Vous êtes sur la page 1sur 40

MODULE : METHODOLOGIE D’AUDIT

Thème 1:
Généralités sur l’audit financier
Un peu d’histoire…

 ….Personne n’aime se voir contrôler par un tiers, car ceci peut indiquer un manque
de confiance dans l’honnêteté ou la compétence de l’individu…Aujourd’hui….
« l’auditeur est un chien de garde, il n’est pas un chien de police »…

 Pourtant lors de ses débuts lointains, et pendant longtemps, l’audit effectuait un rôle
important pour déjouer les fraudes, démasquer les fraudeurs, repérer les vols des
clercs et du clergé et mettre à jour les libertins des conseillers des rois.

Dès le 13ème siècle, l’Europe a commencé à se faire auditer :


en Italie, l’auditeur d’une municipalité reçoit une prime proportionnelle à chaque faute qu’il
découvre ;


en France la Cour des Comptes commence à examiner le bien-fondé des dépenses publiques


en Angleterre, le parlement refuse de voter le budget du roi tant que le compte rendu
précédent n’a pas été audité.

2
Un peu d’histoire…


Le pointage détaillé


Jusqu’en 1936, l’étendue de l’Audit Financier resta très limité en France. Cependant, lorsque
l’auditeur avait la possibilité de s’attarder sur un examen des comptes, il entreprenait un FULL
AUDIT. Par ce procédé, toutes les écritures dans les livres de comptes étaient comparées
avec les documents de source. Ainsi, entre autres, l’auditeur-type vérifiait toutes les écritures
du journal d’achat avec les factures, puis s’assurait que les inscriptions dans les comptes de
tiers était le juste reflet de ces enregistrements. Le pointage détaillé avait comme objet de
vérifier « l’exactitude » des comptes.


Au Sénégal


le développement de l’audit s’est fait sous l’égide de la Banque Mondiale dans le cadre des
premiers projets d’assistance technique du secteur parapublique vers l’année 1970.

3
INTRODUCTION : DEFINITIONS ET PRESENTATION DE L’AUDIT

4
Définitions

« C’est l’activité qui appliqué, en toute indépendance des


procédures cohérentes et des normes d’examen en vue
d’évaluer l’adéquation et le fonctionnement de toute ou partie
des actions menées dans une organisation par référence à
des normes « (M. Gervais).

5
Définition
Définition et
et contenu
contenu de
de l'audit
l'audit :: objectif
objectif
OBJECTIF DE L'AUDIT
EXPRESSION D'UNE OPINION DE L'AUDITEUR VISANT
LES ETATS FINANCIERS ETABLIS DANS TOUS LEURS
ASPECTS SIGNIFICATIFS

Au moyen d'un audit


Conformes à un
réalisé selon des
référentiel
principes
comptable identifié
généralement admis

6
Définitions

 Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC)

• « Une mission d’audit des comptes à pour objectif de permettre au commissaire aux
comptes de formuler une opinion exprimant si ces comptes sont établis, dans leurs
aspects significatifs conformément au référentiel comptable qui leur est applicable ».

 Groupement ATH


L’audit est l’examen auquel procède un professionnel compétent et indépendant en vue
d’exprimer une opinion motivée sur la régularité, la sincérité et l’image fidèle des comptes
annuels d’une entreprise.

7
Définitions

L’audit est l’examen auquel procède un professionnel


compétent et indépendant en vue d’exprimer une opinion
motivée sur la régularité, la sincérité et l’image fidèle des
comptes annuels d’une entreprise.

8
Caractéristiques communes aux définitions


L’auditeur financier n’appartient pas à l‘entité dont les comptes sont examinés : il
doit être par essence Indépendant de l’entreprise contrôlée. On ne doit pas être
juge et partie


L’audit financier a pour objet la validation de comptes ou états financiers établis
par l’entité qui en fait l’objet.


L’auditeur financier apprécie la qualité des comptes par rapport à un référentiel
déterminé.

9
Caractéristiques communes aux définitions


L’auditeur financier fait connaître son opinion dans un rapport écrit. L’opinion
exprimée doit être motivée. L’auditeur ne livre pas une impression ni un
sentiment pouvant dépendre de son humeur du moment : il doit exprimer l’intime
conviction acquise, au terme d’une démarche structurée, par un professionnel
compétent.


