Vous êtes sur la page 1sur 104

Université Hassan Ier Faculté des sciences et Techniques

trumentation et mesures physiques

Les Capteurs

Prof. M.BOUZI
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels

Objectifs du cours des capteurs

1) Connaître quelques principes physiques des


différents capteurs
2) Connaître quelques principes du
conditionnement du signal
3) Connaître les caractéristiques et les
limitations des différents capteurs

Point de vue utilisateur :


• Bon choix du capteur pour une application
concrète
• Savoir utiliser un capteur
Prof. BOUZI/FST/Settat
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteur
Un capteur est un organe de prélèvement d’information et qui élabore à
partir d’une grandeur physique une autre grandeur physique de nature
différente (très souvent électrique).

Energie

Grandeur Signal
Physique électrique

Capteur
- pression - signal analogique
- force
- signal logique (TOR)
- température
- signal numérique
-….

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Exemples de capteurs
Capteur de
Capteur de force
température

Capteur de
lumière

Capteur de
pression
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Chaîne de mesure
pour obtenir une image d’une grandeur physique, on fait appel à une
chaîne de mesure qui peut faire intervenir plusieurs phénomènes
différents.

Mémorisation et
Grandeur physique
affichage des
à mesurer
points de mesures

Grandeur Grandeur Données


électrique électrique numériques

Circuit de mise Carte Unité de traitement


Capteur en forme du d’acquisition informatique (micro-
signal (CAN) ordinateur)

Domaine analogique Domaine numérique

Prof. M.BOUZI
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels

Chaîne d’information :

Acquérir : Fonction qui permet de prélever des informations .


Traiter : C’est la partie commande composée d’un automate ou d’un
microcontrôleur.
Communiquer : Cette fonction assure l’interface l’utilisateur et/ou d’autres
systèmes.
Transmettre : Cette fonction assure l’interface avec l’environnement de la partie
commande.

capteur

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels

Chaîne d’information :

Acquérir : Fonction qui permet de prélever des informations .


Traiter : C’est la partie commande composée d’un automate ou d’un
microcontrôleur.
Communiquer : Cette fonction assure l’interface l’utilisateur et/ou d’autres
systèmes.
Transmettre : Cette fonction assure l’interface avec l’environnement de la partie
commande.

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Le capteur dans la chaîne de mesure

Parasites
Grandeurs d’influence
Capteur
transducteur

Amplification
Pré-traitement
Mise en forme pour Ces deux étages
transmission
transmission sont souvent
intégrés au capteur
traitement Décodage, filtrage
de signal Amplification, conversion numérique
Traitement informatique

Voyant, alarme ,afficheur


Visualisation du
Écran d’ordinateur
résultat
Imprimante

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Schéma de principe d’un capteur industriel
Exploite un effet physique Traitement numérique Circuit électrique
de la modification des par microprocesseur d’interface
propriétés d’un corps

Signal électrique
Signal électrique Signal électrique de normé (+/-10V, 0..20
de l’ordre du mV ou du μA l’ordre du V ou du mA mA, 4..20 mA)
interprétable par le
circuit de contrôle
commande
Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Classification
Capteur logique TOR:

Ils délivrent une sortie logique de type


TOR (tout ou rien) .
1 Ils sont en général appelés détecteurs
car ils servent surtout à prélever
0
l’information «présence » ou proximité
d’un objet.
Exemples:
Détecteurs à contact mécanique
Détecteurs de proximité

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Classification
Capteur analogique:
20mA
(10V)
Ils délivrent un signal de sortie sous la
forme d’une tension ou un courant variant
continûment.
0

Sur les capteurs industriels ,les plages de variation courantes sont:


 50mV ,  1V, 5V, 10V pour les tensions

0-20mA ,4-20mA pour les courants.


De tels signaux nécessitent un traitement particulier (conversion
analogique –numérique) pour être exploitables par les API ou
micro-ordinateurs.
Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Classification
Capteur analogique:

Exemples:
Capteurs de température
Capteurs de pression
Capteurs de débit

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Classification
Capteur numérique:

100
011
010
001
000

Ils délivrent un signal image du phénomène physique à surveiller


sous la forme:
 Soit d’un train d’impulsions dont le nombre ou la fréquence est
l’image de la grandeur.
Soit d’un code numérique binaire.

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Classification
Capteur analogique:

Exemples:
Les principaux capteurs numériques sont:
Capteurs angulaires incrémentaux ou absolus,
Les lecteurs de code barre,
Les étiquettes électroniques ,

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Quelles sont les caractéristiques d’un capteur ?

