Vous êtes sur la page 1sur 15

Université Des Sciences de la technologie

HOUARI BOUMEDIEN
(U.S.T.H.B)
Faculté de Génie Mécanique et Génie de Procédés
Département de Génie de L'environnement

Les applications
industrielles
de l'absorption
pour la séparation des
gaz
Préparer par :
Ghomri Mousser 171731077417
Zennoun Abderaouf 171731099787
Section : B , L3 , GP
Sommai 1- L’introduction
➢ 2- Définition
➢ 3- Principe de l'absorption
➢ 4- Exemple d'application
➢ 5- Objectif de l'absorption
➢ 6- Avantages et inconvénient
➢ 7- Solution pour séparation meilleur
➢ 8- Conclusion
➢ 9-Bibliographie
1 – Introduction:
2 - Définition:

L’absorption correspond au lavage du gaz par une solution liquide, souvent


aqueuse.

Cette opération permet de transférer les polluants de la phase gaz vers la phase
liquide.

L’absorption repose sur l’équilibre physique


qui existe lorsqu’on met en contact une phase
gazeuse contenant une substance donnée
et une phase liquide dans laquelle
cette substance est soluble.
Il existe deux types d'absorption des gaz :

Une absorption physique

Une absorption chimique

Nous allons concentrer sur le côté chimique , Généralement l’absorption s’accompagne, en


traitement d’eau, d’une réaction chimique qui est souvent une réaction d’oxydation plus ou
moins rapide (ex. : oxydation du Fe2+, transformation du CO2 en HCO3–, désinfection,
oxydation de matière organique avec ou sans respiration bactérienne…).

Dans le cas où le gaz réagit fortement avec certains constituants présents dans l’eau, le
coefficient de transfert de masse est supé­rieur à celui dans l’eau pure.
Non seulement la solubilité et la diffusivité du gaz sont à prendre en compte, mais
également la cinétique chimique qui va limiter la concentration dans l’eau des O2, O3, CO2
absorbés.
❖ 3- Principe d’absorption
4 - Exemple d'application

De nombreuses applications existent pour le traitement des odeurs (stations


d’épuration, équarrissage…) et des solvants (pétrochimie, industrie des encres
et peintures, industrie pharmaceutique…). Citons, par exemple traitement d’air
Le tableau suivant résume l'usage de chaque appareil
5-Les objectifs de l'absorption

l‟absorption liquide-gaz poursuit l'un des trois objectifs suivants :


• la purification du diluant : le soluté est une impureté gênante et
sans valeurs qu'il convient d'éliminer en la rejetant dans l'extrait qui
prend alors le nom de solvant souillé.
Le diluant purifié est, dans ce cas, appelé raffinat.
• la récupération du soluté : qui est une substance précieuse que l'on
désire obtenir pure. Si la séparation directe soluté
- diluant s'avère difficile, il peut être plus économique de transférer
préalablement le soluté dans un solvant choisi pour que la séparation
ultérieure soluté
- solvant soit plus aisée.
Le diluant appauvri en soluté est alors appelé résidu.
• le fractionnement de plusieurs solutés : il s‟agit de profiter des
valeurs différentes des vitesses de transfert entre phases de chacun
des constituants pour les séparer.
Solution pour une bonne absorption :
❑ Conclusion :

❑ L’absorption est une technique bien connue.


❑ Si ses performances sont la plupart du temps satisfaisantes, la
gestion de la récupération et du devenir des composés piégés et de
la solution de lavage reste essentielle.
❑ Pour ces raisons, la recherche s’oriente vers le développement de
procédés mixtes couplant deux ou plusieurs techniques afin de
détruire ou de recycler le polluant
Bibliographie

(1) - MARTIN (G.), LAFFORT (P.) - Odeurs et désodorisation dans l’environnement. - Tec & Doc, Lavoisier,
Paris (1991).
➢ (2) - LE CLOIREC (P.) - Les COV dans l’environnement. - Tec & Doc, Lavoisier, Paris (1998).
➢ (3) - ROUSTAN (M.) - Transferts gaz-liquide dans les procédés de traitement des eaux et des effluents
gazeux. - Tec & Doc, Lavoisier, Paris (2003).
➢ (4) - TREYBAL (R.E.) - Mass Transfer Operations. - McGraw-Hill, New York, (1968).
➢ (5) - COULSON (J.M.), RICHARDSON (J.F.) - Chemical Engineering. - Pergamon Press, Oxford (1991).
➢ (6) - PERRY (R.H.), CHILTON (C.H.) - Chemical Engineer’s Handbook, 5e edition. - MacGraw-Hill, New
York (1973)
• La réduction des émissions de composés organiques volatils
dans l’industrie. Collection Connaître pour agir, ADEME, 1997.
• C. Roizard, G. Wild, J.-C. Charpentier – Absorption avec réaction
chimique. Les Techniques de l’ingénieur, J 1079, 1997.
• P. A. Schweitzer – Handbook of Separation Techniques for
Chemical Engineers. Section 3.2 et 3.3. Éditions McGraw Hill,
3e edition, 1996.
• A. Laplanche – Les composés organiques volatils dans
l’environnement. Chapitre 13. Éditions Lavoisier Tec & Doc, 1998.