Vous êtes sur la page 1sur 16

SUJET:ATM ET SERVEUR

DES RESEAU
INFORMATIQUE
TABLE DES MATIERES

0.INTRODUCTION-------------------------------2
CHAP.I RESEAU ATM-----------------------------------------2
I.1.DEFINITION-----------------------------------3
I.2.HISTORIQUE ET EVOLUTION------------4
I.3.ATM LE MODE DE TRANSFERT ASYNCHRONE----5
I.4.ATM PROTOCOL DE SIGNALISATION-------------------6
I.5.CONCLUSION
CHAP.II SERVEUR RESEAU INFORMATIQUE--------7
II.1.DEFINITION
II.2. QUELS SONT LES TYPES DE SERVEURS
INFORMATIQUE?
II.3.LES SERVICES OFFERTS PAR UN SERVEUR
INFORMATIQUE
II.4.CHOIX DU SYSTÈME D’EXPLOITATION DE
SERVEUR
II.5.QUI EST CONCERNE?ET POURQUOI CHOISIR UN
HEBERGEMENT DE SERVEUR CHEZ UN PRESTATAIRE?
II.6.LES DIFFERENTES PANNES ET INTERVENTION
CORRESPONDANTES
I.O.INTRODUCTION
Les couches adaptatives ATM sont chargées de
segmenter et de réassembler les cellules provenant des
applications. ATM a été conçu pour pouvoir transporter
des flux de données variés, la vidéo, la voix ou des
données. Mais le transport de ces différents types de flux
de données nécessite des types de services différents.
Par exemple, les contraintes sur les données ne sont pas
les mêmes pour le transport de la voix. Pour faire face à
ces divers besoins des applicatifs, diverses couches AAL
ont été définies :
 AAL1 : adapté aux applications vidéo et audio à débit
constant, comme le transport de la voix.
 AAL2 : adapté aux applications vidéo et audio à débit
variable.
 AAL3/4 : adapté en transfert sécurisé de données.
 AAL5 : adapté au transport de données.
Serveur réseau
Un serveur réseau est un ordinateur spécifique partageant ses
ressources avec d'autres ordinateurs appelés clients. On
distingue généralement 3 types de serveurs réseaux: les serveurs
de fichiers, d'applications et d'impression, même si en pratique,
un serveur informatique peut exercer plusieurs fonctions en
même temps.

Ces ordinateurs utilisent généralement des processeurs


spécifiques. Ils peuvent être en multi-processeurs sur une même
carte mère ou en Dual-core, quadri-coeur (éventuellement les
2).
Le système d'exploitation est généralement
dédié, gérant notamment le multiprocesseur en 
SMP ou en numa.Novell avec Netware, IBM avec 
OS2 ont disparus. Microsoft développe différentes
versions de Windows (2000 server, 2003, 2008 et
2012) avec comme principal concurrent Linux
CHAP.I LES RESEAUX ATM

les réseaux ATM émettent uniquement des paquets sous


forme de cellules 
d'une longueur de 53 octets (5 octets d'en-tête et 48
octets de données) et comprenant des identificateurs
permettant de connaître entre autres 
la qualité de service (QOS, Quality Of Service). La qualité
de service représente 
un indicateur de priorité des paquets selon le débit actuel
du réseau. 

