Vous êtes sur la page 1sur 27

INSTALLATIONS DE CHANTIER

Constituant l’une des phases essentielles dans l’organisation et


l’exécution des ouvrages, l’installation de chantier dépend de
plusieurs conditions et contraintes nomment en ce qui
concerne:
* la nature, la topographie et la
délimitation du terrain sur lequel les ouvrages sont projetés,
ces contraintes obligent parfois l’adaptation de solutions
particulières;
* les décisions de préfabrication partielle
ou totale sur le chantier, ces décisions génèrent des
obligations de création d’aires appropriées et de matériel
adéquat;
* l’effectif moyen du personnel de chantier
(les ouvriers); cet effectif conditionne l’importance des
baraquements à construire éventuellement (hébergement).
INSTALLATIONS DE CHANTIER

Impératif d’établir un plan des installations; plan


permettant:
* la préparation des lieux pour
recevoir le personnel (les locaux sociaux, bureaux,
hébergement éventuel, ateliers tec……);
* la délimitation des aires de
stockage et d’installation du matériel;
* l’obtention des diverses
autorisations auprès des autorités compétentes (esp.
Branchement à l’égout, raccordement en eau etc…..);
* la réalisation de la clôture (de
chantier ou définitive) avec les parties amovibles et
l’indication des panneaux et accessoires de
signalisation à installer;
* l’évaluation correcte des frais
occasionnées.
INSTALLATIONS DE CHANTIER

La gestion de projet nécessite de disposer d’un planning


de réalisation qui reprend l’ensemble des taches et
activités devant concourir à la réalisation des ouvrages.
Il existe plusieurs types de planification dont les plus
usités sont GANT et PERT.
Le planning, document contractuel, est d’une nécessité
primordiale; il permet au service contractant:
* un suivi rigoureux et un contrôle
permanent;
* d’apporter les correctifs éventuels;
* d’ordonner l’application des clauses
contractuelles;
* de sanctionner les cas échéant.
LES PROCES VERBAUX DE CHANTIER

Dés l’ouverture du chantier et tout au long de l’exécution des


prestations, des cahiers de chantier sont mis en place.
En générale, ces cahiers de chantier sont au nombre de
deux (02), et ce, nonobstant le cahier destiné aux relevés
des attachements.
 1 Cahier permettant la transcription de toutes décisions,
prise sur le site, lors des réunions, relatives à tout ordre
allant dans le sens de modifications. Il constitue, en outre
un support de gestion et de suivi des travaux et des
modifications ordonnées sur site, par le maître de l’œuvre
ou le maître de l’ouvrage.
 1 Cahier permettant la transcription de toutes remarques
et modifications, prise sur le site, par le contrôleur
technique, auxquelles les intervenants dans la construction
doivent chacun en ce qui le concerne s’y, conformer.
LES PROCES VERBAUX DE CHANTIER

Les modifications et l’état de situations des travaux


sont relevés sur des procès verbaux (PV) signés par
les parties présentes à la réunion de chantier,
notamment par les représentants des intervenants,
le maître de l’œuvre lorsqu’il a été désigné
contractuellement et / ou le représentant du maître
de l’ouvrage.
Les procès verbaux sont établis en nombre suffisant
et transmis à chaque intervenant en plus du maître
de l’ouvrage; ce dernier doit pour matérialiser son
accord établir un ODS relatif à la ou les
modification(s) apportées, et le notifier en nombre
d’exemplaires suffisant au partenaire
cocontractant. Le maître de l’œuvre est tenu
informé par une copie de cet ODS.
LES REUNIONS DE CHANTIER

Réunions hebdomadaires:

maître d’ouvrage + les intervenants

Objectifs: traiter les problèmes rencontrés relevant de sa


compétence;
décider des actions appropriées à entreprendre;
contrôler l’avancement des travaux/au planning;
quantifier les quantités mise en œuvre par la
prise
d’attachements;
transmission (notification) des ODS.
PV à faire signer par tous les participants.
LES REUNIONS DE CHANTIER

Réunions mensuelles présidées par le maître d’ouvrage:

maître d’ouvrage + les intervenants+ le contrôleur


technique

Objectifs: faire le point sur l’avancement général de


réalisations des ouvrages et des différents lots;
recenser les retards et problèmes éventuels
d’interface entre les intervenants;
identifier les causes des retards et problèmes et
en dégager les solutions;
évaluer l’impact sur chaque intervenant en cas de
modifications
PV à faire signer par tous les participants.
LES REUNIONS DE CHANTIER

Réunions exceptionnelles :

Le maître d’ouvrage peut à tout moment être amené à


provoquer des réunions exceptionnelles avec un ou plusieurs
intervenants en cas:
* d’accident survenue sur le chantier;
* violation des consignes de sécurité;
* vol;
* mal façon avérée dans l’exécution des travaux;
* et pour tout autre motif que le maître de
l’ouvrage juge utile de provoquer une réunion exceptionnelle.

