Vous êtes sur la page 1sur 15

CONTRAT DE TRAVAIL

Réaliser par:
Alioua Meryem
Ibtihal Lamyasser Encadré par:
Hamza Rached Dr.Hanane Ellioua
Le plan:

1-Introduction
2-Problématique
3-Définition du contrat de travail
4-Les élements constitutifs du contrat
5-Les différentes type du contrat
6-Les clauses du contrat
7-Conclusion
1
Introduction:
2
Problématique:

Est-il indispensable d’avoir un contrat de travail ?


3
Définition:

Le contrat de travail désigne une convention par laquelle une


personne, le salarié, s'engage à travailler pour le compte et sous la
direction d'une autre, l'employeur, contre rémunération. Il peut être
à durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI). Le contrat peut
être formalisé par un écrit (cette formalité est d'ailleurs exigée pour
certains contrats), mais un contrat de travail conclu à l'oral produit
tous ses effets juridiques.
4
Les éléments constitutifs du contrat:

 La prestation de travail
C'est la tâche physique, intellectuelle que s'engage à réaliser le salarié.
Toutefois, la prestation de travail n'est pas déterminante pour qualifier
un contrat de travail, puisque la prestation de travail existe aussi dans
le contrat d'entreprise.
La rémunération
Appelée aussi salaire. Cet élément permet de distinguer le contrat de
travail du bénévolat;
mais l'absence de rémunération ne permet pas d'exclure la
qualification de contrat de travail
 Le lien de subordination juridique
C'est le critère déterminant. Il permet de distinguer le travail salarié du
travail indépendant.
Le lien de subordination est caractérisé par l'exécution du travail sous
l'autorité d'un employeur qui a le pouvoir de donner des ordres et des
directives, d'en contrôler l'exécution et de sanctionner les manquements
de son subordonné.
La subordination s'apprécie en fonction de divers éléments :
- l'intégration dans un service organisé : détermination d'un lieu de
travail, des horaires de travail, fourniture du matériel, des matières
premières ou des produits ;
5
Les différentes types du contrat:

 CDI – Contrat à durée indéterminée


 Le contrat à durée indéterminée est « la forme normale du contrat de travail ». C’est donc la
norme, les autres solutions qui s’offrent aux salariés et aux recruteurs se doivent d’être
temporaire ou correspondre à une situation particulière prévue par la loi. La principale propriété
du CDI est de ne pas avoir de terme
 CDD – Contrat à durée déterminée
 Contrairement au CDI, le CDD intègre une date de fin, ou tout du moins un terme. Celui-ci peut
être conclu « sans terme précis », il prendra alors fin lorsque le salarié aura accompli la tâche
pour laquelle il a été embauché (fin de saison, retour d’un salarié malade ou en congé
maternité…). Quoi qu’il en soit, le CDD est temporaire et doit être conclu pour une raison qui
doit être précisé dans le contrat .
 CTT – Contrat de travail temporaire ou Intérim
 Le contrat de travail temporaire (plus communément appelé « Intérim ») est conclu pour la réalisation d’une
mission précise et temporaire. Comme le CDD, il ne remplace pas le CDI et ne doit pas être conclu pour
effectuer un travail durable
 Contrat d’apprentissage (alternance)
 On parle souvent des contrats d’alternance. En réalité, il en existe deux : le contrat d’apprentissage et le contrat
de professionnalisation. Le contrat d’apprentissage est réservé aux 16-25 ans mais peut être accordé à davantage
de jeunes dans certains cas. Côté employeur, le contrat d’apprentissage permet une exonération de cotisation
sociale, un crédit d’impôt, voire une prime versée par le Conseil Régional pour les petites entreprises. Pour le
jeune travailleur, c’est l’occasion de découvrir son futur métier sur le terrain, en bénéficiant en parallèle de cours
plus théoriques.
6
Les clauses du contrat:

 La clause de non concurrence


 Celle-ci vient limiter la liberté d’un salarié sortant d’exercer des fonctions équivalentes chez un concurrent ou à son propre
compte.
 La clause d’exclusivité
 Celle-ci impose à un salarié à consacrer l’intégralité de son activité à son employeur.
 Elle n’est valable que si elle est indispensable à la protection des intérêts légitimes de celui-ci et si elle est justifiée par la
nature de la tâche à accomplir et proportionnée au but recherché.
 La clause de garantie
 Celle-ci, insérée dans un contrat à durée indéterminée, prévoit que l’employeur s’engage à ne pas rompre le contrat pendant
une certaine période ou que le contrat aura une durée minimale.
 La clause de cession
 Cette clause permet à un salarié de rompre son contrat en imputant la rupture à son employeur en cas de changement significatif
d’actionnaires, dès lors qu’elle est justifiée par les fonctions de ce salarié (cas des journalistes par exemple).

 La clause de mobilité
 Celle-ci prévoit que le salarié accepte à l’avance que son lieu de travail puisse être modifié.
Elle doit définir de manière précise sa zone géographique d’application. Le salarié, en outre, doit être prévenu de l’application de la clause
de mobilité dans un délai raisonnable.

 La clause de dédit formation


 Elle permet à l’employeur de se faire rembourser les frais exposés pour la formation du salarié.
Elle est valable si la formation entraîne des frais réels excédant les dépenses imposées par la convention collective ou par la loi.
 Le salarié peut s’engager à rester au service de l’employeur durant un certain temps en contrepartie de la formation suivie.
Modele du contrat de travail:
7
Conclusion:
La bibliographie:

* https://www.etudier.com/dissertations/Le-Contrat-De-Travail/179474.html
* https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/26560-contrat-de-travail-definition-juridique
*https://www.etudier.com/dissertations/Les-%C3%89l%C3%A9ments-Constitutifs-Du-Contrat-De/325773.htm
l
* https://www.regionsjob.com/conseils/types-contrats-travail.html
* https://1819.brussels/blog/le-contrat-de-freelance-6-clauses-utiles-voire-indispensables
*
https://www.schwarzkopf-professional.ca/skp/ca/fr/home/formation/ask/business/0614/l-importance-du-con
trat-de-travail.html
Merci pour votre
attention

Vous aimerez peut-être aussi