Vous êtes sur la page 1sur 33

Les matières plastiques

DEFINITIONS

 On dit d’une substance qu’elle est plastique


lorsqu’elle peut se déformer sous l’action d’une
force extérieure, puis conserver la forme ainsi
acquise lorsque l’action est interrompue.

Les matieres plastiques à des substances organiques


macromoléculaires formées par polymérisation ou par
polycondensation de monomères.
STRUCTURE

• Structure typique d'une formule :


polymère
brut

charges plastifiants Matière


plastique

additifs
On

DEFINITIONS

On distingue les polymères par leurs propriétés thermiques :


les thermoplastiques et les thermodurcissables ; et selon le
mode de formation chimique des chaînes (par
polymérisation, ou par polyaddition et polycondensation).
Ces polymères (produit final) sont pratiquement atoxiques
Résine thermodurcissable :
sauf s’ils sont pyrolysés,
Matériel malléableceux sont les
/chauffage, produits
à partir d’une ctaine
intermédiaires
Résine , qui possèdent
T° thermoplastique :
devient rigide. des propriétés toxiques.
Matériel rendudu
Au cours malléable
chauffage,/application de chaleur de et les
Certains plastiques1 ont
R° chimique survient
des structures et des
sortemacromolécules
qu’il peut être extrudé
se lientou coulé
par ds 1 moule et qui
polycondensation formant
caractéristiques intermédiaires entre ces deux familles.
durcitunenréseau
se refroidissant.
tridimensionnelle.
Macromolécules
Cette R° peutlinéaires
survenirrésultant
/additiond’une
pduitréaction
chimiquede(agent
polymérisation.
curant ou durcisseur) ; ds ce cas l’ ↗ T° résulte du
Ellesdégagement
sont déjà entièrement
de chaleurpolymérisées
produit/ la R°lors de leur
chimique.
emploi.
Famille Polymères Abréviation
Polyoléfines (TP) Polyéthylènes PE
polypropylènes PP

Vinyliques (TP) Polychlorure de vinyle PVC


Styréniques (TP) Polystyrène et copolymères PS, SB,SAN, ABS
Poly (acrylonitrile butadiène styrène)

Acryliques (TP) Poly (méthacrylate de méthyle) PMMA


Polyamides (TP) Polyamides PA
Polyesters saturés (TP) Poly (téréphtalate d'éthylène) PET
Poly (téréphtalate de butylène) PBT

Polycarbonates (TP) polycarbonate PC


Poly acétals (TP) polyoxyméthylène et copolymères POM
Polymères fluorés (TP) Polytétrafluoroéthylène
Polychlorotrifluoroéthylène
Polyfluorure de vinylidène

Silicones (TD) Silicones SI


Polyéther de phénylène (TP) PPE

Polysulfures de phénylène (TP) PPS

Cellulosiques (TP) Acétate de cellulose CA


Propionate de cellulose CB
Acétobutyrate de cellulose CAB

Phénoplastes (TD) Phénol formol PF


Aminoplastes (TD) Urée formol UF
Mélamine formol MF

Polyesters insaturés (TD) UP

Poly époxydes (TD) EP


Polyuréthanes (TD) polyuréthanes PUR
Formation des macromolécules :

Polymérisation

 Les monomères qui présentent une double liaison C=C sont


susceptibles de former des molécules géantes. cette liaison peut
s’ouvrir sous l’action de catalyseurs tels que radiations,
oxygène, radicaux libres… un nouveau radical qui, à son
tour, attaquera une autre molécule de monomère, etc.
 La réaction se propage très rapidement puis s’arrête après avec
un agent de rupture de chaîne.
 La polymérisation est, donc, la simple union de monomères
identiques ou différents. On distingue trois phases :
•Initiation :
Elle consiste en la formation de radicaux libres à partir d’un
catalyseur ou initiateur .Elle survient soit par augmentation de
température ou par addition d’un accélérateur (composé
métallique)...
Le catalyseur est utilisé à des doses infimes : une molécule
suffit à déclencher la réaction.
 Propagation (réaction en chaîne) :
 Il se produit d’abord une réaction du radical libre avec un
monomère entraînant la formation d’un nouveau radical
libre attaquant une autre molécule de monomère et ainsi
de suite .il y a donc juxtaposition bout à bout de
monomères sans élimination de tiers produits ou résidu.
 Terminaison de la réaction :
 Elle peut se réaliser de différentes manières :
 -le polymère se terminant par un radical libre se combine
avec un autre radical soit un autre polymère se terminant par
un radical ou le catalyseur
 -transfert de chaîne : le radicale polymérisé rencontre un autre
monomère et lui soustrait un atome d’hydrogène .le
monomère devient alors un radical libre et une nouvelle
chaîne s’amorce.
 le radical polymérisé se combine avec une molécule du
solvant ; une partie de la molécule du solvant est donc
incorporée dans le polymère. Le solvant donne lui même
naissance à un radical .
polycondensation

 2 molécules se condensent qd leur union pduit l’élimination d’1e


molécule (H2O ou alcool ; le pduit IIaire est éliminé et ne fait pas
partie du polymère final .

