Vous êtes sur la page 1sur 60

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

CLINIQUE MERE ET ENFANT DE TARGA OUZEMMOUR


CHU DE BEJAIA
MEDECIN CHEF, DR B. BELLOUZE

ECHOGRAPHIE DU PREMIER
TRIMESTRE DE GROSSESSE

“EARLY PREGNANCY SCAN”

Dr F.
KABOUB
RESIDENTE EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE
PLAN
I. INTRODUCTION
II. DATE DE REALISATION
III. DIAGNOSTIC ET LOCALISATION D E LA GROSSESSE
IV. DATATION
V. EVOLUTIVITE
VI. CARACTERE UNIQUE OU MULTIPLE
VII.ETUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE
VIII.ANOMALIES
1. ANOMALIES CHROMOSOMQUES
2. MALFORMATIONS
3. MENACE D’AVORTEMENT
4. GEU
5. MOLE HYDATIFORME
IX. ETUDE DES ANNEXES FOETALES
X. CONCLUSION
INTRODUCTION
DEFINITION

TECHNIQUE D‘IMAGERIE BASÉE SUR LE PRINCIPE


D’ÉMISSIONS D’ULTRASONS
INTRODUCTION
PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT
LES ULTRASONS SE PROPAGENT À
TRAVERS LE CORPS HUMAIN

DES ÉCHOS SONT PRODUITS AUX


INTERFACES DE STRUCTURES
DIFFÉRENTES CONSTITUANT UNE INFORMATION QUI EST
RÉFLÉCHIE VERS LE TRANSDUCTEUR.

CES ÉCHOS SONT EN RETOUR CONVERTIS EN SIGNAL


ÉLECTRIQUE PUIS EN IMAGE AFFICHÉE SUR UN MONITEUR.
INTRODUCTION
INTERET
EXAME ANODIN, PEU COUTEUX, INDOLORE ET REPRODUCTIBLE
DIAGNOSTIC ET LOCALISATION DE LA GROSSESSE

DATATION DE LA GROSSESSE

EVOLUTIVITE
NOMBRE D’EMBRYONS ET CHORIONICITE
PREMIÈRE APPROCHE MORPHOLOGIQUE ET DEPISTAGE DES ANOMALIES
DATE DE REALISATION

11-13 SA (IDEALEMENT SI PAS D’ATCDs PARTICULIERS)

PLUS PRÉCOCEMENT, ET SI NÉCESSAIRE À PLUSIEURS


REPRISES SI:

METRORRAGIES OU DOULEURS PELVIENNES


ATCDs PARTICULIERS( GEU-ABRT PRÉCOCES,
INFERTILITE..)
DIAGNOSTIC ET LOCALISATION

COUPLE ECHOGRAPHIE/ B-HCG

IL EST ADMIS QU’UNE GROSSESSE ÉVOLUTIVE INTRA-UTÉRINE EST VISIBLE:

 SUS-PUBIENNE : BHCG > 2500 UI/ML


 ENDO-VAGINALE : BHCG >1500 UI/ML

< 05 SA : SAC GESTATIONNEL VISIBLE


EN INTRA UTERIN+ REACTION
DECIDUALE
EVOLUTIVITE

VITALITE

ACTIVITÉ CARDIAQUE : 05 SA ET
DEMI.

RYTHME CARDIAQUE FOETAL (RCF) :


S’ACCÉLÈRE À PARTIR DE 7 SA (> 150
BPM).
VERS 11-12 SA, IL SE STABILISE ENTRE
120-160 BPM JUSQU’À LA FIN DE LA
GROSSESSE.
DATATION DE LA GROSSESSE

PLUSIEURS MESURES EN
FONCTION DE L’AGE DE
GROSSESSE

4.5-07 SA : LONGUEUR MAXIMALE DU SAC GESTATIONNEL

SAC GESTATIONNEL DE 6 MM, SOIT 04 SA SAC GESTATIONNEL DE 15 MM, SOIT 05 SA


(MOYENNE DE TROIS AXES, UN SEUL PLAN EST (MOYENNE DE TROIS AXES, UN SEUL PLAN EST
REPRÉSENTÉ ICI) : REPRÉSENTÉ ICI) :
DATATION DE LA GROSSESSE

PLUSIEURS MESURES EN
FONCTION DE L’AGE DE
GROSSESSE
4.5-07 SA : LONGUEUR MAXIMALE DU SAC GESTATIONNEL (SI L’EBRYON
N’EST PAS VISIBLE! )

S'EFFECTUE PAR LA MESURE DES


TROIS AXES À LA LIMITE DE LA ZONE
ANÉCHOGÈNE.

