyse des contraintes est un terme générique pour
désigner des analyses dont les résultats concernent en
particulier les contraintes et les déformations. Elle est
également appelée l’analyse des structures.
ANSYS permet plusieurs types d’analyses des structures :
Statique Dynamique Transitoire
Modale Spectrale
Harmonique Dynamique Explicite
Dans cette partie, nous allons utiliser une analyse statique
linéaire pour décrire les différentes étapes à suivre dans
une analyse. La maîtrise de ces étapes vous permettra
d’apprendre rapidement comment effectuer d’autres
analyses.

2
...Vue d’Ensemble
Thèmes traités :
A. Etapes d’une Analyse
B. Géométrie
C. Maillage
D. Chargements
E. Résolution
F. Evaluation des Résultats
G. Vérification de la Solution
H. Travaux Pratiques

3
A. Etapes d’une Analyse
Toute analyse requiert trois étapes
principales : Pré-traitement
Pré-traitement
 Créer ou importer la géométrie du
modèle
 Mailler la géométrie
Résolution
Résolution
 Appliquer les Chargements
 Résolution
Post-traitement
 Examiner les résultats Post-traitement
 Vérifier la validité de la solution

4
...Etapes d’une Analyse
On notera que le menu principal d’ANSYS est organisé
en termes de Pré-traitement, résolution et post-
traitement.

5
...Etapes d’une Analyse
Le Pré-traitement (appelée PREP7 dans ANSYS) permet de fournir
la majorité des données d’entrée au programme.
Sa fonction principale est de générer le modèle éléments finis et
consiste principalement à définir des noeuds, des éléments et les
propriétés des matériaux. Vous pouvez également utiliser PREP7
pour appliquer les chargements.
Habituellement, cette étape commence par la définition de la
géométrie du modèle.
Un modèle géométrique est typiquement utilisé pour représenter la
géométrie du modèle.
 Une représentation mathématique de type CAO définit la géométrie de
la structure.
 En fonction de l’objet à modéliser Il peut être constitué de volumes ou
simplement de surfaces.

6
B. Géométrie
Un modèle géométrique typique est défini par des volumes, des
surfaces, des lignes et des Points-Clés.
 Les Volumes sont délimités par des surfaces. Ils représentent des
objets solides.
 Les Surfaces sont délimitées par des lignes. Elles représentent les
faces d’objets solides, plats ou coques.
 Les Lignes sont délimitées par des Points-Clés. Elles représentent les
arêtes des objets.
 Les Points-Clés sont des positions dans l’espace (3-D). Ils représentent
les sommets (ou coins) des objets.

Volumes Surfaces Lignes & Points-Clés


7
...Géométrie
Il existe une hiérarchie entre les entités constituant un Volumes
modèle géométrique. Les points-clés sont les “entités
de base”. Les lignes sont construites à partir des Surfaces
points-clés, les surfaces à partir des lignes et les Lignes
volumes à partir des surfaces. Points-Clés
Cette hiérarchie reste valide quelle que que soit la
méthode utilisée pour créer le modèle géométrique.
ANSYS interdit la suppression ou la modification d’une entité d’ordre
inférieur si elle est reliée à une entité d’ordre supérieur. (Certaines
modifications sont possibles... Elles seront abordées plus loin.)

Volumes
Je vais juste
changer Surfaces Oh la la!

Surfaces
Vo
cette ligne
Lignes
lu
Lignes m
es
Points-Clés Points-Clés

8
...Géométrie
Vous pouvez soit créer un modèle géométrique avec
ANSYS ou l’importer à partir d’un autre logiciel.
Les détails des deux méthodes seront présentées plus
tard. Pour l’instant, nous allons introduire brièvement
l’importation des fichiers IGES et la mise à l’échelle de la
géométrie si nécessaire.
IGES (Initial Graphics Exchange Specification) est une
méthode de transfert de la géométrie d’un logiciel à un
autre.
 Un fichier IGES est au format ASCII, ce qui assure son transfert
entre différents systèmes informatiques.
 La plupart des logiciels, y compris ANSYS, vous permettent de
lire et d’écrire des fichiers IGES.