 Il est possible d’arrêter la polycondensation, des composés


intermédiaires possédant des sites actifs (semi curés) qui serviront de
matière de base à la production de matière plastique. Une 2eme
étape : curage permet de transformer le pduit intermédiaire en produit
fini.
polyaddition

 R° intermédiaire entre la polymérisation et la


polycondensation , il s’agit d’une
polycondensation sans élimination de tiers
produits.
substances auxiliaires utilisées ds la
fabrication MP :

 Indispensables pour conférer des


caractéristiques spéciales aux produits finis
avec des vocations allant de spécifications
techniques à commerciales.
Catalyseurs 

 Généralement incorporés ds pduit final par exemple


- Alcalins et acides (polycondensation);
- Peroxydes organiques, des boranes…
(polymérisation).
Inhibiteurs 

 Retardent la polymérisation (par exemple en


se liant aux radicaux libres);
- Phénols, diamines, acide picrique…
Accélérateurs 
 

 Accélèrent la formation de RL à partir des


catalyseurs : naphténates de cobalt.
Stabilisants 
 

 Empêchent la polymérisation spontanée ou la


dégradation des polymères (thermo
dégradation ou photo dégradation);
- Phénylsalicylate, 2,4 dihydroxybenzophénone,
2,2 –dihydroxy-4-méthoxybenzophénone,
dibutarate d’étain, composés à base de baryum
de plomb, de cadmium …
Anti-oxydants

 Dérivés de l’hydroquinone, phénols, amines,


oximes, dérivés thiols.
Antistatiques 
 

 Préviennent l’accumulation d’électricité


statique : chlorure stannique, alcool cétylique.
Agents
moussants 

 Responsables de la structure spongieuse de


certaines MP (mousse) en libérant des vapeurs
ou gaz pendant le durcissement .
- Azoisobutyronitrile, carbonate d’ammonium,
hydrocarbures chlorés.
Lubrifiants
 

 Augmentent l’extensibilité du plastique .


- Stéarates de calcium, de plomb et de zinc, cire
de polyéthylène.
Plastifiants 

 Incorporées pour donner des pttés mécanique


particulières à la MP(flexibilité à basse
température).
- Esters phosphoriques, esters de l’acide
phtalique, les glycols et dérivés et dérivés
aromatiques chlorés.
Charge

 Incorporées en gde qtté pour économiser la


qtté de monomères utilisés et pour conférer au
plastique diverses propriétés (réduire
l’inflammabilité ou augmenter la résistance à
l’abrasion ).
- Talc ,l’amiante ,craie ,farine de bois.
Pigments et
colorants 

 Synthétiques ou naturels, organiques ou


inorganiques.
- Oxyde de fer, jaune de chrome.
UTILISATIONS

Exemples de produits à
Nom Utilisations courantes
contenu recyclé

Bouteilles de boissons Vêtements de polar, tapis,


Polyéthylène téréphthalate
gazeuses et autres chemises, montres, souliers
(PÉT)
contenants alimentaires. de course.

Bouteilles d’eau de javel et Bacs de récupération,


de shampoing, récipients de bouteilles de shampoing ou
Polyéthylène haute densité
crème glacée et contenants d’huile à moteur, mobilier
(PÉhd)
de lait ou de jus, sacs à urbain (bancs de parc et
emporter. tables à pique-nique).

Matériaux de construction, Revêtement, tuyaux, cônes


Polychlorure de vinyle
stores verticaux, boyaux de circulation, tuiles à
(PVC)
d’arrosage. plancher.

