Vous êtes sur la page 1sur 2

Axe 5: Aperçu sur les droits de l’Homme au Maroc 

Le Maroc est rentrée dans une nouvelle ère nouvelle grâce à l’éruption de la thématique des droits de l’Homme et son
insertion dans l’agenda politique.
Cette question qui relève, a priori, de certaines organisations internationales de la société civile, devient aussi une
préoccupation gouvernementale et se transforme même en « offre étatique de réforme ».

Sur le plan institutionnel

Sur le plan institutionnel cette « offre » se traduit par l’instauration d’établissements dédiés à la promotion de la question des droits de l’Homme,
notamment:

 Le Conseil national des droits de l’Homme;


 La Délégation ministérielle des droits de l’homme;
 L’instance équité et réconciliation, remplacé par le Médiateur du Royaume;

 La Constitution de 2011: introduit par moins de 20 articles relatifs aux droits de l’homme et aux libertés politiques. Ils sont postulés au Titre II de
La Constitution, comportant les articles de 19 à 40: l’égalité des sexes, droit à la vie, droit à la sécurité, protection de l’intégrité physique et morale,
protection de la vie privée, libertés de pensées, d’opinion et d’expression, droit d’accès à l’information publique, libertés de réunion, de
rassemblement, droit d’accès à l’éducation, aux soins de santé, à un logement décent, à l’eau, à un environnement sain…

1
Axe 5: Aperçu sur les droits de l’Homme au Maroc 
Sur le plan de la société civile
Ces dernières années, la condition des femmes a connu des changements avec :

La réforme du code de la famille en 2004;


 La réforme en 2008 en matière de droit des enfants nés de mère marocaine mariée à un étranger
d’acquérir la nationalité de leur mère;
 La mise en place aux élections législatives de Septembre 2008 d’un système de quota qui leur
réserve une proportion de candidature sur la liste nationale de chaque partie.

 Sans doute faut-il voir dans ces changements, comme étant les effets du militantisme des
organisations de plaidoyers, telles que : Association marocaine des Droits de l’Homme,
Observatoire marocain des Droits de l’Homme, Forum des droits de l’Homme, Association
démocratique des droits des femmes, l’Union de l’action féminine, la fédération démocratique
des droits des femmes, etc., qui ont su employer utilement l’extension du champ des libertés
pour promouvoir les droits de l’Homme et les libertés publiques.

Vous aimerez peut-être aussi