9
... Géométrie
Pour importer un fichier IGES dans
ANSYS :
 Utility Menu > File > Import > IGES...
Dans la boîte de dialogue qui apparaît,
choisissez No defeaturing * ( par défaut)
et appuyez sur OK (options par défauts
pour tout le reste).
Dans la seconde boîte de dialogue,
choisissez le fichier désiré et cliquez sur
OK.
 OU utiliser la commande IGESIN :
/aux15
ioptn,iges,nodefeat
igesin,filename,extension,directory
finish

* Les détails concernant la méthode No Defeaturing vs. Defeaturing et les


autres options seront présentées plus tard.
10
... Géométrie
Quand l’importation est achevée, ANSYS trace
automatiquement la géométrie.
Vous êtes libre alors de
modifier la géométrie.
 ANSYS permet de nombreuses
opérations sur le modèle
géométrique, qui seront décrites
plus tard.
 Pour l’instant, nous discuterons
de la mise à l’échelle de la
géométrie (Note: le changement
d’échelle N’EST PAS disponible
pour un fichier IGES importé
avec la méthode “Defeature” .)

11
... Géométrie
La mise à l’échelle est spécialement nécessaire lorque vous voulez
changer d’unités de mesure. Par exemple passer des pouces aux
millimètres.
Pour mettre à l’échelle un modèle sous ANSYS :

 D’abord, sauvegardez la base de données


-- ToolBar > SAVE_DB ou bien la
commande SAVE.
 Puis Main Menu > Preprocessor >
Operate > Scale > Volumes (choisissez
l’entité de plus haut niveau disponible dans
le modèle)
[Pick All] pour sélectionner tous les
volumes
puis entrez les facteurs d’échelle souhaités
pour RX, RY, RZ et mettez IMOVE sur
“Moved” au lieu de “Copied”
 Ou bien utilisez la commande VLSCALE :
vlscale,all,,,25.4,25.4,25.4,,,1

12
... Géométrie
Pré-traitement

Géométrie
 Maillage
Résolution
 Chargements
 Résolution
Post-traitement
 Examen des résultats
 Vérification de la solution
13
C. Maillage
Le Maillage est la procédure utilisée pour “remplir” le
modèle géométrique avec des noeuds et des éléments,
i.e., créer le modèle pour l’analyse en éléments finis.
 Les noeuds et les éléments sont nécessaires à la solution
éléments finis. Le modèle géométrique ne l’est pas.

maillage

modèle géométrique Modèle pour


l’analyse en
éléments finis

14
... Maillage
Il y a trois étapes pour le maillage
 Définir les attributs des éléments
 Spécifier les paramètres de contrôle du maillage
 Générer le maillage

Les attributs des éléments sont les


caractéristiques du modèle en éléments finis à
établir obligatoirement avant le maillage. Ils
comportent :
 Type des éléments
 Constantes réelles
 Propriétés des matériaux

15
... Maillage
Type d’élément
Le type d’élément est un choix important car il
détermine les caractéristiques suivantes :
 Ensemble des degrés de liberté (DDL). Un élément de type
thermique, par exemple, possède un seul degré de liberté :
TEMP, alors qu’un élément de type structural peut avoir
jusqu’à six DDL : UX, UY, UZ, ROTX, ROTY, ROTZ.
 La forme de l’élément -- brique, tétraèdre, quadrilatère,
triangle, etc.
 Dimension – 2-D (plan X-Y seulement), ou 3-D.
 Les fonctions de forme -- linéaire vs. quadratique.
ANSYS dispose d’une “bibliothèque” de plus de 150
types d’élements au choix. Les détails sur la manière
de choisir le type d’élément “correct” seront présentés
plus loin. Pour l’instant, voyons comment définir le type
d’un élément.