L’auditeur financier porte un jugement sur les états financiers en délivrant une
assurance positive : La formule « donne une image fidèle » ou « présente
sincèrement sous tous les aspects significatifs » engage bien davantage que le
simple constat d’absences d’anomalies qui donnerait une assurance négative sur la
fiabilité des comptes.

10
Définition et contenu de l'audit (perception ancienne)
AUDIT EXTERNE
Référentiel comptable

UTILISATEURS :

- INVESTISSEURS,
- CRÉANCIERS,
- ADMINISTRATIONS,
- PERSONNEL,
INFORMATIONS - ASSOCIÉS, ACTIONNAIRES,
ENTITE FINANCIERES PUBLIÉES MEMBRE
OU COMMUNIQUÉES

Émission d'un
rapport - « Donnent une image fidèle »
d'opinion - « Réguliers »
Respect des normes de
comportement et du - "présentent sincèrement, dans
référentiel d'audit tous leurs aspects significatifs"
AUDITEUR

11
Définition et contenu de l'audit (perception actuelle)
AUDIT EXTERNE
GOUVERNEMENT Référentiel comptable
D’ENTREPRISE
UTILISATEURS :

- INVESTISSEURS,
- CRÉANCIERS,
INFORMATIONS - ADMINISTRATIONS,
Prise en compte des FINANCIERES - PERSONNEL,
risques que des - ASSOCIÉS, ACTIONNAIRES,
anomalies significatives Direction et PUBLIÉES OU
personnel de MEMBRE
proviennent de fraudes COMMUNIQUÉES
ou de non respect de l’entité
toute la réglementation
applicable à l’entité
Émission d'un
rapport - « Donnent une image fidèle »
AUDITEUR d'opinion - « Réguliers »
- "présentent sincèrement, dans
Respect des normes de tous leurs aspects significatifs"
comportement et du AUDITEUR
référentiel d'audit

12
le cadre conceptuel (1/4) - contenu
Services connexes

Nature du Examen Procédures


service Audit Compilation
limité convenues

Niveau
d’assurance Assurance Assurance
Pas d'assurance Pas d'assurance
donnée par raisonnable modérée
l'auditeur

Assurance Assurance
positive sur la négative sur la
Rapport (les) assertions (les) assertions Constats Identification
(conclusion retenues sous- retenues sous- découlant des des
fournie) tendant tendant procédures mises informations
l'établissement l'établissement en oeuvre compilées
des états des états
financiers financiers

13
le cadre conceptuel (2/4) - distinction

Communication de
ses opinions
Audit ? (appropriées)
Mission légale aux organismes
ou et personnes
conventionnelle désignées
Services connexes ? par la loi ou les
conventions

14
le cadre conceptuel (3/4) - Niveau d'assurance (1/2)

ASSURANCE

Satisfaction de l'auditeur quant à la


fiabilité d'une déclaration formulée
par une des parties à l'autre

Évaluation
des Formulation
documents d'une
probants conclusion

15
le cadre conceptuel (4/4) - Niveau d'assurance (2/2)
Assurance élevée
(mais non absolue)
AUDIT d'absence
d'anomalies
significatives

Assurance modérée
EXAMEN LIMITE d'absence
d'anomalies
significatives

Aucune assurance
PROCEDURE exprimée
CONVENUE (rapport sur les
faits relevés)

16
Examen limité : définition

Mission à base de procédures ne


mettant pas en œuvre les diligences
de l'audit

AUCUN FAIT SIGNIFICATIF N'A ETE RELEVE POUVANT METTRE


EN CAUSE

L'établissement des états financiers


conformément au référentiel
comptable identifié

17
Examen limité : procédures exclues

La mission d'examen limité exclut

L'évaluation des L'évaluation Le contrôle


systèmes des systèmes des comptes
comptables de contrôle
interne

Les réponses aux


demandes de Observations Confirmations et
renseignement calculs
(Inspections)

18
Missions mises en œuvre par d’autres professionnels

 Le terme audit n’est pas réservé à l’examen des comptes. Il peut porter sur des
sujets tout autres : fiscalité, droit, environnement, gestion de l’entreprise, GRH….
Examen systématique des
activités d’une entité, au
regard des objectifs qu’elle
poursuit, en vue d’évaluer
AUDIT son organisation et ses
OPERATIONNEL performances, d’identifier
ses pratiques non
économiques, improductives
et inefficaces, et d’en tirer
des recommandations
d’amélioration.

