Vous êtes sur la page 1sur 108

Université des sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf – Oran.

Département d’Architecture.

Cours 3ème année architecture –LMD


Théorie du projet
Semestre: 5

Concepts et idées génératrices:

2015-2016.
Introduction:

Dans la pratique de la conception


architecturale, le syndrome de la feuille blanche
est un phénomène récurrent et mal vécu, pour
éviter cette situation, on doit avoir recours à
des moyens justifiés et fortement générateurs
pour la conception du projet.
L’idée dans le projet architectural:

L’idée dans le projet peut être interprétée de manières différentes.

L’idée peut donner plusieurs possibilités qui permettent à


l’architecte d’effectuer des choix.

L’idée oriente les choix de l’architecte,


Mais une idée ne permet pas forcement de résoudre toutes les
contradictions rencontrées lors de la conception, dans ce cas, et
grâce au caractère ouvert de l’idée, elle peut être: complétée par
d’autres idées ou interprétée de manière différente.
L’idée peut se révéler, au cours du travail de conception,
floue ou approximative, ou même contradictoire avec les
solutions qu’elle suscite, l’architecte peut alors abandonner
l’idée première au profit d’autres idées qui pourront être
suggérées par le travail en cours.
Le concept:

Concevoir, en architecture, signifie construire une


représentation de quelque chose qui n’existe pas
encore.

Pour arriver à cette représentation, et pour se


projeter dans le temps, nous traversons un
processus de création.
Les concepts constituent un moyen essentiel utilisé pour
atteindre les objectifs ou solutions souhaitées dans la
conception d’un projet architectural.

Les concepts inventés et /ou utilisés ont une trame de


fonds, cette trame de fonds peut être :
 Le contexte physique et socioculturel,
 Les acquis scientifiques, artistiques et philosophiques,
 Autres contraintes ou spécificités.
Types de concepts

Concepts liés à Concept liés à


Concepts liés au
l’environnement l’environnement
planning spatial
culturel physique urbain ou
naturel

Le style architectural Espace servi servant,


Voir sans être vu: regrouper les espaces Alignement, fenêtre
moucharabié.. techniques… urbaine, cour
intérieure,
implantation par
agrégats ..
Comment s’exprime donc ses concepts?
L’idée génératrice en architecture:

La notion d’idée est au cœur de la réflexion sur la


création artistique depuis l’antiquité.
On peut distinguer deux modalités de création :
L’imitation qui reproduit ce qui est vu
L’imagination qui (re) produit ce qui n’est pas vu
L’idée génératrice en architecture:

L’hypothèse générale repose sur le fait que les


architectes lorsqu'ils sont en situation de conception sont
amener à faire des choix et à opérer à partir d’un élément
portant sur une préoccupation particulière : le paysage, la
technique, l’enveloppe, le coût, l’usage, etc.

Cet élément constitue le générateur primaire permettant le


démarrage du projet. Les autres éléments seront traversés au
fur et à mesure de l’évolution de la solution.
Le générateur primaire de l’idée:

Le La maison sur la
paysage cascade de F L
Wright.

La
technique

Centre George Pompidou de


L’enveloppe Renzo Piano et Rogers.

La grande arche de O.V.


Spreckelsen
La créativité en
architecture:
L’évolution des études a emmené à définir la
créativité comme une série d’efforts mentaux
conduisant à la résolution de problèmes.

D’après Antoniades, les canaux de créativité se divisent en


2 catégories: tangibles (concrets ) et intangibles
(immatériels ).
Les canaux de créativité :

Les canaux de créativité comme concepts tangibles:


1. L’utilisation de précédents.
2. Les tendances, mouvements et autres.
3. Méthodes géométriques et trames.

Les canaux de créativité comme concepts intangibles:


4. Le raisonnement analogique.
5. Le raisonnement métaphorique.
6. La technique du vice versa (paradoxe).
7. Les transformations.
I. Les canaux de créativité comme concepts tangibles:
I. Les canaux de créativité comme concepts tangibles:
1- L’utilisation de précédents: (C.B.S) Case based
studies ou les études de cas.