LA MESURE NE PREND PAS EN


COMPTE LE TROPHOBLASTE.

UNE SEULE VALEUR PEUT ÊTRE


DONNÉE : LA MOYENNE DES TROIS
MESURES SUR DEUX PLANS
PERPENDICULAIRES.
DATATION DE LA GROSSESSE

PLUSIEURS MESURES EN
FONCTION DE L’AGE DE
GROSSESSE
4.5-07 SA : LONGUEUR MAXIMALE DU SAC GESTATIONNEL (SI L’EBRYON
N’EST PAS VISIBLE! )

2 MM : 3 SA

5 MM : 4 SA

10 MM : 5 SA

20 MM : 6 SA
DATATION DE LA GROSSESSE

PLUSIEURS MESURES EN
FONCTION DE L’AGE DE
GROSSESSE
07-12 SA : LONGUEUR CRANIO-CAUDALE (MARGE D’ERREUR ESTIME A +/-
03 JOURS)
« CROWN-RUMP LENGTH MEASUREMENT »

  SE MESURE ENTRE LE SOMMET DU PÔLE CÉPHALIQUE


DE L'EMBRYON ET LES FESSES.
DATATION DE LA GROSSESSE
PLUSIEURS MESURES EN
FONCTION DE L’AGE DE
GROSSESSE
07-12 SA : LONGUEUR CRANIO-CAUDALE (MARGE D’ERREUR ESTIME A +/-
03 JOURS)

METHODE DE MESURE
LA COUPE DOIT ÊTRE SAGITTALE. ELLE DOIT VISUALISER LA PLUS GRANDE
LONGUEUR EMBRYONNAIRE.
L’EMBRYON DOIT ÊTRE SUFFISAMMENT ZOOMÉ SUR L’IMAGE : AU MOINS
75 %.
LA MESURE EST EFFECTUÉE AU MILLIMÈTRE PRÈS. ELLE EST REPORTÉE
SUR LE TABLEAU DE ROBINSON
CALIPERS PLACÉS SUR LE BORD EXTERNE DE LA PARTIE CRÂNIALE (SOMMET DE
LA VOÛTE CRÂNIENNE) ET DE LA PARTIE CAUDALE DE L’EMBRYON
(L’EXTRÉMITÉ CAUDALE SOUS LE TUBERCULE GÉNITAL).
DATATION DE LA GROSSESSE
PLUSIEURS MESURES EN FONCTION DE
L’AGE DE GROSSESSE

07-12 SA : LONGUEUR CRANIO-CAUDALE (MARGE D’ERREUR ESTIME A +/-


03 JOURS)
CRRITERES DE QUALITE

BONNE DÉLIMITATION DES EXTRÉMITÉS CÉPHALIQUE ET CAUDALE


AU NIVEAU CÉPHALIQUE, LE CURSEUR DOIT ÊTRE PLACÉ AU POINT LE PLUS
DISTAL DU SOMMET DU CRÂNE
AU NIVEAU CAUDAL, LE CURSEUR EST PLACÉ AU POINT LE PLUS DISTAL
SOUS LE TUBERCULE GÉNITAL
SI LE TUBERCULE EST MASQUÉ PAR LA CUISSE, LA MESURE EST
EFFECTUÉE SUR LE BORD CUTANÉ‐POSTÉRIEUR DE LA RACINE DE LA
CUISSE.  
DATATION DE LA GROSSESSE

EMBRYON DE 12SA ET 04 J
DATATION DE LA GROSSESSE
TABLEAU DE ROBINSON
DATATION DE LA GROSSESSE
PLUSIEURS MESURES EN FONCTION DE
L’AGE DE GROSSESSE

