Vous êtes sur la page 1sur 25

LA PROBLÉMATIQUE

DE L’EAU POTABLE
Des millions d’hommes, dans les
pays défavorisés, meurent encore,
chaque année, pour avoir bu de
l’eau non potable.
Avoir de l’eau potable chez soi,
comment est-ce possible ?
RESSEMBLANCES ET DIFFERENCES ENTRE LES DIFFERENTES
EAUX
Les eaux qui nous entourent, que nous consommons ou non, sont de natures
différentes.
COMMENT LES DIFFERENCIER ?

Contrex Hepar ou Eau


Eau Eau du
Volvic Vichy St de
distillée robinet
Yorre rivière

Aspect
(couleur, incolore incolore incolore incolore incolore trouble
turbidité,
viscosité)
Aucun Un
Légèrement Un goût
Goût aucun goût certain
chlorée salé
prononcé goût
Photographies présentant l’aspect de chacune
de ces eaux
Quelles eaux buvons nous ? Qu’est ce qui les
différencie ? Que contiennent-elles ?

Exemple du test d’identification des ions


chlorure Cl- présents dans certaines
eaux à l’aide du nitrate d’argent
Résultats des tests d’identification de certains ions
Formule de Chlorure Cl- Calcium Ca2+ Sulfate SO42- Magnésium
l’ion identifié. Mg2+
Couleur du Blanc qui blanc blanc
précipité. noircit
Réactif. Nitrate Oxalate Chlorure de Hydroxyde de
d’argent d’ammonium baryum sodium
Eau du robinet.
X X
Eau Hepar. X X
X x
Eau Contrex. X X x
X
Eau de X
Volvic.
Eau distillée.
x
Parmi les différentes eaux que nous buvons
toutes contiennent des sels minéraux. Elles
sont difficilement différenciables par leur goût
mais peuvent être différenciées par leurs
compositions minérales, c’est-à-dire par la
présence d’ions caractéristiques. La présence
de certains de ces ions pouvant être mise en
Comment mettre en œuvre une mesure de la qualité
de l’eau
Plusieurs paramètres interviennent dans la mesure de la qualité de l’eau, on peut citer :
• Les paramètres organoleptiques : couleur, saveur, odeur et transparence
• Les paramètres physico-chimiques : température, pH et conductivité électrique ,
● Les paramètres en substances indésirables

paramètres limite de potabilité


pH entre 6,5 et 9
total pesticides < 0,5 µg/L
ion plomb Pb2+ < 10 µg/L
ion calcium Ca2+ pas de limite
ion magnésium Mg2+ <50 mg/L
ion sodium Na+ <150 mg/L
ion sulfate SO42- <250 mg/L
ion chlorure Cl- < 200 mg/L
ion nitrate NO3- <50 mg/L
Détermination par exemple du pH pour différentes
eaux à l’aide du pH-mètre.

Le pH permet de déterminer l’acidité ou la


basicité de l’eau:
•Si le pH est < 7 , l’eau est acide .
•Si le pH est = 7 , l’eau est neutre .
•Si le pH est > 7, l’eau est basique.
Résultats des expériences
Les eaux étudiées Indication de pH- mètre
l’étiquette
Eau du robinet / 7,6

Eau de Contrex / 7,3

Volvic 7 7,5

Hépar / 7,5

L’eau de Contrex, comme toutes les eaux minérales à un


pH très proche de la neutralité.
Elles sont donc pour la plupart potables par rapport à
la détermination du pH.
Détermination de la teneur en substances pour
différentes eaux à l’aide de différentes techniques.

Il est possible de vérifier la potabilité de notre eau du


robinet en contrôlant la teneur en mg/L de certaines
substances.
La technique
Potenceee du dosage est souvent utilisée.
Solution titrante

pHmètre

Solution à doser + qq
gouttes d’indicateur de
potassium

Barreau

Agitateur
Exemple 1: Dosage en ion chlorure Cl-
de l’eau de Vichy St-Yorre et de l’eau du
robinet
Une solution étalon de chlorure de sodium (eau salée) est utilisée pour ce dosage pour
laquelle la teneur en ions chlorure est parfaitement connue

Résultats des expériences


Teneur en Cl-(en Volume de nitrate
Solutions mg. L-1 ) d’argent versé V1
(en mL)
NaCl (solution
Etalon) 355 10.3

