Vous êtes sur la page 1sur 121

Les instabilities de sites

Dispositifs de Confortement de Site


Les instabilities de sites
Techniques de Confortement de Site par CLouage
et systemes de DRAINAGE.

GENERALITES - L’ALEA instabilités .


TYPOLOGIE DES INSTABILITES DE SITES.
METHODOLOGIE D’APPROCHE DU PROBLEME -DIAGNOSTIC
----INVESTIGATIONS (ETUDES ) - SURVEILLANCE / ALERTE – TRAVAUX DE
STABILISATIONS.
EXEMPLES DE CAS TRAITES.
LES INSTABILITES DE SITES
GENERALITES-1-
LES INSTABILITES DE SITES
GENERALITES -2-
LES INSTABILITES DE SITES
GENERALITES -3-
LES INSTABILITES DE SITES
GENERALITES-1-
Les Cas observés
LES INSTABILLITES DE SITES
Consequences -1-
)

LES INSTABILITES DE SITES


WILAYA DE BEDJAIA
BEDJAIA - CAP AOKAS (EFFONDREMENT ) AXE (BEDJAIA- TYCHY)
Les conséquences
Les instabilites de sites
“ cas de versant de schistes” Plaine Drance /France
Gelifluxion (acton du gel - degel ).
LES INSTABILITES DE SITES
Problematique-1-
L’eau reste souvent, et aussi les neiges ,les el éments moteurs du
declenchement du processus de mouvement.
Egalement on peut retenir aussi l’activité sismique régionale ,
les feux de forêts (déforestation avec la suppression du couvert
végétal ) , l’ erosion des sols qui aggravent le ph énom ène .

Tout le Nord de l’ALGERIE notamment dans les zones montagneuses et


les concentrations urbaines en sites accidentes (villes et villages ) sont
affectes par ces phénomènes d’instabilités qui rev êtent parfois des
aspects spectaculaires et meurtriers . Leurs ’impacts
en perte de vies humaines et dommages sur les infrastructures et le b âti
sont parfois très importants.

 
 
  
LES INSTABILITES DE SITES
Problematique-2-
 La nature géologique des terrains figure parmi les principaux facteurs d’apparition de ces
phénomènes (avec l’eau , la pente la lithologie en place).
Les formations affecte és sont tr ès vari és (argiles ,marneuses ou schisteuses,
formations tertiaires altérées , colluvions fines, moraines argileuses, éboulis .

Globalement la présence d’argile en forte proportion est toujours un élément défavorable


compte tenu de ses faibles caractéristiques mécaniques.

La saturation des terrains en eau (présences de sources, fortes pr écipitations,


fonte des neiges brutales) agit comme moteur du déclenchement de ces
mouvements.
 
 
 
 
  
LES INSTABILITES DE SITES
Problematique-3-
LES INSTABILITES DE SITES
Problematique-4-
Les instabilities de sites
Diagnostics - methodologie
Les instabilities de sites
Diagnostics - methodologie

Types de rupture
Pentes naturelles

  

 
Les instabilities de sites
cas de rupture plane
Rupture plane
Hh

LES INSTABILITES DE SITES


Pour concretiser une bonne étude de stabilité : il est nécessaire d’avoir
Un relevé topographique du site ( les pentes ,les réseaux
 hydrographiques etc…)
Les données locales de géologie , les formations en place( Lithologie :succession des couches ,anomalies ?....)

La

climatologie (les precipitations annuelles et repartition mensuelles)
Les informations hydrogéologiques dont l`importance est majeure comme/

- les nappes et niveaux hydrostatiques


- Les écoulements de surface.

Verification de la stabilite
- Les écoulements profonds (quand ils existent alimentés par les réseaux de fissures qui parcourent les sols.
Une bonne caractérisation des sols en place (comportements du point de vue mécanique des sols sols).
 
 
 
Les instabilities de sites
Techniques de CONFORTEMENT DE SITE
LES INSTABILITES DE SITES
Verification de la stabilite
LES INSTABILITES DE SITES
calculs de stabilite
LES INSTABILITES DE SITES
Verification de la stabilite -Hypotheses
les hypothèses Generales de modélisations communément
admises sont::
 La rupture se fait dans un plan (analyse bidimensionnelle)
 Les forces extérieures étant: le poids et les surcharges.

 .L’application des lois de la mécanique des milieux continues.

