Vous êtes sur la page 1sur 31

GÉNÉRALITÉS SUR

LES OUVRAGES D’ART

Préparé par :
 Ing. BABAKHOUYA Youcef
NOTION DE BASE SUR LA
PRÉCONTRAINTE

CALCUL DE LA PRÉCONTRAINTE PAR POST-


TENSION

TRACÉ DES CÂBLES DE PRÉCONTRAINTE

CALCUL DES PERTES

VÉRIFICATIONS DES CONTRAINTES


1. DÉFINITIONS

C’EST QUOI UN PONT


D’une façon générale, un pont est un ouvrage en élévation, construit in situ, permettant
à une voie de circulation (dite voie portée), de franchir un obstacle naturel ou artificiel :
rivière, vallée, route, voie ferrée, canal, etc. La voie portée peut être une voie routière
(pont-route), piétonne (passerelle), ferroviaire (pont-rail) ou, plus rarement, une voie
d’eau (pont-canal, comme par exemple le pont-canal de Briare).

On distingue les différents types d’ouvrages suivants :


Dalot : pont de petites dimensions (quelques mètres).
Viaduc : ouvrage de franchissement à grande hauteur, généralement constitué
de nombreuses travées, comme la plupart des ouvrages d’accès aux grands ponts.
Passerelle : ouvrage destiné aux piétons.
1. DÉFINITIONS
1. DÉFINITIONS

QUELLES SONT SES DIFFÉRENTES PARTIES


Tablier Appuis Fondations

En béton armé, en Culées et piles Profondes or


béton précontrainte superficielles
ou mixte.

- La travée : est la partie du pont qui se trouve entre deux appuis consécutifs.


- La portée : c’est la distance entraxe de deux appuis consécutifs.
- L’ouverture : c’est la distance entre nus de deux appuis consécutifs.
- La longueur : la travée déborde toujours par rapport à ses deux appuis,
donc sa longueur dépasse sa portée.
- La hauteur libre : Appelée aussi le tirant d’air, c’est la hauteur du vide entre la
face inférieur du tablier et l’obstacle franchi.
1. DÉFINITIONS

A QUOI SERT UN PONT ?


Un pont doit assurer la continuité de la route au-dessus de l ’obstacle.

En plan

Un pont doit assurer la continuité de la route au-dessus de l ’obstacle en permettant


l ’éventuelle circulation au-dessous (gabarit)

Profil en
long
1. DÉFINITIONS

A QUOI SERT UN PONT ?


Un pont doit assurer la continuité de la route.

En profil en
travers
1. DÉFINITIONS

A QUELS PROBLEMES EST SOUMIS UN


PONT ?
La flexion

Sous l ’effet d ’une charge ou de son poids propre, le tablier fléchit. La flèche résultante
ne doit pas être trop importante !
2. TYPES DE PONTS

Les ponts de pierre

Au début était la pierre ... mais pas le béton armé. Il fallait donc trouver une technique
permettant de franchir les brèches. Ce fut la voûte pour de petites portées entre piles.
2. TYPES DE PONTS

Les ponts en Arc

Après la pierre, l ’acier, puis le béton armé ont permis la réalisation d ’arcs de grande
portée.

L’Arc travaille uniquement en


compression.
Le tablier repose sur des socles qui
transmettent les charges à l ’arc.
Le pont à donc une grande portée,
mais pas le tablier !
2. TYPES DE PONTS

Les ponts à poutres en béton

Les ponts à poutres sont les plus simples à comprendre. Ils se composent de travées
isostatiques reposant sur 2 appuis. Le tablier est une dalle coulée sur des poutres
préfabriquées (BA ou BP) longitudinales.
2. TYPES DE PONTS

Les ponts à poutres en béton


2. TYPES DE PONTS

Les ponts à poutres en béton précontraint


2. TYPES DE PONTS

Les ponts à poutres en béton précontraint


2. TYPES DE PONTS

Les ponts à poutres en acier

Le tablier est une dalle en béton coulée sur des poutres en acier longitudinales.
2. TYPES DE PONTS

Les ponts à poutres en acier


2. TYPES DE PONTS

Les ponts à poutres en acier


2. TYPES DE PONTS

Les ponts-dalle en béton

Les ponts-dalle se composent d’un tablier en BA ou BP coulé en place sur un coffrage.


Cette technique est proche de celle utilisée en bâtiment.
2. TYPES DE PONTS

Les ponts cadres en béton

Les ponts cadres sont des tubes dans lesquels le tablier est solidaire des murs qui le
soutiennent, eux-mêmes reliés par un radier. Les liaisons sont des encastrements.
2. TYPES DE PONTS

Les ponts treillis en acier

Les ponts treillis se sont développés au XIXe siècle avec l’avènement de l’acier. Les
poutres treillis permettent de franchir de grandes portées.
2. TYPES DE PONTS

Les ponts caisson

Les ponts caisson se composent d’un tablier tubulaire. La circulation se fait sur le tube et
non à l’intérieur. On trouvera des caissons coulés en place, à morceaux préfabriqués
(voussoirs), à inertie constante ou à inertie variable. Ils sont généralement hyperstatiques.
2. TYPES DE PONTS

