Vous êtes sur la page 1sur 21

Université des sciences et de la technologie HOUARI

BOUMEDIENNE.
Faculté de génie mécanique et génie des procèdes .

Projet sur :

Les Pesticides
Travail fait par : GARECHE OUSSAID et BOULBINA AHCENE
Encadré par : Professeur MEZENNER
Licence 3 GP Section B / Année universitaire : 2019/2020
Introduction :
Dans les pays industrialisés, la révolution verte des années 1960 a considérablement
augmenté la productivité agricole en jouant sur l’augmentation des surfaces cultivées, la
mécanisation, la plantation de cultures sélectionnées et hybrides aux rendement plus élevés,
le remembrement et la lutte contre toutes les nuisances. Cette lutte passe notamment par le
recours massif aux pesticides, qui sont des produits chimiques dangereux utilisé pour
éliminer les rongeurs, champignons, insectes, et les mauvaises herbes qui fragilisent le mode
de culture intensif.
Ces pesticides, y compris ses bienfaits, ils représentent un danger au même temps car ce sont
des polluants organiques non seulement dangereux pour l’environnement (air, sols et mer)
mais ils présentent aussi des grands risques sur la santé humaine en causant des maladies
dangereuses telle que : Les cancers, altération du système immunitaire, problème de
reproduction… etc. Par conséquent, avec les nouvelles technologies plusieurs stratégies sont
mises en place pour l’amélioration de qualité de ses produits chimique et de nombreuses
méthodes sont utilisées pour le traitement des eaux et des sols contamines par ces pesticides
que nous aborderons au cours de ce projet.
Chapitre I :

Présentation des pesticides, propriété


physicochimique et impacts
environnementaux.
1. Définition des pesticides :
Le terme pesticide ou produit phytosanitaire est utilisé pour définir l’ensemble des substance
chimique destinées à repousser, détruire ou combattre les ravageurs et les espèces indésirables
de plantes ou d'animaux considéré comme des organisme nuisibles, mais qui peuvent affecter
au bois, aux produits ligneux et sur les produits agricoles destiné à l’alimentation (fruits,
légumes, … etc.)

2. Classification des pesticides :


Les insecticides Les fongicides Les herbicides

Ils ciblent tout type Ils ciblent les Ils ciblent les
d’insectes soient champignons mauvaises herbes
volants ou parasites, qui ralentissent la
rampants qui se susceptibles de se croissance des
nourrissent des développer sur plantes à protéger
cultures. les cultures
3. Consommation des pesticides :
3.1. Dans le monde :

Une consommation mondiale de 40 milliards de dollars.

Par régions du monde Par categorie de produits

4% 3%
23% 24%
Les Etats Unis est
32% le premier
consommateur 47%

mondiale. 26%
21%

21%

les insecticides les fongicides


Asie Amerique du nord Amerique Latine les herbicides Autre
3.2. Marché Européen :

Malte est le premier consommateur des pesticides en Europe


avec une consommation énorme de 7.51 Kg/Ha
3.3. En Algérie :

 Utilisation des pesticides :


• 6000 à 10000 T/an
• 15% par rapport aux besoins normatifs de 50000
tonnes

Le tableau si dessous représente les besoins normatifs Très faible


et taux d’utilisation des pesticides (1990-1996) : consommation

Gamme de produit : Besoins normatifs : Vente moyenne Taux d’utilisation des


annuelle (Tonne): pesticides % :
Fongicides 30 000 4 663 15
Insecticides 186 000 3 685 20
Herbicides 3 208 577 18
4. Règlementation :
 L'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a adopté une
norme internationale volontaire en 1985 (Le Code international de conduite pour la
distribution et l’utilisation des pesticides ) pour bien contrôler la gestion des pesticides, ce
code a été révisé pour la première fois en 2002, il concernent notamment la législation,
l'homologation, la distribution et la vente, l'utilisation, le matériel d'application et les
stocks de pesticides périmés .
 Cette homologation a pour but d’assurer que l’utilisation de ces produits ne présente aucun
danger ou risque déraisonnable pour la santé humaine et pour l’environnement tout en
évaluent les propriétés, les performances, les dangers et les utilisations envisagées.

Homologation et Distribution et
Fabrication
Etiquetage commercialisation
5. Impact des pesticides sur l’environnement :

Pollution :

Eaux
Sols Air
(surfaces/souterraine)

• Phénomène de dégradation
• Phénomène de rétention
• Phénomène de transferts
5.1. Phénomène de rétention et de dégradation :

La Rétention La Dégradation

• C’est un processus qui


• l’un des premiers modifient la composition
phénomènes auxquels sont et la structure des
soumis les pesticides molécules de pesticides
arrivant dans un sol. apportées au sol, créant
des métabolite plus
• Immobilise les molécules dangereuse.
des pesticides et leurs • Son danger peut se
produits de transformation représente à la durée de
dans le sol, qu’elles soient vie des produits de
dissoutes ou à l’état dégradation par rapport a
gazeux. la molécule mère.
5.2. Phénomène de transfert :
Transfert:

Vers l’atmosphère Vers les sols Vers les eaux de surface et les
(La volatilisation) eaux souterraines

