Vous êtes sur la page 1sur 55

Certificat technique 2003

Programme de
Mécanique des sols
PROGRAMME MECANIQUE DES SOLS TSEF 2002

ms 1 : Constitution des sols ;


ms 2 : Contraintes dans le sol ;
ms 3 : Tassement-consolidation ;
ms 4 : Cisaillement des sols + Evaluation n° 1
ms 5 : Poussée-butée + soutènements ;
ms 6 : Fond. Superficielles (généralités + méthode « C et
 ».
ms 7 : Fondations superficielles (essais en place)
ms 8 : Tassement des fondations superficielles.
ms 9 :
ms 10 : Contrôle final des connaissances (3 heures; coef. )
1ère partie
Connaissance des sols
M.S. 1
Identification et classification
I - Composition du sol.
 Définitions ;
 Constituants du sol ;
 Classification des grains solides ;
II - Identification et classification.
 L ’analyse granulométrique ;

M.S. 1  Les limites d ’Atterberg ;


 La valeur au bleu ;
Plan  L ’équivalent de sable ;
 Teneur en matières organiques (M.O.)
 Classifications.
III - Caractéristiques pondérales des sols.
 Représentation pondérale d ’un sol ;
 Principales caractéristiques des sols ;
 Relations entre les paramètres
pondéraux.
I - Composition du sol
 Définitions
• Le sol
Couche superficielle de l ’écorce
terrestre servant de support aux
constructions
• La roche
Matériau dur qui ne peut être
fragmenté qu’au prix de très gros
efforts mécaniques (forces de
cohésion fortes et permanentes).
Coupe du globe terrestre
 (suite) Les grandes familles de roches

• les roches sédimentaires

• les roches magmatiques ou éruptives

• les roches métamorphiques


Les roches sédimentaires

Les roches sédimentaires sont l'aboutissement de


phénomènes physiques (transport et accumulation),
chimiques (concentration) ou biologiques
(construction).
Les roches sédimentaires

• calcaires ;
• dolomies ;
• marnes ;
• gypse ;
• meulières ;
Roches magmatiques ou éruptives

Les roches éruptives se mettent en place, en surface


ou en profondeur, sous forme fondue (magma), et
cristallisent postérieurement plus ou moins
rapidement.
Roches magmatiques ou éruptives

• Granite ;

• Diorites ;

• Gabbros.
Les roches métamorphiques

Les roches métamorphiques proviennent de l'une ou


l'autre des familles précédentes, après leur
transformation sous l'action d'une augmentation plus
ou moins considérable des pressions et des
températures auxquelles elles ont été soumises.
Les roches métamorphiques

• Marbres ;

• Quartzites ;

• Gneiss ;

• Ardoise ;
I - Composition du sol
 Constituants du sol

• Un sol est un assemblage hétérogène de


– grains solides ;
– liquide ;
– gaz.
• L ’eau contenue se décompose en
– eau de constitution ;
– eau liée ou absorbée ;
– eau interstitielle.
L ’eau dans le sol
I - Composition du sol
 Classification des grains solides
aspect dimensionnel
• blocs rocheux :  200 mm
• cailloux : 200 mm à 20 mm
• graviers : 20 mm à 2 mm
• sables grossiers : 2 mm à 0,2 mm
• sables fins : 0,2 mm à 0,02 mm (20 m)
• limons (ou silts) : 0,02mm (20 m) à 0,002 mm
(2 m)
• argiles :  0,002 mm (2 m)
I - Composition du sol
 Classification des grains solides
aspect comportemental
• Sols pulvérulents (D > 20 m)
Constitués de matériaux drainants
(cailloux, graviers, sables)
I - Composition du sol
 Classification des grains solides
aspect comportemental
• Sols cohérents (cf. cohésion)
(D < 2 m) tendance à retenir l ’eau
(argiles, marnes argileuses)

La cohésion est la propriété mécanique d’un sol se


manifestant par la stabilité relative voire parfois
trompeuse des grains solides.
II - Identification
et classification

• L ’analyse granulométrique ;
• Les limites d ’Atterberg ;
• La valeur de bleu ;
• L ’équivalent de sable ;
• La teneur en matières organiques.
II.  L’analyse granulométrique
• Tamisage à sec après lavage
(NF P 94-056) , mars 1996;
II.  L’analyse granulométrique
• Méthode par sédimentation
(NF P 94-057) , mai 1997 ;
II.1. a - Courbe granulométrique
II.1. b - Forme de la courbe

Uniforme

Etalée
II.1. b - Forme de la courbe

Discontinue

Continue
II.1. b - Forme de la courbe

D60 D30 D10


II.1. b - Forme de la courbe

• Coefficient d ’uniformité (ou de Hazen)


Cu = D60 / D10
Cu < 2 , granulométrie uniforme.
Cu > 2 , granulométrie étalée.

• Coefficient de courbure :

Cc = D30² / (D60  D10)


II.  Limites d ’Atterberg
(NF P 94-051 et NF P 94-052 )

Teneur en eau d ’un sol :


C ’est le rapport entre le poids d ’eau
contenue dans un certain volume de sol et le
poids des grains solides contenus dans le même
volume.

