Vous êtes sur la page 1sur 54

M2 BFD - UE 938

Propriétés
mécaniques et
physiques du bois
Meriem Fournier
1
Objectifs et contenu
Formation accélérée aux connaissances de base sur
les propriétés du matériau bois

• Propriétés physiques et mécaniques (Meriem Fournier)


– Propriétés mécaniques (2h)
– Propriétés physiques du bois, densité, retraits et autocontraintes (3h00)
– Biomécanique de l’arbre (2h)
– Qualité et variabilité biologique des propriétés du bois (3h)

• Chimie du bois (Philippe Gérardin)


• Anatomie du bois (Marie Christine Trouy)

Approfondissement = Xylologie avancée

2
A quoi s’intéresse
la mécanique du bois ?

3
http://www.dalembert.upmc.fr/home/gatignol/images/stories/data/licence1meca.pdf
Séchage du bois
Procédés de conversion et de traitements

Biomécanique de l’arbre et du tissu bois


Connaissance des matériaux bois 4
Caractérisation des matériaux nouveaux à base de bois
Le plan

– Généralités sur le comportement


« rhéologique » d’un matériau (connaitre
une série de définitions)
– 3 grandes caractéristiques du bois :
hygroscopie, anisotropie, hétérogénéité et
variabilité biologique
– Quelles sont les propriétés de structure qui
expliquent l’hétérogénéité et la variabilité
biologique ?

5
Les notions fondamentales
en mécanique

6
Notions générales

Travail, Moteur, Energie potentielle


• Fournir un travail 
 “sources” d’énergie (potentielle) + dispositif moteur
+ dégradation (chaleur)→ travail
Exemples de moteurs:
Moteur thermique (tronçonneuse): conversion de chaleur
produite par combustion du carburant en travail mécanique
https://www.youtube.com/watch?v=E5Mq5DNh7s8

Muscle: conversion d’énergie biochimique (ATP) en travail


mécanique et chaleur: ex travail pour abattre un arbre (et sueur
correspondante)
http://sportetsante.e-monsite.com/pages/le-mouvement-et-la-contraction-des-
muscles.html

“Moteurs” climatiques: vent : La poussée du vent est une


forme indirecte de l'énergie solaire. L’absorption du rayonnement
solaire dans l’atmosphère engendre des différences de
température et de pression qui mettent les masses d’air en 7
mouvement, et créent le vent.
Notions générales

Déplacement - déformations

Déformations

= élongation ou raccourcissement
= changements d’angles (cisaillement)

8
Notions générales
Forces = énergie stockée restituable
• Force
 intensité, direction, point d’application
(unité= Newton =J/m)

Quelles forces s’exercent sur :


-Une charpente en bois ?
-Un tronc d’arbre ?

Quels problèmes posent-elles ?

9
Notions générales

Approche expérimentale du
comportement mécanique du bois :

La « rhéologie » des matériaux 

10
Notions générales
“Comportement” mécanique
Un essai de traction sur un cylindre
F
F
FM
FR
FE
l F
F l

K
F
l
Élasticité Plasticité Rupture

Rigidité de la Structure F=Kl 11


Notions générales

1:L
F
FM
FR
FE

2 : 2L
K
l
Rupture
Élasticité Plasticité

Travailler avec la
A force égale, l2=2l1 déformation
= l/L
Les forces limites sont inchangées pour obtenir K indépendant
12
de la longueur du cylindre
La rigidité de « 2 » est deux fois plus faible
Notions générales

F
1:R FM
FR
FE

2 : R/2

K l
Élasticité Plasticité Rupture

Pour obtenir le même déplacement, Travailler avec la contrainte


On a besoin d’une force 4 fois plus faible  = F / Aire Section
pour obtenir K indépendant de
La rigidité de « 2 » est 4 fois plus faible 13
la géométrie de la section
Notions générales

Comportement du matériau

F M
R
E

 F
  E

 Élasticité Plasticité Rupture

Rigidité du matériau = module d’élasticité E


(ou Module d’Young)
14
Unités de E,  et 
Notions générales

Comportement du matériau

Le bois ? Rupture fragile ou non ? 15


Notions générales

Dispositif d’essai en traction/compression

16
Photo CIRAD, essai de compression axiale sur du bois
17
Allez voir la vidéo http://vimeo.com/1984447
Dans un essai de traction/compression,
on peut aussi regarder l’effet produit
dans une direction perpendiculaire à la
force appliquée :

 
FORCE déformation // force appliquée

t déformation transverse
 
(perpendiculaire /force appliquée)
     

Coefficient de Poisson 
  = - t/ 
( = effet majeur) 18
positif
(cas courant)

négatif
(matériau cellulaires
à cellules inversées)

De Roderic Lakes
Nature 414, 503-504(29 November 2001)
19
Notions générales

Traction et compression ne sont pas les


seuls modes de déformation et de
chargement :
Le cisaillement

20
Notions générales

Testez vos connaissances


Quelle différence faites vous entre déplacement et
déformations ? Quelle est l’unité d’une déformation ?

