Vous êtes sur la page 1sur 17

Structuration du lexique en champs

sémantiques
Nécessité de la notion
Tentatives de structuration du lexique
français
Le thésaurus
Analyse de quelques champs
sémantiques
Le champ sémantique

• Définition
Une manière de structurer le lexique d’une langue selon certains
critères (sèmes génériques, noyau sémique commun,
étymologie, etc.)
Ex. Champ sémantique de termes selon les sèmes génériques
Sème générique : mammifère : Mammifères marins, terrestres; mammifères
carnivores, ruminants; mammifères fossiles, supérieurs; grands
mammifères.
Sème générique: étymologie - termes grecs: acéphale, analgésique,
analphabète, anévrisme, catalepsie, hypertension, cryptogramme.
Noyau sémique commun – ex…
Apparition du terme

• Etude du linguiste allemand Jost Trier (1934)


- La structure du champ sémantique peut changer :
exemple – L’allemand entre 1200-1300 – deux termes pour exprimer la
notion de « connaissance »; évolution ultérieure du lexique pour arriver à:
• terme pour désigner la connaissance religieuse
• terme pour la connaissance (dans le sens du talent)
• terme pour désigner l’ensemble de connaissances
J. Trier:
«  Nos concepts recouvrent tout le champ de la réalité linguistique, sans laisser
des vides, ni de chevauchements, comme les pièces d’un puzzle »
La langue recouvre tous les concepts de la pensée.
Conclusion: il doit y avoir coïncidence entre le champ conceptuel et le champ
linguistique
J. Dubois (1973): les tentatives de structurer des champs sémantiques –
semblables à celles des anthropologues, ethnographes - exploiter les
connaissances linguistiques pour bâtir les schémas conceptuels d’une société.

Ex:
• vocabulaire de la parenté
• étude sur l’étendue de la réalité recouverte par un terme
• classifications botaniques populaires
• vocabulaire des animaux domestiques
Dubois: la structuration de la langue ne se superpose pas
exactement sur la structuration conceptuelle (conception
différente de celle de Trier) ; manière d’étude de la structuration de
la langue- hétérogène: onomasiologie, sémasiologie
Étude de la structuration de la langue

Onomasiologie Sémasiologie
Étude sémantique des Étude sémantique des dénominations:
dénominations: part du concept et part du signe pour aller vers le
recherche les signes linguistiques concept
qui lui correspondent Ex. le concept de maison- différentes
Ex. Structure conceptuelle de la acceptions
parenté le concept de disque – de musique,
Concept de séparation: … sport, ordinateur – disque dur
Concept de mouvement: … Le concept de conflit – verbal,
Concept de création: … militaire, politique, scientifique:
termes qui les expriment
Exemples

Démarche onomasiologique Démarche sémasiologique


• Parenté (concept vers terme) • Maison (signe vers concept)

Père, mère, fille, fils, oncle, tante, Foyer, habitation, église, gens qui
grand-père, grand-mère, petit-fils, habitent une maison, fuseaux du
petite-fille, nièce, neveu, parrain, ciel, hôpital, clinique, la police,
marraine, arrière-grand-père, les services du président, firme
arrière-grand-mère, demi-frère,
demi-sœur, beau-frère, belle sœur
Tentatives de structurations du lexique français

• G. Matoré (1953): on ne peut pas réaliser l’histoire des mots sans faire
l’histoire des choses.
• Autour des mots s’établissent des relations différentes - associations
prévisibles : associations des termes basée sur une racine commune:
chant - chant, chanter, chanteur, chanteuse, chanson
autour de la notion exprimée: chant, musique, voix
• Associations faites par la pensée humaine:
gilet associé à dandy, artiste
Vision de Matoré: restreinte:
il se sert de mot –témoin – organisateur du champ notionnel
mot-clé –désigne un être, sentiment, idée (si la société reconnaît cette notion)
Matoré: au XIXe vocabulaire organisé autour des 2 notions:
INDIVIDUALISME + ORGANISATION
Vocabulaire du français entre le XVIIe et le XVIIIe
siècle (Matoré, 1953)
• Tendances
a) Tendances Le mouvement et la biologie
b) Techniques Les sensations
Les sentiments
c) Social Le relationnel
Techniques
Métiers
Activités esthétiques
Les sciences
Le social
Argot
Populaire
Familier
Grossier
Académique
Littéraire
Thésaurus
Daniel Péchoin
1992,1995

Trois parties:
le monde, l’homme, la société
843 articles
Domaines du Thésaurus

La société La vie collective


Les comportements- sociabilité, Société et organisation politique-
insociabilité, compagnie, solitude, société, politique, système
bonté, méchanceté, générosité, politique, régime, élection,
égoïsme, hospitalité, inhospitalité,
représentant
courtoisie, discourtoisie, loyauté,
promesse, trahison, délicatesse, dureté La citoyenneté-citoyen, civisme,
Les sentiments- amour, passion, habitant, étranger
ressentiment, amitié, inamitié, La famille- famille, père, mère,
confiance, défiance, jalousie, pitié filiation, mariage, célibat, divorce
L’image de soi –fierté, modestie, honte, Les coutumes –coutumes,
prétention affectation, distinction, cérémonies, fêtes, funérailles,
simplicité, ostentation, timidité,
salutations
décence, indécence
Analyse de quelques champs sémantiques

