Vous êtes sur la page 1sur 112

RESSUAGE

1. Principe
2. Caractéristiques physicochimiques
3. Différents produits
4. Gamme opératoires
5. Indications de ressuage
6. Vérification globale de l’installation
7. Techniques spéciales
8. Différents défauts
9. Hygiène et sécurité(1)
10. Exemple

PT.2 Port-Gentil 09/2013 2


But

Le contrôle par ressuage (Penetrant Testing en


anglais, d'où son abréviation officielle : PT) permet
d'étendre le champ d'application de l'examen visuel à
la détection des défauts débouchant en surface sur la
plupart des matériaux à condition que ceux-ci ne
soient poreux ou que leurs surfaces ne soient pas
trop rugueuses.

Cette méthode de contrôle non destructif (CND) est


utilisée dans les fonderies, les forges ,
l’aéronautique, l’automobile, le nucléaire, la
mécanique et la tuyauterie…

PT.2 Port-Gentil 09/2013 3


Introduction

Technique non destructive basée sur l'inspection


Visuelle.
Le ressuage augmente la visibilité des petites
discontinuités peu visibles (fissures, cavités débouchantes)

PT.2 Port-Gentil 09/2013 4


Origine de la méthode

Le ressuage est une méthode de contrôle


utilisée depuis 1930 environ.

A cette époque le pénétrant était


constitué d’un mélange coloré d’huile et
de kérosène, le révélateur était de la
poudre de craie en suspension dans de
l’alcool.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 5


Principe (1)
Un liquide présentant un fort pouvoir pénétrant est
appliqué, il pénètre pat capillarité dans les fissures.
L'excès de pénétrant est retiré de la surface et un
produit révélateur est appliqué pour ramener le
pénétrant vers la surface.
Une inspection visuelle permet de détecter les défauts.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 6


Principe (2)

1. Nettoyage

La surface est nettoyée avec un produit solvant qui


enlève les impuretés (poussières, huile, graisse).

PT.2 Port-Gentil 09/2013 7


Principe (3)
2. Application du pénétrant
On dépose un produit pénétrant (poudre ou liquide) qui
s'infiltre dans les irrégularités de la surface.
C'est un produit coloré.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 8


Principe (4)
3. Elimination de l’excédent

On élimine le surplus de pénétrant à l'aide d'un


chiffon ou mousse. Il ne reste  que le pénétrant
dans les aspérités de la surface. 

PT.2 Port-Gentil 09/2013 9


Principe (5)
4. Séchage

La pièce doit être séchée préalablement (air


chaud).

Etuve de séchage
max. 350 °C, 1 - 8 m³

PT.2 Port-Gentil 09/2013 10


Principe (6)
5. Application du révélateur

On dépose un produit révélateur (poudre ou liquide) qui


fait ressortir la couleur du pénétrant.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 11


Principe (7)
6. Interprétation
L'examen de la surface se fait avec l'aide d'une éclairage
directe afin d'augmenter le contraste sur la surface avec
ou sans pénétrant.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 12


Principe (8)
7. Reconditionnement

Le nettoyage finale consiste à enlever le révélateur


et le pénétrant sur la surface à l'aide d'un solvant. 

PT.2 Port-Gentil 09/2013 13


Matériaux contrôlables

RESTRICTION : Non utilisable sur les matériaux trop poreux ou trop rugueux

PT.2 Port-Gentil 09/2013 14


Avantages

 Facilité de mise en place.


 Domaine d’activité très varié.
 Nombreux matériaux contrôlables.
 Formes et dimensions des pièces variées.
 Travail en labo ou sur site.
 Complémentarité aux autres méthodes N.D.T.
 Relativement peut onéreux.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 15


Limites

 Détection des défauts débouchantes


uniquement.
 Pièce trop poreuse.
 Pièce trop rugueuse.
 Ne permet pas de déterminer dimensions et
profondeur des défauts.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 16


Caractéristiques physicochimiques

Pénétrant
 Mouillabilité.
 Pénétration. Révélateur
 Elimination.  Couleur blanche uniforme.
 Ressuage dans révélateur.  Facilité d’application.
 Bonne coloration.  Action efficace sur les pénétrants.
 Non contaminant.
 Non polluant.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 17


Surface libre
Des forces d’interactions lient les molécules d’un liquide entre elles

Les molécules forment comme


une membrane à la surface de la
pièce.