Sacs à ordures, à épicerie, à


Polyéthylène basse densité Nouveaux sacs d’épicerie et
sandwich, pellicule
(PÉbd) de magasinage, plastibois.
extensible.
Brosses à cheveux,
Bouchons et couvercles, coquilles de batteries,
Polypropylène
pots de yogourt et de balais, palettes, pièces
(PP)
margarine. d’automobile, caisses
pour le lait.
Expansé (styromousse) :
Verres à café, plateaux
Règles et autres
pour viandes et
fournitures de bureau,
poissons, matériel
Polystyrène boîtiers pour disques
d’isolation. Non
(PS) compacts et cassettes
expansé : Ustensiles,
vidéo, plateaux de table,
verres de bière, petits
isolant.
contenants de lait et de
crème pour le café.
Mobilier urbain
Autres : variété de Bouteilles d’eau de
(plastibois) : bancs de
résines, matériaux réutilisables, bouteilles
parc, tables à pique-
multicouches de ketchup.
nique, clôtures.
Manifestation toxique

 Dermite d’irritation (dermite orthoergique) :


 Affections professionnelles + fréquentes:
 Irritation primaire (érythème, gonflement, papules, vésicules,
pustules, suintements…) elles survient chez la plupart des sujets
exposés à la substance irritante au cours du premier contact .
 Dermites éczématiformes
•Observées chez les ouvriers chargés de la mise en œuvre des
matières plastiques
•Sont dues, la plupart du temps, aussi bien à l’action très
corrosive de certains durcisseurs et accélérateurs entrant dans
la composition de ces matières plastiques qu’à l’action
irritante ou sensibilisante des résines elles-mêmes.
Additifs des MP

Les phtalates
un groupe de produits chimiques apparentés du point de vue de leur
La toxicité des phtalates les plus employés tel le DEHP
structure à l’acide organique connu sous le nom d’acide phtalique.
(phtalates de diéthylhexyl), est assez bien connue, il reste
Ils sont composés d'un noyau benzénique et de 2grpt carboxylates
cependant
placés quelques
en ortho suspicions
et dont la taille de laàchaîne
propos des effets
alkyle peut varier.
cancérigènes de ces phtalates.
Les plastifiants   Bien que des effets aient été prouvés sur des rongeurs
(tumeurs hépatiques), les mécanismes biologiques
Structure des esters de n’étant pas
rigoureusement identiques, ill’acide
n’est pas possible d’affirmer
phtalique

que les phtalates sont cancérigènes pour l’homme.


Ensont
revanche,
des additifs
des effets
utilisés
ontdans
été démontrés
les MP et d’autres
en ce qui concerne
lesmatériaux,
problèmesprincipalement pour
de fertilité ou de les rendrechez
croissance souples et
les enfants
flexibles.
exposés à de fortes doses en période prénatale ou néonatale.
L’utilisation
Les en tant
phtalates sont que plastifiants
reconnus pour être représente 90% des
des perturbateurs
applications des phtalates.
endocriniens
CLASSIFICATION SELON LES ORGANES CIBLES

Peau et muqueuses :
Intoxication aigue : amines aliphatiques, anhydrides d’acides,
épichloryhdrine, formaldéhyde, isocyanate (TDI), époxydes
organiques, phénols…
•Intoxication chronique : la fibre de verre, la fibre de carbone , les
polyépoxydiques, les polyacryliques, le p-t-butylphénol, la colophane,
les antioxydants (diamine aromatiques), les isocyanates…
Voies respiratoires :
•Accidents aigus : anhydrides d’acides, épichlorhydrine, formaldéhyde,
isocyanates, monomères acryliques, phénols, styrène…
•Accidents chroniques : anhydrides d’acides, formaldéhyde, isocyanates
(TDI, MDI, HDI), phénol, styrène, fumées de volcanisation du caoutchou,
produits de pyrolyse des MP, les fibres de verre, la mousse polyuréthane,
fumée de colophane, les monomères époxydiques, les microparticules de
PVC…
Système nerveux central
•Accidents aigus : le chloroprène , le styrène , les monomères
méthacryliques, le CMV…
•Accidents chroniques : solvants (styrène…), méthacrylate de méthyl,
l’acrylamide, le TOCP

Foie : chroniquement : le CMV, le styrène, les phtalates…

Système immunitaire : le CMV, les résines époxy (cyclohyxilamine =


plastifiant), colles cyanoacrylates, TDI (isocyanate), résine
polyuréthane…
Cancérogenèse :
le CMV : G1 du CIRC (cancérogène pour l’homme)
Styrène : G2B du CIRC (cancérogène possible pour l’homme)
L’acrylamide : G2B
Le méthacrylate de méthyle : G3 du CIRC (agent ne pouvant etre
classé)
L’épichlorhydrine : G2A du CIRC (cancérogène potentiel)
L’industrie du caoutchouc : class é par le CIRC comme procédé
cancérogène pour l’homme
Le 1.3 butadiène : G2B du CIRC.
Conclusion

 Importance des MP ds la vie quotidienne et


envahissement de l’environnement.
 Toxicité de plus en plus établie.
 Solution:
- Trie, recyclage.
- Remplacement/ produit moins toxique plus
biodégradables: bioplastique à partir de
plantes.

Vous aimerez peut-être aussi