Compte rendu sera établi et signé contradictoirement.


SUIVI ET CONTRÔLE DES TRAVAUX

Processus de surveillance continue ou périodique de l’exécution de toute les


taches et/ou activités qui composent un projet avec pour objectif de
concilier la trilogie suivante « QUALITE- DELAI-COÛT »

QUALITE: tache ou activité exécutée selon:


les prescriptions techniques;
normes et règles de l’art;
satisfaire au essais et épreuves éventuelles.
DELAI: tache ou activité déterminée dans le planning selon:
son volume, sa complexité, les moyens humains et matériels qui lui
sont affectés;
sa dépendance d’autres taches ou activités.
COUT: tache ou activité doit être exécutée:
dans le temps prévue;
tout retard comblé;
prendre des décisions avec diligence pour tout obstacle générateur de
retard dans l’exécution.
EXEMPLE DE TYPE DE CONTROLE
TYPE DE CONTROLE PERIODICITE MINIMUM
Toutes spécialités
Implantation des ouvrages Pour chaque ouvrage
Niveaux des ouvrages Pour chaque ouvrage

Terrassements
Pentes des talus et de la plate-forme A chaque exécution
Qualité des fonds de fouilles A chaque exécution
Qualité du remblai (granulométrie, composition) A chaque exécution
Epaisseurs des couches à compacter A chaque exécution
Taux de compactage (Essais Proctor ou de plaques) A chaque exécution
EXEMPLE DE TYPE DE CONTROLE
TYPE DE CONTROLE PERIODICITE MINIMUM
GENIE – CIVIL
Qualité des agrégats (granulométrie, composition, lavage) A chaque arrivage
Dosage du béton (ciment, agrégats, eau) A chaque coulée
Qualité des coffrages (finition, alignement) A chaque fois
Armatures (qualité des, brossage, positionnement, quantités, A chaque fois
diamètre,étriers et épingles, recouvrement)
Qualité du béton coulé: A chaque coulée
(vibration,fluide,planéité,surfaçage,délai de mise en
œuvre,confection des éprouvettes, pour essais de compression)
Conformité aux plans des réservations A chaque fois
Scellements (propreté des trous, qualité du mortier/matière de A chaque scellement
scellement)
Maçonnerie (matériaux, vides des murs à double parois) Une fois par jour
Approbation des matériaux de second œuvre (respect A chaque arrivage
des spécifications techniques et règles de l’art,qualité de finition)
Essais d’étanchéité pour les réseaux enterrés (buses) Avant recouvrement
Propreté des surfaces de reprise. A chaque reprise
Les modifications des marchés publics

Les conditions de modifications:


1) Ordre technique:
 aléas rencontrés dans l’exécution des ouvrages;
 Les modifications des plans
 L’addition ou la soustraction de parties d’ouvrage
 Le changement de la nature des prestations
2) Ordre financier:
 Déséquilibre financier
 Déséquilibre économique
3) Les clauses contractuelles
Les modifications des marchés publics

Les conditions de modifications:


1) Ordre technique:

 aléas rencontrés dans l’exécution des ouvrages:


Nature des sols - Terrain rocheux
- présence d’argile gonflante
- présence d’eau agressive dans les sols
- sol lâche etc………
 Augmentation ou diminution des prestations
Les modifications des marchés publics

Les conditions de modifications:

1) Ordre technique:
 Les modifications des plans
Suite à des aléas techniques rencontrés pendant l’exécution
modification du programme du projet : addition soustraction
de parties d’ouvrage
Suite à des changements de nature des prestations
Les modifications des marchés publics

Les conditions de modifications:

2) Ordre financier:

 Déséquilibre financier (actualisation et révision des prix:


principe dit de l’imprévision )
C:\Users\dell\Documents\prix dans les publics.ppt
 Déséquilibre économique (rupture substantielle de
l’équilibre économique du marché)
 La fixation de nouveau prix (conditions et modalités)
C:\Users\dell\Documents\CCAG.pdf
Les modifications des marchés publics

Les conditions de modifications:

3) Les clauses contractuelles

C’est des modifications conventionnelles d’un contrat,


modifications consenties par les deux parties elle ne sont
pas unilatérales
La prise en charge et le paiement des
modifications
 
l’ordre de service:
L’ordre de service est le document écrit par lequel le
responsable du service contractant ou son représentant
notifie au partenaire cocontractant les instructions relatives
à la mise en œuvre et à l’exécution du marché.
ODS est établi en plusieurs exemplaires et doit comporté les
mentions suivantes:
Les numéros d’ordre chronologique et d’enregistrement sur le
registre spécial des ODS;
L’objet et le contenu exacte de la ou les prescription(s);
Les références du marché et/ou de l’avenant;
La raison sociale et le domicile du partenaire cocontractant
destinataire de l’ODS;
La date d’établissement de l’ODS et la date de notification au
partenaire cocontractant (ne pas confondre avec la date de
signature de l’ODS par le cocontractant).
La prise en charge et le paiement des
modifications
 
l’ordre de service:
Le partenaire cocontractant doit se conformer
strictement aux ordres de service qui lui sont notifiés.

Lorsqu’il estime que les prescriptions d’un ordre de


service dépassent les obligations de son marché, il est
tenu, sous peine de forclusion, d’en présenter
l’observation écrite et motivée au responsable du
service contractant dans un délai de dix (10) jours.
La réclamation ne suspend pas l’exécution de l’ordre de
service à moins qu’il n’en soit ordonné autrement par le
responsable du service contractant.
LE REGIME DES AVENANTS

EXIGIBILITE

« L’avenant constitue un document contractuel accessoire au marché


qui, dans tous les cas, est conclu lorsqu’il a pour objet
l’augmentation ou la diminution des prestations et/ou la
modification d’une ou plusieurs clauses contractuelles du marché
initial… ».
LE REGIME DES AVENANTS

DEFINITION

 Document accessoire au marché


 Obéit aux conditions économiques de base, sauf sujetions techniques
imprévues
 Obéir aux règles de concurrences initiales
LE REGIME DES AVENANTS

« UN AVENANT DOIT ETRE CONCLU DANS LES


DELAIS CONTRACTUELS »
 EXCEPTION :
 sans incidence financière

 introduction ou modification des clauses contractuelles


autres que celle relative au délai
 imprévision : rupture substantielle de l’équilibre
économique du marché
 clôture définitive du marché (avenant de clôture)
LE REGIME DES AVENANTS (5)

TYPOLGIE DES AVENANTS


 avenant d’augmentation ou de diminution des prestations
 avenant de transfert
 avenant de clôture
 avenant de prorogation de délai
 avenant de modification des clauses contractuelles
LE REGIME DES AVENANTS (4)
« UN AVENANT DOIT ETRE SOUMIS AU
CONTROLE EXTERNE A PRIORI »
EXCEPTION :
 quand l’avenant ne dépasse pas 20 % et 10 % du
montant du marché selon le cas
 en cas de règlement d’un litige
 modification des clauses du contrat autres que :
- le délai contractuel,
- le régime des garanties
- la dénomination des parties.
AVENANT DE CLOTURE
 caractère exceptionnel
 peut être conclu en hors délais
 assainissement de la situation financière
 doit être examiné par le contrôle externe a priori
 doit être rigoureusement motivé
 cas de conclusion

 mutabilité du service public (abandon, report…)


 règlement définitif d’un litige
 raisons exceptionnelles, imprévisibles et
indépendantes
 cas de force majeur
La prise en charge et le paiement des modifications
 

les conditions de paiement des prestations supplémentaires


et/ou complémentaires
cas des prestations réalisées sans ordre formel du service
contractant
C:\Users\dell\Documents\prix dans les publics.ppt
 
Les modifications prises par l’entrepreneur

Doivent tenir compte de :

-l’entrepreneur à t-il reçu l’ordre de les réaliser ?


Dans ce cas, droit au paiement établi

-Les prestations sont –elles nécessaires ou utiles ?


Le Conseil d’Etat a, dans un arrêt de 2006, considéré que
l’entrepreneur ouvrait droit au paiement s’il a réalisé des
prestations sans ordre du maitre de l’ouvrage mais que ces
travaux revêtaient un caractère indispensable
Droits et obligations de l’entrepreneur liés aux
incidents d’exécution

cessation absolue ou ajournement des travaux:

1) cessation absolue par l’administration= résiliation immédiate


du marché
2) ajournement des travaux:
- d’une durée ou des durées successifs < à 1 an= indemnité
- d’une durée ou des durées successifs > à 1 an= possibilité de
résiliation du marché et indemnité
C:\Users\dell\Documents\CCAG.pdf
3) cessation par la faute de l’entreprise = résiliation aux torts
exclusifs
4) cessation suite à une force majeure