Etendue de mesure : Valeurs extrêmes pouvant être mesurée par le


capteur.
Résolution : Plus petite variation de grandeur mesurable par le
capteur.
Sensibilité : Variation du signal de sortie par rapport à la variation
du signal d'entrée.
Précision : Aptitude du capteur à donner une mesure proche de la
valeur vraie.

Rapidité : Temps de réaction du capteur. La rapidité est liée à la


bande passante.

Linéarité : représente l'écart de sensibilité sur l'étendue de mesure

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Quelles sont les caractéristiques d’un capteur ?
Etendue de mesure

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Quelles sont les caractéristiques d’un capteur ?
Sensibilité S du capteur

s=S.m

Conception d’un capteur : S doit dépendre le moins possible de :

La valeur de m (linéarité)


la fréquence de variation (bande passante)
du temps (vieillissement)
d’action extérieures (grandeurs d’influence )
Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Quelles sont les caractéristiques d’un capteur ?
Domaines d’utilisation

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Types d’erreur d’un capteur

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Types d’erreur d’un capteur

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Grandeurs d’influence

Nécessité de :
•Réduire les grandeurs d’influence (tables anti-vibration, blindages
magnétiques…)

•Stabiliser les grandeurs d’influence à des valeurs parfaitement


connues

•Compenser l’influence des grandeurs parasites par des


montages adaptés (pont de Wheatstone)

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Grandeurs d’influence
Grandeur physique autre que le mesurande dont la variation
peut modifier la réponse du capteur :
•Température : modifications des caractéristiques électriques,
mécaniques et dimensionnelles
•Pression, vibrations : déformations et contraintes pouvant altérer
la réponse
•Humidité : modification des propriétés électriques (constante
diélectrique ou résistivité). Dégradation de l’isolation électrique
•Champs magnétiques : création de fém d’induction pour les champs
variables ou modifications électriques (résistivité) pour les champs
statiques

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Les capteurs de température
Température :
•Agit sur les propriétés physiques de la matière

–Pression
–Résistivité électrique
–Changement de phase
–…

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Les capteurs de température
Méthodes de mesure :
•Méthodes optiques (rayonnement spectral)

•Méthodes mécaniques (dilatation d’un solide, d’un liquide


ou d’un gaz)

•Méthodes électriques (résistivité, fem à la jonction de


matériaux de natures différentes, fréquence de résonance d’un
quartz)

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Les capteurs de température
Les thermocouples :
Principe du thermocouple :
Lorsque deux fils composés de
métaux différents sont raccordés
Soudure Soudure
à leurs extrémités et que l'une chaude froide

T 1 température T 2 température
d'elles est chauffée, il se produit de jonction à de jonction de
mesurer référence
une circulation de courant continu
dans le circuit. C'est l'effet
Thermoélectrique ou l’effet
Seebeck NB Par convention ,On appelle soudure chaude la jonction
de mesure et soudure froide la jonction de référence

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Les capteurs de température
Les thermocouples :
Principe du thermocouple :

Si on coupe le circuit, la tension apparaissant est fonction de la


température et de la composition des deux métaux.

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Les capteurs de température
Les thermocouples :
Principe du thermocouple :

Signal de sortie: lorsque 1 est

différente de la température 2,il


apparait une tension ‘’e ‘’
proportionnelle à l’écart entre les
deux températures.

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Les capteurs de température
Les thermocouples :
Principe du thermocouple :

Cette tension ‘’e’’ très faible (qq V) est donc proportionnelle à
la température mesurée

e=S.(1-2)

S : coefficient de Seebeck en V/°C

Avec 1 : température de la soudure chaude (°C)

2 : température de la soudure froide (°C)


Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Les capteurs de température
Les thermocouples :
Courbes caractéristiques pour différents thermocouples

Prof. BOUZI/FST/Settat
Chapitre 1: Détecteurs et capteurs industriels: Capteurs industriels
Les capteurs analogiques Les capteurs de température
Les thermocouples :
Les avantages:

Génère son signal spécial de mesure (actif)


Mesure jusqu’au 1800°C

Les inconvénients:
Nécessité d’un câble de compensation
Précision moyenne

Prof. BOUZI/FST/Settat
Instrumentation et mesure physique Capteur

Définitions
- Une photorésistance est un composant
électronique composé d’un semi-conducteur
dont la résistivité varie (souvent une
diminution) en fonction de la lumière qui
l’atteint.

