Vous êtes sur la page 1sur 101

Etude d’une

installation de
distribution
électrique
Etude d ’une installation électrique
1- objectif de l ’étude

• Détermination précise et choix des canalisations

• Calcul et choix des protections électriques

• De l ’origine de l ’installation aux circuits terminaux

• Assurer la sûreté de l ’installation


Etude d ’une installation électrique
1- objectif de l ’étude

Critères de validation de l ’étude :


1-1 véhiculer le courant d'emploi permanent et ses
pointes transitoires normales

courant fermeture

Id = 6xIn

Durée du démarrage

Ie
temps
Etude d ’une installation électrique
1- objectif de l ’étude

Critères de validation de l ’étude :


1-2 ne pas générer de chutes de tension susceptibles
de nuire au fonctionnement de certains récepteurs, et
amenant des pertes en ligne onéreuses
U = U transfo - U charge

I
U transfo U charge

Si U trop grand, U charge insuffisant


Etude d ’une installation électrique
1- objectif de l ’étude

Critères de validation de l ’étude :


1-3 protéger la canalisation pour toutes les
surintensités jusqu'au courant de court-circuit

temps

Zone Zone de contrainte de la canalisation


normale
d ’emploi surintensité

courant
Ie Icc
Etude d ’une installation électrique
1- objectif de l ’étude

Critères de validation de l ’étude :


1-4 assurer la protection des personnes contre les
contacts indirects

(SLT IT ou TN)
Etude d ’une installation électrique
2- méthode de travail

Etape 1
2-1 Déterminer les calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs

Calibre de déclenchement
Etude d ’une installation électrique
2- méthode de travail

Etape 2
2-2 Déterminer les sections des câbles

Section matière
Etude d ’une installation électrique
2- méthode de travail

Etape 3
2-3 Déterminer la chute de tension

U = U transfo - U charge = %Z et %I
I
U transfo U charge

Z =  R2 + X 2
Etude d ’une installation électrique
2- méthode de travail

Etape 3
2-3 Déterminer la chute de tension

V transfo

 V charge  Xi
i Ri

Ri cos Xi sin

V
Etude d ’une installation électrique
2- méthode de travail

Etape 4
2-4 Déterminer les courants de court-circuit

L1
L2
L3
N

À tous les points de l ’installation


Etude d ’une installation électrique
2- méthode de travail

Etape 5
2-5 . Choisir les dispositifs de protection
Etude d ’une installation électrique
2- méthode de travail

Etape 6
2-6 Vérifier la sélectivité des protections
Etude d ’une installation électrique
2- méthode de travail

Etape 7
2-7 Vérifier la protection des personnes

Ouvrir le circuit
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs

• Puissance demandée
• Courant d ’emploi
• Calibre du déclencheur
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs

Réseau aval. Puissance


Puissance apparente à
véhiculer
apparente à
S
véhiculer
Courant d’emploi

IB
Courant assigné du
dispositif de protection

In
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs

Puissance apparente à véhiculer


Le bilan des puissances global donne
• la puissance à souscrire,
• la puissance des alimentations
( transformateurs, génératrices… )
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs

Puissance apparente à véhiculer


Le bilan des puissances aux tableaux donne
• la puissance qui transite à chaque niveau de
l ’installation
• la puissance pour le dimensionnement des
tableaux divisionnaires
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
La puissance installée.

P1+P2+P3+…+Pn = P installée

Ce n’est pas la puissance


d’utilisation réellement absorbée
C ’est la somme des
par l’installation.puissances
nominales de tous
les récepteurs de
l’installation.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
La puissance absorbée.

La puissance absorbée (S en VA) par un


récepteur est :

la somme vectorielle des


puissances réellement absorbées par ce
récepteur.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
La puissance absorbée est composée de :

- La puissance active P en Watt (w)


se transforme intégralement en énergie
(chaleur, travail…)

- La puissance réactive Q le volt ampère réactif (VAR)


sert à l’alimentation des circuits magnétiques
( magnétisation des circuits )
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
La puissance absorbée est composée de :
Ia P V

Ir
Iabs 

Puissance absorbée ou puissance


apparente est :
S
laQpuissance
V :
de dimensionnement des
Tension simple.
composants de l’installation de
I abs: Courant en ligne.
Cos Déphasage entre le courant en ligne et la tension simple.
distribution de l’énergie électrique.
Rappels des relations de puissance.

