Vous êtes sur la page 1sur 49

Cours de:

Thermique Industrielle
      Classe : GM2 de l'ENIM
          Par :  Pr. Y. Timoumi

1
Chapitre 1: Rappel Thermodynamique

2
3
 Enthalpie :
H = U + PV ; dH = dU + d(PV) = dU + PdV + VdP

 Enthalpie et Energie interne d’un gaz parfait :

dH = Cp(T) dT ; dU = Cv(T) dT

- Les capacités calorifiques Cp et Cv d’un gaz idéal sont constantes


quels que soient la température (T) et la pression (P).
- Les capacités calorifiques Cp et Cv d’un gaz parfait ne dépendent que
de la température (T).
- Les capacités calorifiques Cp et Cv d’un gaz réel dépendent de la température
et de la pression.
4
Dans le cas ou l’énergie cinétique et potentielle sont négligeables, le premier loi
de la thermodynamique s’écrit:
ΔU = W + Q
5
 Si l’évolution subit par le gaz est à température constante, la
variation de l’entropie est: ΔS = Q / T
6
7
8
 La variation d’enthalpie d’un fluide au cours d’une transformation est :
ΔH = H2 – H1
 La Variation d’anergie correspondante est :
ΔA = T0 ΔS
T0 est la température du milieu ambiant

 La variation d’exergie est :


ΔEx = ΔH – ΔA = ΔH - T0 ΔS

9
1.2 Evolutions thermodynamique

10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
1.2.2 Equation de l’énergie pour un système en transvasement
Le système ci-dessous est formé par un volume de contrôle, deux conduites d’entrée de fluide et une
conduite de sortie. Le régime d’écoulement est permanent.

24
25
26
27
η icomp=
ηitrb=

29
Point cycle (0) (1’) (1) (2) (3’) (3)
Température (K) T0 = 288 596 650 1200 580 673
Température (°C) T0 = 15 323 377 927 307 400
Pression (Bar) P0 =1 12,75 12,75 12,75 1 1

Températures et pressions aux différents points du


cycle
Au cours d’une évolution (1) (2), la variation d’enthalpie du gaz parfait
est : ΔH1-2 = H2 – H1 = Cp ΔT = Cp (T2 – T1) ; Cp = 1 KJ/Kg.K

- Si au cours de l’évolution la pression reste constante ; la variation


d’entropie est :
𝑻𝟐
ΔS1-2 = Cp Ln
𝑻𝟏
- Si au cours vde l’évolution le volume reste constant ; la variation
d’entropie est :
𝑻𝟐
ΔS1-2 = Cv Ln
𝑻𝟏

La variation d’éxergie au cours de l’évolution (1) (2) est :

ΔEx1-2 = ΔH1-2 – T0 ΔS1-2 30


Point cycle (0) (1’) (1) (2) (3’) (3)

Température (K) T0 = 288 596 650 1200 580 673

Température (°C) T0 = 15 323 377 927 307 400

Pression (Bar) P0 =1 12,75 12,75 12,75 1 1

Au cours de la compression théorique 0 1’ et réel 0 1

- ΔHth = ΔH0-1’ = Cp (T1’ – T0) = 1 (596 – 288) = 308 KJ/kg


- ΔHréel = ΔH0-1= Cp (T1 – T0) = 1 (650 – 288) = 362 KJ/kg
𝑻𝟏 𝟔𝟓𝟎
- La variation d’entropie est : ΔS0-1 = ΔS1’-1 = Cp Ln = 1 Ln = 0,0867
𝑻𝟏′ 𝟓𝟗𝟔
- La variation d’Anergie est : ΔA0-1 = T0 ΔS0-1 = 288x0,0867= 24,97 KJ/ Kg
- La variation d’Exergie est: ΔEx0-1= ΔH1-2 – T0 ΔS0-1=362 – 25 = 337 KJ/ Kg

31
32
33
34
Correction EX 2

35
A partir des tables thermodynamiques de l’eau on a l’enthalpie et l’entropie aux points (1) et
(3) du cycle.
L’enthalpie aux restes des points seront calculées

Points cycle (1) (2) (3) (4)

Etat Liquide saturé Liq sous Vap. surchauffée Liquide


refroidi +vapeur
Température 45°C 350 °C 45°C

Pression 9,59 KPa 10 Bar 10 Bar 9,59 KPa

enthalpie (1’) : 188,5 3157,7 KJ/kg

Titre : x 0 0,973

Entropie 0,6387 0,6387 7,3011 kJ/kg°C 7,3011

(1’) : liquide saturé, (4’’) : Vapeur surchauffée, H(4’’) = 2583,2


KJ/kg 36
1) Débit d’eau de refroidissement du condenseur

Au condenseur :

La puissance thermique perdue par la vapeur = la puissance thermique gagnée par l’eau
de refroidissement. On a :

qvap (H4 – H1) = qeau. cpeau(Ts – Te) = qeau. cpeau(25 – 18) = qeau. 4,18 (25 – 18) = qeau.29,3

qeau =
Calcul de H4 :