- Un potentiomètre est un type de résistance


variable à trois bornes, dont une est reliée à
un curseur se déplaçant sur une piste
résistante terminée par les deux autres
bornes.

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

- L’extensométrie est la mesure des déformations. Elle est très utilisée pour la
surveillance active des ouvrages d’art tel que les ponts, les barrages ou les grands
immeubles car elle permet d’anticiper leur vieillissement et donc de planifier les
opérations de maintenance indispensables à la sécurité.

- Une photodiode est un composant semi-conducteur


ayant la capacité de détecter un rayonnement du
domaine optique et de le transformer en signal
électrique.

- Un phototransistor est un transistor bipolaire dont la base est sensible au


rayonnement lumineux ; la base est dite flottante puisqu’elle est dépourvue de
connexion. L’éclairement de la base conduit à un photocourant Iph que l’on peut
nommer courant de commande du transistor. Il apparaît dans la jonction collecteur-
base sous la forme I C   . I p h  I CE O
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

- Etalonnage est une opération qui concerne les appareils de mesure ou de restitution
de données qui vise à s’assurer que les appareils donnent bien le même résultat de
mesure. Pour les capteurs l’étalonnage est un réglage ou une caractérisation de la
réponse de l’appareil
- L’induction électromagnétique est un phénomène physique qui se manifeste par la
production d’une différence de potentiel électrique aux bornes d’un conducteur
électrique (exemple: transformateur).

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

- On appelle courants de Foucault les courants électriques créés dans une masse
conductrice, soit par la variation au cours du temps d’un champ magnétique
extérieur traversant ce milieu, soit par un déplacement de cette masse dans un
champ magnétique constant.

- On dit qu’il y a hystérésis lorsque la courbe


y = f(x) obtenue à la croissance de x ne se
Courbe exacte
superpose pas avec la courbe y = f(x) obtenue
M
à la décroissance de x. Généralement, la e
s
raison en est que les variations de y se font u
r
Courbe en hystérésis
avec un certain retard par rapport à celles de e

x, ce retard produisant des discontinuités lors


des inversions de la variation de x. Si on
Grandeur
impose à x des variations périodiques, la
courbe y = f(x) aura une forme particulière
qu’on appelle cycle d’hystérésis.
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Grandeur physique

• Mécanique : déplacement, force, masse, débit etc…

• Thermique : température, capacité thermique, flux thermique etc…

• Electrique : courant, tension, charge, impédance, permittivité etc…

• Magnétique : champ magnétique, perméabilité, moment magnétique etc…

• Radiatif : lumière visible, rayons X, micro-ondes etc…

• (Bio) chimique: humidité, quantité de gaz, hormone etc….

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Effets physiques
• Effet thermoélectrique (effet Seebeck): Un circuit formé de deux conducteurs
de nature chimique différente, dont les jonctions sont à des températures T1 et T2,
est le siège d’une force électromotrice d’origine thermique.

V Température
extérieure T1
T1 T1
U

Métal B Métal A

Température
à mesurer T2
Soudure

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

•Effet pyroélectricité : certains cristaux présentent une polarisation électrique


proportionnelle à leur température. Ainsi, en absorbant un flux de rayonnement,
le cristal pyroélectrique va s’échauffer et ainsi sa polarisation va se modifier
entraînant une variation de tension détectable.
Matériau
Matériau
pyroélectrique
absorbant de
lumière

Impulsion Dissipateur
lumineuse thermique

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

•Effet piézoélectrique : L’application d’une contrainte mécanique à certains


matériaux dits piézoélectriques (quartz) entraîne l’apparition d’une déformation
et de deux charges électriques égales mais de signes différents sur les faces
opposées.

F A

V UAB

B

F

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

•Effet Hall : Un semi-conducteur de type parallélépipède rectangle placé dans un


champ magnétique B et parcouru par un courant électrique I créent dans le
matériau une différence de potentiel UH.


B  I
 B
B

V UAB
e

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

La tension de Hall UH est définie par la relation suivante :

I .B
UH  RH .
e

RH : constante de Hall (dépend du semi-conducteur)


I : intensité de la source du courant
B : intensité du champ magnétique
e : épaisseur du barreau semiconducteur

Si on maintient le courant I constant, on a donc une tension UH


proportionnelle au champ magnétique B 

I
U H  k .B avec k  RH
e
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

• Effet d’induction électromagnétique : La variation du flux d’induction


magnétique dans un circuit électrique est le siège d’une force-électromotrice
induite.


