Vous êtes sur la page 1sur 25

Rappel didactique des langues et des cultures

ELMADHI ADIL
enseignant/chercheur
ESEF Agadir

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Introduction

Enseigner ne suppose pas seulement acquérir un savoir mais, et c’est


très important, acquérir aussi des compétences qui se caractérisent
par la capacité à :

 Transmettre ce savoir
 Communiquer avec l’apprenant, c'est-à-dire à le comprendre et à
se faire comprendre.
 Observer l’apprenant et l’écouter
 Analyser les réactions des apprenants
 Savoir exploiter les outils disponibles …etc.

Si la finalité de l’enseignement/apprentissage est de doter


l’apprenant de compétences qui lui permettront d’agir positivement
dans des situations-problèmes (des situations complexes), une
réflexion sur les contenus de la discipline à enseigner s’impose alors,
c’est le travail de « la didactique ».
ELMADHI Adil, ESEFA 2020
Concepts fondamentaux de la didactique

la pédagogie
• La pédagogie est l'art d'éduquer.
• Le terme « Pédagogie » désigne les méthodes et pratiques
d'enseignement et d'éducation ainsi que toutes les qualités
requises pour transmettre un savoir quelconque.

L’épistémologie
L’épistémologie est l'étude de la connaissance (du grec épistémê
(«connaissance », «science ») et logos (« discours »)), son histoire,
son développement …

Qu'est-ce que le savoir ? Comment prend-il forme ? Pourquoi telle


forme de savoir plutôt qu'une autre ? Quelles sont les limites du
savoir ? Comment faire pour savoir ? Sont des exemples de
questions qu’on se pose en épistémologie.
ELMADHI Adil, ESEFA 2020
Concepts fondamentaux de la didactique

L’épistémologie

L’épistémologie peut se conduire selon deux axes :

• Le premier axe rassemble les épistémologues qui tentent de


répondre à la question : « Comment un individu acquiert-il ses
connaissances tout au long de son développement ? », les réponses
à cette question intéressent surtout les pédagogues, tel que Jean
Piaget.

• Le deuxième axe rassemble les épistémologues qui cherchent à


répondre à la question : « comment se développent les
connaissances dans tel domaine particulier du savoir ou des
différents domaines ? Le mot épistémologie est alors synonyme de
« philosophie des sciences », parmi ces épistémologues, nous
citons Bachelard. ELMADHI Adil, ESEFA 2020
Concepts fondamentaux de la didactique

La didactique 

• Le terme didactique, étymologiquement adjectif, a pour


signification : « qui est propre à instruire » (du verbe grec :
didaskein, enseigner).

• La didactique est une “Science s’intéressant à la


production et à la communication des connaissances”.
(Brousseau Didactiques des maths 1985).

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Concepts fondamentaux de la didactique

La didactique 

La didactique s’intéresse à l’étude des situations d’enseignement du point


de vue des savoirs, enjeu d’enseignement pour le professeur et
d’apprentissage pour l’élève.  Cette approche de l’étude des situations
d’enseignement est en rupture avec les approches psychologiques,
sociologiques qui ont précédé. Elle préconise une prise en compte du
savoir, qui était minorée dans les approches précédentes.

La didactique s’intéresse à l'analyse des difficultés des élèves dans les


apprentissages conceptuels dans les différentes disciplines scolaires. Se
sont ainsi développées depuis le début des années 70, des didactiques des
mathématiques, des sciences physiques, des sciences naturelles, des
langues, etc.

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Concepts fondamentaux de la didactique

Ceci, emmène à distinguer deux types de didactiques : la didactique


générale et la didactique fondamentale (de discipline).

• Didactique générale :
C’est le processus enseignement-apprentissage qui est envisagé quelle que soit la
discipline scolaire à partir de laquelle il s’exerce. Cette approche a mis en évidence
les phénomènes, de transposition didactique, de contrat didactique, etc... Que l’on
retrouve dans toutes les disciplines.

• La didactique fondamentale :
(BROUSSEAU) Elle étudie les phénomènes qui se produisent dans une classe quand
un enseignant tente de faire acquérir un savoir original, constitutif de la discipline,
à des élèves. D’où l’importance qu’elle accorde à l’épistémologie.
Ce qui caractérise la didactique de la discipline, ce sont les techniques
pédagogiques retenues, leur adaptation aux caractéristiques de la discipline
enseignée, ainsi que leur articulation. Si « les sciences naturelles » privilégient la
méthode expérimentale, l’enseignement des langues va adopter, par exemple
les méthodes audio-visuelles.
ELMADHI Adil, ESEFA 2020
Concepts fondamentaux de la didactique

La didactique fondamentale consiste donc en l’ensemble des


procédures retenues pour sélectionner, analyser, organiser les savoirs
et les savoir-faire qui feront l’objet d’actions visant à leur
appropriation par tel public, en fonction d’informations diverses
relatives à ce public. Elle ne se contente plus de traiter la matière à
enseigner selon des schémas préétablis, elle pose comme condition
nécessaire la réflexion épistémologique de l’enseignant sur la nature
des savoirs qu’il aura à enseigner, la prise en compte des
représentations de l’apprenant par rapport à ce savoir
épistémologique de l’élève.