• L’étude de cas est le travail qui consiste à réfléchir sur un


nouveau problème en utilisant des solutions de problèmes
résolus antérieurement.

L’œuvre Reconstituer Restituer toutes les


Une solution données: site,
architecturale le problème
terrain, programme,
contexte, des
pratiques sociales,
Comparer le des acteurs, des
résoudre le nouveau problème habitants, ..
problème en utilisant rencontré avec le
la solution analysée. problème de
l’exemple.
Le schéma montre que la recherche de la solution à un nouveau cas bien
identifié (1), à partir d’un ancien cas analogue à rechercher (2), dont on élimine
les aspects non pertinents (3). On met ensuite en correspondances les
différentes parties du problème (4), on déduit les caractéristiques du nouveau
problème (5), on vérifie le bien fondé de nos conclusions (6) et on mémorise la
solution (7).

Le processus d’étude de cas selon Campbell et Wolstencroft,


1990.
La procédure: par abstraction
géométrique.

Bien Saisir les Affiner les Éliminer les Dégager


observer le traits traits superflus et le schéma
plan générateurs générateurs les figures abstrait
qui générique
n’affectent final
pas la
tendance
L’étude de cas, ne s'intéresse pas à l’objet, mais à la manière qui a présidé
à la fabrication de cet objet (comment il a été pensé et fait), c'est-à-dire au
processus.
L’étude d’une solution architecturale véhiculée par un précédent consiste à
saisir le schéma global et la solution employée. On défini un schéma de la
masse, des circulations, d’articulation des masses, de structure et de
géométrie.

Plan RDC et façade de la bibliothèque


d’Exeter. Architecte Louis Kahn.
Masse Circulation / Articulation des
 Renseigne sur les espace. masses
choix de l’insertion
 Avoir une idée sur la dialectique espace/forme
dans le site

 La grille de structure et
de géométrie affinent la
compréhension de la
composition globale.
Grille de structure Géométrie
2- Les tendances, mouvements et autres.
3- Méthodes géométriques et trames.

L’œuvre architecturale se manifeste comme un


assemblage plus au moins complexe de volumes
géométriques.

(A C Antoniades 1990.), constate qu’à travers


l’histoire l’architecte a souvent fait appel à la
géométrie.

L’usage des formes géométriques peut être


repérée dans l’architecture ancienne:,, …
le dôme de Florance

les pyramides d’Egypte jeux de coupoles dans la mosquée bleu


La géométrie peut donc servir comme support aux idées qui se réalisent par le
processus de transformation de figures géométrique ou de volumes.
En composition plane on peut procéder par addition, division, répétition, …
En composition spatiale on peut procéder par morcellement, prélèvement, plissage…

Composition plane
Composition spatiale
siège social de centraal beheer
la Quadrature et la triangulation

Ce sont deux méthodes empruntées de l’architecture gothique.


En architecture, la quadrature sert à doubler ou à diviser la surface d’un carré donné, afin de former d’autres
carrés qui peuvent travailler la forme ou l’espace intérieur. Idem pour la triangulation en utilisant un triangle .
Église de Riola, Alvar Aalto, Italie.

construction de la façade par


triangulation.

L’espace est éclairé par des lanterneaux en dents de


scie formant ainsi comme un horizon de petites
montagnes.
a. La géométrie comme outil de
création:
La grille: répétition des géométries de base par la
multiplication, la combinaison, la division, la manipulation.

On peut l’utiliser pour superposer 2 programmes: logement,


parking.

Rectangulair
e

Carrée Triangulair
e
b. La géométrie comme outil de différentiation spatiale :
La géométrie permet de donner une identité à l’espace qui peut être:
monofonctionnel, multifonctionnel, évolutif, flexible, servi, servant,
spécifique, technique, ….
c. La géométrie comme outil de
composition :

L’axe de composition:
la composition se base sur
une colonne vertébrale, un
axe, une articulation…

L’axe de composition permet


d’atteindre un équilibre des
volumes et des masses :
le centre
culturel
Jean-Marie
TJIBAOU à
NOUMEA en
Nouvelle-
Calédonie:
Renzo
Piano:
d. La géométrie comme outil de transformation :

Le concept de transformation utilisé en architecture est difficilement


maitrisé sans la géométrie:

Décomposition/recomposition Duplication, ensuite


: rotation, hélice
(colimaçon), …….
e. La géométrie comme outil d’extension:

Organisation axiale: l’extension est Organisation radiale: l’extension se fait


orientée par un axe. suivant une organisation
radioconcentrique.