Cette membrane tend à réduire


le volume du liquide.

Pour augmenter la surface libre( le volume et la surface de contact), il est


nécessaire d’appliquer une force capable de rompre les forces de cohésions.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 18


Tension superficielle

C’est une force par unité de longueur appliquer à un liquide


pour augmenter sa surface libre.

Formation
La force d’attraction d’une gaine
dépendra de la nature de mouillage
du liquide et de la
longueur de la lame.

La surface libre du liquide a été


augmenter par l’application d’une force F

PT.2 Port-Gentil 09/2013 19


Calcul de la tension superficielle

F: Force pour élever la lame


L: Longueur de la lame
H: Hauteur de remontée de la lame
On a augmenter la surface libre de .
2xhxl
L’énergie superficielle fournit 2.h.L.Υ=F.h
Υ = F.h / 2.h.L Υ = F / 2.L

PT.2 Port-Gentil 09/2013 20


Interaction liquide /liquide
 Tension inter faciale

2 liquides non miscibles constituent 2


phases séparées par interface Tension superficielle A

Tension
Inter faciale

(A) Huile

Tension superficielle B
(B) Eau

PT.2 Port-Gentil 09/2013 21


Mouillage
Le mouillage d’un solide par une liquide est caractérisé par le
pouvoir d’étalement du liquide .

Le mouillage dépend des trois phases liquide/solide/et gazeux .

γSV = γSL + γLV. cos θ

où γSV représente l'énergie libre de l'interface solide-vapeur


où γSL représente l'énergie libre de l'interface liquide-vapeur

où γLV représente l'énergie libre de l'interface solide-liquide


où θ représente l’angle de contact entre le liquide et le solide

PT.2 Port-Gentil 09/2013 22


Angle de mouillage

•Produit non mouillant :Ɵ > 90°


•Produit mouillant :Ɵ < 90°

Les pénétrant sont doués d’un fort pouvoir mouillant .


Des angles de mouillage très très faible de l’ordre de zéro degrés.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 23


La capillarité
La hauteur du liquide dans le tube capillaire se
calcule à l’aide de la loi de JURIN.
h : dénivellation du liquide (m)
Y : tension superficielle (N/m)
Ɵ : angle de mouillage
r : rayon intérieur du tube (m)
g : accélération de pesanteur ( 9.81)
φ : masse volumique (Kg/ m3)

La discontinuité
La dénivellation h est d’autant plus importante que:
se comporte
• Le tube est fin comme un
• Le liquide a une tension élevée.
• Le mouillage est meilleur. tube capillaire

PT.2 Port-Gentil 09/2013 24


Pénétration 1er cas

Pour des angles de Ɵ > 90


mouillage très
important le liquide
ne peut pas
pénétrer dans la
discontinuité qui se
comporte comme
un tube capillaire Ménisque
concave

PT.2 Port-Gentil 09/2013 25


Pénétration 2éme cas

Des angles de
mouillage très
petits permettant
une capillarité
maximale

Ɵ < 90°

PT.2 Port-Gentil 09/2013 26


La viscosité

 C’est la résistance à l’écoulement dues à


l’adhérence des molécules entre elles.
 La viscosité n’a pas d’influence sur le pouvoir
mouillant ni sur la capillarité.
 Elle a une influence sur le temps d’imprégnation .
 La viscosité varie beaucoup en fonction de la
température

PT.2 Port-Gentil 09/2013 27


Résumé pénétrant

 Un pénétrant a un pouvoir mouillant


important.
 Un angle de mouillage très faible
proche du zéro.
 Une tension superficielle faible.
 Plus le défaut est fin plus le temps
d’imprégnation est long.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 28


Miscibilité

 C’est la propriété de 2 liquides de ce


mélanger spontanément .
 Y (AB) < 0 liquide miscible.
 Y (AB) > 0 liquide non miscible.
 Le pénétrant et les solvant sont
miscibles.
 L’eau de rinçage et le pénétrant ne
sont pas miscibles.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 29


Les émulsions

HUILE A
2 liquides au repos présentent une tension inter faciale
proportionnelle aux tensions superficielles des 2 produits

EAU B

L’application d’une force


(énergie d’agitation) nous
permettra de créer une
émulsion.