 Le déplacement du sol est rigide


La relation de TERZAGHI est applicable : σ = σ’+u
 Un coefficient de sécurité est défini comme le rapport de la

Contrainte de cisaillement maximale mobilisable à celle sollicitant les


sols en place. Fs = τmax /τ
 Fs : est constant le long de la ligne de rupture du massif de
sol.
 
Les instabilités de sites
Analyse de stabilite-Rappels
La résistance du sol au cisaillement
 
Les paramètres classiques de résistance du sol (intact) au cisaillement sont :
• La cohésion C
• L’angle de frottement interne φ

En conditions d’essai drainé (essai lent) on a :


C = C’
φ = φ’
La résistance du sol au cisaillement exprimée par l’équation de COULOMB
τ ’ = C’ + σ’ tgφ’ (NB / τ ’ = τ )
σ’ = contrainte effective normale au plan de cisaillement.
u = pression interstitielle (σ’ = σ ‐ u).
 
  On définit alors pour les Sols Glissés : les caractéristiques dites : Résiduelles.
C’ res = Cohésion résiduelle (non draine) et C’r es < C’
Ф’res = Angle de frottement résiduel φ’ res < φ’
En conséquence on a : Resistance résiduelle τ’ res = C’ res + σ’tgφ’ res.
 
  
  
  
  
  
  
  
Les instabilités de sites
Analyse de stabilite-Rappels
PAR DEFINITION / rappels

Essai lent (consolidé draine ( CD / Consolided Drained) Pour l’ étude de la stabilite a long terme . On
consolide l’ echantillon avant de procéder au cisaillement Cela donne
C = C’
φ = φ’

Essai rapide consolide (consolide non draine :CU / consolided Undrained )


Pour l’ évaluation de la stabilite a moyen terme : on consolide l’echantillon et on procède au
cisaillement rapide.
Les Caractéristiques mécaniques / consolide non draine : Ccu et φcu
Dans la pratique il est conseille d’envisager les deux cas (a moyen terme et long terme ).

  
  
  
  
Les instabilites de sites
Verification de la stabilite

LES DIFFERENTES APPROCHES DE VERIFICATION DE STABILITE /


Consiste à apprécier la valeur du coefficient de securite Fs :

La définition d`un facteur de sécurité FS qui traduit l`état d`équilibre du


massif (stable ou instable) s’exprime soit :
 
 En rapport de forces
 
 En rapport de moments.
 
 Ou en grandeur limite.
 
 Ou Calcul de déplacement d`une valeur limite.

 
Le choix dépendra de l`ingénieur et du modèle de calcul choisi (pour
ce cas) ainsi que des outils de calcul àsa disposition (logiciels ).
LES INSTABILITES DE SITES
LE FACTEUR DE SECURITE Fs
Les instabilities de sites
Valeurs du Coefficient de securite : Fs
Fs Etat de l'ouvrage
< 1 danger

1.0 - 1.25 sécurité contestable

sécurité satisfaisante pour les


ouvrages peu importants
sécurité contestable pour les barrages,
1.25 - 1.4
Fs > 1.4 satisfaisante pour les
BARRAGES
LES INSTABLITES DE SITES
Calculs de stabilite / rupture plane
LES INSTABLITES DE SITES
Calculs de stabilite / rupture plane
LES INSTABILITES DE SITES / Calculs de stabilite
LES INSTABILITES DE SITES
calculs de stabilite / cas de rupture circulaire

METHODE DES TRANCHES DE FELLENIUS (1927)


Cette méthode proposée par FELLENIIUS dans le cas de sol purement cohérent ,
consiste a découper le massif en tranches verticales .
 Les hypothèses supposent que les efforts inter tranches sont tous nuls.
 Seuls les efforts de cisaillement le long de la courbe de rupture sont pris en
considération.
 