Fonction de conseil
s’exerçant avec indépendance
AUDIT INTERNE et objectivité. Elle se propose
d’apporter de la valeur
ajoutée et d’améliorer le
fonctionnement de
l’organisation.
L’auditeur interne est un
membre du personnel de
l’entreprise.
19
L’ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL

20
Présentation du métier
 Enjeu

Droit à l’information financière  n’est plus réservé qu’aux dirigeants ou associés des entreprises.

Actionnaires, analystes financiers, tiers, banquiers d ’affaires, salariés, administrations publiques, investisseurs potentiels, autorités de régulation...  attendent la production d’une information pouvant servir de base à leurs décisions.

IL EST DONC ESSENTIEL, SOUS PEINE DE PREJUDICE MAJEURS,


QUE L’INFORMATION PUBLIEE SOIT FIABLE.

21
Présentation du métier
 L ’audit au sein de la communauté financière : Apport

Émettre une opinion La fonction de l’audit financier est d’apporter


sur l’information aux états financiers, établis et publiés par ceux
qui en ont la charge, un regard extérieur
financière
et une assurance indépendante qui renforcent
leur crédibilité résultant des caractéristiques
Suivantes : professionnel extérieur,
Compétent qui émet un jugement
indépendant sur les comptes

Actionnaires, analystes financiers, tiers, banquiers d ’affaires, salariés,


administrations publiques, investisseurs potentiels, autorités de régulation...

22
Présentation du métier
 L ’audit au sein de la communauté financière
Son environnement

Juridique
Cours d ’appel - Tribunal de
commerce
CB, CIMA...
Comptable

Professionnel
Commissaire aux comptes
CNCC
CNC - CPPC – PCG, SYSCOA
ONECCAS
OHADA
IFAC
IAS/IFRS
FIDEF
US GAAP
23
Présentation
I F AdeCl'IFAC
 International Federation of Accountants
 Création : 1977
 Siège : New York
 Composition : 156 membres dans 114 pays représentant 2
millions de professionnels de la comptabilité

Président : Graham WARD (United Kingdom)

Mission :
 Développer la profession comptable et harmoniser ses
normes au niveau mondial, pour permettre à ses
membres de fournir des services d’une constante
qualité, dans l’intérêt du public.

24
IFAC : Comité des normes internationales d'audit
(IAPC devenu IAASB)

IAPC, devenu IAASB (*) en 2002 est un


Comité permanent du Conseil de l'IFAC

(*) devenu en 2002 "International


Auditing and assurance Standard Board"

25
I F A C : les commissions et groupes de travail
Commission Formation
13 membres Représentant français : Alain BURLEAU

Commission Éthique
12 membres Représentant français : Thierry KARCHER

Commission Comptabilité de gestion


9 membres Représentant français : Patrick ROCHET

Commission Audit – IAASB (ex IAPC)


14 membres Représentant français : Gérard TREMOLIERE

Commission Secteur public


12 membres Représentant français : Philippe ADHEMAR

Groupes de travail (Working parties)


PME, Money laundering, Restaurer la confiance.

26
Présentation du métier

L ’audit aujourd’hui (1/3) :

La mise en
La concentration du secteur
concurrence des
cabinets

Principales
caractéristiques

La mise en cause de la L ’application des


responsabilité des cabinets normes internationales

27
Présentation du métier

L ’audit aujourd’hui (2/3) :

Offre multi-service
(cf. slide suivant)

Expérience Proximité
Les attentes géographique
sectorielle

Forte adaptabilité
(capacité à informer des évolutions réglementaires, à faire du
sur-mesure, à se coordonner avec d ’autres spécialistes)

28
Présentation du métier

L ’audit aujourd’hui (3/3) :

Audit

Conseil Assistance juridique


Offre
et fiscale
multi-services

Organisation Formation

29
Présentation du métier

Les missions

Auditeur

Mission d ’expression d ’opinion Autres missions

Examen mené par un professionnel Missions très variées : conseil,


en vue d ’exprimer une opinion sur la évaluation, externalisation, acquisition ...
fiabilité des informations financières, compte
tenu de l ’existence d ’un référentiel.

