Vous êtes sur la page 1sur 24

Régime d’imposition des sociétés

holding offshores

Séminaire de Fiscalité : IR
Encadré par: M. Fizazi
Le régime juridique
Présentation des sociétés holding offshore

Est considérée comme société holding offshore, toute personne morale constituée
de personnes morales ou physiques de nationalité étrangère ayant pour objet
exclusif la gestion de portefeuille et la prise de participation dans les entreprises et
dont le capital est libellé en monnaies étrangères convertibles et dont toutes les
opérations sont effectuées en monnaies étrangères convertibles. « Article 27 du
Dahir 1-91-131 »
Toutefois, les personnes physiques ou morales marocaines peuvent constituer des
sociétés holding offshore ou prendre des participations dans lesdites sociétés à
condition de se conformer à la réglementation de change en vigueur.

3
Exercice de l’activité des sociétés holding
offshore
Les sociétés holding offshore peuvent effectuer librement toutes opérations entrant
dans leur objet avec les non résidents et les sociétés offshore.
Toute opération avec les résidents ne peut intervenir qu’en conformité avec les lois
et les réglementations en vigueur.

4
Exercice de l’activité des sociétés holding
offshore
Les sociétés holding offshore peuvent s’installer librement dans les places
financières suivantes à condition de notifier leur installation à l’office des changes
dans un délai maximum de 30 jours à compter de la date de leur inscription sur le
registre de commerce:
- Casanearshore

- Cette notification doit être accompagnée des statuts de la société et de la liste


de ses dirigeants et actionnaires.
- Il est à noter que les succursales des sociétés holding offshore ne peuvent être
ouvertes que dans les places financières citées précédemment.

5
Conditions de forme des sociétés holding
offshore
Dans l’enseigne des sociétés holding offshore, la raison sociale doit toujours être
immédiatement suivie par la mention « société holding offshore ».
Cette mention doit également figurer sur l’ensemble des correspondances, factures
et tout autre document de la société holding offshore.

6
Le régime de change
Régime des change

Conformément à la loi 58-90 relative aux places financières offshore, sont applicables
aux sociétés holding offshore les dispositions des articles 13, 14, 15 et 16 de ladite loi
en matière de régime de change.

Ainsi:
1- Les sociétés holding offshore ne sont soumises à aucune obligation de rapatriement de leurs revenus ou
produits à l'étranger et bénéficient d'une entière liberté de change en ce qui concerne leurs opérations avec
les non-résidents.

2- Les sociétés holding offshore peuvent effectuer librement toutes opérations financières ou bancaires en
monnaies étrangères convertibles pour leur propre compte ou pour le compte de personnes physiques ou
morales non résidentes.
Toutefois, l'octroi de crédit de toute nature à des résidents et de façon générale toute autre opération avec
les résidents sont soumis à l'autorisation préalable de l'Office des changes.

8
3- Les sociétés holding offshore doivent effectuer tous leurs règlements au Maroc au moyen de comptes en
devises ou de comptes étrangers en dirhams convertibles ouverts auprès des sociétés holding marocaines
intermédiaires agréées à cette fin par l'administration.
Pour faire face à leurs dépenses de fonctionnement au Maroc, les sociétés holding offshore peuvent détenir
une encaisse en dirhams, qui doit être alimentée par le débit de leurs comptes en devises ou de leurs
comptes étrangers en dirhams convertibles.

4- Les sociétés holding offshore peuvent, conformément à la législation en vigueur, investir librement au
Maroc et prendre des participations dans le capital de sociétés résidentes.

9
Articles 14 et 17 de l’Instruction de l’OdC
Les comptes en devises ainsi que les comptes en dirhams convertibles peuvent être ouverts au nom des
personnes physiques étrangères résidentes ou non-résidentes ainsi qu’au nom de personnes morales
étrangères, ou de leurs représentations au Maroc y compris les entités installées dans les zones financières
offshore au Maroc.

Article 159

En matière de couverture contre le risque de change au titre des règlements à partir ou à destination des
zones franches ou places financières offshore sises au Maroc font l’objet de réglementation de l’Instruction.

Ainsi, les opérations de couverture contre le risque de change ne peuvent être effectuées dans le cadre de
la présente instruction que lorsqu'elles concernent des dettes ou des créances d'opérateurs économiques
résidents. Elles doivent être libellées dans les devises cotées par Bank Al-Maghrib.
Les modalités pratiques de mise en oeuvre des instruments de couverture contre le risque de change sont
fixées par Bank Al-Maghrib.

10
Article 628
Les entreprises d’assurances et de réassurance agréées au Maroc sont autorisées à émettre en faveur de
leur clientèle des contrats d’assurances libellés en devises pour certaines opérations notamment les
risques situés dans les zones franches et offshore installées sur le territoire national.

Article 777
Les intermédiaires agréés sont habilités à transférer pour le compte des personnes morales résidentes, les
fonds nécessaires au financement de leurs investissements à l’étranger à l’exclusion des investissements
en zones franches ou places financières offshore sises au Maroc.
L’investissement marocain à l’étranger engagé par les places financières offshore n’est pas libre et
nécessite ainsi l’autorisation préalable de l’OdC.

11
Le régime fiscal
IS: Imposition temporaire au taux réduit

Imposition temporaire au taux réduit

Les sociétés holding offshore sont soumises, en ce qui concerne leurs activités, pendant les
quinze (15) premières années consécutives suivant la date de leur installation, à un impôt
forfaitaire tel que prévu à l’article 19-III-C ci-dessous, libératoire de tous autres impôts et
taxes sur les bénéfices ou les revenus.