Quelle est la contrainte normale engendrée par une force


de 1000 N sur un échantillon de section carrée de 1cm
de côté ?

Quelle différence faites vous entre une déformation de


cisaillement et une élongation ?

21
Notions générales

Testez vos connaissances


Que représentent les courbes suivantes ? Comment
identifiez vous le module d’élasticité ?

Ces courbes peuvent-elles aussi identifier des


coefficients de Poisson ?
22
Notions générales

Testez vos connaissances

Quelle est la courbe qui illustre un comportement fragile ?

23
Notions générales : rigidité en flexion

Flexion : sollicitation majeure


Elle combine plusieurs propriétés.

Quelle est la sollicitation ?


Quelle est la déformation ?
Quelles sont les contraintes ? 24
Une sollicitation majeure
la flexion

La sollicitation est une force amplifiée par un bras de levier


(Moment de flexion Force x Longueur)
La déformation est une courbure
= élongation d’une face opposée à un raccourcissement de l’autre
face
La réaction du matériau combine des contraintes
de compression, de tension et de cisaillement

Sera approfondi en Xylologie avancée


Dispositif de flexion 3 points
y

Section circulaire
diamètre D x

L
Réactions Réactions
aux aux
appuis appuis
x=-L/2 Déplacement y(x), x=+ L/2
mesuré en x=0

Photo Juliette Boiffin, LERFoB et ECOFOG


(étude biomécanique de jeunes arbres tropicaux
Projet ANR Woodiversity) Force F, appliquée ponctuellement en x=0
Déduire les propriétés du bois du test mécanique

F Observation
Fmax

flèche

Formulaire flexion 3 points : Formulaire flexion 3 points : Formulaire flexion 3 points :

E FL3 F FL3
Flèche = ______________
Flèche = ______________ Flèche = ______________
48 ( D4/64) 48 L3E ( D4/64) 48 E ( D4/64)
(Fmax/2) ( D3/64) (L/4)
max = ________________ (Fmax/2) (L/4)
max = ________________
max = ________________
E ( D3/64) (L/4) (Fmax/2) ( D3/64)

Quelles sont les bonnes formules pour obtenir E et max ?


Les bonnes formules - explication
Formulaire flexion 3 points :
FL3
Flèche = ______________
48 E ( D4/64)
(Fmax/2) (L/4)
max = ________________
( D3/64)

On peut regarder l’homogénéité des unités

On peut se dire aussi que :


•la flèche augmente quand la force augmente, la longueur augmente, le
diamètre diminue et le module E diminue
•La force maximale supportable augmente quand la longueur diminue,
le diamètre augmente, la contrainte max du matériau augmente.

•Le module d’élasticité (rapport contrainte-déformation) n’’intervient pas


explicitement dans la contrainte max.
Les tiges végétales sont
généralement sollicités en flexion

« Le chêne un jour dit au roseau:


…Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici contre leurs
coups épouvantables résisté sans courber le dos … »
(J. de la Fontaine)
Quelques caractéristiques
importantes du bois
/ d’autres matériaux

• Hygroscopie
• Anisotropie
• Hétérogénéité

30
Particularité du bois

1. Le bois contient de l’eau 

 variations de propriétés des parois avec le dessèchement ou


la réhumidification

Toutes les propriétés ou presque dépendent de la « teneur en


eau » (ou humidité du bois ou moisture content)

Mais quelle eau et quelle teneur en eau ?