07-12 SA : LONGUEUR CRANIO-CAUDALE (MARGE D’ERREUR ESTIME A +/-


03 JOURS)

EMBRYON DE 07 SA EMBRYON DE 09 SA
CRRITERES DE QUALITE

COUPE SAGITTALE POSITION DES CALIPERS


CRRITERES DE QUALITE

TETE EN POSITION INTERMEDIAIRE ZOOM


CARACTERE UNIQUE OU MULTIPLE

NOMBRE D’EMBRYONS

GROSSESSE MULTIPLE = GROSSESSE À RISQUE (MAP , HYPOTROPHIE,


MALFORMATIONS)  INTÉRÊT DE LEUR DIAGNOSTIC POUR ADAPTER
UNE ATTITUDE PRÉVENTIVE
DIAGNOSTIC = VISUALISATION
D’UN OU DE PLUSIEURS SACS/
EMBROYNS EN INTRA-UTÉRIN.
L'ÉTUDE ÉCHOGRAPHIQUE
DES MEMBRANES QUI
SÉPARENT LES CAVITÉS
AMNIOTIQUES PERMET DE
PRÉCISER LA CHORIONICITÉ
ET LE TYPE DE
PLACENTATION. GROSSESSE BI-CHORIALE DE 05-06 SA
CARACTERE UNIQUE OU MULTIPLE

CHORIONICITÉ

T1 AFFIRMER LA CHORIONICITÉ

02 SACS GESTATIONNELS

SIGNE DU LAMBDA = INVAGINATION DE


L’ACCOLEMENT DES TROPHOBLASTES DANS LA GROSSESSE BICHORIALE 
ZONE DE RACCORDEMENT AVEC LES « DICHORIONAL TWIN PREGNANCY »
MEMBRANES AMNIOTIQUES = (CONFIRME LE
CARACTERE BI CHORIALE MAIS NON LA BIZYGOTIE)
CARACTERE UNIQUE OU MULTIPLE

NOMBRE D’EMBRYONS ET CHORIONICITE

GROSSESSE BI-CHORIALE BI AMNIOTIQUE LAMBDA SIGN


CARACTERE UNIQUE OU MULTIPLE
NOMBRE D’EMBRYONS ET CHORIONICITE

UNE SEULE COURONNE TROPHOBLASTIQUE


COMMUNE AUX DEUX EMBRYONS GROSSESSE MONOCHORIALE 
« MONOCHORIAL TWIN PREGNANCY »

UNE SEULE VÉSICULE 02 V.V VISUALISÉES +


VITELLINE SIGNE DU T
VISUALISÉE.
MONOAMNIOTIQUE BIAMNIOTIQUE
CARACTERE UNIQUE OU MULTIPLE

NOMBRE D’EMBRYONS ET CHORIONICITE

T SIGN (ANGLE DE RACCORDEMENT


MEMBRANAIRE +/- PERPENDICULAIRE)
CARACTERE UNIQUE OU MULTIPLE

G. MONO CHORIALE BI AMNIOTIQUE

 PAS DE LAMBDA
 TROPHOBLASTE UNIQUE
 ANGLE DE RACCORDEMENT
MEMBRANAIRE +/- PERPENDICULAIRE
CARACTERE UNIQUE OU MULTIPLE

G. MONO CHORIALE MONO AMNIOTIQUE

VISUALISATION D’UN SEUL PLACENTA


SANS MEMBRANE AMNIOTIQUE ENTRE
LES DEUX FŒTUS QUI SONT EN
CONTACT INTIME L’UN AVEC
L’AUTRE AVEC DES MOUVEMENTS
ACTIFS POUR LES DEUX.
ÉTUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE DU
PREMIER TRIMESTRE
POLE CEPHALIQUE

L’OSSIFICATION EST VISIBLE DÈS 10 SA.


DES COUPES AXIALES PERMETTENT DE
VISUALISER DEUX FORMATIONS
HYPERÉCHOGÈNES CORRESPONDANT AUX
PLEXUS CHOROÏDES.
LA SCISSURE INTERHÉMISPHÉRIQUE QUI
LES SÉPARE EST TOUT À FAIT NETTE.
ÉTUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE DU
PREMIER TRIMESTRE
MASSIF FACIAL

LES COUPES SAGITTALES PERMETTENT DE


VISUALISER L’ENSELLURE NASALE ET LA
MÂCHOIRE INFÉRIEURE.