Composition modulée:
l’extension est facilitée par La trame facilite aussi
l’adjonction de mêmes l’extension.
modules.
II. Les canaux de créativité comme
concepts intangibles:

4. Le raisonnement analogique.
5. Le raisonnement métaphorique.
6. La technique du vice versa (paradoxe).
7. Les transformations.
8. Les concepts.
1- Le raisonnement analogique.
Le raisonnement analogique est pour l’architecte une source de créativité.
Afin de résoudre un problème, l’architecte peut dénicher dans le monde qui l’entoure
une solution, qui peut par analogie au problème de l’aider dans sa créativité.
Le musée à croissance illimitée (vers
1934).
Le Corbusier arch.
l'institut du monde arabe:

L’idée du diaphragme de
l’appareil photo utilisé dans les
fenêtres de la façade.
L’idée du moucharabieh
dans l'institut du monde
arabe:

L’idée qui répond à un problème purement


pratique, c’est comment ajuster la transparence,
de la façade sud, sur les variations de
l’ensoleillement, en une figure symbolique. Le
moucharabieh qui constitue un écran, a la
délicatesse d’un mécanisme d’horlogerie et la
sophistication d’une mosaïque.
Centre nautique de Pékin, dit « cube d’eau » (Chine), 2008, cabinet australien PTW et la
société Ove Arup
2- Le raisonnement métaphorique.

La métaphore vient du mot grec « métaphora » qui veut dire transposition. C’est
donc le procédé qui permet de transporter la signification propre à une idée, à une
autre signification qui ne lui convient pas que par comparaison. Comme l’exemple
de la métaphore de la fleur cité par S. MAZOUZ

L’usage de la métaphore comme générateur primaire.


Abstraction géométrique:
Centre d’exposition et de
conférence en Ecosse.

L’utilisation de la métaphore
tangible, la forme de tatou
(armadillo) qui met en valeur
son environnement l’animal est
un des symbole de la ville
Renzo Piano
centre d’arts
L’ouvrage en béton armé et couvert d'un toit
en acier, fait songer à un oiseau prenant son
envol

La gare dans l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry TGV


(1996), Santiago Calavatra
La Murinsel 2003.

plus une plate-forme émergée


qu'une île et, dotée de deux
passerelles, elle permet de relier les
deux rives de la rivière.

Le souhait de la municipalité est la réalisation d'une parfaite


osmose entre l'architecture et l'art dans un espace public et
urbain, associée à l'eau ; aussi, l'architecte et artiste new yorkais
Vito Acconci a créé, selon une idée de Robert Punkenhofer,
fondateur et directeur d'Art & Idea, un nouvel espace
spectaculaire, une île artificielle sur la rivière la Mur.
Murinsel, vue la nuit

Elle comprend un
amphithéâtre et
héberge, et sous le
dôme, un café et un
espace de loisir.
Murinsel, vue intérieure
Le terminal de TWA de l’aéroport international de New York, arch. Earo
Saarinen, 1955.

Une métaphore de liberté, en vu du ciel, on dirait un oiseau qui vol.


Exalter le sentiment d’envoler.
L’architecte veut exprimer le coté dramatique et exceptionnel du voyage.
L’idée émane de la volonté de l’architecte de doter le projet d’une valeur
symbolique qui dépasse le programme d’aérogare.
Musée juif de Berlin, Daniel Libeskind, 2001.

Coupe sur l’entrée, l’axe de la Continuité et l’escalier.


Situé dans la ville égyptienne d'Alexandrie, l'ancienne
bibliothèque d'Alexandrie (fondée en 288 av j.c) a été détruite,
était la plus célèbre bibliothèque de l'Antiquité et réunissait les
ouvrages les plus importants de l'époque.

