Vous êtes sur la page 1sur 20

Khayar-marrakh

Sphériques
Les
Les coordonnées
coordonnées cartésiennes
cartésiennes employées
employées
habituellement
habituellement pour
pour représenter
représenter un
un point
point dans
dans
l'espace
l'espaceààtrois
troisdimensions
dimensions ne
nesont
sontpas
pastoujours
toujoursles
les
plus
plusappropriées.
appropriées.On
Onretiendra
retiendradeux
deuxautres
autrestypes
typesde
de
coordonnées
coordonnées pour
pour repérer
repérer un
un point
point ou
ou décrire
décrire un
un
champ
champ (( scalaire
scalaire ou
ou vectoriel
vectoriel )) :: les
les coordonnées
coordonnées
cylindriques
cylindriques etet les
les coordonnées
coordonnées sphériques.
sphériques.
Khayar-marrakh

Pré requis :
 Système de coordonnées cartésiennes et cylindriques

 Grandeurs scalaires et vectorielles

 Calcul vectoriel : produit scalaire, produit vectoriel, produit mixte…

Objectifs :
Au terme de ce travail le participant doit être capable de :

 Repérer un point de l’espace en utilisant le système des coordonnées sphériques

 Passer des coordonnées cylindriques et sphériques aux coordonnées cartésiennes

 Utiliser ces systèmes de coordonnées dans la résolution des problèmes présentant

une symétrie sphérique


Khayar-marrakh

Coordonnées sphériques
Khayar-marrakh

Voici un point M dans l’espace.


Comment le repérer ?
zz
Ainsi le point M est repéré par les
nouvelles coordonnées r ,  et .
Ces coordonnées sont appelées
coordonnées sphériques.
Réponse: :
Question Domaine de
Coordonnées
On trace les axes du repère et on exprime
Peut on repérer le pointvariation
M dans le demi
M en coordonnées cylindriques. M ( , , )
Oui
plan, leconstante
point M parestdeparfaitement
nouvelles
r =
repéré OM ] 0 , + 
dans ?leplan méridien,[ si on z
coordonnées
connait la distance OM = r et l’angle .
r

 = ( Oz+, OM) [0,]


Origine : le point O
O
O
yyy

 = ( Ox+, Om) [ 0 , 2 [ 
Oz+ le demi-axe positif m
(origine des phases)

xxx
Ox+ le demi-axe positif
(origine des phases)
Expressions de r,  et  en fonction de x , y et z.
Khayar-marrakh

O
r , )
(cos
x  rf sin cos 
  r sin 
y   ( r, sin
rgsin
sin 
)
M
z
z  rhcos
( r , )
 r
M m
O y y

Soient r, et  les coordonnées du à


point M.
Dans le plan P :(On
Objectif Oxy cherche
) exprimer x , y et
 z en fonction
r x
Dans le demi-plan
de ry , xet
exprimons P fonction de et 

et y en
exprimons  et z en fonction de ret  m′
2 
r  xle triangle
Considérons 2
y  z rectangle Om′m.
2
x m
O′ z  O
Considérons le triangle rectangle OO′M.
m′ xx  y O
2 2 P
Danstgce triangle
 on
z2 a :

  x
x   c os  P
cos   z z cos
 r cos  
Dans tg  r on a :
ce triangley
 x
sin    sin
rsin y y   sin 
r 
Khayar-marrakh

Surfaces de Coordonnées

Définition :
Une surface de coordonnée est l’ensemble de points telle que l’une
des trois coordonnées est constante.

Première surface de coordonnée


r =r0 (et varient respectivement de 0 à  et de 0 à 2  )

Deuxième surface de coordonnée


0 ( ret varient respectivement de 0 à +  et de 0 à 2  )

Troisième surface de coordonnée


 0 ( r et  varient respectivement de 0 à +  et de 0 à  )
Khayar-marrakh

Première surface de coordonnée r = ro

Pour  =  : z
Soit M un point de coordonnées r,  et . 
Dans une rotation  = 2…
SiPour θ quelconque
Réponse
on fixe r( :rr:
O' r sin θ1
Lorsque on fait varier θ de façon continue …
0

M
Question : 1 r0rs0rin θ
2 2
Le point M décrit un cercle de centre
Quelle est la surface décrite par le O r0
O' et de rayon ro sin  .  y
point M lorsque on fait varier  et ? 
r0 sin θm
 2

