Vous êtes sur la page 1sur 81

CONTRÔLE & REPORTING

10/08/2020 1
La performance industrielle globale doit permettre
d’atteindre un niveau de coûts faible tout en
répondant de manière optimale aux demandes
des clients. 

Tout l’enjeu de la performance industrielle réside


dans la capacité à délivrer des produits dont le
coût de revient permet de répondre favorablement
à cette demande tout en étant profitable.

Votre entreprise est-elle prête pour l'industrie du


futur ? 
2
CONTRÔLE DE GESTION, AUDIT ET
REPORTING

10/08/2020 3
La gestion des opérations d’une
manière générale suit un processus
méthodique pouvant être décomposé
en quatre niveaux : 

4
 La définition des objectifs (de délais, de coûts, de
résultats). Il s’agit de recenser l’ensemble des activités
qui seront réalisées sur toute la chaîne d’opération dont
on est le responsable ; 

 La planification des activités. Le travail à ce niveau


consiste à fixer dans le temps, les dates de début et la
durée de chaque activité. Il intègre l’ordonnancement
c'est-à-dire, la détermination de l’ordre de succession
des différentes activités ; 

10/08/2020 5
 Le contrôle de gestion. Afin de garantir le respect du
plan préalablement établi, on organise le système de
contrôle : sélection des indicateurs, conception du
tableau de bord, modélisation des rapports et du circuit
d’approbation ; 

 L’audit. Alors que le contrôle de gestion est permanent


durant toute la période d’exécution, l’audit est une forme
de contrôle ponctuel, pas forcément rattaché à la nature
des activités, mais plutôt basé sur la vérification de
certains standards de gestion. Il permet de confirmer
l’efficacité des techniques mises en œuvre. 

10/08/2020 6
TABLEAU DE BORD

10/08/2020 7
Le tableau de bord est un instrument de gestion
composé d’indicateurs sur les activités de
l’entreprise (achats, réception, transport, transit,
entreposage, stockage, emballage, manutention,
livraisons, retours…). 

10/08/2020 8
C’est un outil de pilotage puissant qui permet le
calcul des écarts et ainsi la mise en œuvre d’une
politique visant à améliorer la performance globale
de l’entreprise.

Il est à la fois un outil d’information, d’évaluation,


de décision mais aussi de communication dans
l’entreprise.

Tout décideur doit se doter d’un tel dispositif sous


peine de perdre rapidement le contrôle de son
entreprise. 9
La présentation du tableau de
bord

10/08/2020 10
C’est un outil destiné aux responsables et
décideurs et qui vient remplir trois fonctions
principales : 

10/08/2020 11
C’est un outil destiné aux responsables et
décideurs et qui vient remplir trois fonctions
principales : 

10/08/2020 12
Fonction de mesure.

 Vérifier que les stratégies, moyens et autres


ressources conviennent bien au cap qui a été fixé
pour l’atteinte des objectifs (mesure de l’activité, de
l’efficacité des moyens, de la productivité, de la
rentabilité, de la qualité…) ;

10/08/2020 13
Fonction de contrôle. 

 Vérifier tout au long d’un exercice que l’avancement


des activités respecte le cahier des charges et les
temps standards (taux de réalisation),

10/08/2020 14
Fonction d’alerte.

 Alerter de manière anticipée sur un


disfonctionnement ou un incident (accidents,
retards, dépassement des temps standards,
dépassement des coûts,  rupture de stock, rupture
de moyens, files d’attentes…). 

10/08/2020 15
La finalité du tableau de bord est de permettre au
responsable logistique d’avoir une maîtrise de ses
processus, et de pouvoir rapidement faire les
réglages ou mener des actions appropriées en cas
de dysfonctionnement.

 C’est un outil qui apporte aux responsables et


décideurs, la confiance et la garantie nécessaire
pour travailler sereinement et atteindre les
objectifs qui leur sont fixés. 

10/08/2020 16
A- Caractéristiques du tableau
de bord 

10/08/2020 17
Le tableau de bord n’est pas une sorte de tableau
Word ou Excel avec des entêtes de ligne ou de
colonne tel que nous les connaissons.

 Il s’agit en fait d’un rapport de synthèse dans


lequel on retrouve les indicateurs commentés et à
jour, classés suivant un ordre régulier. 