LES COUPES CORONALES PERMETTENT


D’IDENTIFIER LES DEUX ORBITES ET LES
CRISTALLINS.
ÉTUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE DU
PREMIER TRIMESTRE
LA NUQUE

S’APPRÉCIE EN COUPE SAGITTALE: ON PARLE DE CLARTÉ NUCALE. SI


CELLE-CI EST TROP LARGE, ON PARLE D’HYPERCLARTÉ NUCALE.

LA MESURE DOIT ÊTRE FAITE À L’ENDROIT LE PLUS ÉPAIS. IL FAUT


RÉALISER 3 OU 4 CLICHÉS ET PRENDRE LA PLUS GRANDE MESURE. ELLE
EST NORMALEMENT INFÉRIEURE À 3 MM.

CETTE MESURE EST COMBINÉE À L’ÂGE MATERNEL ET AU RÉSULTAT DES


MARQUEURS SÉRIQUES POUR UN CALCUL DE RISQUE D’ANOMALIES
CHROMOSOMIQUES.
L’HYPERCLARTÉ NUCALE EST AUSSI UN SIGNE D’APPEL MAJEUR DES
ANOMALIES CARDIAQUES.
ÉTUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE DU
PREMIER TRIMESTRE
CLARTE NUCALE
« NUCHAL TRANSLUCENCY »

 IDEALEMENT MESUREE A 11-13 SA

ESPACE SOUS CUTANÉE ENTRE LA PEAU ET LES


TISSUS MOUS RECOUVRANT LA NUQUE DU FŒTUS)

 PRESENTE CHEZ TOUS LES FŒTUS AU COURS DU


PREMIER TRIMESTRE, DISPARAÎT ENSUITE. SA VALEUR
NORMALE 2.5-3MM
ÉTUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE DU
ANOMALIES CHROMOSOMIQUES
PREMIER TRIMESTRE
CLARTE NUCALE
« NUCHAL TRANSLUCENCY »

CRITERES D’UNE MESURE CORRECTE


 AGE GESTATIONNEL: 11SA+1J - 13SA+6J

LCC ENTRE 45 ET 84 MM

EMBRYON VISIBLE SUR TOUTE SA LONGUEUR, EN


POSITION NEUTRE

AGRANDISSEMENT DE L'IMAGE DU FŒTUS QUI


DOIT OCCUPER LES 3/4 DE L'IMAGE.

DISTINCTION NETTE ENTRE LA PEAU FŒTALE ET


LA MEMBRANE AMNIOTIQUE

03 MESURES ET LA PLUS GRANDE CONSERVÉE


ÉTUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE DU
PREMIER TRIMESTRE
CLARTE NUCALE
« NUCHAL TRANSLUCENCY »

CRITERES D’UNE MESURE CORRECTE


 AGE GESTATIONNEL: 11SA+1J - 13SA+6J

LCC ENTRE 45 ET 84 MM

EMBRYON VISIBLE SUR TOUTE SA LONGUEUR,


EN POSITION NEUTRE

AGRANDISSEMENT DE L'IMAGE DU FŒTUS QUI


DOIT OCCUPER LES 3/4 DE L'IMAGE.

DISTINCTION NETTE ENTRE LA PEAU FŒTALE ET


LA MEMBRANE AMNIOTIQUE

03 MESURES ET LA PLUS GRANDE CONSERVÉE


ÉTUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE DU
PREMIER TRIMESTRE
CLARTE NUCALE
« NUCHAL TRANSLUCENCY »

CRITÈRES QUALITÉ POUR LA POSITION NEUTRE DU PÔLE CÉPHALIQUE


 PRÉSENCE DE LIQUIDE AMNIOTIQUE ENTRE LE
MENTON ET LE THORAX
ABSENCE DE FLEXION OU DE DÉFLEXION DU PÔLE
CÉPHALIQUE
 L’ANGLE ENTRE LE PALAIS OSSEUX ET LA PAROI
ANTÉRIEURE DU COU EST PROCHE DE 90°

FLEXION FŒTALE : ƒ
o IL N’Y A PAS DE LIQUIDE AMNIOTIQUE ENTRE LE
MENTON ET LE THORAX
o IL EN RÉSULTE UNE DIMINUTION DE LA LCC
EXTENSION FŒTALE : ƒ
o LA TÊTE EST EN EXTENSION. L’ANGLE ENTRE LE
MENTON ET LA PAROI ANTÉRIEURE DU COU EST
SUPÉRIEUR À 90°
o IL EN RÉSULTE UNE MAJORATION DE LA LCC.
ÉTUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE DU
PREMIER TRIMESTRE

