Vous êtes sur la page 1sur 18

Applications des normes

Préparé par :
 Ing. BABAKHOUYA Youcef
BAEL/ Béton armé

RCPA

RPOA

SETRA/ Ponts Voussoirs


1. BAEL/ Béton armé

1.1. Domaine d’application du BAEL

Les règles BAEL91 modifiées 99 sont applicables `a tous les ouvrages en béton armé,
dont le béton est constitué de granulats naturels normaux, avec un dosage en ciment au
moins égal à 300kg/m3.

1.2. Caractéristiques des matériaux

Concept du Béton Armé Le béton de ciment présente des résistances à la compression


assez élevées, de l’ordre de25 à 40MPa, mais sa résistance à la traction est faible, de
l’ordre de1/10 de sa résistance en compression. De plus,
le béton de ciment a un comportement fragile.
L’acier présente une très bonne résistance à la traction (et aussi à la compression
pour des élancements faibles), de l’ordre de 500MPa. Pour pallier `a la faible résistance
du béton en traction et à sa fragilité, on lui associe des armatures en acier : c’est le
béton armé.
1. BAEL/ Béton armé

1.2. Caractéristiques des matériaux


Le béton ;

Le béton est défini par la valeur de sa résistance à la compression à l’âge de 28 jours,


dite valeur caractéristique requise celle-ci est notée "ƒc28".

La résistance caractéristique à la traction du béton à 28 jours notée «ƒt28" est

conventionnellement définie par la relation suivante : ƒt28 = 0,6 + 0,06 ƒc28

Pour des calculs en phase de réalisation, on adoptera les valeurs à j jours, définies à
partir de ƒc28, par :
1. BAEL/ Béton armé

1.2. Caractéristiques des matériaux


Le béton ;
Déformation longitudinale du béton

Contrainte admissible à la compression a l’ELS


1. BAEL/ Béton armé

1.2. Caractéristiques des matériaux


Les armatures ;
Ce sont des aciers à haute adhérence de nuance Fe E500 / Fe E400
La limite d’élasticité : ƒe = 500 / 400 MPa

Modules de la déformation élastique : Es = 210 GPa


Poids volumique : ν = 78,5 kN/m3
Les diamètres commerciaux des barres HA indépendantes sont (en mm) :
8 10 12 14 16 20 25 32 40
Contrainte limite de traction

Cas où la fissuration est peu préjudiciable : Par exemple les éléments en cause sont
situés dans des locaux couverts, non soumis à des condensations.
1. BAEL/ Béton armé

1.2. Caractéristiques des matériaux


Les armatures ;
Contrainte limite de traction

Cas où la fissuration est préjudiciable : par exemple lorsque les éléments en cause
sont exposés aux intempéries où à des condensation, ou peuvent être alternativement
émergés ou noyés en eau douce.

Cas où la fissuration est très préjudiciable : Par exemple lorsque les éléments en
cause sont exposés à un milieu agressif.
1. BAEL/ Béton armé

1.3. Les états limites


États limites de service (ELS) :

Correspondent à des états de la structure lui causant des dommages limités ou à des
conditions au-delà desquelles les exigences d’aptitude au service spécifiées pour la
structure ou un élément de la structure ne sont plus satisfaites (fonctionnement de la
structure ou des éléments structuraux, confort des personnes, aspect de la construction).

États limites ultimes (ELU) :

Concernent la sécurité des personnes, de la structure et des biens. Ils incluent


éventuellement les états précédant un effondrement ou une rupture de la structure.

Ils correspondent au maximum de la capacité portante de l’ouvrage.


BAEL/ Béton armé

RCPA

RPOA

SETRA/ Ponts Voussoirs


2. RCPA
BAEL/ Béton armé

RCPA

RPOA

SETRA/ Ponts Voussoirs


3. RPOA
BAEL/ Béton armé

RCPA

RPOA

SETRA/ Ponts Voussoirs


4. SETRA/ Ponts Voussoirs

4.1. Charges à prendre en compte dans la phase de construction


Poids propre du fléau :

Le poids du demi- fléau situé du côté de déséquilibre est majoré de 2%, alors que le
poids de son symétrique est minoré de 2%.
Gmax= G × 1,02 Gmin = G × 0,98.
Charges de chantier connues :

Dans les ouvrages coulés en place, il s’agit principalement du poids de l’équipage


mobile QPRC1 qui égale à la moitié de poids du voussoir le plus lourd (VSP).

Pour les ouvrages préfabriqués, il s'agit surtout des réactions des pieds de la poutre de
lancement en cours de pose des voussoirs.

Dans le calcul, cette charge doit être majorée de 6% du côté du demi- fléau le plus
lourd et minorée de 4% du côté opposé de l’ouvrage.
4. SETRA/ Ponts Voussoirs

4.1. Charges à prendre en compte dans la phase de construction


Charges de chantier aléatoires :

Ces types de charges correspondent aux matériaux stockés sur le tablier, aux petits
engins de chantier (par exemple compresseurs) et aux personnels. Pour couvrir ces
charges on utilise :
Une charge répartie QPRA1 de 200N/m2 sur un demi- fléau pour les ouvrages de portée
<120 m :
Une charge concentrée QPRA2 de (50+5b) KN appliquée à l’extrémité du dernier
voussoir terminé. b : est la largeur du tablier.
Actions accidentelles :

En situation accidentelle, l'ouvrage doit pouvoir résister à la chute d'un équipage


mobile ou à la chute d'un voussoir dans le cas d'un ouvrage préfabriqué. Cela revient
à inverser le sens du poids de l’équipage QPRC1 max
4. SETRA/ Ponts Voussoirs

Ouvrages coulés en place :

Ouvrages préfabriqués :
4. SETRA/ Ponts Voussoirs

Ouvrages coulés en place :

Ouvrages préfabriqués :
4. SETRA/ Ponts Voussoirs

4.2. Combinaisons d’action

L’effet du vent à prendre en compte pour les ouvrages de plus de 120 mètres de
portée ou exposés à des vents forts et fréquents.

Vous aimerez peut-être aussi