Continu Monophasé Triphasé

P=UI P = U I cos  P = 3 U I cos 

Q = U I sin  Q =  U I sin 

S=P=UI S = U I = (P² + Q²) S =3 U I = (P² + Q²)

La puissance absorbée S par un récepteur doit


absolument tenir compte des deux composantes actives
et réactives.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
La puissance absorbée est composée de :

Si la puissance qui vous est donnée est la


puissance utile d’une charge, il faut
impérativement tenir compte du rendement
de la charge.

S nominale = P utile / (  cos )


Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
La puissance d ’utilisation.

Tous les récepteurs ne sont pas forcément utilisés en


même temps ni à pleine charge.

Les facteurs Ku et Ks permettent de déterminer la


puissance d’utilisation maximale qui sert à dimensionner
l’installation.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
La puissance d ’utilisation - coefficient d ’utilisation
100 % de la puissance
nominale est utilisée par la P utilisée = Pn x ku
charge ==> ku = 1 Q utilisée = Qn x ku
S utilisée = Sn x ku

80% de la puissance
Le coefficient d’utilisation ku représente
nominale est utilisée par
le rapport entre la puissance réellement utilisée par un
la charge
récepteur et sa puissance nominale.
==> ku = 0,8
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
La puissance d ’utilisation - coefficient de simultanéité

Si M1 et M2 peuvent
fonctionner en même
temps alors Ks = 1
sinon Ks = 0,5

Le coefficient de simultanéité Ks s’applique à


des ensembles de récepteurs et représente le nombre de
récepteurs fonctionnant de façon simultanée.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
La puissance d ’utilisation - coefficient de simultanéité

Le facteur de simultanéité
s'applique à chaque
regroupement de récepteur :

• tableau terminal,
• tableau divisionnaire,
• armoire

Ce facteur implique la connaissance détaillée de


l’installation et de ses conditions d’exploitation.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
La puissance d ’utilisation - coefficient de réserve

Le coefficient de réserve Kr peut parfois être utilisé lors


de l’évaluation du bilan des puissances.

Ce facteur peut s’appliquer :


à tout ou partie de l’installation
et représente les extensions futures qui pourront
être faites sans modification de l’installation.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
La puissance d ’utilisation - estimation
la puissance véhiculée en tout point d’une installation est
basée sur la méthode de Boucherot.

S  Putilisation   ( P  Ks  Ku  Kr ) 2
  (Q  Ks  Ku  Kr ) 2

somme des puissances somme des puissances


actives en les minorant des réactives en les minorant des
Ku et Ks et en les majorant Ku et Ks et en les majorant
éventuellement de Kr. éventuellement de Kr.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
Le bilan des puissances étant effectué, on choisit :
• Le transformateur

• Le contrat d ’abonnement auprès du distributeur.


Départ 1 : Circuits annexes:
Exercice Bilan de puissance
       Puissance absorbée : 50 KVA, cos = 0,8
 
Départ 2 : Aspiration :
·       Surpresseur 1 : moteur de 250 KW (cos  = 0,92 ,  = 0,94)
·       Surpresseur 2 : moteur de 500 KW (cos = 0,92 ,  = 0,94)
·       Compresseur et sas alvéolaire: dont la somme des puissances utiles est de 55 KW
( = 0,89, cos = 0,89 ).
 
Départ 3 : Transport de matière:
·       3 moteurs ( transporteur à bande, dépoussiérage 1 et dépoussiérage 2) pour le transport de la
matière qui demandent ensemble une puissance de 40 KVA avec un cos  de 0,85.
 
Départ 4 : Mât de charge:
·         4 moteurs pour le mat de charge qui demandent ensemble une puissance de 80 KVA avec un cos
 de 0,88.