B

B
  i
B
R V
Us

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

•Effet photoélectrique : La libération de charges électriques dans la matière sous


l’influence d’un rayonnement lumineux ou plus généralement d’une onde
électromagnétique.

Rayonnement
I

R U

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

•Effet photovoltaïque : Des électrons et des trous sont libérés au voisinage d’une
jonction PN illuminée, leur déplacement modifie la tension à ses bornes.

Rayonnement

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Différentes familles de capteurs


On peut classer les capteurs en deux catégories selon les phénomènes
mises en jeux et la caractéristique électrique de la grandeur de sortie.
Cette classification influe sur le conditionneur qui lui est associé.

 Capteurs actifs

 Capteurs passifs.

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteurs actifs

• Il est généralement fondé dans son principe sur un effet physique qui

assure la conversion en énergie électrique de la forme d’énergie propre à

la grandeur physique à prélever

• Ce capteur fonctionne comme générateur.

• Il est équivalent à un dipôle actif qui peut être du type courant, tension

ou charge.

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Les principes physiques mis en jeu sont présentés ci-dessous :

Grandeur physique mesurée Effet utilisé Grandeur de sortie


Température thermoélectricité Tension
Photoémission Courant
Flux de rayonnement optique Effet photovoltaïque Tension
Effet photoélectrique Tension
Force
Piézoélectrique Charge électrique
Pression
Accélération Induction
Tension
Vitesse électromagnétique
Position
Effet Hall Tension
Courant

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteurs passifs
• Il se comporte en sortie comme un dipôle passif qui peut être résistif,
capacitif ou inductif.
• Il s’agit généralement d’impédance dont l’un des paramètres
déterminant est sensible à la grandeur mesurée.

La variation d’impédance résulte :


• soit d’une variation de dimension du capteur, c’est le principe de
fonctionnement d’un grand nombre de capteur
• soit d’une déformation résultante de force ou de grandeur s’y
ramenant

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Les principes physiques mis en jeu sont présentés ci-dessous :

Caractéristique
Grandeur mesurée Type de matériau utilisé
électrique sensible
Température Résistivité Métaux : platine, nickel, cuivre…
Très basse température Constante diélectrique Verre
Flux de rayonnement optique résistivité Semi-conducteur
Résistivité Alliage de nickel, silicium dopé
Déformation Perméabilité
Alliage ferromagnétique
magnétique
Matériaux magnéto résistants :
Position Résistivité
bismuth, antimoine d’indium
Humidité Résistivité Chlorure de lithium

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteurs à effet piézoélectrique

Capteur de force

Métal F
Mise en
Ampli forme
Us

 Quartz
F
Réaction du support

U s  k .( F  F )  2 .k . F

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteur de pression

Enceinte à la Ampli Us
pression P 
F 
F0
Capteur de force
de surface S

F F0
P et P0 
S S
U s  k .( F  F0 )  k .S .( P  P0 )

U s  k '.( P  P0 )

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteur d’accélération

Force F exercée
par la masse m
sur le capteur Masse m
suspendue


F
Capteur de
force

V

F  m .a et U s  2 .k .F

U s  2 .k .m .a

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteurs à effet Hall


Capteur de champ magnétique

La sensibilité de ce capteur pourra être


ajustée en agissant sur le courant I et sur
le gain A.

Générateur Ampli
Capteur
UH Us
de courant Hall U s  A.U H
continu

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteur de proximité
Lorsqu’on approche un aimant du capteur, la différence de potentiel aux
bornes de la plaquette conductrice varie; ce qui permet la détection de
proximité.

Capteur à
effet Hall N S
Aimant

Capteur à effet Hall permet les mesures de position ou de déplacement à


travers une paroi non ferromagnétique séparant de la sonde l’objet
support de l’aimant
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteur de courant

Il permet de mesurer l’intensité d’un courant électrique sans ouvrir le circuit.

