Vous êtes sur la page 1sur 41

ENTREPOSAGE

LES AIRES DE STOCKAGE

LEGACY

1
UN LIEU OU L’ ON STOCKE

Il existe une grande diversité de lieux de stockage dont les


appellations varient : magasin, dépôt ou entrepôt, plate-forme et
réserve :
 Les entrepôts sont habituellement les lieux où l’on stocke des
marchandises en vue de leur groupage ou de leur fractionnement,
de leur conditionnement ou reconditionnement, d’une consommation
différée ou d’une attente spéculative.
 Les plates-formes logistiques, hub ou cross-docking, sont plutôt
des endroits où l’on reçoit la marchandise pour la réexpédier à son
destinataire dans un délai très court.
Toutefois beaucoup de situations sont mixtes et la distinction
entre entrepôts et plates-formes n’est pas aussi tranchée.

2
STOCKER POUR MIEUX VENDRE

Pour être plus attractif

 Offrir un plus grand choix à nos clients en regroupant des produits


d’origines diverses
 Personnaliser des produits communs
 Vendre moins cher en améliorant les conditions d’achat par des
remises quantitatives
 Améliorer nos marges sans augmenter nos prix, en achetant lorsque
les cours des matières sont au plus bas

3
STOCKER POUR PRODUIRE MOINS CHER

Pour être plus économique

 Servir les besoins fragmentés d’une consommation régulière tout en


produisant par lots industriels importants et périodiques
 A l’inverse, produire d’une façon très régulière alors que la
consommation est très saisonnière
 Rendre plus indépendant les différentes étapes d’une chaîne de
production
 Regrouper les produits de différentes usines spécialisées et réduire
les coûts de distribution des produits
 Parer à des aléas de toutes sortes dont les pannes de machine, la
pénurie des matières, le manque de personnel…

4
PRENDRE EN COMPTE
LES CARACTÉRISTIQUES DES PRODUITS

 leurs natures,
 leurs dimensions et leurs poids
 les dimensions et la qualité de leurs supports (palettes)
 les caractéristiques de leurs emballages
 les risques qu’ils présentent : manipulation des produits classés
dangereux

5
PRENDRE EN COMPTE
LES EXIGENCES INTERNES ET EXTERNES

Définir les attentes des clients, les critères qui les caractérisent et leurs niveaux de performance attendus.

 la qualité du produit : dans sa présentation, sa protection, sa composition, ses fonctionnalités, ses


précautions d’emploi, sa garantie
 les exigences du service qualité : normes ISO, contrôle, référentiels, audits
 la réactivité et le respect des délais : délais d’approvisionnement, de réception, de préparation,
d’expédition, de transport, de reprise de marchandise…
 la disponibilité des produits : tenue des stocks fiables, inventaires, stocks de sécurité, stocks courants,
stocks obsolètes, pièces détachées….
 les services de soutien et complémentaires : implantation, promotion, déstockage, étiquetage, PLV, ILV…
 le SAV : retours, réparations, échanges

6
PRENDRE EN COMPTE
LES CARACTÉRISTIQUES DES FLUX

 Dimensionner les volumes réceptionnés, stockés, préparés et expédiés


 évaluer les flux principaux et les flux secondaires,
 les saisonnalités et les tendances de développement
 le taux d’occupation des aires de stockage
 les rythmes de travail

7
PRENDRE EN COMPTE
L’ ORGANISATION

 Dimensionner et positionner les quais, les aires de réception, de manutention,


les locaux techniques, les bureaux et les locaux sociaux
 Tracer et dimensionner les flux principaux et secondaires

 Gérer l’espace et désengorger les trafics saturés

 Tracer les voies de circulation et définir leurs sens

 Organiser les horaires

8
PRENDRE EN COMPTE LES CARACTÉRISTIQUES
DES PALETTIERS, DES ENGINS DE MANUTENTION
ET DES CONVOYEURS

 Les palettiers

 Les chariots et leurs accessoires…

 Les systèmes automatiques de manutention, d’identification, de guidage, de


convoyage…

9
PRENDRE EN COMPTE
LES CRITERES DE PRODUCTIVITÉ

 les temps alloués


 les distances parcourues
 l’identification
 le rangement
 les contrôles
 la planification
 Les systèmes d’information
 Le savoir faire et les plans de progrès

10
PRENDRE EN COMPTE
LA MANUTENTION DES PRODUITS DANGEREUX

 La connaissance des risques liés aux stockage des produits classés dangereux
 Les caractéristiques des aires de stockage
 Les bassins de rétention, le blocage des eaux pollués
 La ventilation, le désenfumage,
 Les obligations d’étiquetage et d’affichage
 les consignes de sécurité, les exercices, la formation

11
PRENDRE EN COMPTE
LES RISQUES LIES A LA SECURITE

Les risques liés aux chutes de charges :


 conception et entretien du matériel de stockage, protections, stocks de masse,
zones multiples fonctions, stabilité des charges, arrimage

Les risques liés aux chocs entre engins de manutention :


 Une conception trop spécifique et peu évolutive

 largeur des allées, sens de circulation, entretien des chariots, maîtrise de la


conduite des engins

Les risques liés aux comportements :