Vichy 314 9.1

Robinet 4 0.1

Le résultat trouvé 314 mg.L-1 en ion chlorure est en accord aux erreurs de mesure
près avec l’indication portée par l’étiquette de l’eau de Vichy (322 mg. L-1 ) ce qui
permet de valider la fiabilité de cette technique.
D’après les critères de potabilité en ions chlorure, l’eau du robinet est potable.
Exemple 2 : Dosage des ions Ca2+ et Mg2+
de l’eau du robinet
Résultats des expériences
EDTA

Une solution appelée EDTA


VEDTA est utilisée pour ce dosage
Teneur en Ca2+ et
VEDTA Mg2+ (mg. L-1 )

Eau de Contrex (Solution 15,4mL 542mg. L-1


étalon)
(542 x 2,5) / 15,4

2,5mL 88mg. L -1
Eau du Robinet

D’après les critères de potabilité concernant les ions calcium et


magnésium, ils semble que l’eau du robinet testée soit potable.
Détermination en ions nitrate dans l’eau

L’eau est parfois polluée par des « nitrates » ce qui la rend


impropre à la consommation et donc non potable sauf si la
teneur en ions nitrate NO3- respecte les critères de potabilité.

Ils sont présents à l’état naturel dans le sol et solubles, ils


pénètrent dans le sol et les eaux souterraines et se déversent
dans les cours d’eau. Mais ils sont aussi apportés de manière
synthétique par les engrais. Ils sont l’une des causes de la
dégradation de l’eau.

Comment les identifier et mesurer leur teneur ?


Identification des ions nitrates.
On ajoute à l’eau que l’on désire tester dans un tube à essai,
une solution de permanganate de potassium (K+; MnO4-) de
couleur violette acidifiée avec quelques gouttes d’acide
sulfurique concentré.
Après agitation, la solution devient incolore en présence d’ions
nitrate
Résultats des expériences
Solutions Test
Nitrate de potassium +
Eau distillée -
Eau du robinet -

Lee test effectué sur l’eau du robinet comme pour


l’eau distillée révèle qu’il n’y a pas d’ions nitrate.
En effet dans chacun des cas la coloration violette
persiste .
Détermination de la teneur en ions nitrate
Il est possible de mesurer la teneur en ions nitrate à l’aide de bandelettes
tests utilisées pour connaître la qualité d’une eau d’un aquarium.
Tremper, 1 seconde, dans de l'eau du robinet ou dans l’eau issue de la
station d’épuration la bandelette test, la secouer au dessus de l’évier afin
d’éliminer l’eau qui s’écoule. Au bout de 60 secondes, comparer la couleur
des deux dernières taches à la gamme de la boite.
Résultats des expériences

La mesure à l’aide des bandelettes révèle


une présence faible d’ions nitrate dans l’eau
du robinet et dans l’eau issue de la station
d’épuration (concentration massique en ions
nitrate inférieure à 10 mg.L-1 ).

L’eau du robinet respecte les critères de


potabilité en ions nitrate
QUELLES SONT LES DIFFERENTES ETAPES
DE LA POTABILISATION D’UNE EAU ?

Le traitement des eaux s’effectue dans des usines


communément appelées stations de potabilisation et débute
par un pompage en nappe ou en rivière. Le schéma classique
de ce traitement comprend plusieurs étapes.

 Le dégrillage et le tamisage
 La floculation et la décantation
 La filtration sur sable
 La filtration avec charbon actif
 Le dégrillage et le tamisage
Les débris et les déchets solides, plus ou moins
volumineux, sont retenus par des grilles ou des
tamis qui sont plus fins.
La floculation et la décantation

Après ajout d’une solution de sulfate d’aluminium,


les particules en suspension, non retenues par les
tamis, forment des flocons (floculation), plus gros
et plus lourds, qui se déposent par décantation.
 La filtration sur sable
L’eau traverse une couche de sable ou un nano
filtre qui retient les dernières particules en
suspension.
L’eau récupérée est pratiquement limpide
 La filtration avec charbon actif
Cette propriété du charbon actif permet d’éliminer
les odeurs et goûts désagréables.

Filtration avec L’eau obtenue est


charbon actif potabilisée
Comment obtenir de l’eau potable à partir
d’eau de mer ?
Dans certains pays, il est nécessaire de rendre l’eau
de mer potable. Le procédé de dessalement le plus
direct est la distillation.