Vous êtes sur la page 1sur 17

Généralités

1
Qu’est ce que la récupération assistée?

RECUPERATION - Mécanismes de Récupération

• Primaire Le champ produit grâce à sa propre


énergie

Le champ produit grâce à une


• Secondaire action extérieure, telle l’injection
(eau où gaz)
On utilise des méthodes complexes
• Tertiaire (chimiques, thermiques, miscibles, ...)
Qu’est ce que la récupération assistée?
Réc u pér at i o n d ' h u i l e
RÉCUPÉRATION c o n v en t i o n n el l e
PRIMAIRE
POMPAGE / GAS LIFT
DRAINAGE NATUREL FORAGE HORIZONTAL

RÉCUPÉRATION
INJECTION D'EAU SECONDAIRE
MAINTIEN
INJECTION DE GAZ
DE
CYCLAGE DE GAZ PRESSION

Ré c u péra t i o n d ' h u i l e am él i o r ée
RÉCUPÉRATION
TERTIAIRE

THERMIQUE GAZ CHIMIQUE BACTÉRIE

• Vapeur • Hydrocarbures • Polymer


• Combustion in situ miscibles • surfactant/polymère
• CO2 • Soude
• N2
3
RECUPERATION - Connaissance des mécanismes de drainage Ils
doivent être déterminés le plus tôt possible
• gas cap
• aquifère
• valeur de la pression de bulle

SI UN AQUIFERE EST SUSPECTE, IL FAUT


EN ESTIME LES CARACTERISTIQUES
DES QUE L’HISTORIQUE DE PRODUCTION
LE PERMET
• l’incertitude en ce domaine est grande au début
• l’impact est très grand sur la valeur de la récupération
Citer les facteurs qui influent sur la récupération ?

• Les facteurs qui influent


sur la récupération :
A- Caractéristiques du
réservoir et des fluides
B- Caractéristiques de
l’injection

5
Caractéristiques du réservoir et des fluides 

a-1 Géologie du
réservoir :
comme le drainage
résulte d’écoulement
entre puits d’injection et
de production, l’une des
conditions de réussite
est aucune barrière
imperméable ne
s’oppose à cette
circulation

6
Caractéristiques du réservoir et des fluides 

• a-2 Perméabilité :
une bonne perméabilité
permettra un débit
important, ce qui
augmente l’espacement
des puits et diminue la
pression d’injection
nécessaire.

7
Caractéristiques du réservoir et des fluides 

• a-3 Viscosité des fluides :


La loi de Darcy montre de suite, en monophasique,
que le débit d’huile est plus faible et donc la
récupération économiquement moins intéressante
pour les huiles visqueuses.

8
En résumé:

L’influence des caractéristiques du réservoir et des


fluides sur la récupération : elle sera plus élevée si :
• Peu ou pas de barrières
• K bonne si non élevée
• Hétérogénéités pas trop importantes
• Pendage élevé
• Viscosité faible: huile légère
• Viscosité élevée du fluide injecté

9
b / Caractéristiques de l’injection:

• b-1Volume de fluide injecté :


• L’efficacité de l’injection sera
d’autant meilleure que celle-
ci est mieux répartie et
balaye le maximum d’huile,
et sera donc fonction aussi
du nombre de puits.
• L’optimum technico-
économique nous fournira le
nombre de puits à forer.

10
b / Caractéristiques de l’injection:
• b-2 Type de fluide :
L’injection est plus
efficace si le fluide
injecté est plus visqueux
et donc le rapport de
mobilité M est plus
faible. L’eau sera un
bon vecteur pour les
huiles légères, moins
bon pour les huiles plus
visqueuses.

11
b / Caractéristiques de l’injection:

• b-3 Différentes configuration


d’injection :
la disposition relative des puits
d’injection et de production dépend
de l’aspect géologique du
réservoir , de son contenu fluide et
de l’importance du volume de
roche imprégnée qu’il faut balayer.
On distingue deux schémas
d’injection:
• L’injection groupée
• L’injection dispersée

12
Différentes configuration d’injection :
RECUPERATION - Emplacement des puits

Cluster P
I I
gas-cap P
GAS INJECTION

Cross section oil

gas
Map P

Peripheral P
WATER INJECTION
I oil I

water
water water

P
Différentes configuration d’injection :

L’injection groupée
Dans un réservoir
Avec une certaine
pente, on cherchera
à disposer les puits
d’injection de façon
telle que la
pesanteur rend le
déplacement assez
régulier que possible

15
Différentes configuration d’injection :
Dans les cas
notamment ou un
gisement présente un
gas-cap ou un aquifère,
il est intéressant
d’injecter soit du gaz
dans le gas-cap, soit de
l’eau dans l’aquifère au
voisinage de l’interface
huile-eau.

16
Différentes configuration d’injection :
Ce type d’injection correspond au
réservoir à faible pendage et
étend, de plus si la perméabilité
est médiocre, d’autre part, en
offshore, une injection
périphérique peut amener des à
une distances importantes entre
puits.
Pour obtenir un balayage
uniforme, les puits producteur et
injecteurs sont alors répartis
suivants un schéma assez
régulier : il s’agit d’injection
dispersée ou répartie `dans la
zone à huile.
17
Différentes configuration d’injection :

Différentes configurations
sont employées : les puits
sont implantés en ligne
directe, ou décalés avec en
particulier des schémas à 5
puits (Five spot) ,7 puits
(seven spot) ou 9puit (nine
spot).

18