Vous êtes sur la page 1sur 12

LA PAROI SQUELETTIQUE

 C’est l’équivalent de la matrice extracellulaire


glycoprotéique des cellules animales, avec ici,
une prédominance polysaccharidique.

 La paroi est hydrophylle. Elle renferme de 60 à


80% d’eau.

 Son épaisseur est différente selon que l’on


s’adresse à de jeunes ou à de vieilles cellules
 Origine de la paroi végétale: la mitose

La paroi entoure toutes les cellules


végétales. Lorsque la cellule se divise,
c'est au moment de la télophase que se
constitue la nouvelle paroi qui séparera
les deux cellules filles. A l'équateur du
fuseau, se rassemblent des vésicules
d'origine golgienne qui constituent le
phragmoplaste
Télophase dans une cellule de racine de jacinthe
Quatre étapes schématiques de la formation de la nouvelle paroi
intercellulaire.

Les vésicules se rejoignent et confluent au centre de la


plaque équatoriale. Celle-ci s'étend de manière centripète
jusqu'à la paroi ancienne
A la fin du processus, la nouvelle paroi se soude aux
parois longitudinales anciennes

Un exemple de jeune paroi observée en microscopie électronique


à transmission (MET) après un test cytochimique des
polysaccharides (sont contrastés : la paroi et l'amidon des
plastes).
Structure.

1) - en Microscopie photonique. La paroi comprend 3 couches.


- La lamelle moyenne ou mitoyenne. (commune pour deux cellules voisines)
- La paroi primaire, extensible et fine, caractérise les jeunes cellules en croissance.
(Cellules méristématiques des bourgeons ou des extrémités des racines).
-La paroi secondaire, selon l’âge des cellules et le type de tissu, couches ou
strates plus ou moins nombreuses, inextensibles, déposées après la
croissance
La lamelle moyenne (ou lamelle médiane)
La lamelle moyenne : est une couche composée essentiellement de
composés pectiques qui sépare deux cellules végétales. Elle dérive du
phragmoplaste pendant la cytodiérèse en télophase de mitose. Ce ciment,
situé sur la région externe de la paroi, permet aux cellules de s'associer
en tissus.

La paroi primaire.

Son élaboration se fait de la lamelle moyenne vers l'intérieur de la cellule.


La paroi est composée de trois éléments:
•D'une armature de fibres de cellulose, d'hémicellulose et de chaînes
peptiques
•D'un ciment complexe de pectines (caractèristique des parois primaires) et
d'éléments associés
•D'eau (jusqu'à 80% de la masse de la paroi)
•De protéines (glycoprotéines et enzymes)
•D'ions (associé à l eau et aux microfibrilles de cellulose)
•D'HRGP (protéines riche en hydroxyproline)qui la rendent moins extensible
un examen au microscope électronique de la paroi d’une
cellule végétale permet de voir les microfibrilles de
cellulose.
Schéma de la structure de la paroi
pectocellulosique. On distingue les fibres de
cellulose, bordées d'hémicelluloses (en rouge),
qui sont reliés à des molécules de pectine. Enfin
la structure est tramée par de l’ HRGP
La paroi secondaire

La paroi secondaire

La paroi secondaire est constituée des éléments de la paroi primaire


(pauvre en eau et pas de pectines ) . Elle est plus rigide que la paroi
primaire et ne permet plus la croissance cellulaire. On constate une plus
grande proportion de cellulose, dont les microfibrilles sont disposées en
hélices et en strates, d'une strate à l'autre le sens de rotation de l'hélice
change. Elle est située en-dessous de la paroi primaire car elle est
synthétisée postérieurement à celle-ci.
Plasmodesme: communication directe entre les cellules , de
cytoplasme à cytoplasme.
Ponctuation simple

Ponctuation
aréolée

Vous aimerez peut-être aussi