A l'extérieur, le bâtiment rappelle le célèbre phare


d'Alexandrie, que son couvercle vitré laisse projet
d'éclairage intérieur dans la Méditerranée. Sa mise en
œuvre, entourée d'eau, renforce le concept.

La conception de la couverture est cylindrique, en hommage au


dieu égyptien Ra, le dieu du soleil Vu de dessus, nous
proposons l'image du soleil, comme les hiéroglyphes égyptiens
montrent le soleil comme un seul disque.
Stade olympique de Pékin, Chine, 2008, Herzog et De Meuron.

Le stade est conçu comme un


gigantesque nid de oiseau, fait
d’entrelacs de béton recouverts
d’acier.
American Heritage Center, arch. Antoine Predock.
Passer du caractère tangible de la métaphore au
caractère intangible:
Moins la métaphore est facilement détectable plus
elle gagne en valeur artistique et esthétique, et
s’éloigne de la citation et de l’interprétation
littéraire.
L’usage de l’analogie et de la métaphore au service du démarrage du
projet architectural, s’inscrit dans la tendance pédagogique qui
considère que la source de l‘idée peut être trouvée hors champ de
l’architecture.
L’idée principale est de partir de ce que le concepteur sait et connaît, ce
qui lui permet de:
«clarifier un concept avec un domaine déjà connu, familier […] donc
facilement appréhendable»
(J.M. BOSSU, 1993 ).

Cette appréhension est intéressante, parce qu’elle prend source dans le


vécu quotidien.
3- La technique du vice versa (paradoxe).

Cette technique du vice-versa est l’une des sources de créativités les plus
utilisées dans la conception architecturale.
Le paradoxe est une sorte d’attitude contraire à des situations acceptées
par tout le monde. Le vice versa ou le paradoxe peut être exprimé de la
sorte:

Le jardin autour de la maison. La maison autour du jardin.


Construire c’est déconstruire.
Composer c’est décomposer.
 Ce genre d’assertions d’apparence illogique, possèdent un potentiel créatif
extraordinaire. La seule assertion construire c’est déconstruire a conduit à
l’émergence d’un courant architectural qui est le déconstructivisme de Gehry et
Zaha Hadid.
Le concept du lourd sur le léger.
Quelques outils et procédures: Transposition:

Transposer: positif, négatif.


Quel est le positif? Quel est le négatif?

Exemples:
 Un bâtiment est constitué en principe en quatre murs avec des fenêtres pour
l’air et la lumière
# Au contraire, un bâtiment peut être constitué en quatre fenêtres avec des murs
pour l’intimité.

 Un parc est un espace de récréation dans la ville.


# Dans le futur, ce ne sera pas le parc dans la ville, mais la ville dans le parc.
Quelques outils et procédures: Inversion:

Si on tourne l’objet à l’envers ou le contraire?

Congresso Nacional duBrésil, réalisé en 1960 par


Oscar Niemeyer à Brasilia.
Si on change la direction de la lumière.

La Pyramide du Louvre: pyramide inversée. La Pyramide du Louvre.


Quelques outils et procédures: Changement d’échelle :

Ici, le bâtiment lui-même constitue un agrandissement


de la forme de la colonnade.
4- Les transformations.
Antoniades identifie trois 3 stratégies majeurs du processus de
transformation:
 La stratégie traditionnelle :
La forme s’ajuste progressivement aux contraintes externes comme le
site, la vue, l’orientation, le vent dominant; internes comme le planning
spatial et la structure, et artistiques exprimées par la capacité et la
volonté de l’architecte d’opter pour telle ou telle solution esthétique.

 La stratégie d’emprunt :
C’est le point de départ qui constitue la différence avec la première
stratégie. Cette fois-ci, ce n’est pas la forme architecturale qui constitue le
point de départ mais une forme quelconque empruntée à la peinture, à la
sculpture et à d’autres objets, en interprétant architecturalement leurs
propriétés topologiques Et en procédant à des transformations jusqu’à
obtenir satisfaction.

