Vous êtes sur la page 1sur 36

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF

INTRODUCTION GENERALE
Rappel historique 2

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


L’Audit a longtemps joué un rôle important dans le monde des affaires pour réduire au
maximum les fraudes, vols avant JC.
A cette période ,on se contentait dans le monde notamment en moyen orient de définir un
cadre commercial général pour l’évaluation du patrimoine, le paiement d’impot,
l’assainissement des affaires,,, . Cependant, c’est à partir du XIX siècle que les pratiques se
sont développées de manière plus ou moins formelles en Europe,
3

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


L’Histoire de l’audit est marquée par trois phases:
 Jusque la fin XIX siècle, la finalité de l'audit était orientée principalement vers la recherche
de la fraude: vers la vérification détaillée et exhaustive des pièces comptables ;
 à partir du début du XX siècle: le full audit commence à disparaitre, l'émission d’une
opinion sur la validité globale des états financiers apparaît et parallèlement avec la
recherche de fraudes qui est basée sur un sondage mécanique ou vérification exhaustive
de la comptabilité ;
 après le milieu du XXe siècle, la finalité affirmée de l'audit se limite désormais à l'émission
d'un jugement sur la validité des comptes annuels. En outre, l'importance donnée à la
revue des procédures de fonctionnement de l'entreprise s'accroît progressivement. Cela
marque le début d’une approche basée sur les risques: la qualité des procédures internes
impacte sur la fiabilité des informations produites par le système comptable.
4

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


En Afrique et particulièrement au Sénégal, l’audit s’est renforcé par
le contrôle des fonds et une surveillance d’une bonne allocation des
ressources dans tous les démembrements de l’Etat mais aussi dans
le cadre des projets financés par les institutions de brettons woods et
autres bailleurs qui interviennent dans les ONG,
Classification des audits
5

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


DISTINCTION FONDÉE SUR L'OBJECTIF DU PROFESSIONNEL OU PAR L’EMPLOYEUR
 L’AUDIT INTERNE : c’est une fonction de l’entreprise assurée par un professionnel (ou
plusieurs),C’est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une
assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour les
améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée. L’auditeur interne est employé par
l’entreprise
 L’AUDIT EXTERNE : il consiste en des missions d’audit menées par un professionnel
souvent employé par un cabinet externe qui découle le plus souvent d’une certification des
comptes
6

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


SUIVANT L’ORIGINE OU LA SOURCE JURIDIQUE DU CONTRAT
 L’AUDIT LÉGAL : C’est un audit exigé et encadré des dispositions d’une loi. Dans la zone
OHADA, le commissariat aux comptes est régi par les dispositions de l’acte uniforme sur le
droit des sociétés commerciales et GIE 
 L’AUDIT CONTRACTUEL :UN audit effectué sans obligation légale entre une organisation
et un professionnel indépendant. Les conditions d’exécution de la mission seront définies
dans un contrat et dépendent essentiellement des parties.
7

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


Suivant le champs de la mission, on distingue généralement l’audit financier de l’audit
opérationnel.
 L’AUDIT FINANCIER : Il s’intéresse aux comptes et vise à permettre aux professionnels
l’expression d’une opinion motivée sur la sincérité et la régularité des états financiers d’une
entreprise 
 L’AUDIT OPÉRATIONNEL : Encore appelé audit de gestion, il s’intéresse à un aspect particulier de l’entreprise
(fiscalité, informatique, personnel, qualité globale, etc.),C’est un examen systématique des activités d’une entité,
au regard des objectifs qu’elle poursuit, en vue d’évaluer son organisation et ses performances, d’identifier ses
pratiques non économiques, improductives et inefficaces, et d’en tirer des recommandations d’amélioration;
Définition Audit financier
8

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


Différents organismes de normalisation ont donné des définitions à l’audit financier. Parmi ces
organismes, nous pouvons en citer deux:
 Selon l’IFAC « une mission d’audit des états financiers a pour objectif de permettre à
l’auditeur d’exprimer une opinion selon laquelle les états financiers ont été établis, dans
tous leurs aspects significatifs, conformément à un référentiel comptable identifié. Pour
exprimer cette opinion, l’auditeur emploiera la formule « donne une image fidèle » ou
« présente sincèrement sous tous les aspects significatifs », qui sont des expressions
équivalentes.
 Selon la CNCC, une mission d’audit des comptes a pour objectif de permettre au
commissaire aux comptes de formuler une opinion exprimant si ces comptes sont établis,
dans tous leurs aspects significatifs conformément au référentiel comptable qui leur est
applicable.
9