Cette énergie s’exerce à


sens inverse de la tension,
c’est comme si il avait
diminution de la tension.
L’émulsion n’est pas stable
nécessité de l’énergie

PT.2 Port-Gentil 09/2013 30


Emulsion stable

Pour
Pourmaintenir
maintenirl’émulsion
l’émulsionililest
estnécessaire
nécessairesoit
soitde
demaintenir
maintenirl’énergie,
l’énergie,
soit
soitde
defaire
faireappel
appelààun
unagent
agentde desurface
surfaceou
ouagent
agenttensioactif.
tensioactif.

Ces
Cesagent
agentde
desurface
surfacedispersent
dispersentles
lesphases
phasesAAetetB,
B,et
etse
seconcentrent
concentrent
ààl’interface
l’interfacedes
des22produits
produitsafin
afinde
dedécroitre
décroitrela
latension
tensioninter
interfaciale.
faciale.

Les
Lestensioactifs
tensioactifssont
sontdes
descomposés
composés,,ililexiste
existe22groupe:
groupe:
••Groupe
Groupeààcaractère
caractèrehydrophile.
hydrophile.
••Groupe
Groupeààcaractère
caractèrelipophile.
lipophile.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 31


Composition d’un agent

Groupe solubilisant hydrophile.

Chaine lipophile.

 Groupe solubilisant hydrophile composé soluble dans l’eau,


favorise l’émulsion de l’huile dans l’eau.

 Chaine lipophile importante, miscible dans l’huile.

Ces tensioactifs font partis du pénétrant ou sont appliqués par


la suite sous forme d’émulsifiant.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 32


Action hydrophile

Agent de surface
Pénétrant éliminé par jet
Application se fixe, tension
d’eau ,création de
émulsifiant inter faciale
l’émulsifiant
diminue

PT.2 Port-Gentil 09/2013 33


Action lipophile
Application émulsifiant Temps de contact

Diffusion dans pénétrant Emulsion déplacée

PT.2 Port-Gentil 09/2013 34


Différents produits

1. Présentation.

2. Mode opératoires.

3. Les applications.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 35


Types de pénétrants
Pénétrant fluorescents
Pénétrant colorés Pénétrant Mixte

Visible sous
Visible en lumière lumières Visible en lumière
du jour ultraviolette du jour et sous
ultraviolet

spectre

PT.2 Port-Gentil 09/2013 36


Méthode d’élimination

Pré-émulsionné: L’élimination de l’excès de pénétrant se réalise à l’eau

Post-émulsionné: Nécessite l’emploi d’un émulsifiant

Émulsifiant lipophile Émulsifiant hydrophile

Solvant: Eliminable au chiffon propre et non pelucheux humecté


de solvant

PT.2 Port-Gentil 09/2013 37


Sensibilité
4 niveaux de sensibilité
Niveau 1 : faible
Niveau 2 : moyenne
Niveau 3 : forte
Niveau 4 : ultra haute
Pour les pénétrants colorés nous trouvons essentiellement
des sensibilités de niveau 2.

Pour les pénétrants fluorescents toutes les sensibilités


existent.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 38


Classification des révélateurs

Poudre sèche.

Poudre en solution dans l’eau.

Poudre en suspension dans un liquide

non aqueux.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 39


Différents produits (1)

Poudre blanche très fine (inférieure à 1m) de silice


ou de talc qui possède un pouvoir absorbant très
élevé.
L'application se fait par saupoudrage ou immersion
électrostatique sur les pièces de géométrie
complexe.