Ww
w
Ws
II.  Limites d ’Atterberg
(NF P 94-051 et NF P 94-052 )

Etat solide Etat plastique Etat liquide

wP wL teneur en eau w
Indice de I P = w L - wP
plasticité :
Argiles limoneuses Argiles très
Limons
peu plastiques plastiques

WL 24 40 130

WP 17 24 45

IP 7 16 85
Diagramme de plasticité
Activité d ’une argile : Ac 
Indice de plasticité
% des éléments inférieurs à 2 μm

Indice de liquidité :
wL - w
IL 
IP

Indice de consistance : IC 
w - wP
IP

Ic <0 0 0,25 0,5 0,75 1 >1


Consistance

pâteuse
ou très
liquide molle ferme dure
très ferme
molle

Classification des sols argileux en fonction de Ic


II.  Essai au bleu
(NF P 94-068)

Détermination de la
quantité de bleu de
méthylène absorbée
par 100 g de sol sec
dispersés dans 100
ou 200 g d ’eau
II.  Equivalent de sable
(NF P 18-598)

• Essai spécifique des sols grenus ;


• Caractérise la propreté du sol.
Equivalent de sable
Equivalent
de sable

h1
E S  100 
h2
II.  Teneur en M.O.
(NF P 94 - 055 et NF-P 94 - 058)

Détermination de la teneur pondérale en M.O. d ’un sol


(NF P 94-055) , décembre 1993 ;

L’essai consiste à déterminer par un procédé la


teneur en carbone d’un échantillon de sol.
II.  Teneur en M.O.
(NF P 94 - 055 et NF-P 94 - 058)

Détermination de l ’état de décomposition


(humidification) des sols organiques (essai « von Post »)
(NF P 94-058) , octobre 1993 ;

s’applique aux sols


fins ayant une teneur
en M.O.  10 %
II.  Classifications

• La classification triangulaire dite ‘ des


agronomes » ;

• La classification du G.T.R. ;

• La classification L.P.C. ;
a - Classification triangulaire.


0 100 %

Argiles

%
sableuses s
bl e

ar
Limons argileux

gil
sa

Argiles
Argiles silteuses
Limons

es
%

argilo-sableux
Limons
argilo-silteux
Limons Limons
100 % sableux silteux
0

 0 100 %

% silts
Sables Limons
Limons silteux
b - Classification du G.T.R.
c - Classification L.P.C.
Fondée sur ;
 l ’analyse granulométrique ;
 les valeurs de limites d ’Atterberg ;
 L ’exploitation du diagramme de plasticité
 les valeurs de C et C .
U C
 Les valeurs de M.O. .;

Elle comporte 3 grandes classes de sol ;


 les sols grenus ;
 les sols fins ;
 les sols organiques.
Classification L.P.C.
Identification des sols

 G : grave  b : bien gradué


 S : sable  m : mal gradué
 L : limon  fo : faiblement
 A : argile organique
 mo : moyennement
 t : très plastique organique
 p : peu plastique  to : très organique
io n
a t
f i c .
s i . C
l as . P
c L
La d u
III - Caractéristiques
pondérales des sols

 Représentation pondérale d’un sol ;

 Principales caractéristiques des sols ;

 Relations entre les paramètres


pondéraux.
 Représentation pondérale
d’un sol

Poids Volumes
Wa = 0 Air Va
Vv
W Ww = Vw  w Eau Vw V

Ws = Vs  s Solide Vs
 - Paramètres dimensionnels

W
Poids volumique apparent : γ
V

WS
Poids volumique sec : γd 
V

WW  WS
Poids volumique saturé : γ sat 
V

Poids volumique immergé (ou déjaugé) : γ  γ sat  γ W


'
 Paramètres « adimensionnels »

Ww
Teneur en eau : w
Ws

Vv
Indice des vides : e
Vs

Vv
Porosité : n
V

Vw Ww
Degré de saturation : Sr   100 Sr   100
Vv Ww sat
 Relations entre les
paramètres
n e d ’

n e / (1+e ) 1 - ( d / s) 1- [ ‘ / ( s - W) ]

e n / (1-n ) ( s /  d ) - 1 [ ( s -  W ) / ’ ] - 1

d s (1-n ) s / (1+e ) [ s / ( s - W ) ]   ’

 s (1-n )(1+w ) s(1+w )/ (1+e ) d .(1+w ) ['/ ( s - W)].[ s (1+ W)]

‘ ( s - W)(1-n ) ( s - W)/ (1+e ) d (( s - W)/ s)

a- Tableau de correspondance
 Relations entre les
paramètres
b- Calcul littéral :

Exemple : Exprimer la teneur en eau « e » en fonction


de la porosité « n ».
Vv
Par définition : n 
V
Vv
Vs  e e e e e
   
V V V Vs V - Vs Vv 1 e
1 1 1  1 1
Vs Vs Vs Vs Vs Vs
 Relations entre les
paramètres
c- Démonstration par schéma :
On pose le volume ou le poids qui constitue de
dénominateur de l ’expression d ’un paramètre connu
égal à 1.
Poids Volumes
Wa = 0 Air Va
Vv
W Ww = Vw  w Eau Vw V

Ws = Vs  s Solide Vs

Vous aimerez peut-être aussi