 Circulation des engins et des piétons

 Manque de vigilance
Les risques liés à l’ergonomie et aux gestes répétitifs

12
PRENDRE EN COMPTE
LES RISQUES D’ INCENDIE

 les RIA, les sprinklers, les portes coupe feu et les issus de secours
 Les extincteurs, et le matériel de lutte contre l’incendie
 la résistance des matériaux
 les aires à risque : local de charge, d’entretien,
 Les surfaces des blocs
 la prévention et la détection d’incendie,
 le plan d’intervention, les exercices d’évacuation
 les consignes de sécurité, les exercices, le plan d’intervention

13
PRENDRE EN COMPTE
LES SUPPORTS DE CHARGE STANDARDISES

14
LES NOUVAUX CONTENANTS STANDARDISÉS

15
LE PALETTIER

Les techniques de stockage en hauteur permettent d’occuper au


maximum les volumes intérieurs des locaux. La solution la plus répandue
consiste à utiliser des palettiers.

16
LA STRUCTURE DE BASE DU PALETTIER

 L’échelle : jusqu’à 11,250 mètres


Montants profil 6 plis (85 x 67,5 mm) ou profil
12 plis (95 x 75 mm) relié par des traverses
boulonnées.
Profondeurs : 650-750- 850-950-1050
1200- 1350- 1500 mm

 Les pieds : boulonnés ou soudés


Embase 180 x 140 mm
Épaisseur 8 à 12 mm

 Les lisses : en mm
Hauteur : 51-76-89-102-114-126- 140- 165
Longueurs : 950- 1000-1200-1350-1800-1850-
2200-2250-2700-2800-3300-3600 17
LES AIRES DE STOCKAGE
 ALVÉOLE = espace d’un palettier (rack) délimité :
 Horizontalement par 2 échelles consécutives
 Verticalement : soit par 2 paires de lisses consécutives
soit par le sol et la 1° paire de lisses
 TRAVÉE = ensemble des alvéoles superposées comprises entre 2 échelles
consécutives
 RANGÉE = ensemble des travées consécutives le long d’une allée de service
 ALLÉE DE SERVICE = allée desservant une seule rangée est dite allée
simple ou 2 rangées et l’on parle d’allée double. La distance pour accéder à
une allée de service ou de circulation ne doit pas excéder 20 m
 ALLÉE DE CIRCULATION = allée desservant les allées de service et donc
perpendiculaires à celles-ci

18
ALVÉOLE VUE DE FACE

L’orientation des palettes


L’orientation longueur en façade d’allée facilite l’activité de picking; mais en
contrepartie, elle implique un volume de palettier supérieur d’environ 20 %.
JEUX
 entre 2 palettes
entre palette et échelle
75 à 100 mm

 entre palette et lisse sup


150 à 200 mm

 entre 2 palettes dos à dos


250 mm

allée  entre sommet palette supé


et ferme toiture 1000 mm
Les largeurs des alvéoles permettent généralement de recevoir 2 palettes
avec le côté 1200 mm en façade et 3 palettes quand c’est le côté 800 mm 19
2 ALVÉOLES CÔTE À CÔTE
La largeur de l’assise de la charge sur la lisse Rangées
ne doit pas être inférieure à 20 mm et allée de service

é e
l l
A

1200
mm 25 0 12 0 0

e
mm

mm
Al
20
TRAVÉES ET NIVEAUX DE POSE

Niveau 6 :
de 9,21 à 11 m 6 5
Niveau 5 :
5
de 7,41 à 9,20 m
Niveau 4 :
4
de 5,61 à 7,40 m

Niveau 3 : 3
de 3,81 à 5,60 m
Niveau 2 : 2
de 2 m à 3,80 m

Niveau 1 :
1
de 0 à 2 m
21
BLOC DE 2 TRAVEES

 Pas de travée =
+ 1 fois la largeur d’ 1 travée
+ 4 intervalles entre palettes
+ 1 largeur de montant d’échelle
Pas de travée

 largeur de blocs de 2 travées =


+ 2 fois la profondeur d’ 1 travée
+ 1 intervalle entre 2 palettiers
+ 1 largeur d’allée

 Calcul de la surface au sol par


palette et par niveau
Largeur de bloc de
travées Pas de travée x largeur de bloc travées
nombre de palettes par bloc
22
ALLÉE DE SERVICE LARGE

 1° CAS = Positionnement du chariot face à l’emplacement:

 4 m à 4,50 m pour un chariot frontal à 4 roues hauteur pose = 7 m


 3,50 m à 4 m pour un chariot frontal à 3 roues  hauteur pose = 7 m

23
ALLÉE DE SERVICE ÉTROITE

 1° CAS = Positionnement du chariot toujours face à l’emplacement:

 2,80 m pour un chariot à mat rétractable  hauteur pose = 11 m


 2 à 3 m pour un chariot gerbeur

24
ALLÉE DE SERVICE TRES ÉTROITE
 2° CAS = Positionnement uniquement de la charge face à l’emplacement:
 1,80 m à 2 m = chariot articulé à fourche frontale  hauteur pose = 10 m
 1,70 m à 1,90 m = chariot à fourche tri directionnelle  hauteur pose = 14 m
 1,60 m pour un chariot à fourche bi directionnelle  hauteur pose = 12 m
 1,20 m à 1,40 m pour un transtockeur  hauteur pose = 10 m à 25 m

25
LA SECURITE PRIME TOUJOURS SUR LA
PRODUCTIVITÉ

Avec une charge de 700 kgs sur palette 1000 x 1200 vous pouvez
gagner 20% 0 à 25% supplémentaire en passant de larges allées à
allée étroite et 40% à 50 % en passant à allée très étroite.