Pour  = 2 ,des
L’ensemble =  ,forme
 cercles une
- sphère
et  de
 - : r0 sin θ
1

[ 0 , 2[ [ 0 , ] x
centre O et de rayon ro.
On obtient un ensemble de cercles d’axe
Oz : rosin i ( i = 2 , 3…)
et de rayon
Conclusion

La première surface de coordonnée décrite par le point M est une sphère


de centre O et de rayon ro .
 C’es la raison pour laquelle ce système est appelé système de

coordonnées sphériques 
Deuxième surface de coordonnée = o z Khayar-marrakh

Pour r = r :
Dans
Soit Mune
un rotation  = 2… r,  et . 
point de coordonnées z

Pour r quelconque :
Si Réponse
on fixe (:  M

Lorsque on fait varier r de façon continue …


r4

LeQuestion
point M :décrit un cercle d’axe Oz M
r3
et de rayon
Quelle r1 sin
est la  . décrite par le
surface 
M
point M lorsque on fait varier  et r ? r2

Pour rr , r = r3 et r = r4 … 
M
r1
[ 0 , de
2[ ] 0 , [
On obtient un ensemble cercles d’axe O
L’ensemble
Oz de cercles
et de rayons ri sin od’axe
( i = 2Oz et de rayons
, 3…).  m
y
r sin θo forme un cône d’axe Oz et de
demi angle au sommet .
x

Conclusion :
La deuxième surface de coordonnée décrite par le point M est un cône
d’axe Oz et de demi angle au sommet o.
Troisième surface de coordonnée = 0
Khayar-marrakh

Pour rr=quelconque
Pour r : :
Soit M un point de coordonnées r,  et .
Dans une rotation  = …
Lorsque on fait varier r de façon continue …
Si Réponse : 
on fixe ( M
r4

M
Question :
Le point M décrit un demi-cercle de r3
M
centre O et de rayon r1 . 
r2
Quelle est la surface décrite par le  
M
Pour rr , r = r3 et r = r4 … r
point M lorsque on fait varier  et r ? 2 222 1
L’ensemble des demi-cercles forme un demi-
 obtient des demi-cercles de centre O
On
disque de rayon infini demi-plan. O
r1 r2 r3 y
et de rayons ri ( i = 2 [, 03 ,, 4]…). ] 0 , [ 
 m
r4

Conclusion : x

La troisième surface de coordonnée décrite par le

point M est un demi-plan ( le méridien ) ayant l’axe Oz

pour frontière et faisant un angle 0 avec l’axe Ox+ .


Khayar-marrakh

Axes de Coordonnées

Définition :

Un axe de coordonnées est l’intersection de deux surfaces de

coordonnées, c’est-à-dire l’ensemble des points obtenus en fixant

les valeurs de deux coordonnées et en laissant libre la troisième.

Axe des r
 = o et  = o

Axe des 
r = ro et =o

Axe des 
r = ro et = o
Axe des r
Khayar-marrakh

z r

On trace les deux surfaces de coordonnées:

 =  et = o



Leur intersection donne


o
l’axe des r y


Conclusion : x

L’ensemble des points M appartenant à l’intersection du cône, de sommet O, et

du demi-plan o; forme une demi-droite d’origine O. Cette demi-droite est

appelée axe des r.


Axe des 
Khayar-marrakh

On trace les deux surfaces de coordonnées:

r = ro et = o

O
O
y

Leur intersection donne 
l’axe des 
xx

Conclusion :

L’ensemble des points M appartenant à l’intersection de la sphère, de rayon ro,

et du demi-plano; forme un demi-cercle de centre O et dont le diamètre est

porté par l’axe Oz. Ce demi-cercle est appelé axe des .


Axe des  z
Khayar-marrakh

On trace les deux surfaces de coordonnées:

r = ro et = o

o
y
Leur intersection donne
l’axe des 
x

Conclusion :

L’ensemble des points M appartenant à l’intersection de la sphère, de rayon ro,

et du cône, de demi-angle au sommet o; forme une circonférence d’axe Oz. Ce

cercle est appelé axe des .


