Vous êtes sur la page 1sur 23

Le suivi de chantier

RÉALISÉ PAR :
MAHMOUD MOHAMMED
HAOUICHAR NASREDDINE
HEJJI YAHYA
Sommaire
Introduction
1) définition :
2) LES MOYENS DU SUIVI:
3) Documents nécessaires :
4) L’activité de suivi des travaux:
5) Suivi d’avancement des travaux:
6) Suivi de la main-d’œuvre:
7) Suivi des matériaux:
8) Suivi du matériels:
9) Le contrôle de la qualité des travaux:
10) Contrôles sur chantier:
11) Budget d’un chantier:
12) Bilan de chantier:
conclusion
introduction
La coordination de l’exécution des différentes étapes de
la construction est ce qu’on appelle le suivi de chantier,
C’est un technicien  qui assure ce suivi.
un technicien à la fois généraliste et très pointu dans le
domaine du génie civil, et se forme en permanence aux
différentes avancées techniques dans le secteur de la
construction.
Le suivi de chantier
1) définition :

IL n’existe pas à proprement parler de définition précise du


suivi de chantier dans une entreprise, Cette opération n’est ni
normalisée, ni soumise à une législation particulière, Il convient
donc à chaque entreprise de mettre en œuvre par ses propres
moyens, des outils permettant de suivre l’avancement de ses travaux.
Le suivi de chantier peut donc être défini par la description suivante :
Il représente l’ensemble des mesures et des paramètres à prendre
et surveiller afin que la réalisation d’un projet de l’entreprise se
réalise de la meilleure manière.
Le suivi de chantier BTP consiste dans la comparaison entre le
prévisionnel et le réel du chantier, Ce suivi s’établit au fur et à
mesure de l’évolution du chantier, Il devra être complété par la
suite la régulation de chantier se résume dans les points suivantes :
• La mesure des écarts par la comparaison des réalités avec les
prévisions.
• L’interprétation technique des écarts : doit-on réagir/réguler ? Se
posent alors les questions sur les causes de l’écart au but de
corriger la situation.
• La correction des éléments facteurs d’écarts,
• Le décalage des prévisionnels suite aux écarts et à leurs
corrections, par exemple : le décalage du planning ou des budgets.
2) LES MOYENS DU SUIVI:

Le suivi est la phase la plus difficile du Projet,


il ne sera efficace que si tout les moyens permettant de contrôle ont
été mis en place dans la phase de préparation:
-Structure d’Organisation du Projet.
-Organigramme des Tâches.
-Définition claire des Responsabilités.
-Mise en place des Méthodes et des Moyens permettant d’assurer
un contrôle technique efficace.
-Equipe de Management compétente et motivée,...
3) Documents nécessaires :

Les documents nécessaires à l’action du responsable de l’opération et du chantier


sont :
- toutes les adresses utiles : fournisseurs de matériaux, fournisseurs de
matériels ; coordonnées des tâcherons, des services techniques ,,,
- Le carnet de bon de réception pour les commandes .
- les DAO y compris les pièces graphiques .
- le planning des travaux élaboré par l’entreprise.
- les essais sur les matériaux :
En début de chantier, l’entreprise effectue des analyses sur les matériaux
de façon à déterminer les compositions de bétons, de mortier… En cours
de chantier, le surveillant permanent du bureau d’architecture demander
de faire des tests sur les bétons ou tout autre matériau utilisé sur le
chantier.
- Les barèmes du personnel, du matériel, des fournitures .
- Les rapports journaliers du chantier :
Il est mis à disposition et rempli tous les jours par l’entreprise. Ce
journal comprend une feuille A4 par jour et contient les
informations suivantes : nom du chantier, date, conditions
atmosphériques, le personnel présent ce jour, les
approvisionnements du jour, les travaux en cours et les remarques
éventuelles du bureau d’architecture, du bénéficiaire ou de
l’entrepreneur lui-même. Chaque feuille est signée par le chef de
chantier et le surveillant permanent du bureau d’architecture.
À chaque visite, le visiteur doit noter dans le journal les remarques
concernant sa visite et signer le journal.
4) L’activité de suivi des travaux
 D’exploiter une planification existante :
o pointer l’avancement des travaux dans le temps.
o mettre à jour le planning des travaux.
 De suivre le déroulement d’un chantier :
o prévoir les approvisionnements de matériaux et matériels en fonction du
planning d’exécution.
o enregistrer les prestations de main-d’œuvre.
o enregistrer les consommations de matériaux.
o enregistrer les temps d’utilisation des matériels et engins de chantier.
o enregistrer les évènements fortuits, accidents du travail, panne de
matériels, intempéries, etc.
 De contrôler techniquement une exécution de travaux :
o contrôler qualitativement et quantitativement les livraisons de
matériaux, matériels et fournitures.
o contrôler l’emploi rationnel des matériaux et matériels.
veiller au respect des exigences techniques de mise en œuvre.
De gérer le déroulement d’un chantier :
o établir l’état cumulé des quantités d’ouvrages réalisées.
o établir les écarts avec la prévision sur les temps passés.
o établir le bilan de ces écarts et donner les cotes d’alerte pour les
états critiques
5)Suivi d’avancement des travaux
A partir des travaux effectués durant le mois considéré, le technicien situe
l’avancement de chaque tâche en exprimant soit les quantités d’ouvrages réalisés,
soit en appréciant en pourcentage la part que représente le travail accompli durant
le mois ou le travail accompli depuis le début du chantier (valeur cumulée).
 Le bilan mensuel des travaux – peut être établi à partir des comptes rendus
journaliers et les recettes du chantier s’apprécient en effectuant le produit des
quantités d’ouvrages réalisés par les coûts de réalisation.
 Les dépenses du chantier résultent de la somme des déboursés suivantes :
_ pour main-d’œuvre = temps total passé par les ouvriers x coût horaire moyen.
_ pour matériaux = quantités utilisées x coût revient.
_ pour matériels = coûts de location.
_ affectés en frais de chantier.
6) SUIVI DE LA MAIN-D’ŒUVRE
Analyser les bulletins de pointage des heures afin de préparer la paie et
suivre le rendement :

 Pointages journaliers : en fin de journée et transmis au chef de


chantier.
 Pointages mensuels : les enregistrements des dépenses en heures et
l'avancement des travaux sont transmis au service comptable.

