Vous êtes sur la page 1sur 9

Thème

UNIVERSITY HASSIBA BENBOUALI CHLEF

Faculté de Technologie
Département Technologie

Filière : Electrotechnique
Option : Réseau électrique

Raccordement des centrales aux réseaux BT

Présenté par : Encadré par:


* BOURALIA YOUCEF Mr. MOSTFAOUI
* DJALTI BENZIANE REDA
Promotion 2017
Edit your company slogan
PLAN DE TRAVAIL
Introduction général
Les énergies renouvelables
Energie solaire photovoltaïque
Système PV raccordée aux réseaux
conclusion
INTRODUCTION
• La production décentralisée qualifie toute production électrique de faible
puissance raccordée au réseau public de transport en HTB1 (quelques
dizaines de mégawatts) ou de distribution en HTA (de 250 kW à 12 MW) ou
en BT (de quelques kilowatts à 250 kW). Ce traité se limite à la production
décentralisée raccordée au réseau public de distribution
• Le développement de la production décentralisée doit être examiné sous
deux angles principaux : d'une part les conséquences sur le réseau auquel est
directement raccordée l'installation, d'autre part les conséquences sur le
fonctionnement et la sûreté de l'ensemble du système électrique. Ce dernier
aspect conduit à traiter de façon différente le système électrique continental
caractérisé par un grand réseau électrique interconnecté et les petits systèmes
électrique ilotés des réseaux insulaires dénommés ZNI (Zone Non
Interconnectée).
CHAPITRE I
Les énergies renouvelables (EnR ) sont des sources d'énergies dont le
renouvellement naturel est assez rapide pour qu'elles puissent être considérées
comme inépuisables à l'échelle du temps humain. Elles proviennent de phénomènes
naturels cycliques ou constants induits par les astres (soleil surtout pour la chaleur
et la lumière), mais aussi la Lune (marée) et la Terre (géothermie). Sa
renouvelabilité dépend d'une part de la vitesse à laquelle la source est consommée,
et d'autre part de la vitesse à laquelle elle se régénère.
Différents types d’énergies renouvelables:
• L‘énergie solaire (thermique, thermodynamique ou photovoltaïque) est bien
inépuisable à l'échelle des temps humains.
• L‘énergie éolienne — comprenez, l'énergie tirée du vent —, résultat de zones de
températures et de pressions variables ;
• L‘énergie hydraulique, résultat du cycle de l'eau ;
• La biomasse, produite par photosynthèse ;
L’énergie solaire photovoltaïque
• L’énergie solaire photovoltaïque provient de la conversion de la lumière du soleil
en électricité au sein de matériaux semi-conducteurs comme le silicium ou
recouverts d’une mince couche métallique. Ces matériaux photosensibles ont la
propriété de libérer leurs électrons sous l’influence d’une énergie extérieure. C’est
l’effet photovoltaïque. L’énergie est apportée par les photons, (composants de la
lumière) qui heurtent les électrons et les libèrent, induisant un courant électrique.
Ce courant continu de micro puissance calculé en watt crête (Wc) peut être
transformé en courant alternatif grâce à un onduleur.
• L’électricité produite est disponible sous forme d’électricité directe ou stockée en
batteries (énergie électrique décentralisée) ou en électricité injectée dans le réseau.
• Un générateur solaire photovoltaïque est composé de modules photovoltaïques
eux même composés de cellules photovoltaïques connectées entre elles.
• Les performances d’une installation photovoltaïque dépendent de l’orientation des
panneaux solaires et des zones d’ensoleillement dans lesquelles vous vous trouvez
L’avenir du photovoltaïque dans les pays industrialisés passe par son intégration sur
les toits et les façades des maisons solaires.
Les différents types de systèmes photovoltaïques
• Il existe deux types de structures de système photovoltaïques
• Les systèmes à connexion directe au réseau Cette installation est constituée d’un
générateur photovoltaïque qui est connecté à l’aide d’un onduleur au réseau
électrique.
• Le système à bus continu intermédiaire. Le générateur photovoltaïque est
connecté à un bus continu par l’intermédiaire d’un convertisseur continu continu.
Un onduleur délivre une tension modulée. Celle-ci est filtrée pour réduire le taux
d’harmonique (THD) On obtient alors en sortie de ce dispositif une tension
utilisable pouvant être injectée dans le réseau. Il existe plusieurs architectures
pour les dispositifs permettant de convertir la tension continue issue du générateur
photovoltaïque en une tension sinusoïdale utilisable(230V) .
Chaîne photovoltaïque couplée au réseau
• Les installations photovoltaïques peuvent être soit indépendantes (en îlot), soit
raccordées au réseau électrique.
• Les centrales de production indépendantes injectent la totalité de leur production
dans le réseau au même titre que n'importe quelle autre centrale.
• Dans les cas où la centrale de production est raccordée au tableau électrique d'un
consommateur, le réseau joue le rôle "d'accumulateur tampon". L'électricité est
alternativement injectée dans le réseau (lorsque la production dépasse la
consommation) ou tirée du réseau (lorsque la consommation dépasse la production).
• Dans le premier cas, l'excès de courant injecté et immédiatement utilisé par un
autre consommateur. Le compteur tourne "à l'envers" et l'énergie est rachetée par la
société de distribution d'électricité. Lorsque la consommation est supérieure à la
production (pointes de consommation, temps couvert, hiver, nuit), l'énergie
provenant du réseau complète le défaut de production de l'installation solaire et le
compteur tourne normalement dans le sens de la consommation
Système PV connecté directement au réseau
• Le dispositif présenté à la fig.I est le plus simple, car il comporte le moins de composants
possible. On associe plusieurs modules photovoltaïques en série pour obtenir une tension
continue suffisamment grande. Cette solution est une alternative à un hacheur élévateur de
tension. La tension continue obtenue alimente directement un onduleur central, qui fournit
la tension sinusoïdale désirée (230 V). Il pourrait être avantageux d’insérer un
transformateur pour isoler le système photovoltaïque du réseau. L’inconvénient majeur de
ce dispositif est l’arrêt total et immédiat de la production d’énergie lors d’un problème
survenant en amont de l’onduleur. De plus le contrôle du point de maximum de puissance
est approximatif car toutes les cellules ne délivrent pas le même courant en raison de leurs
différences de structure interne et d’ensoleillement.

• Fig.I Plusieurs modules PV en série vers un seul onduleur


conclusion

• Produire de l'énergie c'est puiser dans les ressources naturelles de la Terre. Toutes
les énergies ne sont cependant pas égales vis à vis de l'impact sur l'environnement.
Non seulement cet impact a un coût économique souvent négligé mais il introduit
surtout des déséquilibres de l'écosystème dont l'espèce humaine paiera un jour les
conséquences.
Choisir d'utiliser préférentiellement les énergies renouvelables c'est assurer un
développement économique durable et harmonieux.

Vous aimerez peut-être aussi