ANOMALIES CHROMOSOMIQUES

FŒTUS AVEC CLARTÉ NUCALE NORMALE


ÉTUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE DU
PREMIER TRIMESTRE
LE RACHIS

IL EST SOUVENT DIFFICILE DE


VOIR L’INTÉGRALITÉ DE L’ARC
POSTÉRIEUR MAIS
L’ALIGNEMENT CORRECT DES
CORPS VERTÉBRAUX PEUT-ÊTRE
DÉTERMINÉ.

LES MALFORMATIONS
IMPORTANTES SONT SOUVENT
IDENTIFIABLES
ÉTUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE DU
PREMIER TRIMESTRE
L’ABDOMEN

LE FOIE EST HYPOÉCHOGÈNE PAR RAPPORT AU


POUMON.
L’INTESTIN PRÉSENTE UNE HYPERÉCHOGÉNICITÉ
PHYSIOLOGIQUE À 12 SA MAIS MOINDRE QUE CELLE DES
ÉLÉMENTS OSSEUX.
 LA HERNIE OMBILICALE PHYSIOLOGIQUE DOIT
DISPARAITRE À 12-13 SA.
L’ESTOMAC EST TOUJOURS VISIBLE, COMME UNE
FORMATION ANÉCHOGÈNE LATÉRALE GAUCHE.
LA VESSIE N’EST PAS TOUJOURS VISIBLE AVANT 14 SA.
 LES REINS SONT HYPERÉCHOGÈNES AU PREMIER
TRIMESTRE MAIS DIFFICILES À VISUALISER
ÉTUDE DE LA MORPHOLOGIE FOETALE DU
PREMIER TRIMESTRE
MEMBRES

C’EST LA PÉRIODE PRIVILÉGIÉE


POUR LE COMPTAGE DES QUATRE
MEMBRES ET L’AFFIRMATION DE
LA PRÉSENCE DE TROIS
SEGMENTS.

LES EXTRÉMITÉS SONT


CORRECTEMENT IDENTIFIÉES
MÊME SI PARFOIS CELA EST UN
PEU DIFFICILE.
ANOMALIES CHROMOSOMIQUES
CLARTE NUCALE
« NUCHAL TRANSLUCENCY »

VÉRITABLE MARQUEUR D’ANEUPLOÏDIE


ANOMALIES CHROMOSOMIQUES

FŒTUS AVEC CLARTÉ NUCALE ELEVEE = TRISOMIE


MALFORMATIONS

SYSTEME NERVEUX

DIFFICILE À EXPLORER AU 1ER TRIMESTRE, MAIS CERTAINES


MALFORMATIONS MAJEURES PEUVENT ÊTRE DÉPISTÉES ,
MÊME SI LA CONFIRMATION SE FERA SOUVENT AU
2E TRIMESTRE.