16
... Maillage
Pour définir le type d’un
élément :
 Preprocessor > Element
Type > Add/Edit/Delete
[Add] pour ajouter un
nouveau type d’élément
Choisissez le type désiré
(comme SOLID92) et
appuyez sur OK
[Options] pour spécifier
des options
supplémentaires pour
l’élément
 ou bien utilisez la
commande ET :
et,1,solid92

17
... Maillage
Notes:
 Le choix d’une discipline donnée dans le menu
Préférences (Menu principal > Preferences) vous
montrera seulement les types d’éléments valables
pour cette discipline.
 Vous devez définir le type d’élément au tout début du
Pré-traitement car les menus proposés dans le GUI
dépendent de l’ensemble des DDL. Par exemple, si
vous choisissez un type d’élément structural, les
choix correspondants à des Chargements thermiques
seront “grisés” ou n’apparaîtront pas du tout.

18
... Maillage
Les Constantes Réelles
Les constantes réelles sont utilisées pour les propriétés
géométriques qui ne pouvent pas être complètement
définies par la géométrie de l’élément. Par exemple :
 Un élement d’une poutre est défini par une ligne reliant deux
noeuds. Ceci définit seulement la longueur de la poutre. Pour
spécifier les propriétés de la section de la poutre, comme l’aire ou
le moment d’inertie, vous avez besoin d’utiliser des constantes
réelles.
 Un élément de coque est défini par une surface sous forme d’un
quadrilatére ou d’un triangle. Ceci définit uniquement l’aire de
cette surface mais pas son épaisseur. Pour celà, il faudra une
constante réelle.
 La plupart des éléments d’un solide 3-D ne requiert pas de
constante réelle puisque la géométrie de l’élément est définie par
ses noeuds.

19
... Maillage
Pour définir les Constantes Réelles :
 preprocessor > Real Constants
[Add] pour ajouter un nouvel ensemble de constantes réelles.
Si de multipes types d’éléments ont été définis, choisissez le type
d’élément pour lequel vous êtes en train de spécifier les constantes
réelles.
Puis entrez les valeurs des constantes réelles.
 Ou bien utilisez la famille de commandes R.
Différents types d’éléments requierent différentes
constantes réelles et quelques-uns n’en requierent
aucune. Consultez l’Element Manual , disponible en
ligne, pour plus d’informations.

20
... Maillage
Propriétés des Matériaux
Chaque analyse requiert quelques propriétés de
matériaux en entrée : Module d’Young EX pour
les éléments structuraux, conductivité thermique
KXX pour les éléments thermiques, etc.
Il y a deux façons de définir les propriétés des
matériaux :
 Bibliothèque des matériaux
 Propriétés individuelles

21
... Maillage
Utilisation de la Bibliothèque des Matériaux
Cette méthode permet de choisir un ensemble prédéfini de propriétés
pour un matériau donné.
ANSYS fournit des propriétés thermiques et structurales typiques
(linéaires seulement) de quelques matériaux courants. Mais nous vous
recommandons vivement de créer votre propre bibliothèque de
matériaux.
Pour choisir un matériau dans la
bibliothèque :
 D’abord définissez le chemin de la
bibliothèque.
Preprocessor > Material Props > Material
Library > Library Path
 Entrez le répertoire de lecture des données
concernées ex, /ansys57/matlib.
Ou bien utilisez la commande /MPLIB.

22
... Maillage
 Puis “importez” un matériau de
la bibliothèque.
Preprocessor > Material Library
> Import Library
 Choisissez les unités système. Ceci
est employé uniquement pour filtrer
la liste des fichiers affichés dans la
boîte de dialogue. ANSYS ne
reconnaît pas les unités, et
n’effectue pas de conversion d’unité.
 Choisissez le fichier du matériau

désiré, par exemple, comme Steel


AISI C1020.
Ou bien utilisez la commande
MPREAD avec l’option LIB.

