Vous êtes sur la page 1sur 8

Soins dentaires pendant la

grossesse.

Exécuté:Bulat Ana-Maria
Groupe:S1906
Pendant les 9 mois de grossesse, la femme enceinte
doit viser à maintenir à la fois sa propre santé et celle
de l'enfant, dans ce contexte étant inclus la santé des
structures de la cavité buccale.
Le contrôle dentaire est recommandé dès le début
de la grossesse, car le développement normal du
fœtus peut être influencé par une grande variété de
facteurs externes, tels que:
1. infections parodontales sévères
2.   autres infections (rubéole, rougeole, varicelle,
herpès, hépatite B, SIDA)
3.   certains médicaments
Quelle est la période pendant laquelle un
traitement dentaire doit être évité?
Au cours du premier trimestre de la sacrine,
l'administration de tout médicament, la radiographie,
doit être évitée autant que possible et l'anesthésie
doit être effectuée avec un soin particulier car
pendant cette période, les organes de l'enfant se
forment.
Le dernier trimestre de la sacrine pose à nouveau
des problèmes car tout stress subi par la mère peut
provoquer une naissance prématurée.
Quel est le moment optimal pour
effectuer le traitement?
La période la plus indiquée
mais aussi la plus sûre pour
effectuer un traitement
dentaire est le deuxième
trimestre de la sacrine.
Les problèmes les plus courants qui surviennent pendant la
grossesse:
1. Les maladies gingivales (gingivite) sont des pathologies bucco-dentaires spécifiques
aux femmes enceintes. Les papilles interdentaires sont rouges, agrandies en volume,
ces phénomènes apparaissent au cours des deuxième et troisième mois de la sacrine,
atteignant un maximum au cinquième et au septième mois de sorte qu'après la
naissance, il revient à la normale en seulement quelques-uns journées. Le saignement
se produit au moindre contact et est la conséquence d'une hypervascularisation.

2. Carie dentaire - En sacrine, la fréquence des caries augmente de 20%. Le risque de


production est plus élevé au premier semestre de cette période.

3. Hyperesthésie dentinaire - une condition caractérisée par une douleur intense


activée par certains stimuli (chaud, froid, doux, aigre).

4. Maladie parodontale - dommages au tissu de soutien de la dent. Une mobilité


dentaire de grade 1 et 2 peut survenir.
Que faut-il éviter pendant la grossesse?

L'anesthésie n'est pas réalisée avec des anesthésiques contenant de


l'adrénaline, car elle provoque des contractions qui peuvent nuire au
fœtus ou provoquer une fausse couche ou une fausse couche. Il
semble que la lidocaïne ou la mépivacaïne (sans adrénaline) puissent
être utilisées avec un risque minimal.

Les extractions dentaires sont évitées autant que possible au premier


trimestre, ainsi qu'au cours du dernier mois de sacrine. Ils ne peuvent
être effectués qu'entre le 4e et le 7e mois de la sacrine.

Les radiographies ne peuvent être effectuées pendant cette période


sensible qu'en cas d'urgence et avec la protection de l'abdomen de la
mère, ainsi que de la glande thyroïde (portant un tablier en plomb).
Les antibiotiques peuvent-ils être
utilisés pendant la grossesse?
Les antibiotiques sont dans certains cas indispensables pour le traitement
des maladies dentaires, mais ils ne sont pas pris sans le consentement d'un
gynécologue ou d'un pédiatre. La pénicilline peut être utilisée avec prudence
mais doit être évitée autant que possible au cours du premier trimestre.

La streptomycine, la kanamycine, la gentamicine et la tétracycline sont


totalement contre-indiquées pendant la grossesse. Les précautions pour
l'administration d'antibiotiques aux mères allaitantes sont maintenues
pendant l'allaitement.

La consultation de l'obstétricien ou du pédiatre, en cas d'urgence dentaire


nécessitant également l'administration d'antibiotiques, est obligatoire.
Cependant, veuillez noter que l'utilisation de la tétracycline est INTERDITE.
Est recommandé
 courtes séances de traitement;

évitement des traitements au troisième trimestre


de la sacrine et meilleure performance au deuxième
trimestre;
la mise en place d'un traitement plus doux, facile à
supporter, sans effets aggravants sur la grossesse.