ACRÂNIE-EXENCÉPHALIE-ANENCÉPHALIE : ABSENCE DES


STRUCTURES OSSEUSES ET DE LA PEAU QUI
RECOUVRENT LE CERVEAU.
L’HOLOPROSENCÉPHALIE ALOBAIRE : ABSENCE DU
SIGNE DU PAPILLON, FORMÉ PAR LES PLEXUS
CHOROÏDES SÉPARÉS PAR LA FAUX DU CERVEAU,
ASSOCIÉE DANS 2/3 DES CAS À UNE ANOMALIE
CHROMOSOMIQUE
LES CÉPHALOCÈLES  :  L’EXTÉRIORISATION DU TISSU
CÉRÉBRAL ET/OU DES MÉNINGES HORS DE LA BOITE
ANENCEPHALIE:L’ENCÉPHALE , ANORMAL ET LE LIQUIDE
CRÂNIENNE À TRAVERS UN DÉFECT OSSEUX CÉRÉBROSPINAL SONT RECOUVERTS PAR UNE
CONGÉNITAL MEMBRANE MÉNINGÉE ÉPAISSE 
MALFORMATIONS
SYSTEME NERVEUX
EXENCÉPHALIE (13 SA).
A. DÉSORGANISATION DES STRUCTURES
CÉRÉBRALES SUS-ORBITAIRES (→) QUI
NE SONT PAS RECOUVERTES PAR LA
VOÛTE CRÂNIENNE, ABSENTE.
L’ÉVOLUTION PEUT SE FAIRE VERS UNE
VÉRITABLE ANENCÉPHALIE SUITE À LA
DESTRUCTION DES STRUCTURES
CÉRÉBRALES AU CONTACT DU LIQUIDE
AMNIOTIQUE.
B. LA COUPE TRANSVERSALE PASSE AU
NIVEAU DE L’EXENCÉPHALIE (∗). ON
DISTINGUE DES ÉLÉMENTS ÉCHOGÈNES
(ENCÉPHALIQUES), ANÉCHOGÈNES
(LIQUIDE CÉRÉBROSPINAL) ;
L’ENSEMBLE EST PARTIELLEMENT
ENTOURÉ DES MÉNINGES (→)
MALFORMATIONS
SYSTEME NERVEUX
CÉPHALOCÈLE OCCIPITALE (14
SA).
COUPE TRANSVERSALE DU PÔLE
CÉPHALIQUE. LES PLEXUS
CHOROÏDES ET LA SCISSURE
INTERHÉMISPHÉRIQUE ONT UN
ASPECT NORMAL. ON NOTE EN
REVANCHE UNE PETITE
SOLUTION DE CONTINUITÉ À LA
PARTIE OCCIPITALE DE LA
VOÛTE CRÂNIENNE
CORRESPONDANT À UNE
CÉPHALOCÈLE (→).
MALFORMATIONS

MALFORMATIONS UROLOGIQUES

ANOMALIES DIGESTIVES ET
PARIÉTALES ABDOMINALES :
OMPHALOCELE ( ABSENCE DE FERMETURE DE
LA PAROI ABDOMINALE ANTÉRIEURE DU FŒTUS. ELLE
SE PRÉSENTE COMME UNE HERNIE PLUS OU MOINS
LARGE DE LA PAROI VENTRALE CENTRÉE SUR LE
CORDON OMBILICAL, OÙ LES VISCÈRES EXTÉRIORISÉS
SONT RECOUVERTS PAR LA MEMBRANE AMNIOTIQUE
AVASCULAIRE )

OMPHALOCELE DIAGNOSTIQUE AU T1, UN NOUVEAU PARAMÈTRE DE MESURE ÉCHOGRAPHIQUE, LE RATIO OMPHALOCÈLE /ABDOMEN
(MOYENNE DES DIAMÈTRES DE L'OMPHALOCÈLE / DIAMÈTRE ABDOMINAL TRANSVERSE) A ÉTÉ ÉTUDIÉ COMME FACTEUR
PRONOSTIQUE DE MORBIDITÉ POST-NATALE ET DE MORTALITÉ PRÉ ET POST-NATALE.  
MENACE D’AVORTEMENT

GROSSESSE EVOLUTIVE

 UTÉRUS DE PETITE TAILLE PAR RAPPORT


À L’ ÂGE GESTATIONNEL

EMBRYON EN POSITION PRÆVIA

MAF PATHOLOGIQUE

PRÉSENCE DE ZONE DE DÉCOLLEMENT


TROPHOBLASTIQUE

AC DIMINUEE
MEACE D’AVORTEMENT
GROSSESSE NON ÉVOLUTIVE

 SAC OVULAIRE INTRA-UTÉRIN BIEN


VISIBLE, RECONNAISSABLE PAR SA
COURONNE TROPHOBLASTIQUE
ÉCHOGÈNE

ANORMAL : EMBRYON SANS


ACTIVITÉ CARDIAQUE OU ŒUF CLAIR,
SANS ÉCHO EMBRYONNAIRE.

