Vous êtes sur la page 1sur 19

Institut des techniciens spécialisés

en génie rural et topographie

LES SOLUTIONS TAMPONS

Réalisé par :
Sghyar Azzeddine
Kouchane Youness
Melyani Tariq
Introduction

Le pH a un rôle très important dans de nombreuses réactions


chimiques et biochimiques .

Beaucoup de réactions ne peuvent se faire que si le pH du milieu


est maintenu entre des limites
Les solutions tampon

Définition :
Une solution tampon est un mélange d ’un acide faible AH et de sa
base conjuguée A- ; Le choix du couple acide base dépend du pH
souhaité . On choisit un couple acide base dont le pKa est proche
du pH souhaité . qui résiste à la variation du pH lors de l'addition
d'un acide fort ou d'une base forte.

Composition d'une solution tampon :

une solution tampon est la solution aqueuse d'un acide faible et de


sa base conjuguée
Exemples

tampon acide éthanoïque / éthanoate


CH3COOH / CH3COO -

tampon ammonium / ammoniac


NH4+ / NH3
Action des tampons
Cas d’acide fort
addition d'un acide fort (libérant H3O +)

tampon CH3COOH / CH3COO -

H3O + +  CH3COO - --->  CH3COOH + H2O

tampon NH4+ / NH3:


H3O + +  NH3 ---> NH4+ + H2O

les H3O + ajoutés au tampon sont captés par la base


présente dans la solution tampon pour former l'acide
faible conjugué à la base: le pH ne diminue que peu !
Cas base forte
addition d'une base forte (libérant OH -)

tampon CH3COOH / CH3COO -


OH - +  CH3COOH --->  CH3COO - + H2O

tampon NH4+ / NH3


OH - +  NH4+ ---> NH3 + H2O

les OH - ajoutés au tampon sont captés par l'acide présent dans la
solution tampon pour former la base faible conjuguée à l'acide: le
pH n'augmente que peu !
Calcul du pH en fonction de la
composition du mélange
tampon
Entre l'acide faible et sa base conjuguée
de la solution tampon existe un équilibre
Préparation d ’une solution
tampon
Trois méthodes :

1) on mélange une solution A de l ’acide faible AH et une solution B de la base


faible A- .
2) on mélange une solution A de l ’acide faible AH et une solution B de base
forte : on neutralise partiellement la solution de l ’acide faible .
3) on mélange une solution B de la base faible A- et une solution A d ’acide
fort: on neutralise partiellement la solution de la base faible.

Dans tous les cas, la concentration C (AH) de l ’acide faible et la


concentration C (A-) de la base faible doivent être proches : C (AH)  C (A-)
Propriétés d'une solution
tampon

Le pH d’une solution tampon évolue peu :


1. - par addition en quantité modérée
d’acide
2. - par addition en quantité modérée de
base
3. - par dilution limitée.
Les utilisations des solutions tampon
Définition

 indicateur coloré en chimie des solutions,


toute substance naturelle ou synthétique
qui change de couleur selon la nature du
pH de la solution.
PRINCIPE
 Les indicateurs colorés sont des acides ou des
bases organiques dont les formes acide et basique
sont de couleurs différentes.
 Le couple acido-basique correspondant aux deux
formes de l'indicateur coloré est caractérisé par
son pKa.
 Lorsque la forme basique est majoritaire, la
solution a la couleur de la base ; dans le cas
contraire, c'est la forme acide qui donne sa couleur
à la solution.
Zone de virage
 On définit ainsi une zone de virage de l'indicateur coloré,
correspondant au passage d'un domaine à l'autre et se
traduisant par un changement de coloration de la solution.
 L’un des plus anciens indicateurs est le tournesol, colorant
végétal qui vire au rouge en milieu acide et au bleu en
milieu basique.
D'autres indicateurs, comme l'alizarine, le rouge de
méthyle et la phénolphtaléine sont utilisés pour un certain
type de réaction chimique.
Exemple des indicateurs de pH

Couleur
Indicateur pKln domaine de pH
Acide Base

Bleu de Thymol rouge jaune 1.5 1.2 - 2.8

Orange de Méthyle rouge jaune 3.7 3.2 - 4.4

Vert de Bromocrésol jaune bleu 4.7 3.8 - 5.4

Rouge de Méthyle jaune rouge 5.1 4.8 - 6.0

Bleu de Bromothymol jaune bleu 7.0 6.0 - 7.6

Rouge de Phénol jaune rouge 7.9 6.8 - 8.4

Bleu de Thymol - 2ème


jaune bleu 8.9 8.0 - 9.6
zone

Phénolphthaléine incolore fuschia (rose volacé) 9.4 8.2 - 10.0


Indicateur universel
 Par définition c’est un mélange de plusieurs couleurs.

qui donne une seule couleur suivant la nature du milieu.


Les utilisations
a.Détermination de PH
On peut déterminer le pH d’une solution en y introduisant divers indicateurs et en
observant la couleur obtenue. En fait, on définit de la sorte une fourchette dans
laquelle doit se trouver le pH. Si le choix des indicateurs est judicieusement effectué,
le pH peut être déterminé à 0,1 unité près.
Titrage Acido-basique
 Pour visualiser une équivalence acido-basique au cours d’un
titrage, on verse quelques gouttes de l'indicateur adéquat dans la
solution avant son dosage.
 On choisit un indicateur dont la zone de virage contient le pH
obtenu à l'équivalence. Ainsi, si le pH à l'équivalence est basique,
on peut employer la phénolphtaléine ; s'il est acide, on lui
préférera l'hélianthine. Idéalement, le pKa de l'indicateur coloré
est égal au pH de la solution à l'équivalence. Il est important de
faire la distinction entre le point de virage de l’indicateur et le
point d’équivalence du titrage : le point de virage est l’estimation
expérimentale du point d’équivalence.
 Dans cet ordre d’idée, un indicateur coloré peut servir à estimer
le degré d’avancement d’une réaction acido-basique.