• Causé par la pollution


• l’entraînement des des sols vue que les
• un processus physico- pesticide en solution par pesticides ne se trouvent
chimique par lequel un ruissellement. pas naturellement dans
composé est transféré de la • Infiltration des eaux de l’eau
phase solide ou liquide pluie, d’irrigation, dans les • Ruissellement vers les
vers la phase gazeuse. pores en transportant des eaux de surface,
• Ce transport aérien de substances dissoutes et des • La dérive de
molécules de pesticides particules en suspension pulvérisation.
consécutif est la voie dans les profondeurs. • L’écoulement «
principale de transferts • Ces transferts affecteront hypodermique ».
vers les plantes et donc les organismes qui vivent • Les pollutions
vers les animaux et dans le sol et même les accidentelles.
l’homme. racines des plantes qui • L’infiltration vers les
absorbent ces substances. eaux souterraines.
Schéma représentant les différents phénomènes de transfert
6. Impact sur la santé :

Danger sur la santé humaine

Toxicité Toxicité Toxicité


aiguë chronique

• Quantités importantes •Absorption répétée de


des pesticide. faibles doses de
pesticides.
•Apparition rapide et
immédiate des •Apparition retardé des
symptômes : fatigue, symptôme.
fièvre, vomissement,
diarrhées, douleurs •Effets chroniques :
abdominales, toux, gêne malformations, maladies
respiratoire cancéreuses, maladies
neurologiques
Les différentes voies de contamination :

Application sans Voie


équipement de cutanée
protection.
Voie Application de produits dans
respiratoire un espace confiné et clos.

Voie
digestive

Boire ou manger lors Voie


de l'exécution de oculaire
travaux avec des
pesticides. En cas de projection des
produits phytosanitaire.
Chapitre II :

Traitement des eaux et des sols contaminés


par les pesticides et Normes.
1. Traitement des eaux contaminé par les pesticides:
1.1. Traitement physico-
décantation chimique : le brassage de l'eau et son aération

la technique de floculation-
coagulation

mélanger à l'eau des produits coagulants

réassemblage en amas solides les matières


en suspension dans l'eau

- filtration
- Décantation vers
le bas
- l'aéroflottation

- séparation des flocons


- amas ainsi coagulés
- floculés
1.2. Procède membranaire:  

Membrane
organique

Membrane Membrane
Procède
échangeuse minérale ou
membranaire 
d'ions inorganique

membrane
composite

1.3. Traitement biologique :

•Consommation de la matière organique Microorganisme


•Consommation de matière nutritive ( azote et phosphore ) Par (présence d’air et
•Elimination par décantation ou filtration l’oxygène )
1.4. Procédé hybride :

l’adsorption et la coagulation Ces deux techniques permettent à la fois de réduire une


concentration en composés organiques dissous et de diminuer le colmatage d’une membrane
d’UF.

2.Traitement des sols contaminé par


les pesticides : Traitement
Traitement
physique
chimique

Traitement
biologique
3. Les normes :
• On trouve les pesticides dans :
les eaux souterraines Des concentrations de quelques microgrammes
les eaux de surface
Normes sur les pesticides dans l’eau potable :
Substance Formule Valeur guide (oms)
  μg/l
Alachlore C14 H20 Cl N O2 20

 
Aldicarb C7 H14 N2 O4 S 10

   
Aldrine et dieldrine C12 H8 Cl6/ C12 H8 Cl6 O 0.03

   
Atrazine C8 H14 Cl N5 2

 
Bentazone C10 H12 N2 O3 S 30

   
Carbofurane C12 H15 N O3 5

   
Chlordane C10 H6 Cl8 0.2
Chlorotoluron C10 H13 Cl N2 O 30

   
DDT C14 H9 Cl5 2

   
1,2-dibromo-3-chloropropane C3 H5 Br2 Cl 1

   
Acide 2,4- C8 H6 Cl2 O3 30
dichlorophénoxyacétique (2,4-D)
 
 
1,2-Dichloropropane C3 H6 Cl2 PAS D’INDICATION

   
1,3-Dichloropropane C3 H6 Cl2 PAS D’INDICATION

   
1,3-Dichloropropene CH3 CHClCH2 Cl 0.03
9
Hexachlorobenzène (HCB) C10 H5 Cl7
Dibromure d'éthylène (EDB)  
   
Heptachlore et époxyde d'heptachlore Br CH2 CH2 Br 1
Isoproturon C10 H5 Cl7 O 2
   
   
Lindane C6 H6 Cl6 2
Conclusion :
Les pesticides existent sous plusieurs formes et combattent différents ravageurs : les insectes,
les mauvaises herbes, les champignons ou encore les rongeurs. Du fait de leur composition
chimique aux propriétés biocides, les pesticides sont dangereux pour l’Homme mais pas que.
Les dangers des produits phytosanitaires touchent surtout les agriculteurs, les sols et la
biodiversité. Nous avons vu que les pesticides, lorsque nous y sommes trop exposés, comme
les agriculteurs, entraînent différentes maladies parfois incurables dont les cancers.
L’infertilité des sols, la disparition des pollinisateurs, ou encore le changement de mode de
vie des poissons sont également dû aux pesticides propagés dans l’air et l’eau. Il existe
néanmoins différentes alternatives possibles plus ou moins rentables. L’agriculture biologique
est sûrement la solution la plus efficace. Mais, elle n’est pas assez rentable en vue des forts
rendements recherchés. Il reste donc l’agriculture intégrée, qui certes utilise des pesticides
mais de façon modérée. Elle est à ce jour la meilleure solution possible.
Nous pouvons donc affirmer qu’il est possible d’avoir de forts rendements agricoles sans
utiliser de pesticides. Nous vous conseillons alors de ne plus consommer des produits venant
de l’agriculture intensive, ou du moins de diminuer leur consommation et de privilégier les
produits bio. Si vous n’avez pas cette possibilité, il est fort conseillé de bien laver ses fruits et
légumes et de les éplucher pour se débarrasser au mieux des traces de pesticides présentes
dans ceux-ci.