Départ 5 : Treuils télescope:


·         treuil télescope vertical : moteur de 8 KW (  = 0,85 , cos  = 0,83, Ku = 0,8 )
·         treuil télescope horizontal : moteur de 15 KW (  = 0,89 , cos  = 0,86, Ku = 0,75 )
 
Départ 6 : Translation par 4 bogies:
·         4 moteurs de 15 KW chacun (  = 0,87 , cos  = 0,89 ) pour la translation de la déchargeuse
 
Départ 7 : Enrouleurs:
·      3 KVA (cos  = 0,84 ) sont demandés par les moteurs des enrouleurs (force et contrôle)
 
Départ 8 : Relevage et orientation flèche:
·         20 KVA (cos  = 0,91 ) sont demandés par le moteur de la centrale hydraulique pour le relevage
et l'orientation de la flèche
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs

Puissance apparente à
Réseau aval.
Courant véhiculer

d’emploi S
Courant d’emploi

IB
Courant assigné du
dispositif de protection

In
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
Le courant d ’emploi

On peut ensuite calculer les courants Ib traversant


toutes les canalisations.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
Le courant d ’emploi Au niveau de la source on prend
Ib = In du transformateur.
Au niveau des circuits
divisionnaires on calcul le
courant en prenant la puissance
apparente de la canalisation
considérée.
Ib1 = S1 / ( 3 U )
Ib2 = S2 / ( 3 U )
Pour les circuits terminaux on
prend le courant nominal du
récepteur
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs

Réseau aval. Puissance apparente à


véhiculer
Courant S
assigné du
Courant d’emploi

dispositif I de
B

Courant assigné du
protection
dispositif de protection

In
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs

Après avoir calculer tous les courants, on peut


déterminer les calibres des disjoncteurs.

IN ou IR  IB

IN
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
Calibre des disjoncteurs

Les constructeurs donnent en général des tableaux qui


permettent de déterminer directement les calibres des
disjoncteurs terminaux en fonction de la puissance et de la
nature du récepteur.
Lampes à incandescence et appareils de chauffage
Moteurs asynchrones
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
Calibre des disjoncteurs

Pour les autres départs, il suffit de vérifier la relation

In > Ib
et prendre le calibre existant dans les tableaux
de choix des disjoncteurs.
Autres départs

Ex : Ib = 100A
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-1 Détermination des calibres In des déclencheurs des
disjoncteurs
Calibre des disjoncteurs - déclassement en température

L’intensité maximale admissible dans un disjoncteur dépend


de la température ambiante d ’utilisation

Il faut vérifier le déclassement en température des calibres


(tableaux fournis par les constructeurs.)

La température ambiante est la température qui règne à


l’intérieur du coffret ou du tableau dans lequel sont installés
les disjoncteurs.
Exemple

C60N, courbe C, de calibre 20 A installé sur châssis nu dans


un local où la température ambiante est de 35 °C

19,4

l’intensité d’utilisation à ne pas dépasser est de : 19,4 A.


Exercices : Déterminer les courants d’emploi
et le calibre des protections

On désire choisir le câble d’alimentation terminal du


treuil télescopique horizontal :
moteur de 15 KW (  = 0,89 , cos  = 0,86, Ku = 0,75 )
Moteurs asynchrones
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles

Courant assigné du dispositif de


protection
In
Choix du type de câble. Détermination du courant admissible
( âme, isolant…) Iz
Fusible Disjoncteur
Iz = 1,31 In si In <10A
Détermination des Iz = 1,21 In si 10 < In < 25A Iz = In
coefficients et de la Iz = 1,10 In si In > 25A
lettre de sélection.
Iz
Vérification
éventuelle de
Détermination de la section technique des
la contrainte
conducteurs susceptibles de véhiculer Iz à thermique.
l’aide du courant équivalent
I’z = Iz / K
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Pour obtenir la section des conducteurs de phase, il faut :

Déterminer le courant admissible par le conducteur Iz

Déterminer une lettre de sélection


qui dépend du conducteur utilisé et de son mode de pose

Déterminer un coefficient K
qui caractérise l’influence des différentes conditions d’installation.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Conducteur et mode de pose

Le mode de pose
La nature de l ’isolant
La nature de l ’âme conductrice

Détermination des
coefficients et de la
lettre de sélection.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
La nature de l ’isolant

Élastomère : caoutchouc
PVC : polychlorure de vinyle
PR : polyéthylène réticulé
EPR : butyle, éthylène, propylène
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
La nature de l ’âme conductrice

