Vous êtes sur la page 1sur 46

Explorations Radiologiques

osseux.

Membres supérieures

Présenté par:
Dehina-Messoud
Objectif général:
• Au terme de cet enseignement
théorique et pratique l’apprenant
1ère année devra être capable de
pratiquer les techniques
d’explorations osseux de
l’humérus et de l’épaule .
 Objectifs spécifiques:
 OS1 Décrire convenablement l’anatomie
radiologique de l’humérus et de l’épaule
sans hésitation .

 OS2 Expliquer par ordre les étapes


d’incidence radiologique de l’humérus et de
l’épaule sans se référé au cours

 OS3 Réaliser techniquement l’exploration


radiologique de l’humérus et de l’épaule
sans erreurs.
Plan du cours:
-Introduction
1) - Rappel anatomique
2) -Position du patient
3) -Rayon directeur.
4) -Centrage.
5) -Critères de réussites.
6) -Intérêts
7) -Incidences complémentaires.
8) -Variantes.
Introduction:
L’imagerie médicale repose sur des piliers
qui sont indispensable pour maîtriser
cette discipline.
Apprendre l’anatomie.
Connaître la physique fondamentale et
Radiologique.
 Maîtriser la formation et le traitement
de l’image
Réaliser convenablement les
incidences.
Identifier les soin de base
Depuis la découverte des rayons X par
Roentgen en 1895, la radiologie
conventionnelle a constamment évolué.
Elle a récemment subi des
bouleversements considérables avec
l'apparition de nouveaux détecteurs et
la numérisation de l’image
permettant ainsi l'optimisation
De la dose, le traitement de l'image et
l'archivage des examens. La radiologie
standard reste l'examen d'imagerie de
base en pathologie orthopédique,
.traumatologique et rhumatologique
Le cours est illustré par les étapes de
l’incidence (position ,R.directeur,centrage
et critères de réussites),en photo et avec
.une image de film radiologique
ANATOMIE GÉNÉRALE

Chapitre 5
Membres supérieurs et inférieurs

A
Tête humérale

Tubercule majeur

Insertion du chef
latéral du triceps brachial
Bord antérieur
Face antéro-latérale
Sillon du nerf radial
Face antéro-médiale
Tubérosité deltoïdienne Bord latéral
Face postérieure
Insertion
du corachobrachial Bord médial

Partie distale

Figure 5.14. Humérus droit. A. Vue postérieure.

Septum intermusculaire Compartiment postérieur


latéral
Compartiment antérieur
Septum intermusculaire
médial
Crête supra-épicondylaire
latérale
Fosse radiale

Épicondyle latéral

Crête supraépicondylaire
médiale
Fosse coronoïdienne
Capitulum
Condyles Épicondyle médial
Trochlée

F ig u r e 5 .1 5 . P a r t ie d is t a le d e l’ h u m é r u s . B . V u e a n t é r ie u r e .
ANATOMIE GÉNÉRALE

Chapitre 5
Membres supérieurs et inférieurs

Angle supérieur
Acromion Processus coracoïde
Tubercule supra glénoïdal
Angle acromial
Cavité glénoïdale
Épine de l’omoplate

Tubercule infra glénoïdal

Bord latéral
Vue latérale

Angle inférieur

Figure 5.5. Vue latérale d’une scapula droite.

Vue antérieure
Facette supérieure
du tubercule majeur Téte
(muscle supraépineux)
Tubercule majeur Col anatomique
Sillon intertuberculaire Col chirurgical
Tubercule mineur
(muscle subscapulaire) Vue latérale
Sillon intertuberculaire Insertion pour le grand
pectoral
Berge latérale,
plancher et berge
médiale du sillon
intertuberculaire
(grand pectoral, Tubérosité deltoïdienne
grand dorsal (deltoïde)
et grand rond,
respectivement)
Tubérosité deltoïdienne
(deltoïde)
Insertion du coracobrachial
Tubercule majeur
Tête Facette supérieure
(supraépineux)
Col anatomique Facette moyenne
(infraépineux)
Col chirurgical Facette inférieure
(petit rond)
Vue postérieure

Figure 5.6. Partie proximale d’un humérus droit.