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


De ces définitions, on peut en tirer les caractéristiques communes suivantes :
 comptes
 aspects significatifs
 un référentiel comptable
 opinion
L’objectif est la formulation d’une opinion sur les comptes sur tous leurs aspects significatifs
au regard d’un référentiel comptable.
10
Normes d’audit
Dans le domaine de l'audit comptable et financier il existe plusieurs normes spécifiées par zone géographique  :
 Au niveau mondial:
 Normes ISA (International Standards of Auditing) : Ces normes sont élaborées par un comité de l'IFAC
(International Federation of Accountants) qui est appelé IAASB (International Auditing and Assurance
Standards Board)
 Aux Etats unis:
 American Institute of Certified Public Accountants (AICPA) est chargé d’élaborer les SAS(Statements of
Auditing Standards)
 En France
 Les normes d'exercice professionnel instituées par la CNCC
Au Sénégal
 Les NSA Normes Sénégalaises d’Audit par l’ONECCA

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


11

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


International Federation of Accountants(Fédération internationale des comptables)  est
créé en 1977 à New York
Elle a pour mission de développer la profession comptable et harmoniser ses normes au
niveau mondial, pour permettre à ses membres de fournir des services d’une constante
qualité, dans l’intérêt du public.
12

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


 En 2002,L’IAASB(international Auditing and Assurances Standards Board) a été créé en
remplacement de l’IAPC (international Auditing Pratice Committee) qui est une commission
permanente du conseil de l’IFAC. Elle a principalement pour mission de publier au nom du
conseil de l’IFAC des recommandations sur l’audit et les missions qui s’y attachent
13

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


 PRISE DE CONNAISSANCE GÉNÉRALE ET
PLANIFICATION DE LA MISSION
Acceptation de la mission 14

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


Cette phase vient en amont de l’exécution de la mission et est d’une importance capitale dans
le bon fonctionnement de la mission d’audit. Elle marque le début des premières
informations(activité de l’entreprise, secteur,,,) qu’on tire de l’entreprise. Avant l’acceptation de
la mission, l’auditeur doit disposer d’un minimum d’informations sur l’entreprise qui lui
permettront éventuellement d’apprécier :
 Les compétences techniques nécessaires;
 Les contraintes financières;
 Son indépendance;
 les incompatibilités et interdiction;,,,
Lettre de mission 15

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


Après l’ acceptation de la mission et la prise de connaissance, le contrat est
matérialisé par une lettre de mission,
Objectifs de la lettre de mission :
Elle a pour objectifs de mettre en exergue
 Les Responsabilités et obligations de la direction et de l’Auditeur
 La Confidentialité et indépendance de l’auditeur
 Les Modalités de paiement des Honoraires
 Le ou les Rapports à émettre
Contenu

De manière détaillée ,la lettre de mission fixe les termes et les 16


conditions de la mission et comporte généralement
 les objectifs de la mission

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


 l'étendue des travaux
 Le planning d’intervention
 la référence, le cas échéant, aux normes professionnelles,
les obligations de chaque partie,
les délais d'exécution,
la forme que prendra la communication des résultats de la
mission
les conditions financières
la responsabilité de la direction concernant la préparation et
la présentation des comptes et la mise en place d'un système
Prise de connaissance 17

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


La prise de connaissance de l’entreprise et de son environnement est importante pour : 
 effectuer une programmation initiale des contrôles (nature et étendue) et une planification
ultérieure de la mission,
 choisir les membres de l’équipe devant exécuter la mission,
 arrêter le budget de temps. 
Cette phase de la mission est réalisée par le Directeur de mission (Expert Associé) et /ou le
Chef de mission
Les informations ainsi collectées sont indispensables pour la rédaction de la lettre de mission. 
Collecte et exploitation des informations de la prise de de 18
connaissance
L’auditeur complète les éléments recueillis lors de l’acception avec des informations à tout niveau pour une bonne