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Concepts fondamentaux de la didactique

Didactique et pédagogie, quelle relation ?

enseigner consiste à mobiliser des moyens propres à assurer la


transmission et l’appropriation des contenus d’enseignement,
l’enseignement résulte de la combinaison interactive de la
didactique et de la pédagogie.

« La didactique étudie les interactions qui peuvent s’établir dans


une situation d’enseignement/apprentissage entre un savoir
identifié, un maître dispensateur de ce savoir et un élève récepteur
de ce savoir » (Dictionnaire des concepts clés, 1997 : 108).

La pédagogie représente « toute activité déployée par une


personne pour développer des apprentissages précis chez autrui »
(Dictionnaire des concepts clés, 1997 : 223).
ELMADHI Adil, ESEFA 2020
Concepts fondamentaux de la didactique
Didactique et pédagogie, quelle relation ?

Le didacticien est un spécialiste de l’enseignement d’une discipline, il


s’interroge sur les notions et les concepts qui devront se transformer en
contenus à enseigner. L’une de ses préoccupations majeures touche à
l’appropriation des savoirs.

Quant au pédagogue, c’est un praticien qui résout des problèmes concrets


d’enseignement/apprentissage. Ces deux concepts, didactique et pédagogie
ne s’opposent pas mais sont complémentaires, comme le souligne J-F Halté :
« (…) la didactique, constitue un prolongement naturel de la pédagogie.
Elle en est une région, solidement attachée et dépendante.

La didactique s’occupe donc des contenus (les savoirs) à enseigner, tandis


que  la pédagogie s’occupe des moyens (les démarches) pour transmettre
ces contenus.

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Concepts fondamentaux de la didactique

Didactique et pédagogie, quelle relation ?

Jean-François Halté [1992 : 8] souligne que


« l’opérationnalisation des objectifs d’enseignement ne peut
s’effectuer sur la seule base de l’application des théories de
l’apprentissage : elle implique aussi une connaissance profonde
des savoirs à enseigner », par exemple, savoir programmer est
une chose, savoir l’enseigner en est une autre.

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Concepts fondamentaux de la didactique
Situation, milieu didactique

En classe l'enseignant élabore une “situation” en fonction


d'un objectif d'apprentissage que l’élève doit atteindre.
La résolution de la tâche et l'apprentissage qui en résulte
dépend de la richesse du milieu didactique dans lequel sont
alors placés les élèves.

Le milieu didactique est la partie de la situation


d'enseignement avec laquelle l'élève est mis en interaction.
Il est défini par des aspects matériels (instruments,
documents, organisation, ordinateurs, etc.).

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Concepts fondamentaux de la didactique
Situation-problème

Une situation problème est une situation d'apprentissage que


l’enseignant imagine dans le but de créer un espace de réflexion et
d'analyse autour d'une question à résoudre (un obstacle à franchir).

Il s'agit de situations didactiques construites autour d'un


« problème » dont la résolution nécessite l'investissement des
élèves. Le terme « Problème » désigne un questionnement, une
énigme, issue d'un objet, d'une observation, etc.

Les élèves n'ont pas au départ, tous les moyens de répondre à la


question. Ils doivent tout d'abord s'approprier le questionnement et
mettre en œuvre leurs connaissances et leur ingéniosité pour
trouver 'une' solution.
ELMADHI Adil, ESEFA 2020
Concepts fondamentaux de la didactique
Situation-problème

La situation-problème est une situation d’apprentissage conçue de


telle façon que les élèves ne pourront pas résoudre la question
posée par simple répétition ou application de connaissances ou de
compétences acquises et telle qu’elle nécessite la formulation
d’hypothèses nouvelles.