31
Le bois contient de l’eau
Le bois est un matériau hygroscopique
(hygroscopie = capacité d’un matériau à absorber ou désorber de
l’eau venant de l’air ambiant)

Définition de l’humidité (teneur en eau) du bois


(moisture content)

Masse – Masse anhydre


Teneur en eau (en %) :
Masse anhydre

L’état anhydre est par convention obtenu en mettant


l’échantillon à 103°C pendant un temps suffisant pour que sa
masse se stabilise.
Humidité du bois : Point de
Saturation
quelle eau ? des Fibres

 30%

Saturé

Anhydre
« Deux » matériaux bois
• Le bois vert : au dessus du Point de Saturation des fibres
(de 30% à plus de 200%)
(le bois dans l’arbre, le bois au premier usinage …)

• Le bois sec : au dessous du Point de Saturation des fibres


(entre 4% et 30%)
(le bois mis en œuvre, le bois avant collage, protection de
surface …)
EAU LIEE EAU LIBRE
Schéma général

36
Particularités du bois

2. l’    anisotropie 
Traction axiale

Traction radiale

?
37
Particularités du bois

• Les différences concernent surtout les directions L (axiale, //


fil) et R T (transversales)

• orienter les échantillons (et caractériser plusieurs directions)

RESINEUX FEUILLU FEUILLU


(sapin) (chêne tendre) (Azobé) ACIER BETON
TRACTION
(axiale) 90 - 100 100 - 120 150-200 270 2.4

TRACTION
(transversale) 1.2 3 5 270 2.4

Contrainte à la rupture en MPa


38
Particularités du bois : quelques propriétés souvent mesurées

Résistance en compression // fil


du bois (L)

39
Particularités du bois : quelques propriétés souvent mesurées

Résistance en compression
perpendiculaire au fil du bois

40
Particularités du bois : quelques propriétés souvent mesurées

Résistance en traction //fil

entrait ferme

41
Particularités du bois : quelques propriétés souvent mesurées

Résistance en traction
perpendiculaire au fil

42
Particularités du bois

Caractériser l’anisotropie du
comportement mécanique du bois

L’essai de compression sur cube


unique d’arête 5cm
(Thèse J.L. Seichepine 1980) 

43
Particularités du bois

Elasticité tridimensionnelle à partir d’essais


sur cube

Qu’est ce qu’on peut faire avec ce cube ?


44
Particularité du bois

On peut faire
des essais de compression
Et retourner le cube 3 fois

On va obtenir plusieurs caractéristiques


EL, LT, LR,
ET, TL, TR,
ER, RL, RT,

45
Particularités du bois

Loi de Hooke généralisée


Si matériau isotrope :
/ E, pour dans la direction de la contrainte appliquée 
┴, pour perpendiculaire 
E : module de Young, coefficient de Poisson
Quelques soient les directions d’essai

Si matériau anisotrope ?

46
Loi de Hooke généralisée
2 Modules d’Young transversaux au fil du bois ER, ET
1 Module d’Young // au fil du bois : EL,
6 Coefficients de Poisson
RT, RL
TR, TL
LR, LT
Pour 1=R, 2=T, 3=L

Ordres de grandeur :
Pour du bois sec et sans défaut : EL= 5000 à 20000 MPa
ER≈ EL/10 ET≈ ER/2
LT ≈0,5 LR ≈ 0,30 RT ≈ 0,7
TL ≈0,02 RL ≈ 0,03 TR ≈ 0,35
47
Particularités du bois
On peut faire aussi :
des essais de cisaillement

Et retourner le cube 3 fois

On va obtenir des modules


GRL , GRT, , GTL

http://www.iccm-central.org/Proceedings/ICCM17proceedings/Themes/Behaviour/FULL FIELD MEASU 0METH/F14.3 Hassel.pdf


48
Particularités du bois

Notation pour un matériau orthotrope


(= anisotrope avec 3 plans de symétrie)
comme le bois

, ,  (, , ) sont les déformations (contraintes) parallèlement
aux directions 1=R, 2=T et 3=L
, ,  (, , ) sont les déformations (contraintes) de cisaillement
49
respectivement dans les plans TL, RL, RT
Particularités du bois

Exemple de données El Amri et Guitard 1987


50
Particularités du bois

3. l’hétérogènéité 
G

 Prendre en compte des « effets d’échelle »

L’hétérogénéité n’est pas le fruit du hasard :


 contrôle biologique de la formation du bois

51
Particularités du bois
• Effets d’échelle

Clear wood

Bois « en dimension d’emploi »

La contrainte de rupture varie entre 70 et 140 MPa

La contrainte de rupture est inférieure et


varie beaucoup plus (10-150 MPa)

52
Particularités du bois

3 Bis : la variabilité biologique 


ENTRE
« ESSENCES »

53
www.fpl.fs.fed.us/documnts/fplrp/fplrp125.pdf
Mais aussi entre arbres et dans l’arbre

54