L'ATM permet ainsi de transférer des données à une


vitesse allant de 25 Mbps à plus 
de 622 Mbps (il est même prévu d'obtenir plus de 2Gbps
sur fibre optique). Les équipements 
nécessaires pour des réseaux ATM étant chers, ceux-ci
sont essentiellement 
utilisés par les opérateurs de télécommunication sur des
lignes longue distance.
DEFINITION
Asynchronous Transfer Mode ou ATM — littéralement
« mode de transfert asynchrone » — est un protocole
réseau de niveau 2 à commutation de cellules, qui a pour
objectif de multiplexer différents flots de données sur un
même lien utilisant une technique de type TDM ou MRT
(multiplexage à répartition dans le temps).
ATM a été conçu pour fournir un standard réseau unifié
qui pourrait supporter un trafic réseau synchrone (SDH),
aussi bien qu'un trafic utilisant des paquets (IP, 
relais de trames…) tout en supportant plusieurs niveaux
de qualité de service (QdS).
ATM est un protocole asynchrone, s'appuyant
fréquemment sur une couche de transport synchrone.
C'est-à-dire que les cellules ATM sont envoyées de
manière asynchrone, en fonction des données à
transmettre, mais sont insérées dans le flux de données
synchrones d'un protocole de niveau inférieur pour leur
transport.
HISTORIQUE ET EVOLUTION
Beaucoup de sociétés de télécommunications ont mis en
place de grands réseaux ATM et beaucoup
d'implémentations DSL ont utilisé l'ATM. Cependant l'ATM
a échoué à être largement répandu en tant que
technologie LAN et sa grande complexité a été un
obstacle à son développement en tant que technologie
réseau intégrative comme ses inventeurs l'avaient
imaginé…
La plupart des bonnes idées d'ATM ont été reprises dans
le MPLS, un protocole de niveau 2 de 
commutation d'étiquettes (en). MPLS apporte la
possibilité de transmettre des paquets de longueur
variable, mais il n'atteint pas le même niveau de définition
et de garantie de qualité de service que l'ATM.
ATM est utile et a été largement déployé comme couche
de multiplexage dans les réseaux DSL, où ses
caractéristiques correspondent bien aux besoins de cette
application. Il a aussi été utilisé dans les interconnexions à
haute vitesse pour combiner le trafic PDH/SDH et le trafic
de paquets dans une architecture unifiée.
ATM - Le mode de transfert asynchrone

ATM (Asynchronous Transfer Mode, c'est-à-dire mode de


transfert asynchrone) est une technologie de réseau récente, qui,
contrairement à 
ethernet, token ring, et FDDI, permet de transférer
simultanément sur une même ligne des données et de la voix. 

L'ATM a été mis au point au CNET. Contrairement aux


réseaux synchrones (comme les réseaux téléphoniques) 
où les données sont émises de façon synchrone c'est-à-
dire que la bande passante est répartie 
(multiplexée) entre les utilisateurs selon un découpage
temporel, le réseau ATM 
transfère les données de façon asynchrone, ce qui signife
qu'il transmet dès qu'il le peut. Alors 
que les réseaux synchrones n'émettent rien lorsqu'un
utilisateur n'a rien à émettre, le réseau 
ATM va utiliser ces blancs pour transmettre d'autres
données, garantissant ainsi une meilleure bande
CHAPII SERVEUR RESEAU
INFORMATIQUE

Définition
Un serveur informatique offre des services accessibles via un réseau. Il
peut être matériel ou logiciel, c’est un ordinateur qui exécute des opérations
suivant les requêtes effectuées par un autre ordinateur appelé « client ».
C’est pourquoi on entend souvent parler de relation « client/serveur ». Par
exemple, un utilisateur (côté client) va rechercher un site internet en
utilisant un navigateur web, pour que ce dernier puisse l’afficher il va
effectuer une requête au serveur HTTP qui est un serveur web.
II.2.QUELS SONT LES TYPES DE SERVEURS INFORMATIQUES?
On distingue généralement 3 types de serveurs réseaux:
 Les serveurs de fichiers permettent de rassembler les documents sur un
même disque dur et de permettre l'accès à partir de n'importe quel
ordinateur client suivant des privilèges associés aux utilisateurs
(login et mot de passe). Dans certains cas, vous pouvez utiliser un
disque dur externe Ethernet (NAS)
 Les serveurs d'applications permettent d'utiliser la même
application (typiquement des bases de données) à partir de
plusieurs postes simultanés. Les applications ont souvent un rapport
avec la gestion (comptabilité, facturation, gestion de stock).
L'utilisation est généralement en mode client / serveur (logiciel),
parfois à l'aide d'un simple terminal
 Les serveurs d'impressions ne sont plus guères utilisés, ils sont
remplacés par des boîtiers dédiés.
 Les serveurs Internet (hébergement Internet) sont généralement
des serveurs de fichiers avec un système d'exploitation dédié. La
vitesse de transfert sur les lignes web réduisent les vitesses de
toute façon. Ils gèrent notamment les protocoles HTTP et SMTP
Les services offerts par un serveur
informatique
Deux serveurs clients (deux ordinateurs reliés) peuvent se partager
électriquement des données. Un serveur informatique permet de fournir un
accès à un site internet via un navigateur web, collecter et d’envoyer des
mails, de stocker et de consulter des bases de données, de gérer les sites e-
commerce, de créer un réseau de partage d’imprimantes, de gérer
l’authentification et les accès à des sites internet ou encore d’héberger des
logiciels en tant que service (SaaS).
Enfin, un logiciel de serveur permet de protéger ses données contre les
hackers, de centraliser la gestion de son système d’information, et de
partager ses ressources.
Choix du système d’exploitation du
serveur
Il existe plusieurs systèmes d’exploitation dédiés aux serveurs :
Linux,
Windows Server,
Redhat Enterprise,
Gentoo,
Fedora, etc.
 à vous de choisir le système qui vous convient le mieux.
Qui est concerné ?
Toutes les entreprises utilisent des serveurs pour stocker leurs données et faire fonctionner
leurs applications métiers. Enfin, les opérateurs de télécommunication, les centres de
traitement de données sont également concernés.