 
LES INSTABILITES DE SITES
calculs de stabilite
LES INSTABILLITES DE SITES
calculs de stabilite
LES INSTABILITES DE SITES
SISMICITE REGIONALE – Effets de Site
LES INSTABILITES DE SITES
Verification de la stabilite
Les instabilites de sites
Stabilisation des sites : terrassements
Les terrassements
 Les conditions de stabilité étant directement liées à la pente du
terrain, le terrassement reste le moyen d’action le plus naturel.
On peut distinguer trois groupes de méthodes de stabilisation
par terrassement:
-les actions sur l’équilibre des masses : allègement en tête,
remblai en pied ;
-les actions sur la géométrie de la pente :purge et reprofilage
-les substitutions partielles ou totales de la masse instable.
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Reprofilage
Reprofilage

Les conditions de stabilité d’un talus étant directement liées à sa pente, on


peut assez simplement augmenter la sécurité par retalutage du terrain
naturel. Dans ce sens, le procédé s’apparente à l’allègement en tête : il
consiste en un adoucissement de la pente moyenne. Ce type de traitement
est particulièrement bien adapté aux talus de déblais, et il est de pratique
courante. Notons que l’exécution de risbermes a l’avantage d’améliorer la
stabilité par rapport à une pente unique et de créer des voies d’accès pour
l’entretien ou des travaux complémentaires.
L’adoucissement de la pente est généralement mal adapté aux versants
naturels instables car il met en jeu des volumes de sol très importants.
Les instabilites de sites
Stabilisation des sites : Substitution de materiaux
Substitution totale ou partielle
 La substitution totale consiste à venir purger l’ensemble des matériaux glissés
ou susceptibles de glisser, et à les remplacer par un matériau de meilleure
qualité. Cela permet de reconstituer le profil du talus initial.
 Il importe de vérifier la stabilité au cours des phases de travaux et celle du talus
définitif dans lequel on prend en compte les caractéristiques du matériau de
substitution et du matériau en place.
 Des substitutions partielles sont souvent employées, sous forme de bêches ou
de contreforts discontinus. Le coefficient de sécurité de la pente ainsi traitée
peut être estimé en prenant la moyenne pondérée des coefficients de sécurité
de la pente avec et sans substitution.
Les instabilites de sites
Stabilisation des sites :Reprofilage
Purge
Les techniques de terrassement s’accompagnent fréquemment de purges du
matériau déplacé par le glissement. Cette solution est généralement limitée
aux glissements de taille modeste. On peut, dans certains cas, purger
l’ensemble du matériau glissé, à condition que la surface mise à nu soit
stable.
Les instabilites de sites
Stabilisation des sites :Reprofilage
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites : drainage des sols
Dispositifs de drainage (1)
l’eau joue un rôle moteur déterminant. Aussi utilise-t-on couramment les techniques de drainage, qui ont pour but de
réduire les pressions interstitielles, au niveau de la surface de rupture lorsque celle-ci existe.

Les différentes techniques qui peuvent être mises en œuvre pour atteindre cet objectif relèvent de deux options
fondamentales :
- éviter l’alimentation en eau du site ;
- expulser l’eau présente dans le massif instable.

Comme la plupart des ouvrages, les dispositifs de drainage nécessitent : un L’entretien régulier qui, s’il n’est
pas réalisé, peut leur enlever toute efficacité.
On distingue :
-les drainages de surface et les ouvrages de collecte des eaux,.
-les tranchées drainantes,
- les drains subhorizontaux,
- les masques et éperons drainants, les drains verticaux, et enfin les galeries et autres ouvrages profonds. Toutes ces
techniques peuvent être utilisées seules ou associées, ou en complément d’autres techniques de stabilisation.
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites : collecte des eaux
Collecte et canalisation des eaux de surface (2)

L’objectif est de limiter les infiltrations dans le massif en mouvement.