10/08/2020 18
Les indicateurs du tableau de bord sont
déterminés en fonction des activités ou des
processus que pilote les responsable de service.

 Dans un tableau de bord , doit comprendre au


minimum, des indicateurs sur
Les moyens,
Les coûts,
Les délais,
La qualité de service.
Et le périmètre de travail
19
Les moyens : Outillage, engins, véhicules,
infrastructures, groupes de marchandises, stocks,
groupe de voyageurs, documents, équipes de travail,
clients, fournisseurs, prestataires logistiques, 
Les coûts : coûts engendrés par les activités et
l’emploie des moyens ;
Les délais : maîtrise des délais standards, respect des
temps de réalisation planifiés;
La qualité de service : litiges, avaries, pertes, retards,
files d’attente, ruptures, taux de satisfaction ;
Le périmètre : espace géographique, département
particulier, processus particulier, activité particulière,
famille particulière de produit …
20
Des croisements entre ces différentes
caractéristiques permettent à la fin de créer des
indicateurs assez intéressants. 

10/08/2020 21
B- Formes d’indicateurs

10/08/2020 22
Un bon indicateur doit facilement être lisible en
un coup d’œil.

Pour cette raison, et selon l’information qu’il


transmet, un indicateur prendra les formes
suivantes : 

23
 Un ratio : rapport entre deux valeurs,
généralement exprimé en pourcentage.

24
 Un graphique : il a l’avantage de pouvoir véhiculer
plusieurs informations à la fois sur des graphes de
type différent (histogramme, courbe…) ;  

25
 Un tableau : il peut s’agir de statistiques sur une
équipe de travail, un plan d’action avec taux
d’avancement des tâches, une analyse croisée.

26
Quel que soit sa forme définitive, un indicateur
doit toujours laisser paraître l’objectif !

La forme de l’indicateur est généralement basée


sur une comparaison directe du volume de travail
réalisé / non réalisé par rapport à l’objectif ou une
présentation des écarts par rapport à l’objectif.

Ceci est applicable pour toutes les


caractéristiques. 
   27
 Lorsqu’on travaille sur un indicateur basé sur les
temps et que les durées d’opérations sont non
contrôlables, il vaut mieux baser en définitive son
indicateur sur des temps standards.

La valeur de l’objectif peut être fournie par un


organisme externe (il peut s’agir d’une norme, un
benchmark, …) ou simplement évalué en interne
sur la base des historiques et prévisions d’activités. 

28
C- Origine des données brutes
pour les indicateurs 

10/08/2020 29
Les données brutes destinées après divers
traitements à alimenter les indicateurs sont
collectées à partir du plus bas niveau de la chaîne
d’opérations.  Sont généralement sollicités pour
cette collecte : 

 les documents de travail utilisés (avis, bons,


bordereaux, déclarations, ordres, relevés, titres de
transport, titres de commerce…), 
 les divers fichiers dans lesquels sont relevés au jour
le jour les données pour des besoins de reporting
(fiche des entrées et sortie, liste de dossiers 30
Récapitulons 

10/08/2020 31
A l’image du tableau de bord présent dans des
automobiles, celui-ci doit être :  

 Pertinent : seuls les indicateurs les plus


représentatifs de l’activité doivent y figurer.
 Visuel : il doit pouvoir s’appréhender d’un coup
d’œil.
 Réactif : il doit être constamment mis à jour (de
façon mensuelle voire hebdomadaire)

10/08/2020 32
Les indicateurs peuvent prendre différentes
formes :

 chiffres bruts,
 données financières,
 ratios.
 Ils peuvent aussi se présenter sous forme de
courbes ou d’histogramme ce qui permet de
visualiser l’historique de l’indicateur.
 Les présentations en couleur peuvent être mises en
place (vert quand tout va bien, rouge quand il y a
un problème). 33
Avant tout système d’alerte, le tableau de bord ne
vise pas à donner une information exhaustive. Si
le besoin s’en fait sentir, le destinataire du tableau
de bord ira chercher d’autres informations
ailleurs, dans d’autres services, en consultant les
chiffres précis ou en rencontrant les salariés de
l’entreprise.

Enfin le tableau de bord est un document lisible :


on privilégiera les gros caractères, les caractères
gras ou soulignés.