Pénétrant fluorescent, Niveau IV, à post-émulsion.


Sa viscosité peu élevée pour le niveau autorise un
travail aisé ; son excellent niveau de fluorescence
favorise une détection sécurisée.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 40


Différents produits (2)

PT.2 Port-Gentil 09/2013 41


Gamme opératoires

Pénétrant pré-émulsionné.

Pénétrant post-émulsionné lipophile.

Pénétrant éliminable au solvant.

Pénétrant post-émulsionné hydrophile.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 42


Pénétrant pré-émulsionné

Nettoyage
Préparation Rinçage
Révélation

Application Inspection
Temps Séchage
pénétrant
imprégnation

PT.2 Port-Gentil 09/2013 43


Pénétrant post émulsionné
lipophile
Emulsification Rinçage

Séchage Révélateur
Imprégnation
révélateur séchage

Application Inspection

Nettoyage Nettoyage

PT.2 Port-Gentil 09/2013 44


Pénétrant éliminable solvant

Séchage
Application
pénétrant

Révélation

Temps
Nettoyage
d’imprégnation
Inspection

Elimination
solvant
Nettoyage

PT.2 Port-Gentil 09/2013 45


Pénétrant post émulsionné hydrophile

Préparation Séchage Révélation

Application
Rinçage Inspection
pénétrant

Pré-rinçage Emulsification Nettoyage

PT.2 Port-Gentil 09/2013 46


Préparation de la surface

 Opération délicate qui détermine la qualité de


détection de ressuage.
 La préparation est en fonction .
Contaminant / Matériaux / Equipement.
 Types de préparation.
décapage / Dégraissage / Action mécanique
 Attention ces phases ne doivent pas laisser de
polluant sur la pièce qui peuvent boucher les
défauts.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 47


Application du pénétrant
 Pinceau
 Aérosol
 Immersion
 Pulvérisation
 Pulvérisation électrostatique.

Important
S’assurer de l’application sur toute la surface
et de la durée d’imprégnation.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 48


Application pinceau

PT.2 Port-Gentil 09/2013 49


Aérosol

PT.2 Port-Gentil 09/2013 50


Pulvérisation

PT.2 Port-Gentil 09/2013 51


Immersion

PT.2 Port-Gentil 09/2013 52


Pulvérisation électrostatique

PT.2 Port-Gentil 09/2013 53


Temps d’imprégnation
Immersion Pulvérisation

Immersion Application
+ +
Egouttage Egouttage

Durées très variables de 5 à 60 mn en foncions:


Directives fournisseurs
Normes applicables
Défauts recherchés

PT.2 Port-Gentil 09/2013 54


Paramètres temps imprégnation
 Directives fournisseurs: voir les fiches techniques de
chaque pénétrant.
 Normes applicables: consignes constructeurs, donneur
d’ordre………..
 Types de défauts recherchés:

Important: pour la recherche de défauts fins le


temps d’imprégnation peut être augmenté

Défauts fins
et profonds Défauts larges

PT.2 Port-Gentil 09/2013 55


Elimination excédant pénétrant

Opération importante et délicate.


Rinçage faible Bruit de fond.
masque les plus petites indication
Rinçage fort Elimination de
certaines indications.
La durée toujours la plus courte
possible.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 56


Rinçage

Attention opération délicate

Distance buse / pièce


Réglage du jet large pulvérisé

Temps le plus cours possible

Réglage et contrôle des pressions

PT.2 Port-Gentil 09/2013 57


Elimination pré-émulsionné

• Chiffon propre et non pelucheux.


• Pulvérisation manuelle.
• Pulvérisation automatique
• Lumière d’ambiance blanche ou UV
en fonction du type de pénétrant
employé.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 58


Elimination post-émulsionné

• Ne s’élimine pas directement à l’eau


nécessite l’utilisation d’un émulsifiant
• Pré – rinçage.
• Emulsification.
* émulsifiant hydrophile
* émulsifiant lipophile.
• Rinçage.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 59


Emulsifiant hydrophile

• Application

* par immersion.