Conducteur
parcouru par
un courant I
Capteur de champ
magnétique

Entrefer
Tore de métal de
perméabilité 

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Ce capteur est utilisé pour mesurer les forts courants ses avantages sont :
• pas de détérioration des ampèremètres classiques
• pas de danger car le fil reste isolé
• rapidité d’intervention

Le courant I crée un champ magnétique proportionnel à ce courant:


B .I
2 . .r

Le capteur donne une tension:

U s  k .B  k '.I

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteurs à effet photoélectrique


Photorésistance
Une photorésistance est une résistance dont la valeur varie en fonction du
flux lumineux qu’elle reçoit
Avantages :
• bonne sensibilité
R()
• faible coût et robustesse
108

107
Inconvénients :
• temps de réponse élevé

• bande passante étroite

• sensible à la chaleur

102 Utilisation :
0 10-2 102 103 E (Lux) détection des changements obscurité-
lumière (éclairage publique).

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Photodiode

Une photodiode est une diode dont la jonction PN peut être soumise à un
éclairement lumineux
Quand la diode est éclairée, elle se comporte comme un générateur et
on affaire à une photopile

Photodiode Avantages :
I = f(U) • bonne sensibilité
4 I (mA) Obscurité
(diode normale) • faible temps de réponse
3
U (V)
Eclairement moyen
(500 lux)
(bande passante élevée).
2

1 Eclairement fort Inconvénients :


(10000 lux) • coût plus élevé qu’une
-0.5 0.5
0
1 photorésistance
-1
• nécessite un circuit de
-2
polarisation précis

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteur photoélectrique
Un capteur photoélectrique est un capteur de proximité. Il se compose d’un
émetteur de lumière associé à un récepteur. La détection d’un objet se fait par
la coupure ou variation d’un faisceau lumineux.

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

- Différents types de détection


Système barrage
Emetteur Récepteur
(diode I.R.) (photodiode)

Système reflex
Emetteur
Récepteur
Réflecteur

Système de proximité
Emetteur
Récepteur Le faisceau est perdu

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Codeurs rotatifs
Les codeurs rotatifs sont des capteurs de position angulaire. Il existe deux type
de codeurs rotatifs
-Codeurs incrémentaux
-Codeurs absolus

- Codeur rotatif incrémental

Emetteur Récepteur
(LED) (photodiode)

Chaque fois que le faisceau est coupé, le capteur envoie un signal qui permet
de connaître la variation de position de l’arbre

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Souris d’un PC

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

- Codeur rotatif absolu

Le disque possède un grand nombre de piste et chaque piste est munie d’une
diode émettrice d’un faisceau lumineux et d’une diode photosensible.
Plus il y a de pistes plus la lecture angulaire sera précise.

001 110

000 111

011 100

010 101

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteurs potentiométriques
Pour mesurer la position d’un objet, il suffit de le relier mécaniquement
au curseur C d’un potentiomètre.

A Position 1 A

max
(1-x).R

C C
R E

Position x x.R
(0<x<1) U
min

B Position 0 B

La tension U est donc proportionnelle à la position x du curseur.

x. R
U  E.  x. E
R
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Pour un déplacement angulaire on utilise un potentiomètre circulaire.

(1   ). R
C
 .R

 .R
U  E.   .E
R
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Avantages :
• simplicité d’utilisation

• faible coût.

Inconvénient :
usure mécanique (utilisation déconseillée dans les asservissements très
dynamiques).
Utilisation :
• mesures de déplacements rectilignes

• mesures d’angles de rotation

• mesure de débit de fluide Curseur


Piste
résistive
Ressort
de rappel

Fluide

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteurs à jauges d’extensiométrie


Principe
La résistance d’un conducteur est
donnée par la relation :
l
R  .
s
La déformation du conducteur (jauge)
modifie la longueur l entraînant une
variation de la résistance R. La relation
générale pour les jauges est donnée
par:

R l
 k.
R l
Où k est le facteur de jauge
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Fonctionnement d’une jauge simple


La jauge est constituée d’une piste résistive collée sur un support en
résine. Le tout est collé sur le corps dont on veut mesurer la déformation
Support Piste résistive Corps déformable
- Corps au repos
Résistance
mesurée R

Longueur l
- Corps étiré
Résistance
mesurée R+R

Longueur l+l
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteur Ultrason

Ultrason est une onde acoustique dont la fréquence est trop élevée pour être
audible par l’être humain.
On crée des ultrasons grâce à l’effet piézoélectrique. Certains matériaux dont le
quartz ont la propriété de vibrer quand on leur applique une tension.

Lorsque l’on alimente le capteur, l’élément


piézoélectrique se met à vibrer, ce qui a pour
conséquence l’apparition d’une fréquence de l’ordre
de 200KHz. La vibration est transmise à l’air ambiant
grâce à la face avant du capteur.