10/08/2020 34
Les destinataires du tableau de bord

Tout d’abord les responsables de départements et


de services afin qu’ils puissent juger de la
performance de l’équipe dont ils ont la charge.

Ensuite le chef d’entreprise lui-même à qui il offrira


une vision globale de son entreprise.

35
Eventuellement, avant la remise du tableau au plus
haut responsable, il peut être demandé aux
directions de département de faire un premier
commentaire sur les indicateurs afin d’engager le
dialogue.
Les destinataires du tableau de
bord

10/08/2020 37
les responsables de départements et de
services afin qu’ils puissent juger de la
performance de l’équipe dont ils ont la charge.

 Le chef d’entreprise lui-même à qui il offrira


une vision globale de son entreprise.

Eventuellement, avant la remise du tableau au


plus haut responsable, il peut être demandé
aux directions de département de faire un
premier commentaire sur les indicateurs afin
d’engager le dialogue.
La performance industrielle globale doit permettre
d’atteindre un niveau de coûts faible tout en
répondant de manière optimale aux demandes des
clients. 

Dans la mesure où ces clients recherchent des


produits personnalisés dans un temps court  , tout
l’enjeu de la performance industrielle résidé dans la
capacité à délivrer des produits dont le coût de
revient permet de répondre favorablement à cette
demande tout en étant profitable.
 
Le taux de rendement global
TRG

10/08/2020 40
C’est un indicateur économique. Il est détaillé
dans la norme NF E60-182.

Le TRG est défini par le taux de rendement


synthétique , ou TRS, multiplié par le taux de
charge (temps de travail sur temps d'ouverture
de l'atelier).
Il existe plusieurs façons équivalentes de le
calculer, soit par les temps de travail, soit par le
nombre de pièces fabriquées si on connaît ces
temps.
Taux de rendement global = taux de marche x 
taux d'efficacité x taux de produits conformes

Taux de marche : pourcentage du temps d’utilisation


durant lequel la machine a réellement fonctionné
Taux d’efficacité : pourcentage matérialisé par le
rapport du temps efficace sur le temps de marche
Taux de produits conformes : pourcentage
représentant la part de produits conformes du
premier coup sur le nombre total de produit passé sur
la ligne ou la machine (par exemple un produit écarté
et repassé sur une machine compte pour 2)
Taux de rendement global = taux de marche x 
taux d'efficacité x taux de produits conformes
Taux de marche : pourcentage du temps
d’utilisation durant lequel la machine a
réellement fonctionné
Taux d’efficacité : pourcentage matérialisé par le
rapport du temps efficace sur le temps de
marche
Taux de produits conformes : pourcentage
représentant la part de produits conformes du
premier coup sur le nombre total de produit
passé sur la ligne ou la machine
 taux de marche réel (sans les arrêts machines,
pannes, démarrages, attente...)
 taux d'utilisation (sans les arrêts obligatoires et
programmés, pauses, préventif, changement
produits…)
 temps efficace (sans marche à vide, baisse de
vitesse, micro-arrêts...)
 temps production conforme du premier coup
(sans quantités écartées et retraitées)
Taux de marche : pourcentage du temps
d'utilisation durant lequel la machine a
réellement fonctionné

Taux d'utilisation : pourcentage du temps


d'ouverture durant lequel il est matériellement
possible de faire fonctionner la machine, la ligne
Temps efficace : temps nécessaire à la vitesse
standard pour fabriquer une quantité de produit
déterminée.
Ce temps est obtenu en calculant le temps nécessaire
à la cadence standard pour réaliser les quantités
réellement produites (quantités bonnes, quantités
écartées et retraitées).
L'écart entre le temps efficace et le temps de marche
matérialise les micro-arrêts et les variations de
cadence…

Temps de production conforme du premier coup :


temps passé à produire des quantités de produits
conformes du premier coup, à la cadence standard
Le taux de rendement synthétique
(TRS)

10/08/2020 48
Le taux de rendement synthétique (TRS) ou OEE
(overall equipement efficiency) mesure
le rendement d’un moyen de production, d’une
cellule voire même d’une chaîne complète.

