Vous êtes sur la page 1sur 15

II.

Phonétique et phonologie

Première partie : La phonétique

2. LA PHONÉTIQUE PERCEPTIVE
PERCEPTION ET COMPRÉHENSION DE
LA PAROLE

D’après C. Fougeron

Mécanisme simple
 Mais en réalité plus compliqué :

1) Il implique plusieurs niveaux d’analyse (acoustico-


phonétique  Phonologique  Morphologique 
Syntaxique  Sémantique  Discursif)
D’après C. Fougeron
2) Pour percevoir la parole, il faut (a) localiser, (b)
identifier et (c) segmenter les formes lexicales
Mais :
• Opération complexe à l’oral (pas d’espaces, hésitations
au milieu des mots, etc.)
• Opération cognitive qui implique une connaissance de la
forme sonore des mots
• Opération difficile si la langue est inconnue
3) La parole est variable : Les sons et mots varient en
fonction des contextes, du débit, des locuteurs, etc.
Plusieurs réalisations pour une même forme

Solution:
Il existe des traits acoustiques qui permettent d’identifier
les sons
D’après C. Fougeron
4) La parole est continue : Pas de frontières marquées entre
sons et mots
Ex. Laparoleestcontinue = La parole est continue

Solution:
Il existe :
- Des indices phonétiques. Ex. Les allophones permettent
de différencier entre “nitrate” et “night rate”
- Des indices prosodiques : Ex. L’accent
- Des régularités phonotactiques (Certaines séquences de
consonnes n’existent pas en français)
D’après C. Fougeron
5) La parole n’est pas strictement séquentielle : Alors que
l’écrit est linéaire avec une succession ordonnée, l’oral est
ne l’est pas. Il existe un chevauchement de sons et de mots

6) La parole est rapide : 12 à 15 phonèmes/seconde

7) La parole est lacunaire : Les mots ne sont pas prononcès


complètement. Certains phonèmes peuvent être omis. Ex.
Fenêtre = Fnetre

8) La parole requiert une gestion des modalités auditives,


visuelles et tactiles = multi-modalité (L’effet Mc Gurk)
Solution :
Existence d’une redondance informative qui consolide la
transmission d’informations
ETAPES DU TRAITEMENT DE LA
PERCEPTION DE LA PAROLE
1. Distinction entre audition et perception
Audition : Transformation et transmission de l’information
acoustique au cerveau via le nerf auditif
Perception : Activité mentale de reconnaissance et de
reconstitution du message linguistique
2. Etapes pré-lexicales de la perception

D’après Studdert-Kennedy (1974, 75) ; Luce&Pison (1987). C. Fougeron


3. Distinction entre 2 opérations de traitement

3.1. La segmentation
Détermination des frontières entre les unités malgré la
nature continue de la parole et la non séquentialité des sons

3.2. La catégorisation
Détermination de l’identité des sons en dépit de la nature
variable de la parole
D’où naissance de la perception catégorielle :
2 tests
 Test d’identification

 Test de discrimination

=> Résultat : Bonne discrimination entre catégories,


mauvaise au sein d’une même catégorie