Vous êtes sur la page 1sur 18

1

BIOLIXIVIATION
Rédigé et présenté par:

Coordonnatrice:

Dr
PLAN
• INTRODUCTION

• PHYSIOPATHOLOGIE

• CLINIQUE

• MÉTHODES DIAGNOSTICS

• TRAITEMENT

• CONCLUSION
2
INTRODUCTION 1/4
 La biolixiviation encore appele lixiviation biologique ou lixiviation bacterienne
est une technique ´d’extraction des metaux d’interets economiques d’une
roche, metttant en jeu des micro-organismes capables de convertir ces
metaux de la forme solude a la forme soluble, qui pourront ensuite etre
extraits.
 Cette methode est egalemnt utilisee a de fins s´de purification de certains
mineraux comme le quartz.

3
PRINCIPE
■ Le processus de degranulation des mineraux sulfures par les bacteries, qui
est a ‘origine un phenomene naturel, constitue la base du procede de
biolixviation.
■ ces micro-organismes, qui sont chimiolithoautotrophes, puisent leur
sources d’energie dans les phenomenes d’oxydation d’elements chimique
mineraux, comme le fer ou le soufre, constituants majeur s de minerais
sulfurés qui renferment d’importantes quantite de metaux de grande valeur
economique ( cuivre, nickel, cobalt).

4
PRINCIPE
■ La biolixiviation permet, par des installations insdustrielles de grande
envergure, de mettre a profit la caspasite matabolique de certaines bacteries
comme Sulfolobus metallicus, Thiobacillus ferrooxydans et thiooxidans,
Leptospirillum ferrooxydans, afin de liberer par des reactions
d’oxydoreductions; les ions mettalliques d’interets.
■ Les champognons comme Aspergillus niger ou Penicilium funiculosum
sont egalements utilisés.

4
PRINCIPE
■ La pluspart de ces micro-organismes sont acidophiles ( pH compis entre
1,5 et 3,5) et mésophiles ou thermophiles ( temperature comprise entre 35
֯C a 70 ֯C).
■ Ils sont ainsi capables de tolerer une concentration imüportante d’ions
metalliques disssous, et de se multiplier dans des conditions extremes de
tempereature et de pH.
■ La biolixiviation est principalement utilise en biohydrometallurgie, et permet
par consequent de recuperer de nombreux metaux d’interest economique,
comme le cuivre, zinc, plomb, larsenic, antitimoine, nickel, l’argent,
4
manganese, le cobalt.
CAS PRATIQUE
■ de protection des sols et de réhabilitation des sites contaminés.

10
DOMAINE D'APPLICATION
■ Cette méthode s’applique à la préparation d’extraits liquides de sols ou de déchets
solides contaminés par des substances solubles ou faiblement solubles dans l’eau.
L’intégration des résultats issus des différentes variantes méthodologiques peut être
interprétée en regard de l’estimation du danger et du risque écotoxicologique dans un
contexte de contamination par des substances dont la solubilité et la biodisponibilité
sont variables. L’approche méthodologique a été développée pour les besoins des
évaluations du risque
écotoxicologique prévues à la Politique de protection des sols et de réhabilitation des
sites contaminés. 10
APPLICATION

Les microorganismes utilises dans ces differents procedes ppeuvent agir


suivant deux vois:
 La voie directe, où les reactions sont directenment catalysees par les
bacteries et la voie indirecte, où les reactions sont accelerees par
l’acidification due a la formation d’acide organiques.
 La degardation du minerai n’est donc pas realisee directement par les
micro-organisme, mais par leur produits, par la formation de complexes
solubles enzre les ions metalliques et les acides organiques.
11
APPLICATION

 Le manganèse sous forme reduite Mn(II) et Mn(III) est extrait a l’aide de ces
deux voies.
 D'autres métaux comme le cobalt, nickel ou le cuivre, sont extraits par voies
indirecte.
 Le cuivre, composant majoritaire de la chalcopyrite(CuFeS2) est dissous
grace a l’acide sulfurique excrete par Thiobacillus thiooxidans , oi par
l’oxydation du ferferrique (Fe3+) genere par l’oxydation du fer ferreux (Fe2+)
de Leptospirillum ferrooxydans.
11
APPLICATION

 Le nickel contienu dans la pentlandite (( Fe,Ni)9S8) est extrait grace a l’acide


citrique ou l’acide oxalique produits par les champogmons Asperlillus niger
ou du genre Penicillium, le nickel etant nocif pour certaines bacteries.
 L’arsenopyrite (FeAsS); contenat l’or est solubilisee par voie directe garce
a l’oxydation de Thiobacillus ferrooxydans.
 L’or est ensuite complexe avec une solution de cyanure.

11
AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS

Avantages et inconvénients au traitement des eaux de lixiviation d'un lieu


d'enfouissement sanitaire (LES) dans une usine d'épuration des eaux usées
municipales.

 AVANTAGES

 Les rejets s'effectuent généralement dans un milieu récepteur de plus


grande capacité, contrairement au traitement in situ où les rejets
s'effectuent généralement dans de petits cours d'eau. 12
AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS
 AVANTAGES

 Le traitement municipal fonctionne sur une base annuelle et n'est pas


influencé par des cycles d'arrêt/démarrage comparativement au traitement
in situ où il y a généralement accumulation des eaux durant une certaine
période de l'année.
 On profite de l'effet de dilution de l'usine de traitement municipal qui de
façon général reçoit un plus grand débit d'eaux usées municipales
comparativement au débit des eaux de lixiviation d'un LES. 12
AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS
 AVANTAGES

 Economie si pas ou peu de modification à faire à l'usine d'épuration


municipale.
 Le traitement combiné fait en sorte qu'il y a un point de rejet de moins à
l'environnement.

 N'entraîne pas la perte possible d'usages pour de petits cours d'eau qui
survient dans certains cas de traitement in situ. 12
AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS
 INCONVÉNIENTS

 Réduit la charge de traitement disponible pour l'usine d'épuration


municipale.

 On doit s'assurer que toutes les eaux sont acheminés à l'usine d'épuration
municipale (éviter tout rejet d'eau non traitée dans l'environnement).
Obligation dans certains cas d'avoir un système d'urgence dans le réseau
de collecte Dour éviter les débordements. 12
AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS
 INCONVÉNIENTS

 Le suivi des rejets s'effectue sur un moins grand nombre de paramètres.

12
CONCLUSION

 Il repose sur la prescription de nitro-imidazolés et dans tous les cas le


traitement simultané du (ou des) partenaire(s) est indispensable.

24
MERCI POUR VOTRE
ATTENTION
25