Cet indicateur de productivité, au coeur des


attentions de la démarche TPM (Total Productive
Maintenance) permet non seulement de tracer et
quantifier l’efficience d’une machine mais
également d’identifier les axes d'amélioration pour
faire progresser la productivité du moyen. Il est
défini par la norme AFNOR NF E60-182.
TRS = nombre de pièces conformes produites /
nombre de pièce théoriquement réalisables
pendant le temps requis 

(temsp requis = temps de mise à disposition de la


machine pour produire)

On appelle « non-TRS » le complément entre le TRS


et 100% : le non-TRS représente la capacité
installée non utilisée pour produire ; c’est un
gaspillage mieux de vise à supprimer.
On peut faire apparaître dans l’égalité précédente
des facteurs intermédiaires :

TRS = Taux de qualité (Tq) x Taux de performance


(Tp) x Disponibilité opérationnelle (Do)
Taux de qualité = Nombre de pièces conformes
produites / Nombre total de pièces effectivement
produites.

Taux de performance = Nombre total de pièces


effectivement produites  / Nombre de pièces qui
auraient dues être produites pendant le temps
consacré à la production

Disponibilité opérationnelle (Do) = Nombre de


pièces qui auraient dues être produites pendant le
temps consacré à la production / Nombre de pièces
théoriquement réalisables pendant le temps requis
Le TRS est donc la combinaison de 3 taux
inférieurs à 1 

Il est donc toujours inférieur au taux le plus faible


qui le compose. Les ordres de grandeurs cible sont
les suivants :
 Perte de qualité < 1 % (Tq = 99,9%)
 Perte de disponibilité <10 % (Do = 90%)
 Perte de performance/efficacité < 5 % (Tp = 95%)
 soit un TRS > 85 %.
Ainsi améliorer la productivité d’un moyen consiste
à réduire les pertes de TRS en s’attaquant à chacun
des 3 ratios participant au TRS :
Taux qualité : chantier 5S, chantier de déploiement
de la MSP (cartes de contrôle et analyse de la chute
des capabilités)
Taux performance = chantier auto-maintenance,
chantier 5S
·Do = chantier TPM, chantier SMED, management
visuel
Les 3 taux composant le TRS peuvent être exprimés
en ratio de temps plutôt qu'en ratio de pièces :

Disponibilité opérationnelle (Do) = Temps de


fonctionnement de la machine / Temps requis
avec : Temps de fonctionnement de la machine =
Temps requis - ∑ arrêts (propres et induits)
et Temps requis = nombre de pièces
théoriquement réalisables x TC théorique   
La disponibilité opérationnelle peut également être
calculée grâce aux indicateurs de maintenance
MTBF (moyenne de temps de bon fonctionnement)
et MTA (moyenne des temps d'arrêts propres et
induits ) : Do = MTBF / (MTBF + MTA)

avec MTBF = ∑ temps de bon fonctionnement /


nombre de périodes de bon fonctionnement
(entre 2 arrêts)
Taux de performance = Temps net  de production /
Temps de fonctionnement de la machine
avec : Temps net de production = Nombre total de
pièces effectivement produites x TC théorique =
Temps réel de production x (TC théorique / TC réel)
Taux de qualité = Temps utile de production sans
défaut / Temps net de production
où Temps utile de production = Nombre de pièces
effectivement produits conformes x TC théorique
NB : Le temps utile ne correspond donc pas au
temps réel passé pour réaliser les pièces conformes
(qui ferait intervenir TC réel)
Si le temps de mise à disposition de la machine
(appelé temps requis) ne correspond pas au temps
d'ouverture,
on peut calculer de manière différenciée un TRS
(par rapport au temps de mise à disposition =
temps requis) et un TRG (par rapport au temps
d'ouverture).
Cela peut se produire en particulier lorsque l'usine
est en surcapacité (par rapport à la demande du
marché : on contraint la production sur un temps
requis plus faible afin de ne pas produire de
gaspillage (en surproduisant).
TRG = TRS x TR/TO

On parle également de TRE (taux de rendement


économique) lorsque le calcul est réalisé sur un
temps théorique d'ouverture de 24H/jour (point de
vue économique).
TRE = TRG x TO/TT

On a donc toujours : TRS ≥ TRG ≥ TRE


le TRS consiste à réduire l’ensemble des pertes
qui ont pour conséquence de réduire le temps
requis au temps utile.
La TPM classe ces pertes en 6 catégories :