Cuivre o = 1.6 10-8 .m


Aluminium o = 2.42 10-8 .m

Résistivité o
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Le mode de pose
Déterminer une lettre de sélection qui
dépend du conducteur utilisé et de son
mode de pose

Exemple
câble multipolaire, PRC, trois phases, pose sur corbeau, âme en
cuivre, température ambiante de 40°c, trois autre câbles
multiplolaires sur le même corbeau, calibre disjoncteur de100A

Lettre de sélection: Lettre E


Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie B - 1

Conducteurs isolés dans des conduits


encastrés dans des parois thermiquement isolantes

Conducteurs multiconducteurs dans des conduits


encastrés dans des parois thermiquement isolantes
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie B - 1

Conducteurs isolés dans des conduits


en montage apparent

Conducteurs mono ou multiconducteurs


dans des conduits en montage apparent
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie B - 1
Conducteurs isolés dans des conduits profilés
en montage apparent
Conducteurs mono ou multiconducteurs
dans des conduits profilés en montage apparent

Conducteur isoles dans des conduits encastrés


dans une paroi
Conducteur mono ou multiconducteur
dans des conduits encastrés dans une paroi
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie B - 2

Conducteurs isolés ou câbles mono ou


multiconducteur dans des goulottes fixées
aux parois :

en parcours horizontal
en parcours vertical
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie B - 2

Conducteurs isolés dans des goulottes encastrées


dans des planchers.

Câbles mono ou multiconducteurs dans des


goulottes encastrées dans des planchers

Conducteurs isolés dans des goulottes suspendues.

Câbles mono ou multiconducteurs dans des


goulottes suspendues
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie B - 3

Conducteurs isolés,
Câbles mono ou multiconducteurs dans des
vides de construction

Câbles mono ou multiconducteurs dans des


conduits dans des vides de construction

Conducteurs isolés dans des


conduits-profilées dans des vides de construction
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie B - 3
Câbles mono ou multiconducteurs dans
conduits-profilées dans des vides de construction

Conducteurs isolés dans des conduits-profilées


noyés dans la construction

Câbles mono ou multiconducteurs dans des


conduits-profilées noyés dans la construction

Câbles mono ou multiconducteurs


dans faux-plafonds
dans plafonds suspendus
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie B - 4

Câbles multiconducteurs encastrés directement


dans des parois thermiques isolantes

Conducteurs isolés, dans des conduits ou câbles


multiconducteurs dans des caniveaux fermés en parcours
horizontal ou vertical

Câbles mono ou multiconducteurs dans des


caniveaux ouverts ou ventilés
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie B - 5

Conducteurs isolés, dans des moulures

Conducteurs isolés ou câbles mono ou


multiconducteurs dans des plinthes rainurées

Conducteurs isolés, dans des conduits ou


câbles mono ou multiconducteurs dans les chambranles

Conducteurs isolés, dans des conduits ou


câbles mono ou multiconducteurs dans les
huissiries de fenètres
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie C - 1

Câbles mono ou multiconducteurs encastrés


directement dans des parois sans protection
mécaniques complémentaires

Câbles mono ou multiconducteurs encastrés


directement dans des parois avec protection
mécaniques complémentaires
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie C - 2

Câbles mono ou multiconducteurs


avec ou sans armures

• fixés sur un mur


• fixés sur un plafond
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie C - 3

Conducteurs nus ou isolés sur isolateurs


Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie C - 4

Câbles mono ou multiconducteurs sur des


chemins de câbles ou tablettes non perforées
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Mode de pose Catégorie E
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Pour obtenir la section des conducteurs de phase, il faut :

Déterminer du courant admissible Iz

Déterminer une lettre de sélection


qui dépend du conducteur utilisé et de son mode de pose

Déterminer un coefficient K
qui caractérise l’influence des différentes conditions d’installation.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Détermination du coefficient K
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Détermination du coefficient K

le facteur de correction K1 prend en compte le mode de pose

le facteur de correction K2 prend en compte


l ’influence mutuelle des circuits placés côte à côte

le facteur de correction K3 prend en compte la température


ambiante et la nature de l’isolant

le facteur de correction du neutre chargé Kn


le facteur de correction dit de symétrie Ks
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Détermination du coefficient K

le coefficient K qui caractérise


l’influence des différentes conditions
d’installation,

s ’obtient en multipliant les facteurs de


correction, K1, K2, K3, Kn et Ks
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
le facteur de correction K1 prend en compte le mode de pose
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Détermination du coefficient K

