Vous êtes sur la page 1sur 26

Valorisation des sous

Produits la mélasse

Présenter par
SABBA Asma
SEBIHI Amel
INTRODUCTION
Le sucre cesse de cristalliser parce que la
viscosité augmente lorsqu’on diminue la pureté.
Cela empêche les molécules de se déplacer et de
se déposer sur la surface du cristal. Par ailleurs
chacun des composés chimiques dissous dans la
mélasse va séquestrer une partie du sucre et
l’empêcher de cristalliser. Ainsi, on appelé effet
mélassigène l’effet des non sucres sur la solubilité
du sucre.
La mélasse contient environ la moitié de son
poids en sucre.
Définition
La mélasse est le résidu après la dernière
cristallisation du sucre. C’est un liquide très visqueux
de couleur sombre, sa couleur est due à l’action de la
chaleur sur les protéines en présence de glucides
réducteurs (réaction de Maillard), de densité moyenne
1,4. Elle est produite en raison de 40 kilogrammes pour
une tonne de canne broyée.
La production de la mélasse est estimée à 4% des
tonnages des usines de betterave et de canne à sucre.
Composition de la mélasse

La composition chimique de la mélasse


dépend beaucoup du type du sol, de la
variété de la canne ou de la betterave, du
procédé de transformation employé et du
rendement de la sucrerie
 
Mélasse Mélasse de
normale de canne
betterave
Matières sèches (%) 73 73
Matières minérales (%MS) 13 14

Matières azotées totales 15 6


(% MS)
Sucres totaux (% MS) 64 64
Calcium (g /kg MS) 3.7 4.7
Phosphore (g/kg MS) 0.3 0.7
Potassium (g/kg MS) 82 40

Tableau 1: Composition chimique des mélasses : de betterave


et de canne (d’après la méthode de calcul INRA 1988).
Canne à sucre
Betterave sucrière

3-5% 4-6%
Sucre raffiné Sucre raffiné
Mélasse
15-20% 12-16%

Constituants
Constituants organiques Eau
inorgaques
72% 20%
8%

Sucre Non sucre


 SiO2 (0.5%)
62% 10%
 K2O (3.5%)
 CaO (1.5%)
 Substances  MgO (0.1%)
 Saccharose azotés (acides  P2O5 (0.2%)
(32%) aminés)  Na2O (0.2%)
 Glucose (14%)  Acides libres et  Fe2O3 (0.2%)
 Fructose liés
(16%)  Al2O3 (0.2%)
 Substances
 Soude et carbonate
  gommeuses
résiduelle (0.2%)
solubles
 Sulfate résiduel (1.6%)
 Chlorures (0.4%)

Figure 1 : composition de la mélasse (Christon et Ledividich, 1978 ; Kulkarni, 1996 ;


Olbrich, 2006).
Mélasse de canne à sucre

Constituants (ppm/100g)

Vitamine B1 140
Vitamine B6 700
Acide pantothénique 12000
biotine 65

Tableau 2 : teneur en vitamines de la mélasse de


canne (Olbrich, 2006).
Influence du processus de fabrication sur
la qualité de la mélasse
Les mélasses de canne et les mélasses de betterave du
fait de la nature même des produits de base et des procédés
de fabrication ont des composition différentes ; celles-ci
peuvent également varies suivant les pays d’origine, surtout
en production de canne.
En sucrerie de betteraves ,une possibilité d’extraire un
pourcentage de sucre plus élevé consiste a mettre en œuvre
le procédé Quentin ;le principe de base repose sur la
substitution , avant la 3eme cristallisation, d’une partie des
ions potassium et sodium des jus par des ions magnésium
qui sont moins mélassigènes ; les mélasses résultant de ce
processus sont donc moins chargées en sucre ,potassium et
sodium et plus riches en magnésium.
Valorisation de la mélasse
La mélasse peut être utilisée directement
pour l’alimentation animale ou bien par les
industries de fermentation en vue d’obtenir
divers produits nobles (levures boulangère,
alcool éthylique, acide citrique, acide
glutamique, lysine et antibiotiques)
(Troccon et Demarquilly, 1989).
1- fermentation (production d’alcool):
La fermentation du sucre ou de la mélasse,
suivie d’une distillation donne de l’alcool
(bioéthanol) et un résidu riche en azote appelé
vinasse, qui est destinée à l’alimentation des
bovins ou à la fertilisation des terres (Novak,
2004). LA mélasse sert aussi essentiellement à
la fabrication du rhum industriel (230litre
d’alcool pur/tonne de mélasse) (Nuissier, 2004)
2- la fermentation en milieu liquide 
Le cout élevé de la fermentation biotechnologique à
base d’éléments purs (saccharose, amidon, cellulose et
lactose) doit être considérablement réduit par
l’utilisation d’un sous-produit comme la mélasse (Wee
et al., 2004).
Diverses fermentations industrielles de la mélasse
permettent de produire des acides : acide glutamique,
acide citrique, acide lactique, acide oxalique, acide
malique, acide acétique ainsi que des antibiotiques, etc.
 3- Fabrication de la levure de panification

La production d’une tonne de levure commerciale ne


demande pas moins de 1,5 tonne de mélasse, 7.000 m3
d’air, 30 m3 d’eau. L’objectif consiste à produire une
grande quantité de cellules vivantes adaptées à la
fermentation panaire.
4- Alimentation de bétail
 Aliment bon marché, qui grâce à son appétibilité,
à ses sucres et à ses sels, favorise la consommation de
fourrage de mauvaise qualité.

 Aliment énergétique, dont la valeur nutritive est


due à la digestibilité élevée de ses sucres, qui est de
l’ordre 93%.
Exemple : processus
de fabrication de
blocs multi
nutritionnels à base
de mélasse-urée
Conclusion
La mélasse est le sous-produit final de l’extraction du sucre à
partir de betterave ou de la canne à sucre.
Compte tenu de la teneur non négligeable en sucres, elle est,
pour les sucreries disposant d’une distillerie, principalement
transformée en alcool, pour produire de l’alcool de bouche
(Rhum) ou de l’éthanol (biocarburant, alcool pharmaceutique…).
Pour les sucreries sans distillerie, compte tenu des teneurs en
K2O elle peut être épandue sur les champs, en remplacement des
engrais minéraux et notamment les engrais potassiques (KCl,
KNO3…).
Il en est de même pour la vinasse, sous-produit de la
distillation de la mélasse, qui peut être utilisé comme engrais ou
aussi pour l’alimentation du bétail.
Références bibliographiques
 BECHERI B. et TARMOUL H., 2012 : impact de la substitution
du sucre liquide inverti et de la mélasse sur la texture des
madeleines. Thème mémoire en nutrition. INA 19-23 p.
 Comité national des coproduits, fiche n°8, coproduits de la
betterave, mélasse de betterave et de canne 2p
 Larhyss Journal, ISSN 1112-3680, n°25, Mars 2016 : Evaluation
de la qualité physico-chimique des résidus du complexe agro-
industriel de Banda/Sarh (TCHAD) 8-9 p.
 MOUKIL B., 1982 : Identification de deux souches de levures
isolées de la mêlasse et des nèfles. Aptitudes à. la fermentation.
Thème ing., INA, El Harach, 37 p.
 Prof Mathelouthi, MC Barbara Rogé : dossier CEDUS avec la
collaboration de l’université de Reims : l’extraction du sucre 21 p.
 Projet de diffusion de techniques de complémentation alimentaire
pour améliorer la production laitière bovine en saison sèche dans
la ZSP (Sénégal Jan 2012) 5-8 p.
MERCI POUR VOTRE
ATTENTION