Pour suivi les travaux de la main-d'œuvre on doit :

 Pointer le personnel.
 Savoir le nombre des équipes et le nombre d’ouvrier par chaque équipe.
 Analyser le budget des heures allouées.
 Établir le bulletin de paie.
 Analyser les résultats de main-d'œuvre en heures: l’analyse des heures
dépensés par taches et par équipes permet une vérification des
rendements.
7) SUIVI DES MATÉRIAUX
La gestion comptable des stocks de matériaux, de produits ou de
fournitures a pour objet de mesurer tous les flux d'entrée et de sortie.
La mesure des stocks peut être physique (inventaire permanent en
quantités) ou monétaire (inventaire permanent en valeur) et qui doit
être permanente et régulière.
Pour réaliser un inventaire, on détermine les grandeurs suivantes:
 Stock moyen

= stock initial après dernière livraison


= stock final avant prochaine livraison

 Le taux de rotation des stocks : mesure le nombre de commandes


passées dans l'année, donc le nombre de fois où le stock est renouvelé.
Pour réaliser le suivi des matériaux, on doit suivre les phases
suivantes:
 Analyser les bons de commandes qui sont faits pour
fournisseurs.
 Contrôler les entrées des matériaux sur chantier avec l’aide
des bons de livraison.
 contrôler les quantités consommées
 Gérer les commandes ultérieures par rapport aux besoins.
 Évaluer les dépenses nécessaires pour les matériaux.
 Régler les factures avec les fournisseurs et le comptable de
l’entreprise.
 Établir les bilans mensuels des matériaux sur chantier.
8) SUIVI DU MATÉRIELS:

Pour Suivi les matériels sur chantier, on doit suivre les phases suivantes:

 Analyser les bons de commandes livraisons.


 Vérifier leur état au moment de livraison sur chantier.
 Enregistrer les temps d'utilisation.
 Gérer leur utilisation par rapport au calendrier de travaux.
 Régler les factures avec les fournisseurs et le comptable.
 Etablir les bilans mensuels par analogie à ceux des matériaux.
9) Le contrôle de la qualité des travaux:
 Le contrôle de la qualité est indissociable des visites de chantier, régulières, durant
lesquels on vérifie la conformité des travaux par rapport aux documents du marché
et par référence aux plans et devis.
 L’objectif de ce contrôle consiste à vérifier la qualité des produits fabriqués et la
qualité des ouvrages réalisés par rapport des prescriptions du maître d’œuvre
 Il convient également de s’assurer que les produits ou les matériaux commandés et
livrés sur le chantier sont bien conformes aux normes et spécifications du marché .
 Des échantillons peuvent être prélevés lors de chaque livraison afin de vérifier leurs
caractéristiques, La qualité des produits fabriqués doit également être contrôlée,
notamment dans le cas d’une construction en béton, durant laquelle des 
essais et contrôles doivent être effectués sur le béton frais ainsi que sur le
 béton durci.
10) Contrôles sur chantier

Un projet de construction nécessite une organisation, un suivi et


un contrôle du chantier rigoureux, afin de respecter les délais et
l'enveloppe financière fixée, d'être approvisionnés au bon moment.
Le maître d'œuvre doit s'assurer que l'entreprise respecte le projet
dans les conditions du marché, il doit également contrôler que les
travaux respectent la réglementation, notamment en matière de respect
des normes de construction mais aussi de conditions de travail,
d'environnement, de sécurité, de qualité d’exécution.
Contrôle d’activité sur chantier:

 Contrôle des matériaux :


 Analyser les spécifications demandées.
 Rechercher les moyens de contrôle adéquat.
 Rédiger les fiches de suivi et de contrôle.
 Contrôle sur les matériels :
 Analyser les caractéristiques souhaitées.
 Rechercher les contrôles appropriés.
 Rédiger les fiches d'entretien du matériel.
 Contrôle sur la rentabilité et les coûts :
 calculer les dépenses de production.
 Contrôler la rentabilité.
 Interpréter les résultats obtenus.
 Contrôler les coûts de réalisation.
11) Budget d’un chantier:

Définition:

Un budget de chantier se déduit de l’étude de prix par un remodelage


des taches classées chronologiquement dans l’ordre d ’exécution des
travaux, il permet un suivi du chantier fiable et réaliste.
12) Bilan de chantier

Définition:

A mesure de déroulement du chantier on effectue un suivi financier des


dépenses engagées et on compare celles-ci au budget prévisionnel, lorsque
le chantier est terminé, on dresse un bilan « fin de chantier » et ce travail de
gestion consiste a comparer l’ensemble des dépenses avec l’ensemble des
recettes, afin de savoir si finalement l’entreprise a pu dégager ou non une
marge bénéficiaire réelle par rapport a l’objectif fixé a la signature du
marche.
Si le cout de revient réel du chantier est inférieur au cout de revient
prévisionnel la marge est négative (perte financière)
conclusion

Nous avons pu voir au cours de cet exposé que l’ensemble de ce qui


constitue le suivi de chantier est propre à chaque entreprise.
Ce pendant une chose fait l’unanimité : plus la collecte
de données provenant du chantier est importante et précise, plus le suivi
de chantier en sera affiné.