APLATI, À CONTOURS IRRÉGULIERS,


PLUS PETIT QUE NE LE VOUDRAIT
L'ÂGE DE LA GROSSESSE.
OEUF CLAIR
OEUF CLAIR

NORMALEMENT, À PARTIR DU
MOMENT OÙ ON A UN SAC
GESTATIONNEL DE PLUS DE 20
MM DE DIAMÈTRE DANS SON
GRAND AXE, ON DOIT
VISUALISER L'EMBRYON

EN CAS D'ŒUF CLAIR, LE SAC


GESTATIONNEL DÉPASSE
LARGEMENT CETTE LIMITE
SANS POUVOIR METTRE EN
ÉVIDENCE LA PRÉSENCE DE
L'EMBRYON.
COUPE ÉCHOGRAPHIQUE SAGITTALE D'UN UTÉRUS GRAVIDE, ON OBSERVE LA
PRÉSENCE D'UN SAC GESTATIONNEL NTRA-UTÉRIN DE 56 X 25 MM DE DIAMÈTRE, SANS
AUCUNE STRUCTURE EMBRYONNAIRE IDENTIFIABLE IL S'AGIT D'UN ŒUF CLAIR
GROSSESSES EXTRA-UTERINE
SIGNES DIRECTS

MASSE ANNEXIELLE :

 SAC GESTATIONNEL AVEC EMBRYON ET


AC +

SAC VIDE D’ÉCHO ENTOURÉ D’UNE PAROI


ÉPAISSE

IMAGE ARRONDIE OU OVALAIRE


ANÉCHOGÉNE ENTOURÉ D’UNE COURONNE

IMAGE ANÉCHOGÉNE HÉTÉROGÈNE PEU


SPÉCIFIQUE MAIS TRÈS SUSPECTE DANS LE
CONTEXTE GEU TUBAIRE DROITE ( SAC
GESTATIONNEL + EMBRYON
GROSSESSES EXTRA-UTERINE
SIGNES DIRECTS

HEMATOSALPINX

IMAGE HÉTÉROGÈNE SITUÉ DANS


L’AXE DE LA TROMPE

GEU TUBAIRE GAUCHE AVEC


VOLUMINEUX
HEMATOSALPINX EN PRE-
RUPTURE
GROSSESSES EXTRA-UTERINE
SIGNES DIRECTS

HEMATOCELE

MAGE ANÉCHOGÉNE, HÉTÉROGÈNE


COMPLEXE SITUÉE DANS LE
DOUGLAS

HEMATOCELE
GROSSESSES EXTRA-UTERINE

SIGNES INDIRECTS

VACUITÉ UTÉRINE :

L’EXISTENCE D’UN SAC INTRA-UTERIN


EXPOSE À 2 PIÈGES :

 LA GROSSESSE HÉTÉROTOPIQUE
 LE PSEUDO SAC GESTATIONNEL : IMAGE
ANÉCHOGÉNE DE QUELQUE MM, À LIMITES
PEU NETTES :C’EST UNE DÉCIDUALISATION
DE L’ENDOMÈTRE ET HÉMORRAGIE
ENDOCAVITAIRE

SE PRÉSENTE COMME IMAGE MÉDIO


CAVITAIRE SANS COURONNE
TROPHOBLASTIQUE PSEUDO-SAC INTRA-UTÉRIN
GROSSESSES EXTRA-UTERINE

SIGNES INDIRECTS

EPENCHEMENT PERITONEAL :

IMAGE ANÉCHOGÉNE DE
TAILLE VARIABLE , LE PLUS
SOUVENT LIMITÉ AU DOUGLAS

GEU ROMPUE = EPENCHEMENT DAS LE CDS DE DOUGLAS


GROSSESSES EXTRA-UTERINE

ENTITE PARTICULIERE

GROSSESSE HETEROTOPIQUE

ASSOCIATION UNE  GROSSESSE INTRA-


UTÉRINE ET D'UNE GROSSESSE EXTRA-
UTÉRINE.

EXCEPTIONNELLE, DEVENUE PLUS


FRÉQUENTE DEPUIS L'ESSOR DE LA
PROCRÉATION MÉDICALEMENT
ASSISTÉE ET NOTAMMENT DES
INDUCTEURS DE L'OVULATION
GROSSESSES EXTRA-UTERINE

ENTITE PARTICULIERE

GEU SUR CICATRICE

GROSSESSE IMPLANTÉE DANS LA


CICATRICE DE CÉSARIENNE : ON
NOTE LA VACUITÉ DU CORPS
UTÉRIN ET DU CANAL CERVICAL,
L’ÉPAISSEUR DU MYOMÈTRE
ENTRE LA GROSSESSE ET LA
VESSIE EST DIMINUÉE.
MOLE HYDATIFORME
COMPLETE
IMAGE HÉTÉROGÈNE EN FLOCONS DE NEIGE OCCUPANT LA CAVITÉ
UTÉRINE SANS STRUCTURE OVULAIRE VISIBLE
MOLE HYDATIFORME
PARTIELLE