Les ponts caisson

Ces ponts se construisent généralement par encorbellements successifs. On commence au-


dessus d’une pile et on construit le tablier de part et d’autre en porte à faux, tout en
maintenant l’équilibre. Cette méthode à le désavantage de déformer le tablier d’une façon
différente qu’en service, comme représenté ci-dessus. Il faut donc mettre en place une
précontrainte provisoire différente de la précontrainte de service..
2. TYPES DE PONTS

Les ponts caisson


 Coulés en place

Les ponts coulés en place se font à l’aide d’un coffrage glissant. On construit d’abord la
partie centrale, sur la pile. Ensuite, on coffre successivement de chaque coté de cette
partie, on arme et on coule le béton. Avant de décoffrer, on place des câbles de
précontrainte provisoire, puis on coffre le tronçon suivant et etc...
2. TYPES DE PONTS

Les ponts caisson


 A voussoirs préfabriqués

Les voussoirs sont préfabriqués à proximité du pont. Ils sont ensuite assemblés les uns au
autres par les câbles de précontrainte provisoire de part et d’autre du voussoir central, en
encorbellement. Cette mise en place peut se faire avec une grue, une barge (sur l’eau), ou
une poutre de lancement.
2. TYPES DE PONTS

Les ponts suspendus

Les ponts suspendus travaillent comme les ponts en arc, mais à l ’envers ! Des câbles
en acier tendus reprennent les charges du tablier et les transmettent à des pylônes et à
des ancrages placés à leurs extrémités.
2. TYPES DE PONTS

Les ponts à haubans

Les charges du tablier sont transmises aux pylônes par des câbles métalliques en forme
de haubans. Cette technique est assez récente et en pleine expansion.
3. CLASSIFI ATION DES PONTS

Selon la nature de la voie portée

 Pont routier : Il porte une ou plusieurs voies routières.


 Pont-rail : Il porte une ou plusieurs voies ferrées ou de tramway.
 Pont mixte : Il porte à la fois des voies routières et des voies ferrées.
 Pont canal : Il porte un canal d’eau à ciel ouvert, il peut aussi porter des conduites
d’eau de gaz ou de pétrole etc.
 Passerelle : C’est un pont destiné à la circulation des piétons.
 Pont spécial : Il sert à porter des avions.
3. CLASSIFI ATION DES PONTS
Selon les matériaux de construction
 Pont en bois : Il sert généralement de passerelle pour piétons.
 Pont en maçonnerie : Il est construit en pierres taillées ou en briques en béton non
armé. Ce type d’ouvrages résiste très bien à la compression mais se comporte mal à la
traction. C’est pour cette raison qu’il réalisé en voûtes (arcs) pour pouvoir reprendre les
charges sous forme d’efforts de compression.
 Pont en béton armé : Le matériau est constitué de béton pour résister à la compression
et d’acier pour résister à la traction.
 Pont en béton précontraint : Le matériau est constitué de béton pour résister à la
compression, d’aciers passifs comme celles du béton armé, et de câbles précontraints
pour comprimer le béton et l’alléger de sa traction.
 Pont métallique : Le tablier est construit en charpente métallique. Parfois même les
piles sont en acier avec fondation en béton armé.
 Pont mixte : Les poutres sont métalliques, l’hourdis (la dalle) est en béton armé.
3. CLASSIFI ATION DES PONTS

Selon la mobilité du pont


 Pont fixe : Il n’exerce aucun mouvement comme c’est le cas de la majorité des ponts.
 Pont mobile : Une partie du pont peut se mouvoir pour assurer une surface
d’encombrement suffisante pour permettre la circulation des engins hors gabarit.
 Ponts provisoires : il permet d'apporter une solution temporaire de franchissement
d'un cours d'eau, relativement utilisé dans le domaine du génie militaire.
3. CLASSIFI ATION DES PONTS

Selon la vue en plan


 Pont droit : Lorsque l’axe longitudinal
du pont fait un angle droit avec les
lignes d’appui transversales, le pont est
droit géométriquement.
 Pont biais : Lorsque l’axe longitudinal
du pont fait un angle biais avec les
lignes d’appui transversales, il s’agit
d’un biais géométrique.
 Pont courbe : L’axe en plan de
l’ouvrage est soit un arc circulaire soit
une partie d’un raccordement progressif.
3. CLASSIFI ATION DES PONTS

Selon le schéma statique (RDM)


 Pont isostatique : Lorsque l’axe longitudinal du pont fait un angle droit avec les lignes
d’appui transversales, le pont est droit géométriquement.
 Pont hyperstatique : Les travées sont solidaires, le tablier travaille comme une poutre
continue.

Selon la structure

La conception architecturale générale d'un ouvrage de franchissement fixe fait


appel aux trois modes fondamentaux de fonctionnement mécanique des structures
(flexion, compression et traction) pour donner cinq types de ponts fixes : les ponts à
voûtes, les ponts à poutres, les ponts en arc, les ponts suspendus et les ponts à
haubans.