Mais n’oublions pas la sécurité au profit de la productivité

26
ALLÉES DE CIRCULATION

ALLÉE DE CIRCULATION = allée desservant les allées de service et


donc perpendiculaires à celles-ci
En sens unique = largeur chariot + 1m
A double sens = 2 fois largeur chariot + 1,40 m 27
PALETTIER COMPACTE

Laisser au moins 75 mm entre 2 charges voisines


et autant entre le chariot et la structure

28
STOCKAGE DYNAMIQUE
PALETTIER

29
STOCKAGE DYNAMIQUES
ETAGERES

30
CARROUSSELS ET ARMOIRES MOBILE

31
EQUIPEMENTS TEMPORAIRES

32
MEZZANINES

33
EQUIPEMENTS DE SECURITE

34
PLAN GENERAL D’ UN ENTREPÔT

35
AUTRE CONFIGURATION

36
AUTRE CONFIGURATION

37
RATIO M² PAR PALETTES 800 X 1200
Petit côté en façade d’allée
Large allée 4,5 m 3,5 m 2,80 m 2m 1,80 m 1,60 m
Frontal 4 r Frontal 3 r rétract gerbeur tridi bidi
1° niveau 3,43 2,95 2,61 2,22 2,13 2,03
2 niveaux 1,72 1,47 1,31 1,11 1,06 1,02
3 niveaux 1,14 0,98 0,87 0,74 0,71 0,68
4 niveaux 0,86 0,74 0,65 0,56 0,53 0,51
5 niveaux 0,52 0,43 0,41
6 niveaux 0,44 0,35 0,34
7 niveaux 0,37 0,30 0,29
8 niveaux 0,33 0,27 0,25
9 niveaux 0,29 0,24 0,23
10 niveaux 0,26 0,21 0,20
11 niveaux 0,24 0,19 0,18
38
12 niveaux 0,22 0,18 0,17
RATIO M² PAR PALETTES 800 X 1200
Grand côté en façade d’allée
Large allée 4,5 m 3,5 m 2,80 m 2m 1,80 m 1,40 m
Frontal 4 r Frontal 3 r rétract gerbeur tridi transtock
1° niveau 4,41 3,71 3,22 2,66 2,52
2 niveaux 2,21 1,86 1,61 1,33 1,26
3 niveaux 1,47 1,24 1,07 0,89 0,84
4 niveaux 1,10 0,93 0,81 0,67 0,63
5 niveaux 0,64 0,50
6 niveaux 0,54 0,42
7 niveaux 0,46 0,36 0,32
8 niveaux 0,40 0,32 0,28
9 niveaux 0,36 0,28 0,25
10 niveaux 0,32 0,25 0,22
11 niveaux 0,29 0,23 0,20
39
12 niveaux 0,27 0,21 0,19
RATIO PALETTES 800 X 1200 PAR M²
Petit côté en façade d’allée
Large allée 4,5 m 3,5 m 2,80 m 2m 1,80 m 1,60 m
Frontal 4 r Frontal 3 r rétract gerbeur tridi bidi
1° niveau 0,29 0,34 0,38 0,45
2 niveaux 0,58 0,68 0,77 0,90
3 niveaux 0,87 1,02 1,15 1,35
4 niveaux 1,17 1,36 1,53 1,80
5 niveaux 1,92
6 niveaux 2,30
7 niveaux 2,68 3,29 3,45
8 niveaux 3,07 3,76 3,94
9 niveaux 3,45 4,23 4,43
10 niveaux 3,83 4,70 4,93
11 niveaux 4,21 5,17 5,42
40
12 niveaux 4,60 5,64 5,91
RATIO PALETTES 800 X 1200 PAR M²
Grand côté en façade d’allée
Large allée 4,5 m 3,5 m 2,80 m 2m 1,80 m 1,40 m
Frontal 4 r Frontal 3 r rétract gerbeur tridi transtock
1° niveau 0,23 0,27 0,31 0,38
2 niveaux 0,45 0,54 0,62 0,75
3 niveaux 0,68 0,81 0,93 1,13
4 niveaux 0,91 1,08 1,24 1,50
5 niveaux 1,55
6 niveaux 1,86
7 niveaux 2,17 3,29 3,13
8 niveaux 2,48 3,76 3,57
9 niveaux 2,80 4,23 4,02
10 niveaux 3,11 4,70 4,46
11 niveaux 3,42 5,17 4,91
41
12 niveaux 3,73 5,64 5,36

Vous aimerez peut-être aussi