Pertes participant au taux de disponibilité

 les arrêts propres fonctionnels (pannes supérieurs


à 10 minutes)
 les arrêts d'exploitation (changement de série,
d'outils, réglages, contrôles)
 les arrêts induits (manque de pièces ou de
ressources, défaut d'énergie,...)
Pertes participant au taux de performance
 les micro-arrêts,
 les ralentissement et marches à vide

Pertes participant au taux de qualité


 les défauts de qualité
 les pertes (qualité) au démarrage
On passe de la vision « nombre de pièces » à la
vision « temps » en multipliant le numérateur et le
dénominateur de la première égalité définissant le
TRS par le temps de cycle théorique (ou de
référence) de la machine :

TRS = TU / TR

avec
TU = nombre de pièces conformes x TC théorique
TR =  nombre de pièces théoriquement réalisables x
TC théorique
Le suivi du TRS d’une machine peut être réalisé
manuellement ou par l’intermédiaire d’une
solution informatisée au sein d'un MES
(manufacturing execution system).

Le suivi manuel consiste :


à relever à intervalle de temps régulier l'état de la
machine et à affecter un code d'arrêt spécifique
lorsque la machine ne produit pas, et,
à relever le nombre de pièces produites dont le
nombre de pièces non conformes.
Les principaux indicateurs de
production et leur utilisation

10/08/2020 65
Nombre de pannes machines :
 ce nombre représente la durée d'indisponibilité
des machines de production sur la période par
rapport à la durée totale de disponibilité des
machines de production sur la période.

C’est un indicateur clé qui permet d’identifier des


problèmes d’obsolescence du parc.

On peut améliorer cet indicateur en travaillant


machine par machine afin d’identifier rapidement
celles qui pose problème.
Taux de rebus :

c’est un indicateur de qualité visant à identifier


les processus de fabrication posant problème.

 Dans un atelier le meilleur indicateur est donc


« le taux de rebus par tâche ».

Ce taux est exprimé en pourcentage par


rapport au volume total dégagé par chaque
tâche.
Taux d’arrêts dus aux ruptures :

il s’agit le plus souvent de ruptures de matières


premières  nécessaires à la fabrication.
Il indique un problème d’approvisionnement
des ateliers et donc un problème en amont du
processus de fabrication ;
il s’agit le plus souvent de difficultés dans la
gestion des stocks matières.
Il convient donc de revoir en profondeur la
gestion des stocks.
Taux d’accidents du travail :

une forte hausse de ce taux (nombre d’arrêts


mensuels/ total des salariés de production)
peut nous donner de multiples indications :

 rythmes de travail trop rapides,


 consignes de sécurité non respectées,
 mauvaise formation
 mauvaise adaptation du personnel.
Taux d’heures supplémentaires :

 un taux en progression constante nous indique


un sous -effectif chronique au niveau des ateliers.
 Il convient:
 de redéfinir à les tâches,
 de procéder à des embauches et
 d’engager de nouveaux investissements.

Un taux élevé mais limité dans la durée doit être


rapproché d’une commande exceptionnelle en
cours de fabrication.
Taux de productivité par poste :

 c’est le nombre d’unités fabriquées par un poste


de travail rapporté à un temps complet.
En cas de baisse récurrente, il indique un problème
qui peut être lié:
 à des ruptures d’approvisionnement,
 un manque de motivation
 ou de qualification du personnel ou des pannes
machines.
Il convient de le comparer aux indicateurs
précédents.
Nombre de jours d’avance de stocks :

excepté si l’entreprise travaille en flux tendu, il


convient d’avoir un certain stock de sécurité en cas
de problèmes de livraison de la part des
fournisseurs.

Un taux qui varie fortement démontre une


inadéquation entre le rythme de production et la
gestion des approvisionnements.
Nombre de produits réalisés sur la période :

pour un meilleur suivi du processus


commandes/ production/ livraison.
Durée moyenne de production par produit :

il donne une indication sur le temps nécessaire à


la fabrication d’un produit.

