Vous êtes sur la page 1sur 17

LA STÉRILITÉ

FÉMININE
Sommaire

• Définition
• Généralités
• Classification
• Examen médical
• Consultation médecin
• Causes
• Traitements
1. Définition

La stérilité désigne l'impossibilité,
pour un homme ou pour une
femme, de concevoir un enfant. 
On parle d’infertilité ou
de stérilité lorsqu’un couple qui a
des relations sexuelles
fréquentes et qui n’utilise pas de
moyen de contraception ne
réussit pas à procréer pendant au
moins un an ou six mois lorsque
la femme a plus de 35 ans.
2. Généralités
 La stérilité s'observe plus communément de nos jours parce qu'un
plus grand nombre de personnes décident d'avoir des enfants plus
tard. 

 La fécondité des femmes baisse avec l'âge, les femmes qui


approchent de la quarantaine, et celles qui en ont franchi le cap,
ont naturellement plus de difficultés à concevoir, même en ayant
recours à un traitement.

 Les examens qui constituent le bilan d'une stérilité féminine


révèlent la présence d'une endométriose pour 25 % à 50 % des
femmes.
3. Classification
On distingue deux classes :
l'infécondité primaire qui concerne les femmes
n'ayant jamais eu de gestation depuis le début
de sa vie sexuelle ou de son mariage à cause
des maladies glandulaires ou hormonales .
l'infécondité secondaire qui concerne les
femmes ayant déjà eu une grossesse ou après
un avortement .
4. Examen médical 
 La courbe de température « méno-thermique »
correspond à la prise de la température tous les matins.
Elle est susceptible d'orienter vers un problème
d'ovulation à type d'anovulation ou de dysovulation .
 Des troubles des règles peuvent éventuellement
orienter vers un problème d'ovulation.
4. Examen médical 

 La glaire cervicale doit être suffisamment abondante,


limpide, adhésive. Elle doit être de nature filante avant
l'ovulation, entre le 9ème et le 13ème jour du cycle le plus
souvent.
 Le test postcoïtal de Hühner est la recherche de 
spermatozoïdes dans la glaire du col de l'utérus, 24 heures
après un rapport sexuel.
4. Examen médical 
Une hystérosalpingographie est souvent
prescrite.

Cet examen permet d'analyser


l'anatomie de l'appareil génital interne,
et plus précisément de l'utérus, et la
perméabilité des trompes de Fallope
et de détecter les anomalies
constitutionnelles, ou acquises.
4. Examen médical 
 Une hystérosalpingographie est
souvent prescrite.

Elle est susceptible de révéler :


• une sténose (rétrécissement).
• la présence de polypes.
• les malformations de la cavité de
l'utérus.
• des anomalies des trompes de
Fallope (obturation, hydrosalpinx).
• des anomalies du péritoine
5. Consultation médecin

 L'examen clinique de la femme doit être complet.


Il comprend :
• Un bilan hormonal basique : une analyse de sang est pratiquée pour
définir la fonction ovarienne et la fonction de l’hypophyse. Elle doit être
faite en début de cycle . Les hormones produites par l’hypophyse ou par
l’ovaire déterminent si l’ovulation se produit ou non. Les informations sont
différentes selon le jour du cycle où elle sont étudiées .
5. Consultation médecin
• Un interrogatoire précis (liste non exhaustive) :
 l'ancienneté de l'infécondité du couple,
 la fréquence des rapports sexuels,
 la contraception utilisée, DIU et pilule contraceptif
 l'atmosphère conjugale,
 les problèmes professionnels, ou relationnels.
 les antécédents gynécologiques : puberté, caractéristiques
des cycles, infections génitales.
 Les antécédents obstétricaux :
 Fausse couche.
 Accouchement difficile.
 Interruption volontaire de grossesse (IVG).
 Grossesse extra-utérine.
 Interventions chirurgicales sur le bassin, ou l'abdomen.
7. Causes
Les facteurs retenus susceptibles d'expliquer une infécondité féminine sont:
• 1- l’avancée en âge , qui diminue la fertilité particulièrement  après 35 ans .
• 2- les causes vaginales : 
- Occlusion vaginale empêche l’entrée du pénis 
- Infections de la paroi du vagin 
- 3-les causes liées au col de l’utérus  : 
C’est le cas par exemple après un traitement chirurgical , lequel peut modifier
la production  et la qualité de la glaire cervicale indispensable  pour la
pénétration  des spermatozoïdes  .
• 4- Une anomalie des ovaires. 
• 5- L’obturation des trompes de Fallope  empêchent une fécondation ou une
nidation
7. Causes

• 6- Une anomalie des hormones : lorsque les taux de FSH et LH sont


irréguliers , le corps jaune peut être persistant ( pathologique ) ce qui
provoque un ou plusieurs kystes .

• 7- Une anomalie de la glaire cervicale (à type d'insuffisance oestrogénique,


de destruction des glandes cervicales, de conséquence d'électrocoagulation).

• 8-Une malformation de l’utérus  : lésions infectieuses (endométrites) .La


tuberculose peut entraîner une stérilité définitive . Des adhérences peuvent
diminuer la taille de la cavité utérine. Des fibromes peuvent aussi déformer
le muscle utérin .
7. Causes

Kyste De L’ovaire Corps jaune persistant


8.Traitements
Il existe de nombreux traitements pour lutter contre l’infertilité qui peuvent
augmenter considérablement les chances pour un couple de devenir parents

 Le traitement médicamenteux essentiellement hormonal est indiqué lors


des stérilités dues à :
 des troubles de l'ovulation ,
 une anomalie de la glaire cervical,

 Le traitement chirurgical est indiqué lors des stérilités dues à :


 un dysfonctionnement des trompes de Fallope,
 des synéchies (adhérences),
 certaines malformations de l'utérus,
 un fibrome de l'utérus.
8.Traitements
Don d’ovocyte:
 Le don d'ovocytes peut être proposé en cas d'absence d'ovocytes
accessibles à la ponction (ménopause précoce, ovariectomie, dysgénésie
gonadique) ou de malade génétique grave.
 Des ovocytes matures, prélevés chez la femme donneuse (après
stimulation ovarienne) sont fécondés in vitro avec le sperme conjoint de
la femme receveuse.
 L'embryon est ensuite transplanté dans l'utérus de la femme receveuse,
selon des étapes identiques à celles de la FIV

Psychothérapie :
Il est important de fournir des conseils et des orientations pouvant
impliquer certains calmants pour réduire le stress et l’anxiété.
MERCI !