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


planification de la mission, sur
 le secteur d'activité : nature de l’activité, nature du marché, activités faisant l’objet d’une réglementation
spécifique, contraintes liées à l’environnement
 les caractéristiques de l’entreprise : taille de l’entreprise, moyens de production, situation financière de
l’entreprise, nature de l’actionnariat, recours à l’épargne publique, situation sociale et engagements sociaux
 données fiscales :réglementation spécifique, options particulières, conventions fiscales applicables, bénéfice
de dispositifs fiscaux particuliers, dérogations appliquées, historique des contrôles fiscaux ;…
 cadre comptable : référentiel comptable applicable, principes comptables, délais de production des états
financiers
 examen des rapports d’audit interne et externe
 l’organisation de l’entreprise : organisation générale, niveau de contrôle interne, degré d’informatisation,
principes comptables, délais de production des états financiers, politique de couverture de risques
 les procédures comptables administratives et financières
 entretiens avec la direction générale sur les faits significatifs
Revue des systèmes de contrôle interne et 19
comptable

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


Il est indispensable de revoir le système de contrôle internet et
comptable pour en avoir une très bonne compréhension
20
 Système de contrôle interne

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


le système de contrôle interne est l’ensemble des politiques et procédures
(contrôle interne) mises en œuvre par la direction d’une entité en vue
d’assurer, dans la mesure du possible la gestion rigoureuse et efficace de
ses activités. Ces procédures impliquent le respect des politiques de
gestion, la sauvegarde des actifs, la prévention, la détection des
irrégularités et inexactitudes, l’exactitude, l’exhaustivité des enregistrements
comptables et l’établissement en temps voulu d’informations financières ou
comptables fiables
Système comptable :

Ensemble des procédures et des documents permettant le traitement des


transactions aux fins de leur enregistrement dans les comptes
21
Pendant cette revue, l’auditeur s’appuie sur le ou les :

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


 Entretiens
 manuel de procédures administratives comptables et financières
 Guide d’utilisation du SIG
 Rapport d’audit interne
 Faiblesses décelées non corrigées du système
 Recommandations des audits précédents
 Notes de service
 Rapports de l’autorité règlementaire(au cas échéant);,,,,
22

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


La confrontation des conclusions tirées de la prise de
connaissance générale ,de la revue des systèmes va
guider l’auditeur pour la détermination des risques
afin d’élaborer son programme de travail
Planification de la mission
23
Collecte et exploitation des informations lors de la prise de de connaissance

Compréhension des systèmes de Évaluation des risques liés au


contrôle interne et comptable contrôle et risques inhérents

Evaluation
Evaluationdes
desrisques
risques d’anomalies
d’anomaliessignificatives
significativessur
surchaque
chaquecycle
cycle
(comptable
(comptableetetcontrôle
contrôleinterne),de
interne),del’activité
l’activité(détails
(détailsslide
slidesuivant)
suivant)
Seuils
Seuilsde
decertification
certificationetetde
decontrôle
contrôle

Programme
Programmede
detravail
travailsynthétique
synthétiqueetetbudget
budget

Calendrier
Calendrierd’intervention
d’intervention

Budget
Evaluation des risques 24

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


L’IFAC définit le risque d’audit comme le risque que l’auditeur
exprime une opinion incorrecte sur les états financiers soumis
à son contrôle du fait d’erreurs significatives contenues dans
ces états.
Il est composé du risque d’anomalies significatives et du risque
de non détection
les risques d’audit 25
Risque d’anomalies significatives :

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


risque indépendant de l’audit, propre à l’entité, se subdivise
en :
- risque inhérent,
- risque lié au contrôle.
26

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


 Risque inhérent : Le risque inhérent correspond à la possibilité que, sans tenir compte du
contrôle interne qui pourrait exister dans l’entité, une anomalie significative se produise
dans les comptes.