Pourquoi choisir un hébergement de serveur


chez un prestataire ?
Vos attentes
En passant par un prestataire pour votre hébergement serveur, vous bénéficierez d’une
bande passante plus importante, d’un accès dédié et d’une maintenance gérée
extérieurement à votre structure : vous vous concentrez sur votre coeur de métier.
L’apport d’un expert
L’expert vous conseille dans le choix du serveur, et vous met à disposition un espace en
baie dans un datacenter professionnel. Il vous configure le serveur et réalise les
maintenances sécurisées nécessaires au bon fonctionnement du serveur.
LES DIFFERENTES PANNES ET INTERVENTIONS CORRESPONDANTES
Il existe deux types de panne pour un ordinateur : les pannes logicielles et les pannes
matérielles. Elles ont cependant le même effet dessus, à savoir ralentir drastiquement
l’activité exercée, voire l’empêcher complètement.
–          Dans le cas d’une panne logicielle, il s’agit des programmes installés et actifs
sur votre ordinateur qui rentrent en conflits. Il peut s’agir d’un programme récemment
installé, mais aussi d’un programme mis à jour qui le met en situation de conflit avec un
autre logiciel. Dans ce cas, une intervention à distance est souvent suffisante pour
s’occuper du problème : identification de l’origine du problème et correction afin que
vous puissiez reprendre votre activité en toute quiétude.
–          Dans le cas d’une panne matérielle, le problème peut être plus compliqué
puisqu’il s’agit d’un problème des composants de l’ordinateur. Les pannes matérielles
demandent donc presque toujours l’intervention physique du service de maintenance
informatique.
L’équipe d’intervention dispose dans ce cas de plusieurs moyens pour corriger le
problème. Dans le meilleur des cas, ils pourront réparer le problème sur place et vous
permettre de vous reprendre votre travail. Si néanmoins la solution au problème est
plus compliquée, alors ils pourront prendre votre ordinateur afin de s’en occuper avec
l’outillage adéquat, en vous laissant un appareil de rechange que vous pourrez utiliser
le temps que prendra la réparation de votre machine.
SERVICE DE MAINTENANCE INFORMATIQUE:
En plus d’assurer un service de maintenance informatique, la société avec
laquelle vous signerez un contrat pourra en plus vous proposer des services
supplémentaires pour assurer la sauvegarde de votre travail.
Par exemple, l’installation dans votre entreprise d’un serveur de sauvegarde
automatique. Grâce à ce dernier, vous ne perdrez plus votre travail : ce dernier
pourra être récupéré depuis un serveur accessible par tous les ordinateurs de
votre entreprise. Si votre ordinateur tombe en panne ou refuse de s’allumer,
vous n’aurez qu’à utiliser un autre ordinateur connecté au serveur pour
reprendre votre travail sans aucune différence. Vous aurez ainsi tout le temps
de contacter le service de maintenance informatique pour signaler la panne et
la nécessité de réparation sans que votre activité n’en pâtisse. Pour en
découvrir plus à ce sujet, rendez-vous sur cet article paru sur le site Appvizer.
D’autres sociétés proposent la vente de matériel informatique. Acheter vos
ordinateurs à votre entreprise de maintenance informatique, c’est vous assurer
qu’ils n’auront à entretenir que des appareils qu’ils connaissent par cœur, et
qu’ils pourront donc agir plus vite

Vous aimerez peut-être aussi