* par pulvérisation.

En solution dans de l’eau de 1 à 20 %.

Temps de contact critique maxi 3 mn.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 60


Emulsifiant lipophile

• Application par immersion.

• Utilisé pur.

• Temps de contact critique, il règle la


sensibilité.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 61


Elimination au solvant

• Vérifier la bonne adéquation


pénétrant / solvant.

• Application par pulvérisation du


solvant sur un chiffon propre et non
pelucheux.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 62


Séchage

• Air ambiant.
• Pistolet air chaud pulse.
• Air comprimé basse tension.
• Etuve de circulation d’air chaud. ( 70 ° )

Attention : Opération aussi courte que possible et


dans un domaine de température prescrit, pour ne
pas d’altérer les caractéristiques Des pénétrants .
T > 15 °

PT.2 Port-Gentil 09/2013 63


Application des révélateurs

Compartiment brouillard
Révélateur sec Pulvérisation

Révélateur humide en
suspension aqueuse Immersion

Révélateur humide soluble Immersion


dans l’eau

Révélateur en suspension Générateur aérosol


dans solvant Pulvérisation

PT.2 Port-Gentil 09/2013 64


Révélateurs Aérosols

Révélateur en suspension
dans un liquide volatil

En fluorescent très bonne


sensibilité de détection

En coloré passer une


couche fine et uniforme
pour un contraste maximale

PT.2 Port-Gentil 09/2013 65


Révélateur support aqueux

• En suspension ou en solution dans l’eau.

• Application sur pièce humide.

• Immersion pendant quelques secondes.

• Méthode difficile : maintien de la


concentration.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 66


Révélateur support non aqueux

• Se sont des révélateurs universels.

• Ils donnent le fond blanc.

• En couche fine et uniforme.

• Très bonne sensibilité de détection.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 67


Révélateur sec

• Pas de fond blanc, ils conviennent


au pénétrant fluorescent.

• Pièce impérativement sèche.

• Soufflage de l’excédent de poudre


après révélation 0,3 bars à 30 cm si
nécessaire.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 68


Durée de révélation

• Quelque soit le révélateur utilisé

• Dès son application et pour une


durées de 10 à 120 mn généralement.

• Pouvant être de plusieurs heures en


fonction du type du révélateur utilisé
et des discontinuités recherchées.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 69


Vision et conditions d’éclairement
(1)

Observation en lumière blanche


• Conditions optimales
Contraste maxi
Indications nettes et fond homogène (révélateur).
Eclairement
Minima de 500 lux au niveau de la surface à contrôler.
En pratique lampe à filament de carbone ou tungstène
qui ont un rendement faible plutôt qu’un tube
luminescent ou lampe halogène

PT.2 Port-Gentil 09/2013 70


Vision et conditions d’éclairement
(2)

Ordre de grandeur
Surface rayon solaire 100 000 Lux
Salle d’opération 10 000 à 20 000 lux
Intérieur plein jour 50 à 400 Lux
Grand magasin 50 à 100 Lux
Voix à grande circulation 8 à 12 Lux
Surface pleine lune 0,2 Lux
Lampe 100 W à 1 m 500 Lux

PT.2 Port-Gentil 09/2013 71


Vision et conditions d’éclairement
(3)

Observation sous UVA


• Fluorescence

C’est la propriété de certaines substances a


émettent un rayonnement électromagnétique
visible lorsqu'elles sont excitées par un rapport
initial d’énergie.

La radiation d’émission par fluorescence a une


longueur d’onde > à l’excitation.