23
... Maillage
Précision des Propriétés Individuelles d’un Matériau.
Cette méthode permet de préciser directement les propriétés
requises dans le GUI.

Pour spécifier
individiuellement une
propriété :
 Preprocessor > Material
Props > Material Models
Double clic sur la
propriété à définir .

24
... Maillage
Choisissez dans
l’arborescence le type
du matériau à définir.
Puis, entrez les valeurs
de la propriété
concernée.
Ou bien utilisez la
commande MP.
 mp,ex,1,30e6
 mp,prxy,1,.3

25
... Maillage
Ajout de propriétés
dépendant de la
température.
Graphique des
propriétés en fonction
de la température.

26
... Maillage
Copiez les
modèles de
matériau d’un
tableau à un
autre
Supprimez les
modèles de
matériaux

27
... Maillage
Note sur les Unités
Vous n’avez pas besoin d’informer ANSYS sur le système d’unités
que vous êtes en train d’utiliser. Vous devez simplement définir
quelles unités vous allez utiliser puis assurez-vous que votre entrée
(input) est cohérente.
 Par exemple, si le modèle géométrique est en pouces, assurez vous
que les autres données d’entrée --propriétés des matériaux, constantes
réelles, chargements, etc. -- sont également en pouces.
ANSYS N’EFFECTUE PAS de conversion d’unités. Il accepte
simplement tous les nombres entrés sans vous questionnez sur leur
validité.
La commande /UNITS vous permet de spécifier un système d’unité,
mais il s’agit simplement d’un moyen d’enregistrement qui permet
aux autres utilisateurs de votre modèle de connaître les unités que
vous avez utilisées.

28
... Maillage
Spécification des Paramètres de Contrôle du Maillage. C’est
la seconde étape du maillage.
De nombreux paramètres de contrôle sont disponibles
dans ANSYS. Pour l’instant, nous allons présenter une
méthode simple de précision de la densité du maillage,
appelée SmartSizing.
SmartSizing est un algorithme qui attribue des divisions
d’éléments à toutes les lignes du modèle basé sur la
longueur de la ligne, sa courbure et sa proximité de trous,
etc.
Vous précisez simplement le “niveau de finesse” qui varie
de 1 (maillage très fin) à 10 (maillage très grossier ) et
ANSYS s’occupe du reste.

29
... Maillage
L’outil MeshTool est le meilleur moyen de
spécifier les paramètres de contrôle du
maillage :
 Preprocessor > MeshTool.
 Activez SmartSizing. Le niveau de finesse (Size
level) prend la valeur 6 par défaut.

Génération du maillage. C’est la dernière étape


du maillage.
D’abord sauvegardez la base de données.
Puis appuyez sur [Mesh] dans MeshTool.
 Ceci fait apparaitre le pointeur. Appuyez sur [Pick
All] dans le pointeur pour voir toutes les entités.

30
... Maillage
Une fois le maillage terminé, ANSYS trace
automatiquement les éléments.
 Le tracé par défaut affiche toutes les arêtes comme des
segments de droite même pour les éléments quadratiques.
 Pour afficher la courbure des arêtes, exécutez la commande
/EFACET,2 (ou bien Utility Menu > PlotCtrls > Size and
Shape…).

31
… Maillage
Pré-traitement

Géométrie

Maillage
Résolution
 Chargements
 Résolution
Post-traitement
 Examen des résultats
 Vérification de la solution
32
D. Chargement
L’étape résolution est l’étape où l’on applique les chargements et où
le solveur calcule la solution des éléments finis.
Les chargements sont disponibles aussi bien dans le menu Pré-
traitement que dans le menu Solution.

33
... Chargement
Il exsite 5 catégories de chargements :
DDL imposées Les valeurs des DDL, comme les
déplacements dans une analyse de
contraintes ou les températures dans une
analyse thermique.
Charges concentrées Charges ponctuelles, comme les forces ou
les puissances.
Charges surfaciques Charges réparties sur une surface comme
les pressions ou les convections.
Charges volumiques Charges volumétriques ou de champ,
comme les températures (induisant une
dilatation thermique) ou la génération interne
de chaleur.
Charges d’inertie Charges dues à la masse structurale ou à
l’inertie, comme la gravité et la vitesse de
rotation.