Les eaux peuvent provenir de zones de sources, d’un défaut
d’étanchéité sur un réseau ou un bassin de stockage à l’amont ou plus
simplement de l’impluvium et des eaux de ruissellement. En effet, les
eaux de surface ont tendance à s’infiltrer dans les fissures, à stagner
dans les zones de faible pente et aggravent ainsi une instabilité
amorcée. Aussi les ouvrages de collecte des eaux (fossés, caniveaux,
cunettes) et l’ étanchéification des fissures de surface, bien que ne
constituant pas des ouvrages de drainage leurs rôles sont parfois
efficaces a reduire le risque et comme mesure d’urgence a faire.
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites : collecte des eaux
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites : drainage des sols
Dispositifs de drainage ( 3) Tranchee drainante.
Les tranchées drainantes sont des ouvrages couramment utilisés pour
rabattre le niveau de la nappe. Elles sont implantées sur le site de façon à
venir recouper les filets d’eau (lignes de courant dans un horizon homogène,
couche aquifère, venues d’eau ponctuelles, etc.). Le choix de l’implantation
(dans le sens de la plus grande pente ou dans un sens parallèle aux lignes de
niveau, ou encore en épis), de la profondeur et de l’espacement des
tranchées dépend des résultats de l’étude hydrogéologique et conditionne
l’efficacité du drainage. Ces tranchées peuvent être réalisées de plusieurs
façons :à la pelle mécanique,à la trancheuse et la haveuse de paroi.
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites : drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Masques et éperons drainants
Les masques drainants sont des ouvrages en matériaux granulaires grossiers
mis en place en parement de talus ; leur rôle est d’annuler la pression
interstitielle dans la portion correspondante de terrain, mais leurs
caractéristiques très frottantes apportent également un gain de stabilité. Les
éperons drainants sont des sortes de masques discontinus
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites : drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites : les Geomateriaux Fonction
:Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites : drainage des sols
Dispositifs de drainage ( 4) Drains subhorizontaux
Cette méthode est utilisée quand la nappe est trop profonde pour
être atteinte par des drains superficiels. La meilleur justification de
l’utilisation de drains subhorizontaux est le cas d’un aquifère
assez perméable (sable, roche extrêmement fracturée) dont
l’émergence est masquée par des terrains moins perméables
(éboulis argileux).
Le rayon d’action de chaque drain est faible. La méthode est
souvent inefficace dans des formations argileuses (trop faible
perméabilité, circulation trop diffuse).
Toutefois, le rabattement de la nappe, si faible soit-il, pourra suffire
dans certains cas.(cas du glissement d’El Biar).
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites : drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Soutenements
Ouvrages de soutènement (1)
Les ouvrages rigides ne sont pas les mieux adaptés à la stabilisation des
glissements de terrain puisqu’ils ne permettent pas de déplacement du sol.
Aussi, quand l'ouvrage est suffisamment ancré et résistant vis-à-vis
des efforts qui lui sont appliqués, il est fixe.
L’état limite atteint par le sol en compression en amont est un état de butée
puisque le sol se déplace plus vite que l’écran. Les efforts qui
en résultent sont très importants .
Il est donc très rare de stopper un glissement par un mur fixe .
Pour les ouvrages souples, Il s'agit de murs construits à partir d’éléments
préfabriqués : murs en blocs préfabriqués, murs cellulaires, talus renforcés
par géotextiles, armatures métalliques ou synthétiques, etc.
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Soutennements
Ouvrages de soutènement (2)
Ces ouvrages fonctionnent comme des massifs poids. On les dimensionne en
vérifiant la sécurité vis-à-vis de deux mécanismes de rupture : la rupture
interne (la méthode de calcul dépend du type d’ouvrage et de la
modélisation de l’interaction sol-structure) et de la rupture externe.
L’ouvrage a une fonction locale, il protège une route par exemple, mais il
suit le mouvement et sa déformabilité lui permet de le faire sans grand
dommage.
Ces techniques, qui supportent des déformations du sol, sont couramment
utilisées pour traverser des zones à évolution lente, impossible à arrêter au
vu de leurs dimensions. Les calculs sont menés pour vérifier la stabilité
interne et on vérifie que la stabilité générale n’est pas trop perturbée par
la présence de l’ouvrage.
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Soutennements
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Soutennements
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Soutennements
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Soutennements
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Drainage des sols
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Soutennements
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Tirants d’ancrage
Tirants d’ancrages
Le principe consiste à réduire les forces actives du glissement et à accroître les
contraintes normales effectives sur la surface de rupture. Pour ce faire, on
ancre des tirants constitués de câbles d’acier multitorons dans le terrain
stable situé sous la surface de rupture, et on applique en tête un effort de
traction. Cet effort peut être réparti sur la surface du terrain par
l’intermédiaire de plaques ou de petits massifs en béton armé. Dans de
nombreux cas, les tirants sont combinés à un mur ou à des longrines.
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Tirants d’ancrage
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Tirants d’ancrage
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :Tirants d’ancrage
Les instabilites de sites
Stabilisation de sites :le Clouage des Sols
Le Clouage des sols
Le clouage sert à transférer les efforts déstabilisateurs, poids de la masse qui glisse, vers la
partie stable du sol par un mécanisme d’accrochage.
La démarche de calcul d’un ouvrage cloué comprend d’abord une évaluation des forces à
ajouter pour assurer la stabilité d’une grande masse de sol. Ensuite il faut trouver la
meilleure répartition des ouvrages unités, (clou, pieu), en prenant en compte les problèmes
d’accessibilité pour la réalisation.
Deux types de clouage existent, le clouage passif où la présence seule du clou assure le
transfert des efforts et le clouage actif où le clou est préalablement mis en tension. Dans le
premier cas, le frottement mobilisable sera maximum avec un déplacement, alors que dans
le second, la mise en tension est censée supprimer tout déplacement lors du creusement.