Un rallongement de la durée montre des


problèmes:
 liés le plus souvent à une désorganisation des
ateliers,
 des problèmes d’approvisionnement
 ou des difficultés du personnel. 
Les indicateurs de performance
liés à la fabrication

10/08/2020 75
INDICATEUR FORMULE COMMENTAIRES 

Capacité de production inutilisée Volume standard disponible – volume réelle produit dans la période Permet d’estimer le niveau de non utilisation de nos capacités. Important pour réactiver
les commerciaux (prospection des clients)

Coût d’arrêt par équipement Total des coûts d’arrêt par équipement Somme de charges enregistrées suite aux arrêts de production. Présenté par
équipement

Coût de revient par produit Somme des coûts liés au cycle de production Charges enregistrées durant tout le cycle de production. Peuvent être évaluées par
famille de produit

Couverture des stocks critiques Durée (en jour) de consommation des stocks critiques Liste des stocks (matières premières, encours, produits finis) dont la couverture est
inférieure à la durée standard ou seuil minimum (en jours)

Défauts de fabrication Nombre ou valeur des pièces défaillantes Statistiques des défauts par catégorie de défaut, famille de produit, ligne de fabrication

Densité des files d’attentes % (Volume de production en cours / production totale réalisée) x 100 Volume de production / ordres en attente par rapport à la production/ordres totaux de la
période

Durée des arrêts par équipement Somme des temps d’arrêt dans la période Peut être présenté par catégorie d’action (maintenance préventive, curative, autre
incident…)

Durée moyenne du cycle de production  Somme des durées du cycle de production / nombre d’ordres planifiés Délai entre le premier Ordre de Production planifié et la mise à disposition du Produit
Fini commandé

Emploi des équipements % (Temps total réel de production / Temps total théorique de production) x 100 Permet d’évaluer le taux d’utilisation de chaque équipement. Associé aux coûts
d’utilisation, la sous-traitance peut s’avérer moins couteuse par exemple

Fiabilité des équipements (Produits finis conformes / production totale) par équipement Permet d’identifier la baisse sur la qualité des produits fabriqués par chaque
équipement

Fiabilité des plannings et des prévisions % (Production réalisée / production prévue) x 100 Permet de savoir jusqu’à quel degré la planification en place est fiable.

Fluidité de la production % (Volume de production réalisé dans les temps / total de la production de la période) x Volume de production réalisé dans les temps standard ou réels par rapport à la
100 production totale

Niveau de production  Nombre d’ordres, effectivement produits dans la période Peut être présenté par équipement, famille de produit

Suivi des pannes par équipement Nombre ou coûts des pannes par équipement Peut être présenté par catégorie de panne

Taux de pertes % (Quantité ou valeur des pertes de production / Quantité ou valeur produite) x 100 Part que représentent les pertes sur la production de la période
TYPE Indicateurs Définition Formule
Il existe plusieurs façons de le calculer,
mais la plus couramment utilisée est :
1- Taux de Le taux de rendement global (TRG) mesure la
rendement global performance de l'appareil productif dans son ensemble.
Taux de rendement global = taux de
marche x taux d'efficacité x taux de
produits conformes.
Il s'agit du nombre ou de la quantité de
2 - Taux de Le taux de productivité permet de mesurer la produits délivrés par rapport à un
productivité performance des ressources et l'efficacité des process. nombre d'heures de travail ou de
fonctionnement.
Le niveau de production peut être présenté en fonction L'indicateur affiche simplement le
3 - Niveau de
des quantités produites, de l'équipement ou des familles nombre d'ordres effectivement produits
production
Productivité de produits, selon la pertinence attendue. sur la période.
Par extension, la productivité est
4 - Taux de calculée en fonction du nombre d'heures
Le taux de productivité peut être détaillé par sous-
productivité par de travail ou de fonctionnement effectué
ensembles, voire par postes de travail.
poste d'une machine sur un ensemble de
fabrication donné.
5 - Nombre de
Cet indicateur permet un meilleur suivi des commandes
produits réalisés sur
par rapport à la production délivrée et livrée.
la période
L'indicateur de capacité de production permet de définir
la capacité de l'outil industriel à absorber des
6 - Capacité de Volume standard disponible - volume
commandes supplémentaires ou à l'inverse, permet de
production inutilisée des ventes en cours.
déterminer si l'entreprise doit effectuer un effort
commercial supplémentaire.
7 - Durée moyenne La durée moyenne du cycle de production doit indiquer
Somme des durées des cycles de
du cycle de le délai entre le 1erordre de fabrication et la mise à
production / nombre d'ordres planifiés.
production disposition du produit fini commandé.
8 - Durée moyenne
de production par
produit
Process
9 - Fiabilité des Le pourcentage de fiabilité des plannings permet
(Production réalisée / production prévue)
plannings et des d'apporter des solutions pour fiabiliser les délais de
x 100
prévisions livraison vis-à-vis du service commercial.
Cet indicateur permet d'identifier la présence
10 - Densité des files (Volume de production en cours /
d'éventuels goulots d'étranglement qui pourraient
d'attente volume de production réalisée) / 100
survenir à certains endroits de la ligne de fabrication.
Le délai de livraison est le délai écoulé entre la
commande initiale du client et le moment de la livraison. Nombre de jours entre la date de la
11 - Délais de
Délais commande et la date de mise à
livraison
Les délais de livraison constituent un des éléments disposition effective du produit au client.
majeurs, avec la qualité, de la satisfaction du client.
TYPE Indicateurs Définition Formule
Chiffre d'affaires / stock
Le taux de rotation des stocks de produits moyen
13 - Taux de finis permet à la fois d'évaluer la performance
rotation des de la production et de la force commerciale.
stocks Plus de taux de rotation est élevé, plus (stock moyen : stock
l'entreprise est dynamique. début d'année + stock fin
d'année / 2)
Le niveau des en-cours représente aussi
Comparaison entre le
bien un indicateur financier qu'un indicateur
niveau des en-cours à une
14 - Niveau
TYPE de gestion des stocks de composants et/ou
Indicateurs Définition Formule