De l’ordre de 550 nm.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 72


Vision et conditions d’éclairement
(4)

Source de lumière UV

• Tubes luminescent (improprement appelé néon)

Utilisé en lumière d’ambiance (ex cabine de rinçage)

• Lampe à vapeur de mercure

Utilisé en inspection fournit des UVA nécessaire à

l’excitation des substances fluorescentes.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 73


Vision et conditions d’éclairement
(5)

Intensité UVA

• Plurisectoriel 10 W / m 2

• Aéronautique 15 W / m 2

• Mesure effectuée à 30 cm de la lampe

• Lumière parasite < 20 Lux

PT.2 Port-Gentil 09/2013 74


Indications de ressuage

1. Temps d’apparition.
 Bruit de fond.
 Classement des indications.

2. Facteurs influençant les indications.


 Préparation.
 Nature pénétrant.
 Elimination.
 Nature révélateur.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 75


Interprétation
Indications

Inconséquentes Discontinuités
Fallacieuses

Critères
d’acceptations

Non
Conformes
conformes

Défauts

PT.2 Port-Gentil 09/2013 76


Bruit de fond
Mauvais rinçage

Interprétation
Bruit de fond Etas de surface impossible
important

Assemblage de pièces

Inconséquent Linéaire
Lever de doute

Discontinuités
Non linéaire

PT.2 Port-Gentil 09/2013 77


Classement indications
En fonction d’activité et des normes en vigueurs

Indications linéaire Indications Non linéaire

Isolées
Isolées

En amas
Alignées

Alignées

PT.2 Port-Gentil 09/2013 78


Linéaire
La longueur est x fois supérieur
Linéaire
à la largeur (3 fois)

L L L
Linéaire alignée

E E

E > à x fois la plus grande indication pour compter comme 2 indications.


Si E < plus grande indication alors compter comme 1 seule indication.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 79


Non linéaire
Non linéaire ou arrondie Ø de l’indication
isolée

E E
Non linéaire alignées Ø Ø Ø

О О X indications maxi
Quantité d’indications L О sur une surface
acceptable sur une surface Lxl
О О
l
De petites
Non linéaire en amas indications forme
souvent des amas

PT.2 Port-Gentil 09/2013 80


Facteurs influençant indications
Préparation: Directement liée au possibilités de détection
pour exemple de dégraissage au chiffon avec solvant sur avion
n’aura pas la même efficacité qu’un décapage acide sur une
installation .

Pénétrant: Coloré ou fluorescent ce dernier ayant de


meilleur résultat.

Méthode d’élimination: tenue du pénétrant risque de


sur lavage ou de bruit de fond.

Nature révélateur: Exemple les humide non aqueux


ont une meilleure sensibilité de détection indication plus
facilement visible.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 81


Vérification globale de
l’installation

A chaque mise en route de l’installation


ou à chaque prise de poste

Effectué avec des cales étalons qui


suivent le même processus que les pièces.

Leurs résultats sont comparés avec des


photos de référence

PT.2 Port-Gentil 09/2013 82


Etalons

Propriétés.
Facilité de reproduction (dans le temps).
Résistance aux agressions.
Nature du défauts (proche du réel).
Facilité de nettoyage.
Facilité de conservation.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 83


Différents étalons (1)

EPROUVETTE CRIQUEE PSM5


Indicateur en acier inoxydable. Permet le contrôle
de la sensibilité des produits de ressuage et de la
rinçabilité des pénétrants.

EPROUVETTE Ni-Cr TYPE 1 N°2 :ISO 3452-2


Jeu de deux plaquettes, indicateur de la sensibilité
des gammes et produits de ressuage colorés et
fluorescents. Différentes sensibilités en fonction des
tailles de défauts.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 84


Différents étalons (2)

PLAQUETTES RUNCHECK
Plaquettes plastiques à usage unique, destinées au
contrôle de sensibilité des produits de ressuage en
atelier.

Câle ASME
Pièce en aluminium comportant deux surfaces
séparées par une rayure.
La cale est traitée thermiquement afin d’obtenir
les deux mêmes réseaux de fissures des deux
côtés, cette cale permet de comparer l’efficacité
de deux pénétrants et principalement le contraste.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 85


Différents étalons (3)

PT.2 Port-Gentil 09/2013 86


Techniques spéciales

1. Pénétrants thixotropiques.

2. Ressuage à froid.

3. Ressuage à chaud.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 87


Pénétrants thixotropique
Ces produits de ressuage thixotropes sont utilisés dans certains
domaines spécifiques dans lesquels l'utilisation des produits de
ressuage conventionnels pose un certain nombre de problèmes
dus à :

La faible viscosité des pénétrants et des émulsifiants.