Le principe du capteur ultrason repose sur l’utilisation des ultrasons. Il permet la


détection et l’évaluation de la distance séparant l’objet du capteur

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

L’émetteur et le récepteur sont


situés dans le même boitier.
L’émetteur envoie un train
d’ondes qui va se réfléchir sur
l’objet à détecter et revenir à la
source

Le temps mis pour parcourir un aller-retour permet de déterminer la distance de


l’objet par rapport à la source.
Le capteur ultrason permet de détecter tout type de matériau sauf les objets
absorbant les ondes sonores.

Le signal est transmis grâce à l’air, il faut donc éviter les courants d’air qui
détourneraient le signal de leurs destinations.

Il faut éviter de détecter des objets dont l’angle d’inclinaison est trop grand car
le signal risque de ne plus revenir, ce qui rendrait toute détection impossible.
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteur capacitif
Les capteurs capacitifs sont des capteurs de proximité qui permettent de
détecter des objets métalliques ou isolants

Electrode de mesure

Electrode de garde

d
Pièce à mesurer

Un capteur capacitif est réalisé avec une électrode plane entourée d'un anneau
de garde. L'électrode forme avec la pièce à mesurer un condensateur plan. La
détermination de la distance d est réalisée en mesurant la capacité C du
 .S
condensateur, ils sont liés par l'équation : C 
d
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

La variation de la capacité d’un condensateur plan peut se faire en agissant sur


S ou d
Si le circuit est alimenté par un signal alternatif à une fréquence donnée,
lorsqu’on approche une cible, la capacitance du circuit change et le signal
s’attenue. C’est cette atténuation que l’on mesure.
Capteur inductif

Les capteurs inductifs produisent à l’extrémité


de leur tête de détection un champ magnétique
oscillant. Ce champ est généré par une self et
une capacité montée en parallèle. Lorsqu’un
objet métallique pénètre dans ce champ
oscillant, il y a perturbation de ce champ puis
atténuation du champ oscillant. Cette variation
est exploitée par un amplificateur qui délivre
un signal de sortie et le capteur commute.

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteur inductif

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteur de température
Il existe une multitude de capteurs
de température, tant par leur
technique que par leurs formes. Ils
sont employés dans de nombreux
domaines tant industriel que
domestique.

Dans la famille des capteurs de


température, il existe entre autre les
thermocouples et les sondes à
résistance.

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

- Les thermocouples créent une force électromotrice


quand la soudure chaude est différente de la soudure
froide, qui correspond à une température. Il existe des
thermocouples J (fer/constantan), K (Nickel
chrome/Nickel allié), S (Platine/Platine rhodié).

-Les sondes à résistances utilisent la variation de résistivité d’un matériau


en fonction de la température. Il existe entre autre des sondes platine
(PT 100) normalisées, des sondes à thermistances…

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Thermomètre à dilatation
C’est un thermomètre où la grandeur thermométrique est la longueur
d’une barre ou le volume d’un liquide.
Thermomètre à dilatation du solide
Ce thermomètre utilise la dilatation linéaire des métaux:
l  l 0 .(1  a . )
l est la longueur de la barre à la température 
l0 est la longueur de la barre à la température 0 °C
a est le coefficient de dilatation linéaire
Thermomètre à dilatation de liquide
Ce thermomètre utilise la dilatation différentielle entre un liquide
et le réservoir qui le contient
V  V 0 .(1   . )
α est le coefficient de dilatation apparente du couple liquide/réservoir

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Thermomètre à résistance
C’est un thermomètre où la grandeur thermométrique est la résistance
électrique d’un élément conducteur ou semi-conducteur.

R   R 0 .(1  a . )
R est la résistance à la température 
R0 est la résistance à la température 0 °C
a est le coefficient de température
Thermistance

C’est un composant passif en matériau semi-conducteur, sa résistance


varie en fonction de la température selon la loi:
  1 1 
R  R0 . exp  B.   
    0 
B et 0 sont des constantes caractéristiques du composant.
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Thermistance CTN
C’est un composant dont la résistance diminue lorsque la température
augmente. Il est caractérisé par sa grande variation de résistance pour de
faibles variations de température.

Les CTN peuvent être utilisées dans une large bande de température, de
-200 à 1000°C. Elles sont utilisées pour les mesures et le contrôle de la
température. La mesure de flux de liquides.