Cadre légal ou cadre conventionnel Cadre contractuel

« CAC » « Ponctuelles »

30
DEMARCHE GENERALE D’AUDIT

31
Rappels comptables
 Les états financiers
 Les états financiers sont composés de 4 éléments :
 - Bilan
 - Compte de résultat
 - TAFIRE
 - État annexé

 Ces éléments sont INDISSOCIABLES .

32
Rappels comptables
 Les documents de base (1/3)
Pièce
justificative

Journal

Grand livre

Balance Balance
auxiliaire générale

Bilan Compte Annexe


de résultat
33
Rappels comptables
 Les documents de base (2/3)

Document interne/document externe


Document à valeur juridique (facture, contrat…)


Calcul formalisé agrémenté de documents à valeur juridique (provision pour congés à payer…)

Achats, Ventes, OD, Banques...


Comptabilisation par ordre chronologique


Comptabilisation de l ’intégralité de l ’écriture (mouvements affectant le patrimoine)


Déversement du journal qui se fait périodiquement,


Comptabilisation par numéro de compte comptable


Pièce
justificative

Journal

Grand livre

34
Rappels comptables
 Les documents de base (3/3)

Synthèse du grand livre à un moment précis


Récapitulatif des soldes du grand livre par numéro de compte comptable


Comptabilité auxiliaire : détail des comptes (clients , fournisseurs …)


Total balance auxiliaire = total du compte concerné de la balance générale


Balance
générale

Balance
auxiliaire

35
La démarche d ’audit : analyse d ’ensemble
 L ’objectif d ’audit
 Formuler une opinion motivée sur

la régularité

la sincérité

l ’image fidèle

des états financiers.

 Cette opinion est exprimée dans un rapport général destiné aux actionnaires et au public en général

36
La démarche d ’audit : analyse d ’ensemble
 L ’objectif d ’audit (suite)

Les opérations comptabilisées doivent alors :


être Exhaustives

être prise en compte dans la bonne



Période
être I mputées au bon compte

Concerner

l’entreprise

être Évaluées correctement


être Réelles

être suffisamment explicitées (Information en annexe)


E
P
I
C
E
R
I

37
La démarche d ’audit : analyse d ’ensemble
 La principale contrainte

 Impossibilité d ’une vérification exhaustive

approche par les risques


approche « systèmes » et « procédures »


 « …Un audit consiste à examiner, par sondage, les éléments probants…* »

38
La démarche d ’audit : analyse d ’ensemble
 Schéma général

Approche

Expression
de l’opinion

Étude et évaluation Travaux de fin


du contrôle interne de mission

Contrôle des
comptes

39
La démarche d ’audit : analyse des différentes phases

Phases - restitutions et temps
Calendrier Mai De juin à octobre Novembre Janvier / Février

Identification des
Phase 30 juin Intérim Préfinal Final
processus clés

Notes de synthèse Notes de synthèse


Plan d ’audit, des principales préfinales et Notes de synthèse
Livrables Notes de synthèse
manuel entités instructions des filiales et
sur le contrôle
internes de révision, consolidées et mémo complémentaires mémo sur les
interne
budget d ’audit sur les comptes du manuel comptes consolidés
consolidés de révision

Attestations
Certification des
Livrables semestrielles
comptes sociaux
externes sociales et
et consolidés
consolidées

Intensité de
COORDINATION
la coordination

Revue limitée des Finalisation


Revue Début de l ’audit
Travaux Approche comptes sociaux de l ’audit
des procédures des comptes
et consolidés des comptes

Temps 5% 15% 35% 25% 20%

Intervention avant clôture : 80% Final : 20%

40