 La stratégie de «déconstruction» ou de «décomposition»:


Le point de départ est la décomposition d’une totalité en parties, ensuite
ces parties sont recomposées jusqu’à obtenir une nouvelle totalité.
La transformation est considérée comme un processus de changement
de forme sous l’effet de contraintes internes et externes.
Le point de départ peut être une figure géométrique quelconque.
A- Transformation par les variables objectives du projet:
Fonctionnement, circulation, articulation avec le site et l’environnement.
B- Transformation par décomposition de la forme initiale en formes
élémentaires puis recomposition de variables.
Ericsson Kista Building, Stockholm
Orange Cube, Lyon,
France,
Jakob+MacFarlane
Architects
Exemples:
sa forme aérodynamique permet d’utiliser le vent dans le système de
ventilation de l’immeuble, été comme hiver
Sur la façade se dessine une série de spirales enroulées autour de la tour.
le fameux "British cornichon", (Norman Foster ) qualifiée d'ogive,
de concombre ou encore d'oeuf allongé :
Complexe d’ambassades nordiques à Berlin - Arch : Berger et Pakkinen
Le schéma de base a une forme
solide: un "plein" qui a été creusé dans
un jeu de pleins et de creux.

Les vides répartis dans le complexe sont le


résultat du 'creusement', ils sont
nécessaires la définition et la fonction de
chaque ambassade, et aussi comme
invitation à la communication entre elles.

Scéma de transformation: Complexe


d’ambassades nordiques à Berlin - Arch :
Berger et Pakkinen
High Muséum - Arch : Richard Meier
High Muséum
- Arch :
Richard Meier
L’institut du monde arabe; Jean Nouvel.
l’institut du monde arabe:

Continuer l’alignement du Orienter la faille séparant les deux corps


boulevard Saint Germain et de bâtiment vers le chevet de Notre Dame
des quais le long de la Seine. de Paris.
La musique et les mathématiques comme modèles
Les analogies avec la musique

Stretto House, STEVEN HOLL, (1990)


Steven Holl analyse la structure de la musique de Béla
Bartok et l’associe de manière littérale à une écriture
architecturale.
Création de dialogue, Structure musicale et structure
architecturale se regroupent pour harmoniser des
formes entre elles.
Équation: Son /lumière , Temps/ espace

Holl a crée un contraste entre quatre


blocs en béton et des éléments de toiture
légers et incurvés.
Le pavillon
Philips, 1958,
Le Corbusier,
Edqar Varèse,
Lannis Xenakis.

Le pavillon Philips
qui devait accueillir
les dispositifs sonores
les plus perfectionnés
de l’époque.
Poème électronique est une pièce de
musique électroacoustique composée par
Edgar Varèse en 1958.

L’écriture du poème électronique est


réalisée par les diagrammes qui
permettent de suivre le déroulement
de la musique seconde par
seconde.
Le pavillon fut dessiné par
Iannis Xenakis, principal collaborateur
de Le Corbusier. Xenakis transforma
l'idée de la bouteille en celle d'une
poche stomacale qui digérerait les
visiteurs. L'extérieur se présentait
comme une vaste tente à trois pointes
divergentes.
Monument à Bach Henrik
Neugeboren:
Développer une forme
tridimensionnelle à partir de la
notation musicale.
L’architecture dentelle
Le centre culturel de Mulhouse
Conclusion:

La solution finale (forme architecturale), est en général l’articulation de


l’idée et de l’ensemble des paramètres ayant été repérés dans le
processus de conception architecturale.

La forme finale ne devrait pas faire perdre au projet son idée qui en
constitue l’âme. Tous les choix opérés par le concepteur, doivent être faits
par rapport à l’idée de départ, c'est-à- dire s’inscrire dans sa continuité
pour la confirmer d’avantage.
Bibliographie:

AICHE MESSAOUD: Doctorat d’état: « Analyse des pratiques pédagogiques


d’enseignement du projet architectural au département d’architecture et
d’urbanisme de Constantine à la lumière des méthodes pédagogiques actives :
Pour un meilleur développement des compétences des étudiants de fin de cycle
». Université Mentouri – Constantine. 2006.

Said Mazouz; éléments de conception architecturale, OPU. 2004.