Vous êtes sur la page 1sur 11

HISTOLOGIE-EMBRYOLOGIE –cours introductif

_________________
1- HISTOLOGIE
1-1- Définitions
L'histologie (générale) est l'étude de l'association des cellules
pour former des tissus.
Chaque tissu se définit par la structure et l'agencement de
ses cellules et la présence ou non de matériel extracellulaire
(structuration).
En termes d’étude structurale,

- étude des Cellules-------------------Cytologie,


- étude des Tissus ---------------------Histologie générale,
- étude des Organes-------------------Histologie spéciale.
1-2-Historique

- C'est l'italien Marcello Malpighi, professeur de médecine


à Bologne et à Pise qui est considéré comme le fondateur de l'histologie,
au XVIIe siècle.

- La notion de tissu biologique est due à Xavier Bichat, en 1799, grâce à


son ouvrage Traité des membranes en général et de diverses membranes
en particulier. On définit alors un tissu comme un ensemble de cellules
ayant des caractères morphologiques analogues. Une classification de
ces cellules par groupement devient alors possible et simple :
1- Les tissus épithéliaux.
2- Les tissus musculaires.
3- Les tissus nerveux.
4- Les tissus conjonctifs.
- Elaboration de la théorie cellulaire en 1838, par
Matthias Jakob Schleiden et Theodor Schwann.

- Le terme d'histologie fut utilisé pour la première


fois par Mayer et Heusinger en 1819.

- L'histologie moderne considère la cellule comme


une unité fonctionnelle fondamentale:
Pour éclairer son diagnostic, le Médecin est très
souvent amené à interroger des cellules, à travers
des prélèvements des cellules des tissus (cellules
du col utérin pour dépistage des cancers du col par
exemple, des cellules séparées pour interroger le
génome), des tissus eux-mêmes (biopsies), des
liquides biologiques (le sang veineux, les
sécrétions vaginales, les liquides de lavage
broncho-alvéolaire, l’expectoration, liquide
d’épanchement pleural, péritonéal, sperme, urine,
liquide céphalo-rachidien, etc.…).
• Interroger des cellules, car « on ne connaît
d’êtres vivants que sous la forme cellulaire ». (Jean
Rostand, Esquisse d’une histoire de la Biologie).
• « De ce que la cellule est l’unité vitale, il s’en suit
nécessairement que tout problème biologique se
pose, au bout du compte, en termes cellulaires ».
(Jean Rostand, Esquisse, d’une histoire de la
Biologie) :
• Selon une comparaison consacrée, « les cellules
forment l’organisme comme les briques forment la
maison ».
Pourquoi tendre vers la cellule pour la connaissance idéale?
(Cf schéma d’évènements)

- masse tumorale/ŒIL NU(premières époques Médecine)


- cellule/Microscope
- protéine
- Chromosome(noyau)
- gène
- bases
- MET-MEB
- nanotechnologie…… ………. ……vers l’infiniment petit……

ECHELLE DES CONNAISSANCES


2- EMBRYOLOGIE:
2-1- Définitions
L'embryologie est une discipline scientifique qui
englobe la description morphologique des
transformations de l'œuf fécondé en organisme
(embryologie morphologique) et l'étude de leur
déterminisme (embryologie causale).
L'« embryologie causale » est plus couramment
désignée, depuis les années 1990 et l'avènement de
la génétique moléculaire, par le terme de
« biologie du développement » qui inclut aussi
l'étude du développement post-embryonnaire.
Ligne d’orientation actuelle de l’Embryologie :
la nouvelle version d’ Embryologie médicale
(Langman) est
axée autant sur les aspects fondamentaux que
sur les aspects cliniques de l’Embryologie : le but
est de fournir aux - étudiants – apprenants - les
diagnostic,
bases embryologiques utiles au
au traitement et à la prévention des
malformations congénitales.
(NB: les malformations congénitales représentent
la première cause de mortalité infantile).
2-2-Historique
1824:
mise en évidence du rôle fécondant des spermatozoïdes
par Prevost (1790-1850) et Dumas (1800-1884).

1827:
Karl Ernst von Baer : découverte célèbre: l'ovule, jusque là
confondu avec le follicule ovarien, chez les mammifères ;
1828:
Le passage d'une embryologie descriptive à une véritable
embryologie comparée est effectuée en 1828 par Von
Baer. L’embryon est formé de trois feuillets à partir
desquels se forment ultérieurement les organes .
• Les techniques de biologie cellulaire, de biologie
moléculaire, de clonage et de génétique
moléculaire ont permis de mieux comprendre le
fonctionnement cellulaire et les interactions
cellulaires, dans le cadre de l’Histologie comme de
l’Embryologie, voire dans le cadre de toutes les
sciences biologiques.
• La cellule constitue bien l'unité
fondamentale de la structure des
organismes vivants.

FIN