Sur la dte (1) (4’’) le bilan énergétique du condenseur permet d’écrire :

37
𝑺𝟒−𝑺𝟏 𝑯𝟒−𝑯𝟏
X4 = = ; 𝑯𝟒 − 𝑯𝟏 = X4 (𝑯𝟒′′ − 𝑯𝟏) ; H4 = H1 + X4 (𝑯𝟒′ ′ − 𝑯𝟏)
𝑺𝟒′ ′ − 𝑺𝟏 𝑯𝟒′ ′ −𝑯𝟏

H4 = 188,5 + 0,973(2583,4 – 188,5) = 2518,7 kJ/kg

𝟖 (𝟐𝟓𝟏𝟖,𝟕 –𝟏𝟖𝟖,𝟓)
qeau = = 636 kg/s
𝟐𝟗,𝟑

2) Puissance de la turbine

Ptrb = qvap (H3 – H4) = 8 (3157,7 - 2518,7) = 5112 kW = 5,112 MW

38
39
4) Rendement de l’installation
𝑷𝒖𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒏𝒆𝒕𝒕𝒆 𝑷𝒖𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒕𝒓𝒃−(𝑷𝒑𝒆+𝑷𝒄𝒊𝒓)
ηg = =
𝑷𝒖𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒄𝒉𝒂𝒖𝒅𝒊è𝒓𝒆 𝑷𝒖𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒄𝒉𝒂𝒖𝒅𝒊è𝒓𝒆

Puissance Chaudière : Pch = qv (H3 – H2)

H3 = H1 + WPE = 188,5 103 +0,001 x (10 – 0,1)x105 = 189,5 KJ/kg

Puissance Chaudière : Pch = 8 (3157,7 - 189,5) = 23745.6 kW

𝑷𝒖𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒏𝒆𝒕𝒕𝒆 𝟓𝟎𝟎𝟎


ηg = = = 0,211 = 21%
𝑷𝒖𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒄𝒉𝒂𝒖𝒅𝒊è𝒓𝒆 𝟐𝟑𝟕𝟒𝟓

40
41
42
Points Cycle Température Pression(Bar)

(0) T0 = 15°C = 288 K P0 = 1

(1) T1 = P1 = 7,8

(1’) T1’ = P1 = 7,8

Tr1 Tr1 = P1 = 7,8

(2’) T2’ = P2 = 20

(2) T2 = P2 = 20

(Tr2) Tr2 = P2 = 20

(3) T3 = P3 = ….

(4’) T4’ = P0 = 1

(4) T4 = P0 = 1

43
44
45
Points Cycle Température Pression(Bar)

(0) T0 = 288K=15°C P0 = 1

(1’) T1’ = 518K = 245 °C P1 = 7,8

(1) T1 = 559K = 286 °C P1 = 7,8

Tr1 Tr1 = 396K =123°C P1 = 7,8

(2’) T2’ =518 = 235 °C P2 = 20

(2) T2 = 540K= 267°C P2 = 20

(Tr2) Tr2 = 389k = 116°C P2 = 20

(3) T3 = T0 = 288 K P3 = 14,8

(4’) T4’ = 133K = -140°C P0 = 1

(4) T4 = 149 k = -124°C P0 = 1

46
ΔH = Cp (Tf - Ti)

𝑻𝟏 𝟓𝟓𝟗
ΔS0-1= ΔS1’-1 = Cp Ln = 1. Ln = 0,076 kJ/kg°C
𝑻𝟏′ 𝟓𝟏𝟖

𝑻𝒓𝟏 𝟑𝟗𝟔
ΔSref1 = ΔS1-Tr1= Cp Ln = 1. Ln = - 0,345 kJ/kg°C
𝑻𝟏 𝟓𝟓𝟗

𝑻𝟐 𝟓𝟒𝟎
ΔSTr1-2= ΔS2’-2 = Cp Ln = 1. Ln = 0,0416 kJ/kg°C
𝑻𝟐′ 𝟓𝟏𝟖

𝑻𝒓𝟐 𝟑𝟖𝟗
ΔSref 2 = ΔS2-Tr2 = Cp Ln = 1. Ln = - 0,328 kJ/kg°C
𝑻𝟐 𝟓𝟒𝟎

𝑻𝟎 𝟐𝟖𝟖
ΔSref = ΔSTr2-T0 = Cv Ln = 0,714. Ln = - 0,215 kJ/kg°C
𝑻𝒓𝟐 𝟑𝟖𝟗

𝑻𝟒 𝟏𝟒𝟗
ΔStrb = ΔS4’-4 = Cp Ln = 1. Ln = 0,114 kJ/kg°C
𝑻𝟒′ 𝟏𝟑𝟑

47
48
49

Vous aimerez peut-être aussi