 Risque lié au contrôle : correspond au risque qu’une anomalie significative ne soit ni


prévue ni détectée par le contrôle interne et donc non corrigée. 
27

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


Risque de non détection : propre à la mission d’audit,
c’est le risque que le commissaire aux comptes ne
parvienne pas à détecter une anomalie significative.
situation pouvant le conduire à émettre une opinion
erronée sur les états financiers
Risques d’audit et programme de travail
28
Risques d’audit

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


Audité (entreprise)
Auditeur(cabinet)

nalyse des
Analyse desprocédures
procéduresdes
descycles
cyclescontrôle
contrôle
nterne et comptable et Analyse
Analysedes
desfacteurs
facteursde
derisque
risque
nterne et comptable et

Risque Risque
Risquede
denon
nondétection
détection
Risqued’anomalies
d’anomaliessignificatives
significatives

Risque Risque
Risquelié
liéau
au
Risque
inhérent contrôle
contrôle
inhérent

IMPACT
IMPACTSUR
SURLE
LE PROGRAMME
PROGRAMMEDE
DETRAVAIL
TRAVAIL
Relation entre Risque d’anomalies 29
significatives et risque de non détection

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


 Le risque de non détection est inversement proportionnel au cumul des risques
inhérents et des risques liés au contrôle.

 L’objectif de l’auditeur est de ramener le risque d’audit à un niveau


suffisamment faible pour être acceptable.
30
Le commissaire aux comptes réduit le risque d’audit à un
niveau suffisamment faible pour obtenir l’assurance

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


recherchée nécessaire à la certification des comptes. A
cette fin, il évalue le risque d’anomalies significatives et
conçoit les procédures d’audit à mettre en œuvre en
réponse à cette évaluation. Plus le commissaire aux
comptes évalue le risque d’anomalies significatives à un
niveau élevé, plus il met en œuvre de procédures d’audit
complémentaires afin de réduire le risque de non détection
 
31
Lien schématique entre RAS et RND

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


élevé

Risque
Risqued’anomalies
d’anomaliessignificatives
significatives Risque
Risquede
denon
nondétection
détection

Risque Risque
Risque Risquelié
liéau
au
inhérent
inhérent contrôle
contrôle

Faible
Seuils de travail 32

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


Selon l’objectif poursuivi pour l’auditeur, on distingue en pratique différents seuils :
 Le seuil d’investigation, seuil à partir duquel l’auditeur décide de contrôler une opération,
 Un seuil de remontée en synthèse, seuil à partir duquel l’auditeur décide que les ajustements
inférieurs à un montant donné ne seront pas repris dans la synthèse globale de l’audit.
 Le seuil de signification , utilisé par l’auditeur pour déterminer au vu des anomalies relevées
dans les comptes, la teneur de son opinion
33
Seuil de signification

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


Une information est significative si son omission ou son inexactitude est susceptible
d’influencer les décisions économiques prises par les utilisateurs se fondant sur les comptes.
Pour évaluer le risque d'anomalies significatives, par leur montant, dans les comptes et
déterminer la nature et l'étendue des procédures d'audit à mettre en œuvre à l'issue de cette
évaluation, le commissaire aux comptes utilise un seuil de signification. Il utilise également ce
seuil ou pour évaluer l'incidence sur son opinion des anomalies détectées au cours de sa
mission et non corrigées.
34

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


L’appréciation du caractère significatif d’une information, d’un élément ou d’une erreur revêt un
caractère fondamental à différents stades de la démarche d’audit :
 Dans l’orientation et la planification de la mission, la notion de caractère significatif permet à
l’auditeur de déterminer les domaines et les cycles significatifs

 Lors de la finalisation de ses travaux par cycle, l’auditeur apprécie, en fonction de leur caractère
significatif, l’opportunité de la remontée en synthèse des points d’audit identifiés par la mise en
œuvre de ses diligences

 Lors de l’émission de son opinion, l’auditeur détermine, par rapport au caractère significatif de
l’ensemble des anomalies décelées dans les comptes et dans l’information financière, la teneur
de son opinion
35

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


L’Auditeur identifie des critères pertinents à partir desquels, par
application de taux ou d'autres modalités de calcul, il détermine le
seuil ou les seuils de signification. Ces critères peuvent être, par
exemple :
le résultat courant ;
le résultat net ;
le chiffre d'affaires ;
les capitaux propres, ou
l'endettement net.
36

COURS AUDIT-FINANCIER Supdeco Mr DIOUF


A titre indicatif, les fourchettes ci-dessous peuvent être
appliquées :
5% à 10% du résultat
0,5% à 1% du CA
5% des capitaux propres

Vous aimerez peut-être aussi