date ou une période


Il existe plusieurs façons de le calculer, mais la

des en-cours matières premières. Plus le niveau des en- plus couramment utilisée est :
1- Taux de
rendement global
Le taux de rendement global (TRG) mesure la performance
de l'appareil productif dans son ensemble. donnée par rapport à la
cours est bas, plus l'usine travaille en flux Taux de rendement global = taux de marche x

période en cours.
taux d'efficacité x taux de produits conformes.

tendus.
2 - Taux de
productivité
Le taux de productivité permet de mesurer la performance
des ressources et l'efficacité des process.
Il s'agit du nombre ou de la quantité de produits
délivrés par rapport à un nombre d'heures de
travail ou de fonctionnement.
Le niveau de production peut être présenté en fonction des
3 - Niveau de L'indicateur affiche simplement le nombre
quantités produites, de l'équipement ou des familles de

Stocks La couverture des stocks critiques se traduit


production
produits, selon la pertinence attendue.
d'ordres effectivement produits sur la période.

15 -
Productivité
Par extension, la productivité est calculée en
4 - Taux de

par une liste des stocks (composants,


productivité par
Le taux de productivité peut être détaillé par sous -
ensembles, voire par postes de travail. Durée (en jours) de
fonction du nombre d'heures de travail ou de
fonctionnement effectué d'une machine sur un

Couverture
poste
ensemble de fabrication donné.

matières premières, produits semi-finis) dont


5 - Nombre de
Cet indicateur permet un meilleur suivi des commandes par consommation des stocks
des stocks
produits réalisés
rapport à la production délivrée et livrée.
sur la période

le niveau est inférieur ou supérieur à un


L'indicateur de capacité de production permet de définir la
critiques
critiques 6 - Capacité de capacité de l'outil industriel à absorber des commandes
Volume standard disponible - volume des

standard défini.
production supplémentaires ou à l'inverse, permet de déterminer si
ventes en cours.
inutilisée l'entreprise doit effectuer un effort commercial
supplémentaire.
7 - Durée moyenne La durée moyenne du cycle de production doit indiquer le
Somme des durées des cycles de production /
du cycle de délai entre le 1erordre de fabrication et la mise à disposition

Ce taux correspond majoritairement à un


nombre d'ordres planifiés.
production du produit fini commandé.