Expressions de er , e et e dans le système cartésien
Khayar-marrakh

Etape 1 er
e
e z z
e
e ez

Dans le demi-plan P on a la configuration suivante : rr


z
e dans le système sphérique ez err
et
O'
eze dans le système cylindrique
Objectif :On cherche à exprimer e , e M
et ee edans le
er  r  
 

sont identiques e
Etape2 système
e
cartésien
 
  
Me  cos
Remplaçant,
  ex  sin
maintenant, e et
eye par leurs O yy
 
expressions 
dans le système 
cartésien.
Procédure :
e   sin  ex  cos  e y

e
  Etape
 Les
1 : passage résultat
des deux
du établisphérique
étapes
système au diapositive
donnent: au 16
système
er  sin  e  cos  e z
cylindrique.
 (coordonnées  
 e  sin  cos  ecylindriques)
x  sin  sin  e y  cos  ez

e   cos e  srin  e z
 Etape
  2 : passage au système
 cartésien.  
e  cos cos  ex  cos  sin  ey  sin  ez
 x
e   e 
  
e   sin  ex  cos  e y
P
Khayar-marrakh

Déplacement élémentaire
z
r rdr
Soient M et M' deux points de l’espace.
M  M'  + d
N.B. : M’ est infiniment voisin de M. r
  d
O' d
M1
Question::
Réponse 
M'
 r d
sind
M rr sind
dr
Quelle est l’expression du vecteur déplacement élémentaire M2
Le déplacement élémentaire MM' est le résultat de r r

dl = MM' dans ce système de coordonnées ? 


d
trois déplacements :


Premier déplacement suivant l’axe des 

de M vers M1 MM1 = r sin  d ee O
y

Deuxième déplacement
MM'suivant
= MM1l’axe
+ Mdes 
 
1 M2 + M2 M'
  
de M1 vers M2 oud M Mdr=er  r d e  rsin  d e
encore 1
e 2
r d

r r +r dr
Troisième déplacement
MM'suivant
= M2Ml’axe
'
+ Mdes r+ x MM1
1M2
 M21  M'21 d
d

de M2 vers M' M M' = dr e
e
2 rr 
 d
d
d


Surfaces élémentaires z

r= constante  On se trouve sur la


sphère derayon r.
M M’ sur la
Un déplacement élémentaire MM’,
sphère r = constante définit un élément d
dS
de surface dS . r si
n

Si nous effectuons un déplacement r d


N.B. : M’ estsuivant
élémentaire infiniment voisin
l’axe desde
M.
suivi
on d’un autre
obtient suivantde
un élément l’axe ,
des dS
surface
O
y
r sind
dS

r d

A retenir : 
dS = e  Λ e

dS = r sindd
= r sindd
2 2 er
On se trouve sur la
Khayar-marrakh

z
= constante
 surface latérale
du cône.
Un déplacement élémentaire MM',M M' sur la
surface  = constante, définit un élément
dS
de surface dS .

Si nous effectuons un déplacement


N.B. : M’ estsuivant
élémentaire infiniment voisin
l’axe desde
M.
on obtient un élément de surface dS
suivi d’un autre suivant l’axe des r,
O y

dr dS
x

r sind


A retenir :
dS = e Λ er

= r sin drd edS
 = r sindrd
Khayar-marrakh

On se trouve sur z
= constante
 le demi-plan .

Un déplacement élémentaire M MMM',' sur


la surface  = constante, définit un dS
élément de surface dS .

Si nous effectuons un déplacement


N.B. : M' estsuivant
élémentaire infiniment voisin
l’axe desde M.

suivi d’un autre
on obtient suivantde
un élément l’axe des dS
surface r,
O
y
dr

dS
r d
x

A retenir: Λ 
dS = er e

= e = r drd
r drddS
Khayar-marrakh

Volume élémentaire z

Soient M et M' deux points de l’espace.

N.B. : M' est infiniment voisin de M.


r
M
Un déplacement élémentaire MM' définit M'


d
un élément de volume d
Traçons d’abord les axes de coordonnées 
O
et
Oneffectuons desvolume
obtient le déplacements d
élémentaires
élémentaire y

le long de ces axes.


Surface de la base
x
  
d = ( e Λ e ) er
dr
dr
A retenir2 : r d
= r sindrdd r sind

d = r2 sindrdd

Vous aimerez peut-être aussi