Après expiration du délai prévu à l’alinéa précédent, les sociétés holding offshore sont
soumises à l’impôt sur les sociétés dans les conditions de droit commun (article 6-II-C-4).

 Montant de l’impôt:

Le montants de l’impôt forfaitaire sont fixés à la contre-valeur en dirhams de cinq cent


(500) dollars US par an libératoire de tous autres impôts et taxes frappant les bénéfices
ou les revenus (article 19-III-C).

13
IS: Conditions d’exonération

Pour bénéficier de l’application de l’impôt forfaitaire, les sociétés holding offshore doivent:

 Avoir pour objet exclusif la gestion de portefeuille de titres des entreprises non
résidentes et la prise de participation dans ces entreprises ;

 Avoir un capital libellé en monnaies étrangères ;

 Effectuer leurs opérations au profit des banques offshore ou des personnes physiques
ou morales non résidentes en monnaies étrangères convertibles (l’article 7-VIII).

Les sociétés holding offshore qui détiennent des titres des sociétés résidentes sont
imposables au titre des impôts, droits et taxes prévus par le CGI dans les conditions de
droit commun.

les avantages fiscaux accordés aux sociétés holding offshore sont exclusifs de tout autre
avantage prévu par d’autres dispositions législatives en matière d’encouragement à
l’investissement en application des dispositions de l’article 165-II du CGI.

14
Retenue à la source : Exonération permanente

 Distribution de dividendes:

Sont exonérés de l’impôt sur les sociétés retenu à la source les dividendes distribués par
les sociétés holding offshore à leurs actionnaires, au prorata du chiffre d’affaires offshore
correspondant aux prestations de services exonérées (Article 6-C-1).

15
TVA: Exonération avec droit à déduction

Les sociétés holding offshore sont exonérés de la taxe sur la valeur ajoutée avec bénéfice
du droit à déduction pour :
• Les opérations faites par ces sociétés régies par la loi n° 58-90 et effectuées au profit
des banques offshore ou de personnes physiques ou morales non-résidentes et payées
en monnaies étrangères convertibles;
• Les opérations effectuées par les sociétés holding offshore bénéficient du droit à
déduction au prorata du chiffre d’affaires exonéré.

16
DE: Exonération

 Exonération des droits d’enregistrements


• Sont exonérés des droits d’enregistrements les actes de constitution et d’augmentation
de capital des banques et des sociétés holding offshore.
• Bénéficient également de l’exonération, les acquisitions par lesdites banques et sociétés
holding d’immeubles, nécessaires à l’établissement de leurs sièges, agences et
succursales, sous réserve de la condition d’exonération prévue à l’article 130- VI (Article
127-IV-6).

Conditions d’exonération (article 130-VI)


• L’exonération prévue ci-dessus est acquise, sous réserve que les immeubles acquis
demeurent à l’actif des banques et sociétés holding offshore pendant au moins dix (10)
ans à compter de la date de l’obtention de l’agrément prévu par l’article 5 de la loi n°
58-90 précitée relative aux places financières offshore.

17
Recouvrement de l’impôt sur les sociétés ( IS) des sociétés
offshores
 Recouvrement par paiement spontané:

L’impôt forfaitaire dû par les banques offshore et les sociétés holding offshore doit être versé
spontanément au receveur de l’administration fiscale du lieu dont dépend le siège de ces
banques et sociétés, avant le 31 décembre de chaque année (article 170-VII)

18
Le régime douanier
Régime douanier des acquisitions

Article 21
Les banques offshore bénéficient au titre de plusieurs acquisitions de matériel, de mobilier et
biens d'équipement nécessaires à leur exploitation :
-  de l'exonération des droits et taxes dus à l'importation et de la dispense des formalités de
contrôle du commerce extérieur pour les matériel, mobilier et biens d'équipement importés
directement ou pour leur compte :
-  du remboursement des droits de douane perçus sur le matériel, le mobilier et biens
d'équipement d'origine étrangère acquis localement.

20
Régime douanier des cessions

 
Toute cession ultérieure au Maroc desdits matériel, mobilier et biens d'équipement doit être soumise à
l'accomplissement des formalités de contrôle du commerce extérieur ainsi qu'au paiement des droits et
taxes à l'importation en vigueur à la date de leur cession, calculés sur la base de leur valeur à cette date.

21
Le régime social
Régime Sociale des sociétés holding offshore

Les sociétés holding offshore peuvent recruter librement le personnel de nationalité marocaine ou étrangère
nécessaire à leur activité (Article 37 du Dahir n° 1-91-131)
Le personnel de nationalité étrangère exerçant dans les holding offshore peut opter pour un régime de
sécurité sociale autre que le régime de sécurité sociale marocain (Article 38 du Dahir n° 1-91-131)
Le personnel étranger bénéficie de la suspension des droits et taxes ainsi que des formalités du commerce
extérieur pour les effets et objets neufs ou en cours d'usage composant le mobilier importé à l'occasion de
son installation au Maroc
Il bénéficie également du régime de l'importation temporaire pour le véhicule automobile importé dans ce
cadre (Article 39 du Dahir n° 1-91-131)

23
En terme d’impôt sur le revenue

Taux de 20% non libératoire pour les émoluments et salaires versés par les sociétés holding offshore à leur
personnel salarié (Article 73-II-F-8° du C.G.I)
Le personnel salarié résidant au Maroc bénéficie du taux d’imposition de 20% non libératoire à condition de
justifier que la contrepartie de sa rémunération en monnaie étrangère convertible a été cédée à une banque
marocaine

24

Vous aimerez peut-être aussi