ANATOMIE GÉNÉRALE

Chapitre 5
Membres supérieurs et inférieurs

Angle supérieur Facette articulaire


pour la clavicule
Bord supérieur Processus coracoïde
Acromion
Fosse supraépineuse
Incisure suprascapulaire
Bord médial
Grande incisure scapulaire
Épine de la scapula (ou échancrure
spinoglénoïdale)
Cavité glénoïdale

Fosse infraépineuse

Tubercule infraglénoïdal

Bord latéral

Angle inférieur

Figure 5.3. Vue postérieure d’une scapula droite.

Face articulaire Angle supérieur


pour la clavicule
Bord supérieur
Acromion
Incisure scapulaire
Processus coracoïde Bord médial

Cavité glénoïdale

Col

T ubercule infraglénoïdal Fosse subscapulaire

Bord latéral

Angle inférieur

Figure 5.4. Vue antérieure d’une scapula droite.

198
ANATOMIE GÉNÉRALE

Chapitre 5
Membres supérieurs et inférieurs

Ligament Tubercule conoïde


acromioclaviculaire Ligament
Acromion trapézoïde
Ligament
Processus coracoïde coraco-
Ligament claviculaire
conoïde
Incisure suprascapulaire

Cavité glénoïdale

Col

Figure 5.7. Articulation acromioclaviculaire droite.

Ligament stémoclaviculaire
antérieur
Disque articulaire
(capsule et ligament Ligament interclaviculaire
enlevés pour exposer
l’articulation)
Ligament costoclaviculaire
Incisure claviculaire

1re côte
Manubrium stémal
Face articulaire
Premier cartilage costal
pour la 2eme côte

Angle stémal

Figure 5.8. Articulation sternoclaviculaire.

Ligament coracohuméral Ligament glénohuméral


supérieur
Ligament transverse
huméral Ouverture capsulaire pour
la bourse infratendineuse
Gaine synoviale
du subscapulaire

Tendon du chef long Ligament glénohuméral


du biceps brachial moyen

Ligament glénohuméral
inférieur

Cul-de-sac capsulaire
articulaire inférieur détendu

F ig u r e 5 .9 . C a p s u le d e l’a r t ic u la t io n g lé n o h u m é r a le d r o it e .

200
FICHE 67
Humérus
Incidence de face
Positionnement
– Debout, dos plaque, en légère oblique
Postérieure du côté à radiographier.
– Membre supérieur en extension et légère
abduction
– Main en supination.
– Les épicondyles sont parallèles au détecteur
(palette humérale de face).
Rayon directeur
Horizontal.
Centrage
-Milieu du bras
Critères de réussite
– Humérus en entier avec les articulations
sus-jacente et sous-jacente visibles :
épaule et coude.
– Bonne visualisation du tubercule majeur.
– Palette humérale de face.
I n t é rê t
Traumatologie, orthopédie, rhumatologie.
-
1. Tête humérale.
2. Col chirurgical.
3. Diaphyse humérale.
4. Épicondyle médial.
5. Épicondyle latéral.
6. Tubercule majeur.
7. Interligne huméro-ulnaire.
8. Interligne huméroradial.
Incidence de profil
Positionnement
– Debout, en légère oblique antérieure du côté
à radiographier, avant-bras fl échi à90°.
- La main reposant sur le ventre.
– Bras en légère abduction, pour dégager
l’humérus du tronc.

Rayon directeur
Horizontal.
Centrage
Milieu du bras.
Critères de réussite
– Humérus en entier avec les articulations sus
jacentes et sous-jacente visibles : épaule et
coude.
– Palette humérale de profil.
I n t é rê t
-Traumatologie, orthopédie, rhumatologie
.

1. Tête humérale.
2. Col chirurgical.
3. Diaphyse humérale.
4. Palette humérale.
Incidence de face « ratée »
(débrouillage)
Positionnement
– Debout ou en décubitus dorsal, en légère
oblique postérieure du côté à radiographier
– La main reposant sur le ventre.
Rayon directeur
Horizontal.
Centrage
Milieu du bras.
Critères de réussite
Humérus en entier avec les articulations sus-
jacente et sous-jacente visibles : épaule et coude.
I n t é rê t
Traumatologie : recherche d’une
fracture de la diaphyse humérale
; cliché complété par un cliché transthoracique huméral
Fracture spiroïde de l’humérus.
Translation médiale modérée du foyer distal
; axe longitudinal conservé.
Incidence transthoracique
(Débrouillage)
Positionnement
– Debout ou assis, le bras controlatéral est placé au-dessus de la tête
– L’épaule homolatérale est abaissée en inclinant le tronc.
– En respiration spontanée pour effacer les côtes.
Rayon directeur
Horizontal.
Centrage
Le rayon directeur doit émerger sur le milieu du bras.