.
Les instabilities de sites
Sites traites :Retour d’experiences
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (Vue Gogle map de la zone )
Bat ( E14-E16 )
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (Exemple de CLOUAGE DE PENTE
par double rangees de PIEUX B.A avec couronnement dalle)
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
Dommages sur l’Infrastructure du Batiment ( voile du RDC )
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (Retour d’experience)
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (DONNEES GEOTECHNIQUE—Analyse )
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
modelisation et traitement.
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (Principe du CLOUAGE DE PENTE par
elements resistants )
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)

La technique du clouage :Mise en place d’ elements résistant pour


rétablir la stabilité.
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA Bt : E14-E16
(CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
docs reférences
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)

CONFORTEMENT DE TALUS EN BAS DU BATIMENT MENACE.


LES INSTABILITES DE SITES
Cas des 185 Logts opgi mila
(Vue Google map - MILA)

POS
185185 MARECHAU
185 logts OPGI Mila
LES INSTABILITES DE SITES
EXEMPLE DE rEultats etude du pos – marechau - MILA)
LES INSTABILITES DE SITES
rEultats etude du pos – marechau - MILA)
LES INSTABILITES DE SITES
rEultats etude du pos – marechau - MILA)
LES INSTABILITES DE SITES
rEultats etude du pos – marechau - MILA)
LES INSTABILITES DE SITES
MILA / (PROJET -185 LOGTS – OPGI MILA)
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
Les instabilities de sites
ZHUN SIDI AHMED/BEDJAIA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX
B.A)
LES INSTABILITES DE SITES
MILA / (PROJET -185 LOGTS – OPGI MILA)
LES INSTABILITES DE SITES
MILA / (PROJET -185 LOGTS – OPGI MILA) VUE GOOGLE
LES INSTABILITES DE SITES
MILA / (PROJET -185 LOGTS - OPGI)

Marne gris noiratre

Terre vegetale
Marne brune
jaune gravleuse
Terre vegetale

Marne brune
jaune gravleuse
Marne brun rougeatre
compact

Limon argileux

Argile graveleuse
Grave Limoneuse

Limon argileux,presence
de blo cs et cailloux

Argile raide ,presence


de blocs .

Terre végetale
Argileux Limoneuse

Argile rai de,presence


de blocs .
Marne brunatre parfois
graveleuse plastique

Marne brun rougeatre


a tache grisat re gypseuse
peu pla stique.
Les instabilities de sites
185 Logements OPGI Mila (Principe du CLOUAGE DE PENTE PAR
PIEUX B.A)

La technique du clouage :Mise en place d’ elements résistant


pour rétablir la stabilité.
Les instabilities de sites
185 Logts OPGI MILA (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
Les instabilities de sites
Exemple de (CLOUAGE DE PENTE PAR PIEUX B.A)
LES INSTABILITES DE SITES
MILA / (PROJET -185 LOGTS – OPGI MILA)
LES INSTABILITES DE SITES
MILA / (PROJET -185 LOGTS – OPGI MILA)
INSTABILITES /
les grands vents – DELY BRAHIM
INSTABILITES / les grands vents
Instab:/ les grands vents (suite)
les instabilites de sites
traitements de site///DELY BRAHIM/les grands vents
les instabilites de sites
Cas de COULEES DE BOUE
LES INSTABILITES DE SITES
La couverture végétale : Système de confortement par exellence: perenne ,peu couteux ,rentable…(craint l’Homme et les feux de
forets !!!).
LES INSTABILITES DE SITES
LES INSTABILITES DE SITES
La Chine a débuté la mise en place d’un mur d’arbres pour
lutter contre le réchauffement climatique
**********************************************************

MERCI
de Votre attention

*******************************