Vous êtes sur la page 1sur 15

Base de données: Généralité

IFT6800
Jian-Yun Nie
Pourquoi Base de données?
• Beaucoup de données
• Une structure régulière et fixe (e.g. adresse,
information sur une personne, …)
• Traitement similaire

• Stockage dans une structuration (base de


données) prédéfinie
• Une vue uniforme, et abstraite de ces données
• Offrir des traitements (consultation, mise à jour,
…) efficaces et standard
• Garantir la cohérence
• …
Définition
Wikipédia:
• Le concept de base de données permet
de stocker et d’organiser une grande
quantité d’information.
• Les SGBD (Système de Gestion de Base
de Données) permettent de naviguer dans
ces données et d’extraire (ou de mettre à
jour) les informations voulues au moyen
d'une requête
Exemple
• Données de vente d’un magasin:
– Date
– No. d’article
– Nom d’article
– Montant
– Vendeur
• Structure fixe
• Beaucoup de données de la même
structure
Exemple: Vente
Date No.article# Nom Montant Vendeur
d’article
2007/03/05 B1234 Casserole 53.50 Véronique

2007/03/05 A928 Nappe 16.30 Marc


tissue

2007/03/06 B7645 Poêle à 32.85 Claude


frire

Traitements possibles
• Statistique:
– le volume de vente d’un jour/mois, …
– le volume de vente d’un vendeur
– les articles populaires (les plus vendus)
– ...
• Extraction d’une partie de données
– Les ventes par Véronique
– Les ventes > 50$
D’autres informations: Fabricant
No.article# Fabricant Pays Stock
A192 ABC inc. Canada 250

A928 Tissue Chine 538


Expert
B1234 X USA 64

B7645 Véritable Canada 3


D’autres opérations
• Combiner les information de plusieurs table
– Vente d’articles de la compagnie ABC inc.
– Nombre de casseroles en stock
• Opération de jointure
No.article# Fabricant Pays Stock Date No.article Nom Montant Vendeur
# d’article
B1234 X USA 64
2007/03/ B1234 Casserole 53.50 Véronique
05

No.article# Fabricant Pays Stock Date Nom d’article Montant Vendeur


B1234 X USA 64 2007/03/07 Casserole 53.50 Véronique

• Ces opérations peuvent être lancées par l’utilisateur dans


un langage standard (e.g. SQL)
• L’utilisateur n’a pas à connaître la façon dont les données
sont stockées – il lui suffit de connaître leur organisation
(schéma conceptuel).
Organisation
• BD relationnelle
– Les données apparaissent comme stockées dans
des tables
2007/03/05 B1234 Casserole 53.50 Véronique

– Une table définit une relation entre les différents


champs qui la composent.
Différents modèles BD (culture)
• Hiérarchique
– Les données dans une hiérarchie (arbre)
• Réseau
– Toutes connexions sont autorisées entre les données
• Relationnelle
– E. F. Codd qui fonde le modèle relationnel est « A Relational
Model of Data for Large Shared Data Banks", CACM 13, No. 6,
June 1970
• À Objet
• XML
Généralité sur l’implantation
(culture)
• Couches:

– Traitement de
requêtes

– Accès aux
données

– Gestion du
disque
Traitements (culture)
• Séquence de traitements
– Requête d’utilisateur
• Déterminer les relations, les attributs
• Déterminer les fichiers qui les contiennent
– Accéder aux données dans les fichiers
• Blocage durant l’écriture
• Gestion du cache (est-ce que la donnée existe dans la
cache?)
• Déterminer l’index de la donnée
• Index -> adresse
– Accéder à la donnée sur disque
• Lire ou écrire une donnée selon l’adresse
• Gestion de l’espace
Un peu de détails (culture)
• Déterminer le fichier qui stocke une relation
– Utiliser un dictionnaire: relation -> fichier
• Déterminer l’adresse où la n-uplet est stockée
– Index: clé->adresse
– E.g.
AB AC AD AL … Clé
000 008 010 02F … Adresse

– Si on a beaucoup de clés?
• Recherche séquentielle très coûteuse
• Index dans une structure (e.g. B-tree)
B-tree (culture)

• Déterminer une donnée avec une clé (e.g. 16)


• Déterminer un ensemble de données (e.g. clé>18)

• Gestion de la structure d’index


– Création
– Mise à jour
Suite
• Voir la présentation sur les bases de
données