Vous êtes sur la page 1sur 22

CHAPITRE II : DIMENSIONNEMENT

D’UNE POUTRE ISOSTATIQUE À L’ELS


ET VÉRIFICATION À L’ELU
RAPPEL:
I-GÉNÉRALITÉS, NOTATIONS ET DÉFINITIONS :
•  Moment fléchissant total :

Mt=M+P e0
• Contrainte normal :
Pour -v’<y<v :
• Rendement géométrique :
donc si on pose:
On obtient :
•  Le segment [-c’,c] s’appelle Noyau limite.
avec :
et :
• Le segment [-c’-,c- ] s’appelle Noyau de passage.

• Fuseau de passage : zone à l’intérieur de laquelle doit passer l’armature de précontrainte,


II-CALCUL DE (P, E0) EN CLASSE 1 ET 2 :

•1.   Précontrainte minimale :

-c’-c- c+c’

P≥

Donc et e0 = c- = -c’-
•  
On calcule Pmin puis e0

Si condition d’enrobage et vérifiée donc calculs terminés et on prends :

Et e0 = c- = -c’-

la section dans ce cas est dite SOUS-CRITIQUE


• Si la condition d’enrobage n’est pas vérifiée on augmente P et on fixe e0 à :

e0 = v-d si M<0

e0 = -(v’-d’) si M>0

La section est dans ce cas dite SUR-CRITIQUE.


VALEUR DE P AVEC M>0 :

•On  a : e0 = c-

Donc P=

e0 = -(v’-d’)
VALEUR DE P AVEC M<0 :

•On  a : e0 = -c’-

Donc P=-

e0 = v-d
2. VALEURS PRATIQUES DE LA
PRÉCONTRAINTE :
•a.   Classe 1 :
==0 donc : c=ρv et c’=ρv’

On obtient alors : = =

Et e0 = ρv- = -ρv’-
•En  section sur critique :
• Avec M>0 :

P= et e0 = -(v’-d’)

• Avec M<0 :

P=- et e0 = v-d
•b.  Classe 2 :
0 :

• Section sous critique :


avec
et :

Donc on obtient : ’

Et : e0 = c- = -c’-
•  Section sur critique :
 Avec M>0 :

Donc et e0 = -(v’-d’)

 Avec M<0 :

Donc et e0 = v-d
REMARQUE :

• En pratique :

1ère manière :
On calcule Psous et on calcul e0 et on vérifie la conditions d’enrobage

2ème manière :
On calcul Psous et Psur :
Si Psous > Psur : section sous critique
Si Psous < Psur : section sur critique
APPLICATION :
3. CALCUL DE (P,E0) EN CLASSE 3

• Choix d’une précontrainte P3≤P2(en classe 2)


• On prends : e0 = v-d si M<0
e0 = -(v’-d’) si M>0
• Vérification en flexion composée
 VÉRIFICATION SOUS :

•  Calculer : avec

La vérification se fera avec N=P3+ :


1. Calculer ≤ 0,6fc28
2. Calculer ≤
3. Calculer 0,1 fprg
 VÉRIFICATION SOUS :

•  On calcule le moment de fissuration Mr : ( = 0  Mr) :

Si Mmax<Mr  section non fissurée (classe2)

Si Mmax>Mr  section fissurée (classe3)


DÉTERMINATION DU COFFRAGE :

••  Section sous critique : section économique : et atteintes


• Section sur critique : on ne peut atteindre les contraintes admissibles
 calcul intératif
EXERCICE 1

•Soit
  une poutre de portée l=20m et de section rectangulaire (0,4x1,25)m² sollicitée par son
poids propre g et une charge d’exploitation q=20KN/m
1. Calculer (P, e0) en classe 1.
2. En déduire le nombre de d’armature de précontrainte.
3. Tracer les diagrammes des contraintes normales dans le béton en x0=l/2 à vide et en
service et conclure.
Données :
Fc28=35MPa , =0,6fc28 , p0=1400MPa
Ap/arm=331mm² , pertes
EXERCICE II

On
•  considère la poutre en I symétrique soumise à son poids propre g1, à une charge permanente g2=7,41KN/m et à
une surcharge q=14,5KN/m.
1. Calculer (P, e0) en classe 2.

2. En déduire la contrainte normale du béton au niveau du centre de gravité


de la section.
3. Déterminer l’ouverture du fuseau de passage en x0=l/2
Données :
Fc28=30MPa , = ’=0,6fc28 , fpeg=1600MPa , fprg=1800MPa
Ap/arm=60mm² , ∆
EXERCICE III

•On  considère la poutre de la figure suivante, de section rectangulaire (03mx0,7m), soumise


à son poids propre g et à une surcharge q=12KN/m, pouvant être appliquée sur la travée de
10m, sur la console ou sur poutre entière.
1. Calculer le couple (P, e0) en classe 1
2. Tracer le diagramme des contraintes dans le béton au droit de la section la plus sollicité
à la mise en tension et en service.
d=d’=8cm

Vous aimerez peut-être aussi