Vous êtes sur la page 1sur 13

Estomac

Anatomie-histologie-physiologie
ANATOMIE 1
• L'estomac est le réservoir du tube digestif, qui a la
forme d'un J majuscule. Il mesure environ 25 cm de
haut sur 10 cm d'épaisseur. L'estomac possède quatre
régions :
– la grosse tubérosité,
– le corps,
– le fundus
– l'antre.
– La portion verticale est composée de la grosse tubérosité
et du corps de l'estomac, La portion horizontale de l'antre
gastrique.
ANATOMIE 2
• L'estomac est situé à la partie supérieure et gauche de la cavité
abdominale. Sa portion supérieure est juste en dessous du
diaphragme.
En haut, l'estomac fait suite à l'oesophage par une connexion qui
rend normalement impossible le reflux d'aliments de l'estomac vers
l'oesophage.
En bas, l'estomac s'ouvre dans le duodénum par le pylore, portion
rétrécie munie d'un sphincter.
L'estomac est en rapport
– à droite avec le foie,
– à gauche avec la rate,
– en bas et en arrière avec le pancréas.
1 pôle supérieur de la grande courbure,
2 grosse tubérosité,
3 oesophage,
4 artère coronaire stomachique,
5 nerf vague (X),
6 nerf splanchnique,
7 plexus préviscéral,
8 artère hépatique propre,
9 canal hépatique,
10 veine cave inférieure,
11 artère pancréatico-duodénale,
12 duodénum,
13 artère gastro-épiploïque droite,
14 pylore,
15 artère gastrique droite,
1 6 aorte abdominale,
17 grand épiploon,
PHYSIOLOGIE 1
• L'estomac, pour assurer la digestion des
aliments, a une double fonction
– mécanique
– chimique
• La portion verticale, dont les parois se laissent
facilement distendre, joue le rôle d'un réservoir
pour les aliments en cours de digestion.
PHYSIOLOGIE 2
• La fonction mécanique est principalement
assurée par l'antre gastrique. Elle permet de
malaxer les aliments qui sont régulièrement
mélangés à la sécrétion gastrique. De plus, ces
mouvements péristaltiques, coordonnés avec les
mécanismes d'ouverture et de fermeture du
pylore, permettent l'évacuation des aliments
digérés au sein de l'estomac vers le duodénum.
L'estomac se vide en moyenne en une heure,
mais cette durée d'évacuation peut largement
varier en fonction de la composition et de
l'abondance du repas.
PHYSIOLOGIE 3
• La fonction chimique correspond à la sécrétion
gastrique, dont le volume atteint entre un à deux
litres par jour. Cette sécrétion gastrique est
réalisée par les multiples glandes gastriques dont
l'activité est stimulée lors des repas. La sécrétion
gastrique est principalement composée d'eau,
d'acide chlorhydrique et d'enzymes
protéolytiques. L'estomac sécrète également un
mucus qui protège sa paroi de l'action des
sécrétions acides. La commande de la sécrétion
gastrique est complexe, à la fois sous un contrôle
nerveux et hormonal.
Histologie 1 cardia
• A la jonction oesophago-gastrique, l'épithélium oesophagien
pluristratifié pavimenteux non kératinisé passe, brusquement à
l'épithélium gastrique unistratifié cylindrique.
• Dans le chorion apparaissent les glandes cardiales sécrétant de la
mucine qui s'ajoute à celle des glandes sous-muqueuses déja
présentes dans l'oesophage; cette sécrétion plus importante de
mucine a pour but, en plus de la lubrification du bol alimentaire, de
protéger la muqueuse contre l'acidité du suc gastrique.
• Il n'existe ni sphincter anatomique ni sphincter histologique au
niveau du cardia; cependant un sphincter musculaire physiologique,
sous contrôle nerveux, assure un tonus permanent de la paroi avec
un relâchement au moment de la déglutition.
Histologie 2 cardia
Histologie 3 estomac
• La nourriture ingérée y séjourne deux à trois heures en moyenne et
y subit un morcellement mécanique et chimique qui aboutit à la
formation du chyme, bouillie acide dans laquelle les molécules
alimentaires sont en solution ou en suspension.
Le suc gastrique est composé d'eau, d'électrolytes, d'acide
chlorhydrique, de pepsine et de mucine. La protection de la paroi
contre l'acidité (pH 1,5 à 3,5) est assurée par trois facteurs : une
couche épaisse de mucus, la présence de jonctions serrées entre les
cellules, empêchant la pénétration du suc gastrique dans la paroi,
et le remplacement cellulaire rapide.
• Au repos, la surface interne de l'estomac est marquée par des plis
profonds longitudinaux qui permettent une distension importante
de la paroi au cours du repas et des petites fossettes de quelques
millimètres appelées cryptes gastriques.
Histologie 4 estomac
Histologie 5 estomac

Vous aimerez peut-être aussi