34
... Chargement
On peut appliquer les charges soit au modèle géométrique, soit au
modèle des éléments finis (noeuds et éléments).
 L’application des charges au modèle géométrique est plus facile car le
nombre d’entités à pointer est réduit.
 De plus, les charges du modèle géométrique sont indépendantes du
maillage. On peut changer de maillage sans avoir à appliquer de
nouveau les charges.
Pression sur une ligne Pression sur les faces des éléments

Contraint Contraintes
e sur une aux noeuds
ligne
Modèle géométrique Modèle EF

Force sur un point-clé Force en un noeud

35
... Chargement
Dans le cas où les charges sont appliquées au
modèle géométrique, le solveur les transfère
automatiquement aux noeuds et aux éléments
correspondants du modèle en éléments finis. En
effet, le solveur effectue les calculs en terme
d’éléments finis.
Nous allons maintenant discuter de la manière
d’appliquer les charges structurales suivantes:
 Déplacements imposés
 Pressions
 Gravité

36
Analyse des Contraintes - Résolution
... Chargement
Déplacements imposés
Utilisés pour spécifier les blocages du modèle ( déplacements nuls ).
Peuvent correspondre à des déplacements non nuls pour tenir compte des
déflections connues
Pour appliquer les
déplacements imposés :
 Solution > -Loads- Apply >
Displacement
Choisir le type d’entité.
Pointer les entités désirées dans
la fenêtre graphique.
Puis choisir la direction du
déplacement. La valeur par
défaut est zéro.
 Ou bien utiliser la famille D des
commandes : DK, DL, DA, D.

37
... Chargement
Les déplacements imposés sont également utilisés pour imposer les
conditions aux limites (CL) dues à la symétrie ou à l’antisymétrie.
 CL symétriques :fixe les déplacements hors plan et les rotations dans le
plan.
 CL antisymétriques : fixe les déplacements dans le plan et les rotations
hors plan.

CL symétriques CL antisymétriques
UX=0 UY=UZ=0
ROTY=ROTZ=0 ROTX=0

38
... Chargement
Les pressions
Pour appliquer une presion :
 Solution > -Loads- Apply > Pressure
Choisissez le lieu d’application de la
pression -- habituellement sur des
lignes de modèles en 2-D et sur des
surfaces de modèles en 3-D.
Pointez les entités désirées dans la
fenêtre graphique.
Puis entrez la valeur de la pression.
Une valeur positive indique une
compression (agissant vers le centre de
gravité de l’élément).
 Ou bien utilisez la famille SF de
commandes : SFL, SFA, SFE, SF.

39
... Chargement
Pour un modèle en 2-D, où 500 500
L3
les pressions sont
généralement appliquée sur VALI = 500
une ligne, vous pouvez
spécifier une pression 1000
“linéaire” en entrant une 500
L3
valeur pour les extrémités I VALI = 500
et J de la ligne. VALJ = 1000
I et j sont déterminés par la
1000
direction de la ligne. Si la 500
pression varie dans le L3
mauvais sens, inverser les VALI = 1000
deux valeurs de la pression. VALJ = 500

40
... Chargement
Gravité
Pour appliquer l’accélération
gravitationnelle :
 Solution > -Loads- Apply > Gravity
 Ou bien utilisez la commande ACEL.