Résistance

CTN

0 100 Température

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Thermistance CTP

C’est une résistance semi-conductrice dont la résistance augmente avec la


température. Elle est utilisé pour la protection contre les surintensités.
Les CTP sont des thermistances dont la résistance augmente fortement
avec la température dans une plage de température limitée (typiquement
entre 0 et 100°C), mais diminue en dehors de cette zone. Elles peuvent
être utilisées come détecteur de température (moteurs, transformateurs..),
protection contre les surintensités.
Résistance

CTP

0 100 Température

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Conclusion
Les capteurs sont des composants de la chaîne d’acquisition qui prélèvent une
information sur le comportement de la partie opérative et la transforment en une
information exploitable par la partie commande.

L’information délivrée par un capteur pourra être logique (deux états), numérique
(valeur discrète) ou analogique (nécessite un module de conversion analogique-
numérique)
Les capteurs sont caractérisés selon deux critères:
- En fonction de la grandeur mesurée (capteur de position, température, pression
etc…)
- En fonction du caractère de l’information délivrée(capteur logique, numérique
ou analogique)

Les capteurs sont classés en deux catégories:


- Capteur à contact qui nécessite le contact direct avec l’objet à détecter
- Capteur à proximité

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Performances d’un capteur


1 - Mesurande
La grandeur physique à mesurer est désignée par mesurande et
représentée par m
2 - Caractéristiques d’entrée et de sortie d’un capteur  
Elle donne la relation d’évolution de la grandeur de sortie en fonction
de la grandeur d’entrée. Elle est donnée classiquement par une courbe
en régime permanent. Elle ne donne pas d’informations sur les
caractéristiques transitoires du capteur.
s  f (m )
3 - Etendue de mesure 
Elle représente les valeurs extrêmes pouvant être mesurées par le
capteur. De même elle définit la zone dans laquelle les caractéristiques
du capteur sont assurées par rapport à des spécifications données.
EM  m M ax  m M in
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

On peut classer cette zone en trois familles 

a - Zone nominale d’emploi

Zone dans laquelle le mesurande peut évoluer sans modification des


caractéristiques du capteur.

b - Zone de non détérioration


Valeurs limites des grandeurs influençant le capteur (mesurande,
température environnante, etc…) sans que les caractéristiques du
capteur ne soient modifiées après annulation de surcharges
éventuelles.
c - Zone de non destruction
Elle définit les limites garantissant la non-destruction du capteur mais
dans laquelle il peut y avoir des modifications permanentes des
caractéristiques du capteur.

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

4 - Étalonnage de capteur 
L’étalonnage d’un capteur comprend l’ensemble des opérations qui
permettent d’expliciter sous forme graphique ou algébrique la relation
entre les valeurs du mesurande et celles des grandeurs électriques à la
sortie.
Etalonnage du capteur de température LM35DZ (sonde)

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

U (V) T (°C)
1.73 19.6
1.74 20
2.14 25
2.53 30
2.96 35
3.36 40.6
3.82 46
4.16 50
4.53 55
4.96 60
5.44 65
5.83 70
6.30 75
6.76 80

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Etalonnage d’une thermistance CTN

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

T (°C) 7 17.5 20 25 30 35 40 45 50
R (Ω) 2310 1503 1070 861 705 577 476 393 329

T (°C) 55 60 65 70 75 80 85 90 95
R (Ω) 329 273 230 192 163 137 118 101 87

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

5 - Erreurs de mesures 
C’est l’écart entre la vraie valeur et la valeur mesurée. Cette erreur, qui
dépend des imperfections de la chaîne de mesure, dégrade
l’information contenue dans le signal au cours de son traitement.

6 - Sensibilité
Elle détermine l’évolution de la grandeur de sortie en fonction de la
grandeur d’entrée en un point donné. C’est la pente de la tangente à la
courbe issue de la caractéristique du capteur.

d (Grandeurde sortie )
Sensibilit é 
d ( Mesurande ) po int d 'étude

Dans la cas d’un capteur linéaire, la sensibilité du capteur est


constante.
La sensibilité d’un capteur peut être fonction du conditionneur auquel
il est associé.
Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

La sensibilité permet
 d’estimer l’ordre de grandeur de la sortie, connaissant l’ordre de
variation du mesurande
 de choisir le capteur de façon que la chaîne de mesure satisfasse aux
conditions de mesure imposées.

