Vous êtes sur la page 1sur 12

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR


ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
UNIVERSITE DE MOHAMMED ES SEDDIK BEN YAHYA –JIJEL-
Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie
Département des Sciences de la Terre et de l’Univers
1ERE ANNEE MASTER
RESSOURCES MINERALES , GEOMATERIAUX ET ENVIRONNEMENT

EXPOSE SUR
ETDES DU GISEMENT DE
KAOLIN D’EL MILIA (WILIYA
DE JIJEL)

Préparé par : Dirigé par


Mahamoudou Bélé Fomba Mr OUAAR

Année Universitaire 2019/2020


PLAN DE TRAVAIL

INTRODUCTION

GENERALITE

GEOLOGIE DU GISEMENT

GITOLOGIE

CONCLUSION
INTRODUCTION
 Les argiles sont des matières premières naturelles utilisées depuis l’antiquité dans
des nombreux domaines .Elles sont utilisées pour l’élaboration des matériaux
céramiques plus durs que la porcelaine et La faïence traditionnelle, ainsi que des
couronnes dentaires à base de quartz et d’alumine.
 Le Kaolin est une argile blanche, douce et plastique composée principalement de
fines particules sous forme de plaquettes.
 Il fait partie de notre environnement ses utilisations sont multiples :
 Sa blancheur et sa plasticité le rendent particulièrement approprié pour un usage
extensif comme charge, agent d'allongement, matière première pour la céramique
et comme pigment.
 C'est également une matière première importante pour les réfractaires, et un
catalyseur dans les industries du ciment et des fibres de verre
GENERALITE
Les kaolins font partie de la famille des argiles. Ils appartiennent au groupe des
silicoalumineux phylliteux, avec la montmorillonite, les illites et micas, les
Polygroslyte. La phase principale constituant le kaolin est la kaolinite

La plupart des argiles et minéraux argileux proviennent de la transformation de silicates


primaires ou de roches volcaniques comme le cas du kaolin de Tamazert (Est Algérien),
sous l'influence de processus physiques et chimiques impliquant les eaux de la surface
de l'écorce terrestre

Deux fluides peuvent être à l’origine des phénomènes de kaolinisation:


Les eaux de surface (ou météoriques), en milieu tropical (< 40 °C).
Les fluides hydrothermaux de température inférieure à 300°C
Ce processus géochimique naturel conduit directement à la formation de la
kaolinite suivant la réaction:

2KAlSi3O8+ 2CO2+ 11H2O → 2K + 2HCO3+ Al2 Si2O5 (OH) 4 + 4HSiO4

KAOLIN RESIDUEL

D'après Helgeson et Mackenzie1,


dans les mêmes conditions
d'hydrolyse, la formation de
kaolinite est dix fois plus rapide à
partir de l'albite que des feldspaths
potassiques et donc la formation
de la Kaolinite. Exemple de dépôt de kaolin résiduel
KAOLIN SECONDAIRE
Les kaolins, peuvent être entraînés par les eaux de ruissellement. Ils se mélangent alors
au sable et se déposent dans des fosses. Ils constituent alors des kaolins dits secondaires
ou Sédimentaires.

Il existe deux zones possibles pour


la formation de ces dépôts:

En eau douce

En eau de mer

Exemple d'un dépôt de kaolin sédimentaire


GEOLOGIE DU GISEMENT
Les corps du kaolin sont groupés dans une aire carrée de 2000m de cote. Ils sont situés
dans une puissante formation gneissique, d’orientation générale NE-SW à pendage
moyen diriges vers le SW.

Tout le gisement résulterait de l’altération « in situ » d’un faciès gneissique qui se


localise dans la partie supérieure de reliefs

Les gneiss kaolinisé ainsi engendres peuvent également contenir des intercalations de
quartzites, ces dernières constituent généralement l’ossature des collines.

Le secteur minéralisé se caractérise par une apparition des masses cristallophylliennes


(roches métamorphiques). Dans cette région, les plis qui se manifestent relativement
simples mais néanmoins, la dislocation est développée. Les caractères morphologiques
de gisement sont conditionnés par les accidents tectoniques donnant des corps en
lentilles ou en nappes.
GENESE DU GISEMENT
Le gisement se présente sous forme de lentilles plurimétriques plus au moins
profondes, où se sont accumulés des sables kaoliniques et de gneiss kaolinisé issus de
l’altération in situ d’un gneiss « gisement type primaire ».

La formation du gisement est conditionnée par le relief, le climat, la fracturation et la


nature de la roche mère. La composition que ce soit du gneiss kaolinisé ou du kaolin
sableux évoque un processus pneumatologique qui aurait donné trois formes
d’altérations :

Tourmalinisation.
Sericitisation.
Kaolinisation
Au NE et NW de la région du gisement les gneiss couvrent les
montagnes d'altitude de plus de 620 m n'ont pas subi
d'altération intense, Le kaolin s'est formé entre les niveaux 550
m et 610 m.
La circulation d'eau superficielle dans le réseau de fracture
existant a développé non seulement la Sericitisation des
gneiss, mais a favorisé diverses activités de l'eau telles que la
dissolution, l’hydrolyse et l’évacuation d’élément chimique.
Sous un climat humide et chaud, l'eau chargée de CO2 a fait
que l'altération a pu pénétrer dans la roche mère en donnant un
puissant gisement de kaolin.
QUELQUE MINERAIS ACCESSOIRES DU
KAOLIN
les composés du fer
le quartz
le mica
les oxydes de titane
les feldspaths
les matières organiques

Deux fluides peuvent être à l’origine des phénomènes de kaolinisation:

Les eaux de surface (ou météoriques), en milieu tropical (< 40 °C).

Les fluides hydrothermaux de température inférieure à 300°C (au-delà la


kaolinite n’est pas stable) qui donnent lieu à un lessivage supergéne ou
hypogène.
GITOLOGIE
La composition des roches kaoliniques est généralement la suivante: la kaolinite est le
minéral principal, les autres minéraux sont l’halloysite, le quartz, la dickite, la nacrite,
la diaspore, la boehmite, la gibbsite et le mica. La gangue principale est le quartz, puis
le mica.
Les minéraux suivants ont été observés, limonite, goethite, feldspaths résiduels,
sidérite, pyrite, ilménite, leucoxene, anatase.

Le gisement se présente sous forme de lentilles plurimétriques plus au moins


profondes,
où se sont accumulés des sables kaoliniques et de gneiss kaolinisé issus de l’altération
in situ
d’un gneiss « gisement type primaire ».
Les caractères morphologiques de gisement sont conditionnés par les accidents
tectoniques donnant des corps en lentilles ou en nappes. Ces reliefs impressionnants ont
fait l’objet de curiosité de nombre prospecteurs et chercheurs ; ils
ont été à l’origine de la découverte nombreux gites de kaolin, étain et cassitérite,
encaissés dans les roches gneissiques.
CONCLUSION

L’exploitation de ce minerai demeure indispensable à plusieurs


secteurs industriels en Algérie, en effet la carrière d’extraction des Kaolins joue un rôle
important dans la vie socio-économique de toute la région

Le kaolin d’El Milia présente une réserve minière suffisante a l’échelle national