Notes:
 Une valeur positive de l’accélération induit une déflexion
dans la direction négative. Si Y est orienté vers le haut,
par exemple, une valeur positive de ACELY entraîne un
mouvement de la structure vers le bas.
 La densité (ou la masse sous une forme quelconque)
doit être définie pour activer la gravité et les autres
charges d’inertie.
41
... Chargement
Vérification des Charges appliquées
Les représenter graphiquement en
activant les symboles des Charges :
 Utility Menu > PlotCtrls > Symbols
 Les commandes -- /PBC, /PSF, /PBF
Ou bien les lister :
 Utility Menu > List > Loads >

42
... Chargement
Modifier et Supprimer les Charges
Pour modifier la valeur d’un
chargement, réappliquer le
chargement avec la nouvelle valeur.
Pour supprimer des charges :
 Solution > -Loads- Delete >
 Quand vous supprimez les charges
d’un modèle géométrique, ANSYS
supprime automatiquement les
charges des éléments finis
correspondants.
43
... Chargement
Pré-traitement

Géométrie

Maillage
Résolution

Chargement
 Résolution
Post-traitement
 Examen des résultats
 Vérification de la solution
44
E. Résolution
L’étape Résolution est l’étape où le solveur calcule la
solution des éléments finis.
D’abord, il est utile de revoir et d’examiner les données
d’analyse, par exemple :
 Unités cohérentes
 Types d’éléments, options et constantes réelles
 Propriétés des matériaux
Densité des charges d’inertie
Coefficient de dilatation thermique pour les contraintes thermiques
 Densité de maillage, spécialement dans les zones de
concentration des contraintes
 Valeurs et directions des charges
 Température de référence pour les dilatations thermiques

45
… Résolution
Pour lancer la résolution :
 d’abord sauvegarder la base de données !
 Puis :
Solution > -Solve- Current LS
Ou bien executer la commande SOLVE.
Le solveur écrit les résultats dans la base
de données en mémoire et dans les fichiers
de résultats, jobname.rst (or .rth, .rmg, .rfl).

Données
d’Entrée
Base de données Solveur
Fichier
Données de
Résultats Resultats Résultats

46
… Résolution
Lors de l’étape résolution, ANSYS fournit beaucoup
d’informations utiles dans la fenêtre “Output”, comme :
 Les propriétés de masse du modèle
Le calcul de la masse est très précis; les calcul du centre de gravité
et des moments d’inertie sont approximatifs
 Une plage de coefficients de la matrice des éléments
Il peut y avoir un problème avec les propriétés des matériaux ou les
constantes réelles si les rapports maximum/minimum > 1.0E8
 Dimensions du modèle, statistiques du solveur.
 Un résumé des fichiers créés et de leurs tailles :
jobname.emat - fichier de la matrice des éléments
jobname.esav - Fichier de données sauvegardées des éléments
jobname.tri - fichier de la matrice triangularisée
jobname.rst – fichier des résultats

47
… Résolution
Pré-traitement

Géométrie

Maillage
Résolution

Chargement

Résolution
Post-traitement
 Examen des Résultats
 Vérification de la solution
48
F. Examen des Résultats
Le post-traitement est l’étape finale d’une procédure d’analyse en
éléments finis.
Il est impératif d’interpréter les résultats relativement aux
hypothèses posées lors de la création du modèle et de l’étape
résolution.
Vous pourriez être amenés à prendre des décisions de conception.
Il est par conséquent utile, non seulement d’examiner attentivement
les résultats mais aussi de vérifier la validité de la solution obtenue.
ANSYS possède deux post-processeurs :
 POST1, le post-processeur général, pour l’examen d’un jeu de résultats
pour l’ensemble du modèle.
 POST26, le post-processeur à effet mémoire pour examiner les
résultats en des points choisis du modèle en fonction du temps.
Principalement utilisé pour les analyses transitoires ou non linéaires.

49
... Examen des Résultats
Examiner les résultats d’une analyse de contraintes
signifie généralement :
 Une déformée
 Les contraintes
 Les forces de réaction

Déformée
Donne une indication rapide sur la validité des directions
des chargements appliqués.
La colonne Legend montre le déplacement maximum,
DMX.
Vous pouvez également animer la déformation.

