Vous êtes sur la page 1sur 11

Réalisation des maquettes

d’occlusion
  Maquette d’occlusion.
 Les maquettes d’occlusion prennent appui sur les
surfaces muco-osseuses , elles préfigurent en
forme et en volume la future restauration
prothétique .
 Elles permettent :
 • la stabilisation du moulage maxillaire sur la fourchette de l’arc facial

 • l’enregistrement des rapports intermaxillaires dans les trois plans


de l’espace ;

 • d’établir le plan d’orientation prothétique ;

 • de préfigurer le volume des structures de soutien des éléments de


la cavité buccale et d’enregistrer différents repères (soutien de la
lèvre et des joues, orientation des dents, position de la ligne du
sourire, axe médian) ;

 • de servir de plan de montage des dents prothétiques au laboratoire.


 Les maquettes d’occlusion sont constituées d’une base et d’un
bourrelet.
 Base:
 Elle est réalisée dans un matériau lui conférant rigidité et résistance
mécanique lors des différentes manipulations : résine ou « plaque
base » armées d‘un fil de renfort.
 Les limites vestibulaires sont tracées environ à 1 mm de la ligne de
réflexion muqueuse et à 2 mm des freins.
 La limite palatine passe par une ligne joignant la face distale des
deuxièmes molaires et passant à 2 mm en avant des fossettes
palatines.
 La limite linguale respecte le frein de la langue et passe à 2 mm en
deçà de la ligne mylohyoïdienne.
  Bourrelets :
 Ils sont classiquement réalisés en stens ou en cire dure (Moyco
Hard®).
 Leur hauteur est supérieure d’environ 1 mm à celle de la surface
occlusale de la dent la plus haute de l’arcade.
 Leur largeur correspond à celle des tables occlusales des dents
qu’ils remplacent.
 Leur limite postérieure se situe en regard de la face distale de la
deuxième molaire.
 Leur axe médian suit l’axe de crête à la mandibule. Au maxillaire,
pour compenser la résorption centripète, ils sont vestibulés de 2 à 3
mm.
Préparation des modèles :
Modèle supérieure:
On trace au crayon les repères anatomiques suivants :
• la papille bunoide centrale
• 2 fossettes palatines
• l’axe de symétrie prolongé des deux cotés sur le socle
• Repère incisif au niveau de la papille bunoide
• L'axe de rotation du voile ou ligne réunissant les points les plus déclives
des deux sillons ptérygo-maxillaires
• Une ligne horizontale parallèle a l’axe de rotation du voile située a 4 mm
de l’arrière de celui-ci et perpendiculaire de l’axe de symétrie
• une ligne guide frontale gravée sur le socle du modèle parallèle à la ligne
guide horizontale et perpendiculaire à l'axe de symétrie. Cette ligne guide
sera apparente aussi bien dans la région antérieure dans la région
postérieure . Elle sera située à 6 mm.-du palais dans sa partie la plus
déclive.
• Une ligne guide sagittale réunissant les deux lignes frontales
• Ligne faitière des crêtes prolongée antérieurement et postérieurement sur
le socle
Confection des maquettes d’occlusion
supérieure
 La base doit être rigide en résine auto , stens ou cire dure
 Les bords reproduisant fidèlement ceux de l’empreinte 2 nd , La base de la maquette doit
être indéformable aussi bien à la chaleur que sous l'effet de la pression des muscles
élévateurs ,
-- dans le plan horizontal :
La forme des bourrelets suit celle de l’arcade
Sa limite antérieure est de 6 mm en avant de la papille retro incisive
Son épaisseur antérieure 4mm augmente de 8 a 10 mm postérieurement
Réduite de 1 a 2 mm a ces 2 extrémités postérieures et se termine par un arrondi distant
de 5 mm du centre des tubérosités
-- dans le plan frontal :
Dans le plan frontal dans la région antérieure, la hauteur de la maquette sera
supérieure a celle du du versant-muqueux de la lèvre supérieure , le bord libre du bourrelet
devra se situer à 22 mm environ du vestibule. Son orientation respectera celle de la ligne
guide frontale.
-- dans le plan sagittal:
le bourrelet est parallèle a la ligne guide sagittale mais réduit postérieurement dans la
région postérieure
Modèle inferieur:
Préparation identique
Axe de symétrie passe par apophyse génie et l espace inter trigone retro
molaire ,
Confection de la maquette d occlusion inferieur:
 Dans le plan horizontal
Le segment antérieur: respect de l’aire de sustentation définie par
Ackermann( espace délimité par le sommet de la crête antérieure et le versant
vestibulaire de cette crête)
Le segment postérieur: sera limite par la largeur du tubercule retro molaire et
le versant lingual ne dérobe jamais la ligne oblique interne
 Dans le plan frontal:
La hauteur est réglé en fonction du bord muqueux de la
Lèvre inferieur et sera réduite de 2mm
Le bord libre du bourrelet devra se situer à 18 mm environ du fond du
vestibule.
Dans le plan sagittal:
le bourrelet est parallèle a la crête inferieur