Vous êtes sur la page 1sur 18

Université Hassan II

Ecole Normale Supérieure de l’Enseignement Technique


MASTER GM

Moulage par injection

Réalisé par: Encadré par


Achraf Elhablouj Mr. Abkari
Mouhamed Rich

Année universitaire : 2013/2014


Plan

Introduction

1 Principe du moulage par injection

2 Moulage sous pression à chambre chaude

3 Moulage sous pression à chambre froide

4 Comparaison avec le moulage de sable

Conclusion
INTRODUCTION
1 Principe du moulage par injection

Le principe de fonctionnement du moulage par injection


haute pression est d’injecter du métal en fusion dans un moule
en deux partie par l’intermédiaire d’un piston .Cependant il
existe deux procédés différent pour le moulage par injection
haute pression ; celui à chambre chaude et celui à chambre
froide.

Moulage par injection 3


2 Moulage sous pression à chambre chaude

Le procédé de moulage à chambre chaude est utilisé uniquement


pour le zinc et d'autres alliages ayant un point de fusion bas qui
n'attaquent ni n'érodent facilement les pots, les cylindres et les pistons
d'injection en métal. Le développement de cette technologie, grâce
à l'utilisation de matériaux perfectionnés, permet d'utiliser ce
procédé avec certains alliages de magnésium

Moulage par injection 4


2 Moulage sous pression à chambre chaude

Moulage par injection 4


2 Moulage sous pression à chambre chaude

Séquence des Opérations

1. Le moule est fermé et le piston monte, ce qui ouvre le tunnel et laisse le métal en
fusion remplir le cylindre.

2. Le piston d'injection descend et ferme hermétiquement le tunnel, ce qui pousse le


métal en fusion à travers la buse intermédiaire à l'intérieur de l'empreinte du moule,
où il est maintenu sous pressionjusqu'à sa solidification

Moulage par injection 5


2 Moulage sous pression à chambre chaude

Séquence des Opérations

3. Le moule est ouvert et le noyau, s'il existe, se rétracte. Le moulage reste dans un seul
moule, du côté de l'éjecteur. Le piston d'injection revient, ce qui permet aux résidus de
métal en fusion de re-circuler à travers la buse intermédiaire et le col de cygne.

4. Les tiges-éjecteurs poussent le moulage à l'extérieur du bloc mobile. Alors que le


piston d’injection découvre l'orifice de remplissage, le métal en fusion s'écoule à
travers l'orifice d'entrée et remplit à nouveau le col de cygne, comme dans l'étape (1).

Moulage par injection 6


3 Moulage sous pression à chambre froide

Moulage par injection 7


3 Moulage sous pression à chambre froide

Séquence des Opérations

1. Le moule est fermé et le métal en fusion est transféré grâce à une poche de coulée
dans la chambre d'injection de la chambre froide.
2. Le piston d'injection pousse le métal en fusion dans la cavité du moule où il est
maintenu sous pression jusqu'à solidification.
3. Le moule est ouvert et le piston d'injection avance, pour assurer que la pièce moulée
reste dans le bloc mobile. Les noyaux, s'il y en a, se rétractent.
4. Les tiges-éjecteurs poussent le moulage hors du bloc mobile et le piston
d'injection retourne à sa position initiale.

Moulage par injection 8


Machines à mouler sous pression

Un dispositif générateur d'énergie composé de moteurs et de


pompes qui fournissent l'énergie sous forme de fluidescomprimés
(air, eau, huile).
Un dispositif de femeture et de verrouillage ; le plateau mobile
est mis en mouvement par un vérin et une genouillère,
constituant une butée positive, empêche le recul du plateau lors
de la mise sous pression du métal.
Un dispositif d'injection qui est placé derrière l'un des plateaux
fixe et qui détermine le type de machine. Il existe deux types
de systèmes :
Le premier, constitué d'une chambre appelée grooseneck, est
continuellement immergée dans le métal en fusion contenu
dans un four placé derrière le plateau de la machine : ce sont les
machines à chambre chaude.

Moulage par injection 9


Machines à mouler sous pression

Le deuxième est constitué d'un cylindre (ou conteneur) dans lequel coulisse un
piston; le four n'est pas intégré à la
machine et le métal est déversé dans le conteneur avant chaque injection; ce sont
les machines à chambre froide.
Un dispositif d'éjection situé derrière le demi-moule monté sur le plateau mobile;
une double plaque portant les éjecteurs est mise en mouvement par un vérin.

Ces machines sont également caractérisées par leur force de fermeture qui
est appliquée sur le joint des deux parties du moule. En outre, les alliages
injectés sont: les alliages de zinc et de magnésium dans les machines à chambre
chaude, les alliages d’aluminium et de cuivre (laiton) dans les machines â
chambre froide.

Moulage par injection 10


Les avantages et les inconvénients de la chambr froide

 Avantages de la Chambre Froide par rapport à la Chambre Chaude


 
Les alliages d'aluminium ou de zinc-aluminium ainsi que certains alliages de
magnésium ne peuvent être traités qu'en chambre froide.
Possibilité d'atteindre des pressions d'injection et une vitesse plus élevées,
ce qui permet de produire des moulages plus denses.
Coûts d'entretien faibles.

 Inconvénients du Procédé de Chambre Froide


 
Temps de cycle plus lent. Moins de contrôle de la température du métal,
fluidité et capacité de paroi mince réduites. La charge (injection mesurée)
refroidit avant l'injection. Le métal en fusion est sujet à l'oxydation
et à l'exposition aux contaminants atmosphériques.

Moulage par injection 11


Moule

il est constitué de deux blocs(en acier) fixés l’un sur plateau fixe ( coté injection
de l’alliage),l’autre sur un plateau mobile (coté éjection de la piéce)
À la fermeture du moule,les blocs sont centrés l’un par rap-port à l’autre
(goujons…);leur maintien en positon fermée de manoeuvre.

Moulage par injection 11


Moule

Bloc fixe :
Carcasse recevant l'empreite (ou une grande partie) de forme exterieures de la piec à
obtenir.
Bloc mobile:
Carccasse recevant l'empreinte des formes interieures démoulables dans le sens
d'ouverture du moule.
Noyaux et droches:
Ils sont fixes ou mobiles,selon leur position dans le moule.
Montes de préférences sur le bloc mobile,facilitant la venue de la piéce (démoulage)

Moulage par injection 12


4 Comparaison avec le moulage de sable

Moulage par injection 13


CONCULSION
Mer
ci Po
Atte u r Votr
ntio e
n