Absence d'alimentation en eau pour l'élimination du


pénétrant ou interdiction d'utiliser l'eau en raison d'un
risque de corrosion.

Aucun solvant autorisé pour éliminer l'excès de pénétrant


en surface et/ou séchage du solvant presqu'impossible.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 88


Ressuage à haute température (1)

La plupart des normes et spécifications de ressuage


imposent des températures maximales de l’ordre de
50 °C lorsqu’on effectue le contrôle.
Cette limitation résulte du fait que le pénétrant peut
subir des altérations irréversibles à plus hautes
températures :
Évaporation des ses constituants les plus volatils
causant une augmentation de sa viscosité.
Dégradation thermique de certains de ses
constituants, tels que les colorants. Cela peut
conduire également au dégagement de vapeurs
nocives ou toxiques.
 
PT.2 Port-Gentil 09/2013 89
Ressuage à haute température (2)

Dessèchement du pénétrant sur la surface de la


pièce rendant difficile l’élimination de l’excès de
pénétrant en surface.
Colmatage des défauts, ce qui peut empêcher tout
contrôle ultérieur efficace par ressuage si un nouvel
essai est requis ou nécessaire, par exemple pour une
contre-expertise.
Décoloration partielle ou complète des indications
entraînant une sérieuse chute de sensibilité et un
manque de fiabilité.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 90


Ressuage à haute température (3)

Gamme de température d 0° à 200° C pour les


pénétrant associés à des révélateurs haute
température.
Durés de pénétrations suggérées:

180°C 1 minutes

150°C 3 minute

120°C 8 à 10 minutes

T° C ambiante 20 à 30 minutes

PT.2 Port-Gentil 09/2013 91


Ressuage à basse température (1)

Pour effectuer le ressuage en hiver ou dans des pays où  la


température est souvent en dessous de 10 à 15 °C, il existe
un pénétrant coloré spécifique qui peut être utilisé jusqu’à
une température aussi basse que -30 °C.
 Une fois encore, l’eau n’est pas la bienvenue pour éliminer
l’excès de pénétrant en surface ; c’est pourquoi un chiffon
sec non pelucheux peut être utilisé pour éliminer la majeure
partie de l’excès de pénétrant en surface. Cette opération est
suivie d’un essuyage de la zone contrôlée avec un chiffon
humecté d’un solvant très volatil tel que l’acétone par
exemple.
 Un révélateur humide non aqueux très volatil est utilisé
dont le support est à base d’acétone ou même d’hexane
(mélange d’isomères contenant moins de 5% de n-hexane).

PT.2 Port-Gentil 09/2013 92


Ressuage à basse température (2)

 L’agent propulseur des générateurs d’aérosols est le plus


souvent du GPL (gaz de pétrole liquéfié) ou du DME
(diméthyléther), les deux étant des gaz liquéfiés.
Lorsque les températures sont très basses, la pression dans
un générateur d’aérosols propulsé par un gaz liquéfié peut
sérieusement baisser, plus que dans les générateurs
d’aérosols propulsés avec des gaz comprimés, tels que le
dioxyde de carbone CO2.
C’est pourquoi les générateurs d’aérosols doivent être
conservés à une température minimale de +10 °C, cela étant
facile à réaliser en gardant les générateur d’aérosols sur soi,
sous ses vêtements de travail par exemple.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 93


Ressuage à basse température (3)

Pénétrant rouge pour un domaine de température de


– 5° à T°C ambiante.
Attention: si il ya risque de présence de glace dans
les discontinuités .
Temps de contact de l’ordre de 20 à 40 mn suivant la
température de la pièce.
Pulvérisé le révélateur à un distance suffisante pour
qu’il arrive légèrement humide sur la pièce.
Attention: à basse température la pression chute
dans les aérosols , essayer de le maintenir à un
température de 10°C.
PT.2 Port-Gentil 09/2013 94
Différents défauts

1. Fonderie.
2. Forge.
3. Usinage.
4. Traitement thermiques
5. Soudure
6. Maintenance

PT.2 Port-Gentil 09/2013 95


Fonderie
Retassure: Retrait de métal de base en cours de
solidification , cavité à parois rugueuses (défaut cœur).