Critères de réussite
Humérus en entier avec les articulations sus-jacente et sous-jacente visibles :.
(épaule et coude)

I n t é rê t
Traumatologie : cette incidence
permet une vue de profil strict
de l’humérus lors d’une fracture
du tiers moyen de la diaphyse
humérale et évalue les déplacement et l’angulation sagittale du foyer fracturaire
Fracture spiroïde de l’humérus.
Angulation postérieure.
Extrémité supérieure
Incidence transthoracique en dé-
cubitus dorsal
Positionnement
– Décubitus dorsal, l’axe du corps est légèrement
oblique par rapport au détecteur.
– Le côté étudié est placé contre le détecteur.
– La main est placée sur le ventre.
– Membre supérieur controlatéral en abduction
maximale reposant sur la tête : pour
dégager l’épaule controlatérale.
– En respiration spontanée pour effacer les côtes.
Rayon directeur
Horizontal
Centrage
Rayon directeur émergeant au niveau de la tête
humérale à radiographier.
Critères de réussite
Bonne analyse du col chirurgical et de la partie
haute de la diaphyse humérale
I n t é rê t
Traumatologie : vue orthogonale lors d’une fracture
de l’extrémité supérieure de l’humérus
( bascule antérieure ou postérieure de la tête
humérale)
1. Tête humérale.
2. Col chirurgical.
3. Partie haute de la diaphyse humérale.
4. Tubercule majeur.
Epaule
Incidence de face stricte en décubitus dorsal

Positionnement
-Décubitus dorsal, membre supérieur le long du corps.
– Paume de la main contre la face externe de la cuisse.
– En apnée.
Rayon directeur
Vertical.
Centrage
Fossette sous acromiale.
Localisateur avec filtre indispensable.
Critères de réussite
– Visualisation de l’ensemble des structures osseuses de l’épaule.
– Bonne analyse de l’articulation acromio -
claviculaire et de l’épine de la scapula.
– Non dégagement de l’interligne glénohuméral
I n t é rê t
-Traumatologie
1. Tête humérale. 2. Tubercule majeur. 3.
Col chirurgical. 4. Glène de la scapula. 5.
Col de la scapula. 6. Processus coracoïde
. 7. Acromion. 8. Extrémité acromiale
de la clavicule.
Incidence de profil axillaire
en décubitus dorsal