Dénominations:
• Champs sémantiques
• Champs lexicaux
• Champs associatifs
• Champs notionnels
• Champs paradigmatiques
• Champs syntagmatiques
• Champs dérivationnels
• Champs suffixaux
• Champs préfixaux
Champ sémantique

Vêtements
Robe, manteau, jupe, pantalon, blouse, chemise, tailleur, veste, foulard,
chapeau, bas, bottes, sandales, …
Instruments de musique:
Violon, piano, accordéon, guitare, flute, harpe, violoncelle, trompette, …
Médias:
Journal, journaliste, revue, magazine, …
Discours:
Langage, phrase, mot, …
Les arts :
….
Champ lexical

Voyage
balade, promenade, excursion, sortie, randonnée, virée, circuit, tour, périple,
contour, pourtour, croisière, errance, aventure, égarement, instabilité,
flânerie, nomadisme, pérégrination, vagabondage, course, tournée,
expédition, ascension, alpinisme, exploration, itinéraire, parc,
Voyager
errer, divaguer, rôder, traîner, vagabonder, vadrouiller, flâner, explorer,
parcourir, reconnaître, visiter, prospecter, nomadiser, transhumer, migrer,
déplacer, naviguer, sillonner, bourlinguer, marcher, aller,
Voyageur
explorateur, chercheur, prospecteur, navigateur, découvreur, globe-trotter,
bourlingueur, routard, itinérant, nomade, bohémien, ambulant, errant,
vagabond, tsigane, gitan, bédouin, targui, passager, éphémère, transitoire,
momentané, provisoire, temporaire, fugitif, touriste,
Champ associatif

Piscine
Se baigner, maître nageur, maillot de bain, nager, bonnet, serviette
• Ce que l’on peut faire à la piscine /activités : Nager-se baigner-sauter-glisser-
flotter- faire la brasse-plonger-faire des compétitions.
• Ce que l’on apporte : maillot-serviette-shampoing-bonnet
• Accessoires : bouée-ballon-planche-brassard-frite- toboggan
• Espace et équipement : bassin-vestiaires-plongeoir-pédiluve-douche
• Les personnes : maitre- nageur- nageurs
• …/…
• Exercice  : construire un champ lexical et un champ associatif à partir de ces
25 mots. Trouve d’abord le thème principal.
• Mathématiques – écrire – trousse – content – peur – domino – piscine –
tracer – fier – colle – sport – ballon – chercher – chaise – stressé – français –
carte – courir – marelle – cahier – concentré – compter – sciences – billes.
Champ notionnel

l’espèce humaine, les coups, les drogues, la police et l’argent


L’espèce humaine
La femme
Renaud utilise beaucoup de termes pour parler de la femme. Il faut les
partager en trois groupes :
• La beauté - souris, beaux-yeux, boudin, cageot.
• Le métier - amazone, pétasse, pouffiasse, putain, pute, salope, soute,
gonzesse, moitié, nénesse.
• Péjorativement de femme - donzelle, femelle, sauterelle, pisseuse,
frangine.
 
femme

La beauté- souris, beaux –yeux, cageot, boudin


Le métier –amazone, pétasse, poufiasse, salope, pute
Femme épouse- gonzesse, moitié, nénesse
L’homme
Il faut diviser cette partie en trois, mais cette fois-ci, on aura d’un côté les
copains : poteau, pote, aminche, frangin ;
• d’autre côté les hommes péjorativement : tocard, rombier, blaireau,
ringard, faux-cul, mariole, gogo, barjo, barge, connard ;
• et les voleurs : escarpe, grinche, braqueur.
– Les copains :poteau, pote, amiche, frangin, tocard, rombier, rongard,
blaireau, rombier, mariole, gogo,bargeot, barge, connard
– Les voleurs- escarpe, grinche, braqueur
Champ sémantique

Depuis longtemps déjà, une odeur de garage imprègne notre langue. Et, par voie de
conséquence celle de nos enfants. Je ne veux pas parler de ces garagistes qui vous
demandent du ton le plus naturel si vous faites beaucoup d’huile, mais de nous
tous. On ne grandit pas impunément au milieu d’adultes qui veulent sans cesse
savoir ce qu’ils consomment « aux cents », voient des tournant partout dans le
calendrier, accélèrent la cadence, parlent de faire marche arrière en quatrième
vitesse, se propulsent, se magnent le train, se mettent en veilleuse, menacent de
rester au point mort en attendant le feu vert des Finances, voient toujours chez les
autres quelque chose qui ne tourne pas rond, se lamentent d’être seuls aux leviers
de commande, perdent les pédales, trouvent les gens gonflés, soupirent qu’ils sont
crevés, veulent garder le contact bien que leurs batteries soient à plat, parlent de se
garer, font jouer de temps à autre une mystérieuse soupape de sécurité, s’exclament
en voyant une jolie voiture : « Elle a de la gueule! » , à l’approche des examens
prennent le ton copain pour demander à leurs rejetons si ça gaze, si ça est bien rodé,
bref, si l’on est prêt à mettre toute la gomme pour démarrer dans la vie.
Pierre Daninos - Snobissimo