Vous êtes sur la page 1sur 33

Généralités sur la CPG

Généralités sur la CPG

Historique de la CPG
Généralités sur la CPG

Historique de la CPG

1952, A.J.P Martin et A.T James annonce la


naissance de la CPG.

1957, M.J.E Golay invente les colonnes


capillaires

1958 à 1960 invention des détecteurs

1970 à 1980 développement de nouveaux


injecteurs et des colonnes capillaires
Généralités sur la CPG: Historique

LES GRANDES ÉTAPES DE L'ÉVOLUTION DE LA CHROMATOGRAPHIE :


1906 - Le botaniste russe, M. TSWETT, publie son. livre: "Les chromophylles dans
le monde végétal et animal", où sa méthode de séparation de pigments est décrite
en détail.
1931 - KHUN et LEDERER séparent à une échelle préparative les carotènes et des
xanthophylles. Le long sommeil de la méthode de Tswett est rompu ; elle se
développe rapidement, grâce aussi aux travaux de BROCKMANN, KARRER,
WINTERSTEIN et ZECHMEISTER.
1938 - REICHSTEIN introduit le "chromatogramme liquide" permettant des
séparations de substances incolores. Cette forme de chromatographie est depuis,
très largement utilisée.
1940-1943 - TISELIUS met au point ses méthodes d' "analyse frontale" et de
"développement par déplacement".
1941 - MARTIN et SYNGE introduisent la chromatographie de partage sur gel de
silice. Dorénavant, au lieu de quelques grammes de protéine, quelques
milligrammes sont suffisants pour l'analyse des acides aminés neutres.
1944 - CONSDEN, GORDON et MARTIN inventent la , méthode très ingénieuse,
permettant d'analyser non plus quelques milligrammes, mais quelques grammes
d'acides aminés, de sucres, etc.
1940-1947 – développement des théories détaillées de la chromatographie.
1947 - Un groupe de chercheurs américains, dont BOYD, MARINSKY, SPEDDING,
TOMPKINS, etc., publient des détails de leurs travaux de séparation de terres rares
et de corps radioactifs sur échangeurs d'ions. Ces recherches ont permis des
séparations importantes à une échelle industrielle et sont à la base de la
fabrication de certains isotopes actuellement sur le marché. La chromatographie
s'est ainsi assuré une place importante en Chimie minérale.
D'après Edgar Lederer "Progrès récents de la chromatographie", 1949, (Hermann
et Cie)
Généralités sur la CPG

Définition de la CPG
Généralités sur la CPG

Définition de la CPG

La chromatographie en phase gazeuse (CPG)


est une méthode physique qui permet de
séparer les constituants d’un mélange gazeux
par suite d’équilibres entre une phase mobile
gazeuse et une phase stationnaire, qui peut
être liquide (partage) ou solide (adsorption).
Généralités sur la CPG
Les différents types de chromatographie en phase gazeuse

La chromatographie gaz – liquide

La phase mobile est un gaz: H2, He, N2….

La phase stationnaire est un liquide déposé ou greffé sur


un support solide inerte dans le cas des colonnes
remplies, classiques
La phase stationnaire est un liquide greffé sur la paroi
interne de la colonne dans le cas des colonnes capillaires

Les phases stationnaires les plus répandues sont des


polymères siliconés dérivés du diméthyl polysiloxane
-O-Si-O-
Généralités sur la CPG

Les différents types de chromatographie en phase gazeuse

La chromatographie gaz – solide

La phase mobile est un gaz: H, He, N2…


La phase stationnaire est un adsorbant solide
Généralités sur la CPG

Les différents types de chromatographie en phase gazeuse

La chromatographie supercritique

La phase mobile est un gaz, CO2 généralement, à


l’état supercritique (CO2 à 50°C et 150 bars)

La phase stationnaire est solide adsorbant ou liquide


greffé sur un solide inerte
Généralités sur la CPG

Coefficient de Partage ou de Partition (K)

K= Cs/Cm

Cs: concentration du soluté dans la phase stationnaire

Cm: concentration du soluté dans la phase mobile


Généralités sur la CPG

Quels sont les composés concernés


par cette technique de séparation ?
Généralités sur la CPG

Composés concernés ?

- Molécules volatiles naturellement


Généralités sur la CPG

Composés concernés ?

- Composés gazeux
Généralités sur la CPG

Composés concernés ?

- Molécules succeptibles d’être vaporisées


par chauffage sans décomposition
Généralités sur la CPG

Composés concernés ?

- Composés qui, par des réactions de


dérivatisation (transformation chimique),
sont rendus volatils à des températures ne
provoquant pas leur décomposition.
Généralités sur la CPG

Quels sont les paramètres qui agissent


sur le coefficient de partage (K) ?
Généralités sur la CPG

Paramètres qui agissent sur K

-structure du soluté
Généralités sur la CPG

Paramètres qui agissent sur K

-nature de la phase stationnaire


Généralités sur la CPG

Paramètres qui agissent sur K

-phase mobile
Généralités sur la CPG

Paramètres qui agissent sur K

-température
Généralités sur la CPG

Quelles sont les caractéristiques de la


CPG ?
Généralités sur la CPG

Caractéristiques de la CPG

-Grande adaptabilité
*phases stationnaires
*températures
*phases mobiles
Généralités sur la CPG

Caractéristiques de la CPG

-Emploi de détecteurs sensibles

*ordre du pico et nano gramme


Généralités sur la CPG

Caractéristiques de la CPG

-Utilisation de couplage

*GC/MS
*GC/MS/MS
*Autres
Généralités sur la CPG

Les différentes parties qui constituent


un chromatographe en phase gazeuse
Généralités sur la CPG

Chromatographe en phase gazeuse

Trois parties importantes constituent un


chromatographe:

- Un système d’injecteur
- La colonne
- Un système de détection
Généralités sur la CPG

Schéma d’un chromatographe


Généralités sur la CPG

Rôle de l’injecteur
Généralités sur la CPG

Rôle de l’injecteur

Sert vaporiser et à introduire le mélange


à analyser dans la colonne
Généralités sur la CPG

Rôle de la colonne
Généralités sur la CPG

Rôle de la colonne

-remplie de phase stationnaire, permet


de séparer des mélanges
Généralités sur la CPG

Rôle du détecteur
Généralités sur la CPG

Rôle du détecteur

Permet de mettre en évidence le passage


des différents flux gazeux séparés par la
colonne