Vous êtes sur la page 1sur 11

LA LEGISLATION ALGERIENNE EN MATIERE DE

PROTECTION DU PATRIMOINE NATUREL ET CULTUREL

Par la loi 62-157 du 3 Décembre 1962, l’Algérie a reconduit la


législation Française en matière de protection des sites et monuments
historiques.
Cette loi a été complétée en 1967 par l’ordonnance 67-281 relative
aux fouilles et à la protection des sites et monuments historiques
et naturels.
De 1970 à 1980 toute une série de lois à caractère sectoriel a réglementé
un certain nombre d’activités comme la chasse, la pêche,
et la protection du patrimoine naturel en général.
Loi n° 83-03
C’est en 1983, que la problématique environnementale est prise en
considération. En effet, c’est en 1983 qu’apparaît la loi 83-03
du 5 Février 1983 relative à la protection de l’environnement.
La loi introduit une nouvelle politique environnementale basée sur :
        La protection, la restauration et la valorisation des ressources
• naturelles
        La prévention et la lutte contre toute forme de pollution
• et nuisances
        L’amélioration du cadre et de la qualité de vie .
La loi énonce aussi un ensemble de règles relatives à la protection
de la nature et du patrimoine naturel, la protection des milieux
récepteurs et impose les études d’impact.
 
Loi n°87-03
Cette loi relative à l’aménagement du territoire stipule que
l’aménagement doit prendre en compte :
        La protection de l’environnement
        La sauvegarde des sites naturels
        La protection et la restauration des sites historiques.
Deux instruments sont introduits le SNAT et le SRAT
Loi 01-20
La loi 01-20 du 12 Décembre 2001 relative à l’aménagement et
au développement durable du territoire vise un développement
harmonieux de l’ensemble du territoire selon les spécificités et
les atouts de chaque espace régional. Parmi les objectifs de cette
loi on note la protection, la mise en valeur et l’utilisation
rationnelle des ressources patrimoniales naturelles et culturelles.
Les orientations et les instruments d’aménagement instaurés
par cette loi sont :
        Le schéma national d’aménagement du territoire
        Les schémas directeurs d’aménagement
        Les schémas régionaux d’aménagement du territoire
        Les plans d’aménagement du territoire de wilaya.
        Schémas directeurs d’aménagement d’aires métropolitaines
Le SNAT préconise des actions de préservation et de valorisation
du patrimoine culturel, historique et archéologique, à travers
la promotion de pôles de développement culturel et des activités
liées à la création artistique et à l’exploitation adaptée des richesses
culturelles.
Le schéma directeur d’aménagement de l’aire métropolitaine
affirme également la protection du patrimoine par la délimitation
des zones agricoles, forestières et pastorales steppiques ainsi que
les zones à protéger et les aires de loisirs.
A l’échelle des wilayas sont prévus des plans d’aménagement qui
doivent préciser les schémas d’organisation des services locaux,
les aires intercommunales d’aménagement ainsi que les seuils
d’urbanisation des agglomérations urbaines et rurales.
Loi 02.02
La loi 02.02 du 05 Février 2002 est relative à la protection et
la valorisation du littoral et préconise l’installation
d’un commissariat chargé du littoral.
 
Loi relative à la protection et valorisation des zones
de montagne
Loi 90-29
Cette loi est relative à l’aménagement et à l’urbanisme.
Le PDAU a pour objectifs entre autres :
La délimitation de certaines parties du territoire comme le littoral,
les terres agricoles à potentialités élevées ou bonnes et les territoires
à caractère naturel et culturel marqué.
Le PSMV prévoie la création de parcs naturels
« sont classés en parcs naturels les espaces caractérisés par la
prédominance et l’importance des biens culturels qui s’y trouvent
et qui sont indissociables de leurs environnement naturel ».
 
LE PATRIMONE NATUREL DANS LA POLITIQUE
D’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE EN EUROPE
En Europe, la prise en compte de la dimension continentale avec
la diversité des paysages a ouvert de nouvelles perspectives pour
la politique d’aménagement du territoire.
La charte européenne de l’aménagement du territoire vise à mettre
en cohérence les attentes économiques et sociales par rapport au
territoire avec ses fonctions écologiques et culturelles et ainsi
à contribuer à un développement durable, régionalement plus équilibré :
        Réduction des atteintes à l’environnement
        La politique d’aménagement doit se faire avec une attention
particulière à la prévention ou l’atténuation de diverses atteintes
à l’environnement.
        Valorisation et protection des ressources et du patrimoine naturel 
La stratégie de la diversité biologique et paysagère doivent être prises
en considération dans le cadre d’une politique d’aménagement intégrée.
Les ressources naturelles étant considérées non seulement nécessaires
à l’équilibre des écosystèmes mais peuvent devenir des éléments
d’attraction. L’aménagement du territoire doit avoir pour tâche de
contribuer à la reconstitution et à la protection des écosystèmes.
Parmi les mesures en matière de protection des paysages on peut citer :
   
Parmi les mesures en matière de protection des paysages on peut citer :
  L’intégration de l’aménagement paysager dans l’aménagement
du territoire ainsi que dans les politiques sectorielles.
        L’étude et l’évaluation générale des paysages, l’analyse de leurs
propriétés, des influences auxquelles ils sont soumis.
        La prise en compte des aménagements paysager dans les
programmes internationaux
        Une coopération transfrontalière renforcé d’échanges
d’expériences et de projets de recherche impliquant les collectivités
régionales et locales.
        Sensibilisation du public, des organisations privées et des
collectivités territoriales à la valeur des paysages, à leur importance
économique, à leur transformation ainsi qu’aux possibilités
de conservation et de développement.
        Une prise en compte renforcée de l’aménagement paysager
dans les programmes de formation de différentes disciplines.
L’aménagement du territoire en tant qu’activité de coordination
devrait attirer l’attention sur les conditions spécifiques des régions
de montagne, ainsi il s’agira d’encourager :
La protection, le développement et l’utilisation durable des forets
devraient être encouragés.
La préservation et la promotion de l’identité des populations de
montagnes, la diversité et la richesse de leur patrimoine culturel.
D’autres mesures d’aménagement sont conçues pour les
régions côtières, les bassins fluviaux ainsi que pour les zones de
reconversion.
Les schémas de développement de l’espace communautaire (SDEC)
est un document établi par les ministères de l’aménagement
du territoire des 15 états de l’Union.