• le facteur de correction K1 prend en compte


le mode de pose

Exemple
câble multipolaire, PRC, trois phases, pose sur corbeau, âme en
cuivre, température ambiante de 40°c, trois autre câbles
multiplolaires sur le même corbeau, calibre disjoncteur de100A
Lettre de sélection: Lettre E

K1 = 1
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
le facteur de correction K1 prend en compte le mode de pose
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
le facteur de correction K2 (influence des circuits placés côte à côte)
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Détermination du coefficient K
• le facteur de correction K2 prend en compte
l ’influence mutuelle des circuits placés côte à côte

Exemple
câble multipolaire, PRC, trois phases, pose sur corbeau, âme en
cuivre, température ambiante de 40°c, trois autre câbles
multiplolaires sur le même corbeau, calibre disjoncteur de100A
Lettre de sélection: Lettre E

K1 = 1 K2 = 0,8
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
le facteur de correction K2 (influence des circuits placés côte à côte)
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
le facteur de correction K3 ( la température ambiante et l’isolant)
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Détermination du coefficient K

• le facteur de correction K3 prend en compte la


température ambiante et la nature de l’isolant

Exemple
câble multipolaire, PRC, trois phases, pose sur corbeau, âme en
cuivre, température ambiante de 40°c, trois autre câbles
multiplolaires sur le même corbeau, calibre disjoncteur de100A
Lettre de sélection: Lettre E

K1 = 1 K2 = 0,8 K3 = 0,91
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
le facteur de correction K3 ( la température ambiante et l’isolant)
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Détermination du coefficient K

• le facteur de correction du neutre chargé


Kn Facteur de correction Kn

Kn =0,84
Le neutre est dit chargé si le système triphasé est
déséquilibré est que le neutre est distribué
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles
Détermination du coefficient K

• le facteur de correction dit de symétrie


Ks (selon la norme NF C15-105 §B.5.2)

Ks =1
pour 2 et 4 câbles par phase avec le respect de la symétrie

Ks =0,8
pour 2,3 et 4 câbles par phase si non respect de la symétrie.
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles

Courant assigné du dispositif de


protection
In
Choix du type de câble. Détermination du courant admissible
( âme, isolant…) Iz
Détermination de la section
Fusible Disjoncteur
technique
Iz = 1,31 In sides conducteurs
In <10A
Détermination des Iz = 1,21 In si 10 < In < 25A Iz = In
coefficients et de la
susceptibles de
Iz = 1,10 In si In > 25A
véhiculer
lettre de sélection. Iz à l’aide du courant
équivalent Iz
Vérification
Détermination deI’z = Iz technique
/ K des éventuelle de
la section
la contrainte
conducteurs susceptibles de véhiculer Iz à thermique.
l’aide du courant équivalent
I’z = Iz / K
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-2 Détermination des sections des câbles

Lettre de sélection: Lettre E

K1 = 1 K2 = 0,8 K3 = 0,91 Iz = In

I ’z = 100 / ( 1 x 0,8 x 0,91) = 137,36 A


Connaissant I’z et K ( I’z est le courant
équivalent au courant véhiculé par la
canalisation : I’z =Iz/K), le tableau ci-après
indique la section à retenir.
Ex câble multipolaire, PRC, trois phases, pose sur corbeau, âme
en cuivre, température ambiante de 40°c, trois autre câbles
multiplolaires sur le même corbeau, calibre disjoncteur de100A

Lettre de sélection: Lettre E

K1 = 1 K2 = 0,8 K3 = 0,91 Iz = In

I ’z = 100 / ( 1 x 0,8 x 0,91) = 137,36 A


35 mm²
Exercices : Déterminer la section
des conducteurs de phases

On désire choisir le câble d’alimentation terminal du


treuil télescopique horizontal :
moteur de 15 KW (  = 0,89 , cos  = 0,86, Ku = 0,75 )