16 - Taux 8 - Durée moyenne


Nombre de jours de
problème d'approvisionnement ou de la
de production par
produit

d'arrêt dus
Process
9 - Fiabilité des Le pourcentage de fiabilité des plannings permet d'apporter
fonctionnement / nombre
gestion des stocks de matières premières et
plannings et des
prévisions
des solutions pour fiabiliser les délais de livraison vis -à-vis
du service commercial.
(Production réalisée / production prévue) x 100

aux ruptures Cet indicateur permet d'identifier la présence d'éventuels de jours d'arrêt
composants.
10 - Densité des
files d'attente
goulots d'étranglement qui pourraient survenir à certains
endroits de la ligne de fabrication.
(Volume de production en cours / volume de
production réalisée) / 100

Le délai de livraison est le délai écoulé entre la commande


initiale du client et le moment de la livraison. Nombre de jours entre la date de la

Cet indicateur permet d'anticiper sur


11 - Délais de
commande et la date de mise à disposition
livraison

17 - Nombre
Les délais de livraison constituent un des éléments majeurs, effective du produit au client.
Délais avec la qualité, de la satisfaction du client.

certaines ruptures d'approvisionnements,


12 - Nombre de Le nombre de livraisons reçues à temps correspond au Ce nombre se mesure simplement en

de jours livraisons reçues à nombre de commandes délivrées dans les temps convenus
Stocks d'en-cours / stock
comparant le nombre de commandes avec le

notamment sur des fournisseurs identifiés à


temps d'un commun accord avec le client. nombre de conformités de livraison.

d'avance de total
risque, lorsque l'usine ne fonctionne pas en
stocks
flux tendus.
TYPE Indicateurs Définition Formule
TYPE Indicateurs Définition Formule

Ce taux permet d' é valuer l'


laucapacité
tilisationdesdeéquipements
la capacitéetdes
de équipements et de
Ce taux permet d'évaluer l'utilisation de
(Temps total réel de (Temps total réel de production /
18 - Emploi des 18 - Emploi des
déterminer la pertinence ou non d'une
production / temps total
détermineréquipements
la pertinence oufabrication
non d'uinnesitu
fabrication in situ
ou d'un recours ou
à de lad'un recours à de la temps total théorique de production) x
théorique de production)
équipements sous-traitance.
x 100

sous-traitance.
19 - Fiabilité Le niveau de fiabilité des équipements (Produits finis 100
des permet d'évaluer la baisse de qualité conformes / production
équipements éventuelle constatée par machine. totale) x 100
19 - Fiabilité des Le niveau de fiabilité des équipements
Ressources
permetsontd'ésouvent
Les pannes machines valuer la baisse de qualité (Produits finis conformes / production
équipements éventuelle20pannes
constatée par machine.
- Nombre de
symptomatiques d'un parc obsolète. Il
s'agit d'envisager de nouveaux machines / durée de totale) x 100
(Durée d'indisponibilité

Ressources machines
investissements pour remettre les
équipements au niveau de production
fonctionnement totale) x
100
Les pannes machines sont souvent symptomatiques d'un parc obsolète. Il
attendu.
20 - Nombre de Durée d'indisponibilité (Durée d'indisponibilité machines /
s'agit d'envisager
21 - Coût
de nouveaux
Sommeinvestissements pour remettre
des charges enregistrées les équipements
suite à machine totale (panne,
pannes machines d'arrêt par
l'arrêt d'un équipement. maintenance…) x coût /durée de fonctionnement totale) x 100
au niveauéquipement
de production attendu. jour

21 - Coût d'arrêt par Durée d'indisponibilité machine totale


Somme des charges enregistrées suite à l'arrêt d'un équipement.
équipement (panne, maintenance…) x coût / jour
TYPE Indicateurs Définition Formule
(Nombre de
produits non
22 - Taux de Il s'agit du nombre de produits fabriqués
conformes /
produits conformes sans défaut au 1er passage.
production totale) x
Qualité 100
Le taux de rebut sert à identifier les process (Nombre de rebut /
23 - Taux de rebut de fabrication posant problème, le meilleur volume total de la
indicateur étant le taux de rebut par tâche. tâche) x 100
(Nombre d'arrêts
24 - Taux Un taux élevé peut indiquer un respect des
mensuels / total des
d'accidents du consignes peu élevé, des cadences de
salariés de
travail travail trop importantes, etc...
Santé/ production)
Sécurité Un taux élevé sur une période identifiée
25 - Taux d'heures peut être l'objet d'une commande
supplémentaires importante, mais en règle générale, soit
l'effectif est trop faible, soit il est mal réparti.
FIN

10/08/2020 81