Elle constitue donc un modèle d’organisation de l’enseignement que


l’on peut caractériser de façon suivante (Cornu et Vergnioux, 1992) :
• Motivation, curiosité suscitée par une énigme, une question.
• L’élève est en situation de construction de connaissances.
• La structure de la tâche permet à chacun de mettre en œuvre et
d’effectuer les opérations mentales requises par le but de
l’apprentissage.
• L’élève est évalué dans ses acquisitions personnelles.
ELMADHI Adil, ESEFA 2020
Concepts fondamentaux de la didactique
Situation-problème

Pour l’enseignant, construire une situation-problème


commence par bien clarifier l’objectif cognitif qu’il souhaite
atteindre avec ses élèves, donc bien connaître aussi leur
niveau, l’obstacle sur lequel ils vont buter et qui va les faire
progresser quand ils auront trouvé les moyens de la
franchir.
C’est l’obstacle éventuellement rencontré dans une
progression préétablie qui va indiquer à l’enseignant
l’objectif cognitif sur lequel il doit travailler.

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Concepts fondamentaux de la didactique

Situation-problème

Les composants d’une situation problème sont :

 Le contexte (l’environnement de la situation).


 La fonction de la situation problème qui indique le but (besoin
auquel la situation est censée répondre) pour lequel la production
est réalisée.
 L’information ou les données à partir de laquelle l’élève va agir.
 La consigne (l’ensemble des consignes de travail données de façon
explicite à l’élève).

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Concepts fondamentaux de la didactique
Le triangle didactique

Le schéma de base d'une situation d'enseignement est ce qu'on


appelle le triangle didactique. Il vise à mettre en évidence les
nécessaires interactions entre 3 pôles : le savoir, l’enseignant et
l’apprenant.

Enseignant

Elève
Savoir

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Concepts fondamentaux de la didactique
Le contrat didactique

La notion de contrat didactique tente de décrire les interactions,


conscientes ou inconscientes, qui existent entre un enseignant et ses
élèves, pour autant qu’elles concernent l’acquisition des connaissances.

Ce contrat est l’ensemble des règles qui déterminent explicitement pour


une petite part, mais surtout implicitement, ce que chaque partenaire de
la relation didactique va avoir à gérer.

Les études de Brousseau sur le contrat didactique s’intéressent en


priorité à ce qui, dans la relation professeur/élève, relève plus
strictement du savoir. Pour lui, le contrat didactique met en jeu les
comportements de l’enseignant attendus par les élèves, les
comportements de l’élève attendus par l’enseignant. Les élèves doivent
entrer dans le projet de l’enseignant, l’enseignant doit réunir les
conditions qui permettent d’assurer l’apprentissage : ses finalités, son
effectuation, son évaluation etELMADHI
sa réussite.
Adil, ESEFA 2020
Concepts fondamentaux de la didactique
La transposition didactique

Le terme « transposition didactique » désigne l’ensemble des


transformations que subit un savoir dit savant afin d’être
enseigné.

Le savoir savant est construit et détenu par les chercheurs. C’est


la société qui demande l’enseignement d’une partie de ce savoir
pour des raisons purement sociales et économiques.

Il est donc nécessaire de transformer ces savoirs pour qu’ils


puissent être enseignables et par conséquent compris à un
niveau donné.

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Concepts fondamentaux de la didactique
La transposition didactique

Ce qui est à retenir c’est la distinction entre le « savoir savant » (tel


qu’il émane de la recherche), et le « savoir enseigné » (celui que
l’observateur rencontre dans les pratiques de classe), et l’on entend
ordinairement par « transposition didactique » le travail
d’adaptation, de transformation du savoir savant en objet
d’enseignement en fonction du lieu, du public et des finalités ou
objectifs que l’on se donne (Cornu et Vergnioux, 1992).

Pour l’enseignant un nouveau concept apparaît. Il s’agit de « savoir


à enseigner ». La problématique devient alors : savoir savant –
savoir à enseigner – savoir enseigné.

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Concepts fondamentaux de la didactique
La transposition didactique

La transposition didactique consisterait alors pour l’enseignant à


construire ses leçons en allant puiser dans les savoirs savants, en
tenant compte des orientations pédagogiques fournies par les
instructions et programmes (savoirs à enseigner), pour les adapter
à sa classe : niveau des élèves, objectifs poursuivis (savoirs
enseignés).

Chercheurs Pédagogues Enseignants

Savoir savant savoirs à enseigner savoirs enseignés

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


i e rs
tel
A

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Activité 1
Comment se manifeste sur le terrain le
concept de « contrat didactique »,
donnez des exemples concrets.

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Activité 2
Dans le « triangle didactique », le pôle
« enseignant » consiste en « l’intervention
didactique », en quoi consiste cette
intervention ?

ELMADHI Adil, ESEFA 2020


Activité 3
Que signifie pour vous une variable
didactique ? Donnez-en quelques exemples
se rapportant à la discipline informatique.

ELMADHI Adil, ESEFA 2020