IMAGE D’ÉCHOS INTRA-UTÉRINS


INORGANISÉS PEU ABONDANTS PEUT
ÊTRE CONFONDUE AVEC UNE
RÉTENTION DE DÉBRIS OVULAIRES
APRÈS UN AVORTEMENT INCOMPLET,
D'OÙ L'OBLIGATION DE RÉALISER UN
EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE À
TOUX LES DÉBRIS D'UN AVORTEMENT
OU D'UNE RÉTENTION OVULAIRE.

MOLLE HYDATIFORME PARTIELLE:


ON REMARQUE BIEN L'ABSENCE DE STRUCTURES EMBRYONNAIRES
OU PRÉPLACENTAIRES RECONNAISSABLES
ANEXES FOETALES
PLACENTA
AU PREMIER TRIMESTRE ON PARLE DE TROPHOBLASTE À PRÉDOMINANCE ANTÉRIEURE OU
POSTÉRIEURE

L’ÉCHOSTRUCTURE DU PLACENTA DOIT ÊTRE ÉVALUÉE. DES ANOMALIES, TELLES QUE DES
MASSES, DES FORMATIONS LIQUIDIENNES UNIQUE OU MULTIPLES OU DE GRANDES
COLLECTIONS LIQUIDIENNES SOUS CHORIONIQUES , DOIVENT ÊTRE NOTÉES ET SUIVIES.

LA POSITION DU PLACENTA PAR RAPPORT AU COL EST DE MOINDRE IMPORTANCE À CE STADE


(LA PLUPART ‘MIGRENT’ LOIN DE L’ORIFICE INTERNE DU COL )

UN PLACENTA PRAEVIA NE DOIT PAS ÊTRE RAPPORTÉ À CE STADE.

UNE ATTENTION SPÉCIALE DOIT ÊTRE PORTÉE AUX PATIENTES AVEC UNE CICATRICE
ANTÉRIEURE DE CÉSARIENNE, PRÉDISPOSÉES À DES GROSSESSES SUR CICATRICE OU À UN
PLACENTA ACCRETA = LA ZONE ENTRE LA VESSIE ET L’ISTHME UTÉRIN AU NIVEAU DE LA
CICATRICE DE CÉSARIENNE DOIT ÊTRE EXAMINÉE MINUTIEUSEMENT
ANEXES FOETALES

ANOMALIES DU PLACENTA

PRÉSENCE DE ZONE DE DÉCOLLEMENT


TROPHOBLASTIQUE
ANNEXES FOETALES
CORDON OMBILICAL

IL COMPORTE NORMALEMENT TROIS


VAISSEAUX, DEUX ARTÈRES ET UNE VEINE.

ILS SONT VISUALISÉS EN COUPE


TRANSVERSALE.

L’ÉPAISSEUR DU CORDON OMBILICAL EST


CONSTANTE. LES ZONES D’INSERTION
PLACENTAIRE ET FŒTALE DOIVENT ÊTRE
BIEN VUES.
CONCLUSION

 EXAMEN FACILE, NON INVASIF , PEU COUTEUX ET REPRODUCTIBLE.

 RESTE TOUJOURS UN ÉLÉMENT IMPORTANT DANS LE DIAGNOSTIC DE


LA GROSSESSE ET LE DÉPISTAGE DE SES ANOMALIES

 NTERET MAJEUR DANS LA DATATION DE LA GROSSESSE, LA


DETERMIATION DE LA CHORIONICITE EN CAS DE GG
REFERENCES

• ECHOGRAPHIE OBSTETRICALE, COURS DE L’UMVF


• BENSALEM NASSIM, ECHOGRAPHIE DU T2, , 2009 SOLIMED
• YOUCEF KHODJA, 3EME CONGRES DE LA SAERM, ECHOGRAPHIE DU
T3
• IMAGES ET ILLUSTRATIONS EXTRAITE DES SITES:
• WWW.GOOGLE.COM
• WWW.ALIABARA.COM