Les contraintes d’exploitation sont les suivantes :


         Température maximum de 30°c
         Ames en cuivre
         Isolant PRC
         Pose sur chemin de câbles
         Deux autres circuits posés de façon jointive
         Le neutre n’est pas distribué
         On respecte la symétrie de pose des conducteurs
         Longueur du câble : 50 m
Exercices : Déterminer la section
des conducteurs de phases

La lettre de sélection prend en compte le mode de pose


Exercices : Déterminer la section
des conducteurs de phases

le facteur de correction K1 prend en compte le mode de pose


Exercices : Déterminer la section
des conducteurs de phases

le facteur de correction K2 (influence des circuits placés côte à côte)


Exercices : Déterminer la section
des conducteurs de phases

le facteur de correction K3 ( la température ambiante et l’isolant)


Exercices : Déterminer la section
des conducteurs de phases
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-3 Détermination des chutes de tension
Choix du type de câble. Détermination du courant admissible
( âme, isolant…) Iz
Fusible Disjoncteur
Iz = 1,31 In si In <10A
Détermination des Iz = 1,21 In si 10 < In < 25A Iz = In
coefficients et de la Iz = 1,10 In si In > 25A
lettre de sélection.

Vérification de la Izchute
de tension.
Détermination de la section technique des
conducteurs susceptibles de véhiculer Iz à
l’aide du courant équivalent
I’z = Iz / K

Vérification de la chute de tension.


Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-3 Détermination des chutes de tension

L’impédance d’un câble est faible mais non nulle : lorsqu’il


est traversé par le courant de service, il y a chute de
tension entre son origine et son extrémité.

Or le bon fonctionnement d’un récepteur (surtout un


moteur) est conditionné par la valeur de la tension à ses
bornes.

Il est donc nécessaire de limiter les chutes de tension en


ligne par un dimensionnement correct des câbles
d’alimentation.
Les normes limitent les chutes de tension en ligne

La norme NF C 15-100 impose que la chute de tension entre


l’origine de l’installation BT et tout point d’utilisation n’excède
pas les valeurs du tableau ci- après.
La chute de tension en ligne en régime permanent est à
prendre en compte pour l’utilisation du récepteur dans des
conditions normales.

Le tableau ci-dessous donne les formules usuelles pour le


calcul de la chute de tension.

 R = / s
Plus simplement, les tableaux ci-dessous donnent la
chute de tension en % dans 100 m de câble,
en 400 V/50 Hz triphasé, en fonction de la section du
câble et du courant véhiculé (In du récepteur).
Exercices : Déterminer la section
des conducteurs de phases

Calculer la chute de tension engendrée par chacun des


deux câbles précédemment définis.

• On prendra un cos φ = 0,85


• La résistance des câbles est de 22,5 mΩ.mm2 / m pour la température
normale de fonctionnement
• La réactance des câbles est évaluée à environ 0,08 mΩ / m
Exercices : Déterminer la section
des conducteurs de phases
Déterminer la chute de tension engendrée par chacun des
deux câbles précédemment définis en utilisant les tableaux fournis par les
constructeurs
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-3 Détermination des courants de court circuit

Réseau amont ou aval.

Influences externes,
conditions
de pose.
véhiculer Courant de
Puissance apparente à Puissance de court-
circuit à l’origine du circuit.

court-circuit
Courant d’emploi Courant de court-circuit

IB Icc

Courant assigné du Pouvoir de coupure du


dispositif de protection dispositif de protection

In Icu
Choix du
Choix du dispositif de
dispositif de
protection.
protection
Etude d ’une installation électrique
3- l ’étude
3-3 Détermination des courants de court circuit

1. Déterminer résistances et réactances de chaque partie


de l’installation

2. Calculer la somme Rt des résistances situées en


amont de ce point : Rt = R1 + R2 + R3 + ... et la
somme Xt des réactances situées en amont de ce
point : Xt = X1 + X2 + X3 + ...

3. calculer : Icc maxi efficace présumé = U2 v / \/ 3 Zcc

Vous aimerez peut-être aussi