Soufflure: Cavités de dimensions variables qui résulte


d’une teneur élevée du métal de gaz (interne ou débouchant).

Piqure: Même type que les soufflures uniquement


superficiel (coulée saine sur moule humide).

Reprise de coulée: Interruption de la coulée; liaison


imparfaite de deux couches.

Goute froide : Projection du métal sur parois interne du


moule avec métal de base imparfaite (défaut le plus fréquent en
fonderie).

PT.2 Port-Gentil 09/2013 96


Forge

Replis : Glissement d’une partie du métal de


base (défaut de surface).

Déchirure: Ce sont des inclusion de continuité


en surface ou à l’intérieur.

Inclusion: Introduction d’éléments réfractaire


dans l’acier associé à l’oxygène ou à l’azote.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 97


Usinages

Défauts associés à l’usinage :


arrachements, chocs, rayures.

Défauts existants dans la matière et


découverts en usinage.

Criques de rectification très fines et


souvent développées en réseau sur les faces.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 98


Traitement thermiques

Criques: Différence de température.

Tapure: Irrégularité de refroidissement


(choc thermique)

PT.2 Port-Gentil 09/2013 99


Soudures (1)

Fissure à chaud ou à froid:


différence de refroidissement

Manque de fusion ou de
collage: manque de fusion entre le
métal de base et la métal d’apport

PT.2 Port-Gentil 09/2013 100


Soudures (2)

Retassure de cratère:
Cavité ou dépression

Soufflure : poche de gaz

PT.2 Port-Gentil 09/2013 101


En service

Crique de fatigue: se manifeste


sous contrainte au voisinage de
changement de forme ou de
section.

Arrachement, chocs, corrosion.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 102


Hygiène et sécurité(1)

1. Risques liés aux produits.

2. Risque liés aux ultraviolet.

3. Rejet effluent et environnement.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 103


Hygiène et sécurité(2)

Base de réglementation.

Action sur l’épiderme et les yeux.

Action sur les muqueuse et le système


respiratoire.

Sécurité incendie.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 104


Base de la réglementation
Transport:

Manipulation et usage:

Emballage étiquetage des produits.


Prévention maladies professionnelles.
Valeur admise dans l’atmosphère.
Ventilation.
Incendie.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 105


Action sur épiderme et yeux

Action dégraissante et irritante.


Porter les gants et tabliers.
Contacts épiderme laver eau savonneuse.
Irritation appliquer crème grasse.
Projection yeux doucher immédiatement.
Dangers UVA pour les yeux et la peau porter
les lunettes de protection.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 106


Action sur muqueuse et système
respiratoire
Les vapeurs et nébulisation peuvent
provoquer des migraines sans causer
d’intoxication.

Révélateur sec actions desséchantes


pour les muqueuses.

Ventilation des locaux, aspiration


des vapeurs.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 107


Sécurité incendie

Utilisation des solvants chlorés des


aérosols.

Ils convient de ne pas fumer, ne pas


vaporiser près des flamme, stockage à
l’abri de la chaleur.

En cas d’incendie utiliser des extincteurs


mousse, anhydre carbonique ou poudre.

PT.2 Port-Gentil 09/2013 108


Exemple (1)

PT.2 Port-Gentil 09/2013 109


Exemple (2)

PT.2 Port-Gentil 09/2013 110


Exemple (3)

PT.2 Port-Gentil 09/2013 111


Exemple (4)

PT.2 Port-Gentil 09/2013 112