Positionnement
-Décubitus dorsal.
- Membre supérieur en abduction de 90° reposant
une table
– La tête est tournée du côté controlatéral.
– En apnée.
Rayon directeur
- Horizontal, légèrement oblique par rapport
à l’axe du corps
Centrage
Mi-hauteur du creux axillaire.
Localisateur indispensable. La cassette est maintenue
verticale contre la partie supérieure de l’épaule
.
Critères de réussite
-L’épine de la scapula se projette en arrière de l’inter-
ligne gléno-huméral 
-I n t é rê t
Traumatologie.
1. Tête humérale. 2. Tubercule mineur.
3. Tubercule majeur. 4. Glène humérale.
5.Épine de la scapula. 6. Acromion.
7. Inter ligne gléno-huméral.
Incidence de l’épaule de face
dynamique
Positionnement
– Debout en oblique postérieure de 25° à 35°.
– Le membre supérieur est placé le long du corps
– La paume de la main regarde en avant.
– On réalise une abduction forcée d’environ20°
(l’avant-bras étant contre un point fixe).
– En apnée.
Rayon directeur
Inclinaison craniopodale de 25° à 35°.
Centrage
Fossette sous acromiale.
Localisateur avec filtre indispensable.
Critères de réussite
Dégagement de l’espace sous acromial.
I n t é rê t
Recherche d’un pincement de l’espace
acromio humérale
(contact acromion tubercule majeur)
Ou d’un pincement focal de
l’articulation gléno-huméral
Abduction 20°.
1. Espace sous acromial.
2. Articulation gléno-humérale.
3. Tubercule majeur.
4. Acromion.
Incidence de face – 45-45
(Garth)
Positionnement
– Assis en oblique postérieure de 45°, coude fléchi
– La paume de la main repose sur l’épaule controlatérale. .
_En apnée
Rayon directeur
Inclinaison craniopodale de 45°.
. Centrage
Fossette sous acromiale
Localisateur avec filtre indispensable
Critères de réussite
– Dégagement de l’interligne gléno-huméral.
– Tête humérale en légère rotation interne.
Coracoïde se projetant au tiers inférieur de la glène
Intérêt
Recherche d’une fracture du rebord
antéro-inférieur de la glène et/ou du
versant potérosupérieur de la tête
humérale 
1. Bord antéro-inférieur de la glène.
2. Versant postéro supérieur de la tête humérale
3. Acromion. 4. Processus coracoïde.
Scapula
Incidence de face
Positionnement
-Debout, en oblique postérieure de 20° du côté à
radiographier
– Bras en abduction.
– La main reposant sur la tête.
– En apnée.
Rayon directeur
Horizontal.
Centrage
Quatre travers de doigt sous la clavicule,
un peu en dedans de l’articulation acromioclaviculaire
.
Critères de réussite
Dégagement de la glène et du bord latéral de la
Scapula.
Intérêt
Traumatologie, orthopédie, rhumatologie
1. Glène.
2. Bord latéral.
3. Angle inférieur.
4. Bord médial.
5. Angle supérieur.
6. Processus coracoïde.
7. Acromion.
8. Épine de la scapula.
Incidence de profil sous-acrommiale
Positionnement
– Debout, en oblique antérieure.
– L’épaule à examiner contre le potter.
Bras en abduction de 30°.
– En apnée.
– Coude fléchi à 90°.
– La paume de la main reposant sur la paroi
antérieure de l’abdomen.
–Rayon directeur
– Inclinaison craniopodale de 10° ou 15°, tan-
gent à la face inférieure de l’acromion :
Centrage
Bord médial de la Scapula, un à deux travers de
doigt sous l’épine de la Scapula.
Localisateur avec Filtre en coin indispensable
Critères de réussite
Scapula en forme de « Y ».
Scapula dégagée de toute superposition
avec la cage thoracique ou la diaphyse humérale
I n t é rê t
Rhumatologie.
1. Acromion.
2. Clavicule.
3. Épine de la scapula (branche postérieure du « Y»).

4. Processus coracoïde (branche antérieure du « Y »).

5. Écaille de la scapula.

6. Espace sous acromial

.
Clavicule
Incidence en charge
Positionnement
– Debout, dos contre le détecteur, de face.
– Membres supérieurs le long du corps.
– Le patient empoigne des poids d’au moins 5 kg
(un dans chaque main, pour mieux relâcher les épaules).

– En apnée.
Rayon directeur
Horizontal
Centrage
Milieu de la clavicule.
Critères de réussite
– Visualisation de l’ensemble de la clavicule.
– Articulations sterno-costo-claviculaire et
acromioclaviculaire comprises sur le cliché
.
Intérêt
Traumatologie, orthopédie : recherche
d’une disjonction en acromioclaviculaire
.
1. Corps de la clavicule.
2. Extrémité latérale, ou acromiale.
3. Extrémité médiale, ou sternale.
4. Tubercule conoïde.
5. Acromion.
Pointillés : Cintre acromioclaviculaire,
ligne harmonieuse entre le bord inférieur
de la clavicule et le bord inférieur de
l’acromion,rupture de la ligne en cas de
disjonction acromioclaviculaire
.
Clavicule défilé
.
Positionnement
– Debout ou en décubitus dorsal.
– Membre supérieur le long du corps.
– En apnée
Rayon directeur
Inclinaison podocraniale de 20 °.
Centrage
Un travers de doigt sous le milieu de la clavicule.

. Critères de réussite
– Visualisation de l’ensemble de la clavicule.
– Articulations sterno-costo-claviculaire et
acromioclaviculaire comprises sur le cliché
I n t é rê t
-Traumatologie, orthopédie, rhumatologie
. – Bon dégagement de l’espace infra claviculaire
1. Clavicule.
2. Extrémité latérale, ou acromiale.
3. Extrémité médiale, ou sternale.
4. Tubercule conoïde.
5. Acromion.
6. Processus coracoïde.
7. Articulation acromioclaviculaire.