50
... Examen des résultats
Pour dessiner la
déformée:
 General Postproc >
Plot Results >
Deformed Shape
 Ou bien utilisez la
commande PLDISP.
Pour l’animation :
 Utility Menu >
PlotCtrls > Animate
> Deformed Shape
 Ou bien la commande
ANDISP.

51
... Examen des Résultats
Les contraintes
Les contraintes suivantes sont typiquement disponibles
pour un modèle 3-D :
 Composantes des contraintes— SX, SY, SZ, SXY, SYZ, SXZ
(Par défaut, il s’agit des directions cartésiennes globales)
 Contraintes principales— S1, S2, S3, SEQV (von Mises), SINT
(intensité de la contrainte TRESCA)
Elles sont mieux visualisées en courbes de niveau , pour
repérer rapidement les “points chauds” ou les zones
critiques.
 Solution nodale : Les contraintes sont moyennées aux noeuds,
montrant des courbes continues et lisses.
 Solution des éléments : pas de moyennation, ce qui résulte en
des courbes discontinues.

52
... Examen des résultats
Pour tracer les courbes de niveau de contrainte :
 General Postproc > Plot Results > Nodal Solu… ou bien la commande
PLNSOL
 General Postproc > Plot Results > Element Solu… ou bien la commande
PLESOL
Vous pouvez également animer les courbes des niveaux de contrainte :
 Utility Menu > PlotCtrls > Animate > Deformed Results... Ou bien la
commande ANCNTR

53
... Examen des résultats
Note sur le PowerGraphic
C’est le style graphique par défaut
(/GRAPH,POWER).
Trace uniquement les parties visibles et ignore
les parties cachées.
Avantages :
 Dessins rapides, graphiques nets et précis.
 Lisse, affichage proche de la photo.
 Evite la moyennation des contraintes à travers le
matériau et les constantes réelles des limites.
Pour désactiver PowerGraphic (ou activer
“graphique complet”) :
 Toolbar > POWERGRPH
 Ou bien éxécuter /GRAPH,FULL

54
... Examen des résultats
Forces de Réaction
La résultante des forces de réaction dans une direction
donnée doit être égale à la résultante des charges
appliquées dans la même direction.
Mieux visualisées sous forme de liste :
 General Postprocessor > List Results > Reaction Solution…
ou bien la commande PRRSOL

55
... Examen des résultats
Pré-traitement

Géométrie

Maillage
Résolution

Chargement

Résolution
Post-traitement
 Examen des résultats
 Vérification de la solution
56
G. Validation de la solution
Il est toujours bon d’effectuer des “vérifications
approfondies” et de s’assurer de la validité de la solution.
L’objet de la vérification dépend du problème traité,
néanmoins voici quelques questions typiques à soulever :
Est-ce que les forces de réaction équilibrent les charges
appliquées ?
Où se situe la contrainte maximale ?
 Si c’est sur une singularité, comme un point de charge, la valeur
n’est pas significative.
Les valeurs des contraintes sont-elles au delà de la limite
élastique ?
 Si c’est le cas, alors les intensités des charges sont peut être
fausses ou bien une analyse non linéaire s’impose.

57
... Validation de la solution
Est-ce que le maillage est adéquat ?
 C’est un sujet à débat mais on peut gagner confiance dans le
maillage en utilisant les données d’estimation des erreurs.
 Autres manières de tester l’adéquation du maillage :
Tracer la solution des éléments (contraintes non moyennées) et
rechercher les éléments à fort gradients de contrainte. Ces zones
sont de bons candidats à l’affinement du maillage.
Si une différence significative existe entre les courbes de niveau de
contrainte de la solution nodale (moyennée) et celles de la solution
des éléments (non moyennée), le maillage est probablement trop
lâche.
Egalement, s’ il existe une forte différence entre PowerGraphic et le
graphique complet des contraintes, le maillage est probablement
trop lâche.
Refaire le maillage en doublant le nombre d’éléments, refaire la
résolution et comparer les résultats. (Mais cette méthode n’est pas
toujours pratique).
58

Vous aimerez peut-être aussi