Remarque
Lors de conception d’une chaîne de mesure on a intérêt d’avoir une
sensibilité la plus grande possible. Ce qui rend la variation de la sortie
très significative pour une faible variation du mesurande.

a - Sensibilité en régime statique


La sensibilité en régime statique est égale à la pente de la
caractéristique statique au point de fonctionnement ; lorsque cette
caractéristique n’est pas une droite, la sensibilité dépend du point de
fonctionnement.

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Exemple
Pour une résistance de Platine de 100à 0°C, la variation en fonction
de la température est approximativement linéaire pour T compris entre
0°C et 150°C et on a:
 à 0°C S = 0.39 /°C
 à 130°C S = 0.38 /°C.

Pour une thermistance 35J3 de 5000à 25°C, la variation en fonction


de la température est non linéaire pour T compris entre 0°C et 150°C et
on a:
 à 0°C S = 835 /°C
 à 130°C S = 3,8 /°C.
Remarque
Pour mesurer des valeur de température proche de 0°C on a intérêt à
utiliser une thermistance plutôt que la résistance de Platine

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

b - Sensibilité en régime dynamique


La sensibilité en régime dynamique peut être définie lorsque le
mesurande est une fonction périodique du temps. 

m ( t )  m 0  m1 . cos( .t )
Où m0 est la composante continue à laquelle est superposée une

variation sinusoïdale d’amplitude m1 et de fréquence f 
2.
La réponse du capteur est de la forme :

s ( t )  s 0  s 1 . cos( .t   )

 s0est la composante continue issue de m0.


 s1est l’amplitude provoquée par la partie variable.
  est le déphasage entre mesurande et la sortie.

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Si le mesurande est périodique mais pas sinusoïdale, sa variation peut


être décomposée en série de Fourier. 

m (t )  m 0   m n . cos( n. .t  Φ n )
n 1

La réponse du capteur est la superposition des réponses aux différentes


composantes de m(t) 
s (t )  s 0   s n . cos( n. .t  Φ n )
n 1

Chacune des réponses étant fixée par sa propre sensibilité telle qu’elle
résulte de la réponse en fréquence:

 sn  n.
s f n     avec fn 
 mn  Q0 2.

Q0 est le point de repos sur la courbe d ’étalonnage statique

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

7 - Finesse
C’est la qualité d’un capteur à ne pas venir modifier par sa présence la
grandeur à mesurer. Cela permet d’évaluer l’influence du capteur sur la
mesure. On la définit non seulement vis-à-vis du capteur mais aussi
vis-à-vis de l’environnement d’utilisation du capteur.

8 - Linéarité
C’est la zone dans laquelle la sensibilité du capteur est indépendante de
la valeur du mesurande. Cette zone peut être définie à partir de la
définition d’une droite obtenue comme approchant au mieux la
caractéristique réelle du capteur. A partir de cette droite on définit
l’écart type de linéarité qui exprime en pourcentage l’écart maximal
entre la courbe réelle et la droite approchant la courbe. .

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

9 - Caractéristiques statiques d’un capteur

Ces paramètres permettent de prendre en compte la notion d’erreurs


accidentelles qui peuvent survenir sur un capteur. Si on a n mesures
effectuées sur un mesurande, on définit à partir de ces n mesures :

- la valeur moyenne 
m i
m  i

- l’écart type (dispersion des résultats autour de la valeur moyenne)

 m  2
i  m
 
n 1

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

a - Fidélité
Elle définit la qualité d’un capteur à délivrer une mesure répétitive
sans erreurs. L’erreur de fidélité correspond à l’écart type obtenu sur
une série de mesures correspondant à un mesurande constant. .

b - Justesse
C’est l’aptitude d’un capteur à délivrer une réponse proche de la
valeur vraie et ceci indépendamment de la notion de fidélité. Elle est
liée à la valeur moyenne obtenue sur un grand nombre de mesures par
rapport à la valeur réelle.
c - Précision
Elle définit l’écart en pourcentage que l’on peut obtenir entre la valeur
réelle et la valeur obtenue en sortie du capteur. C’est l’aptitude du
capteur à donner une mesure proche de la vraie valeur. Ainsi un
capteur précis aura à la fois une bonne fidélité et bonne justesse.

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Capteur ni fidèle ni juste Capteur juste mais non fidèle


Répartition Répartition
des valeurs Valeur des valeurs Valeur
vraie vraie
Valeur Valeur
moyenne moyenne

Valeurs Valeurs
mesurées mesurées

Capteur fidèle mais non juste Capteur fidèle et juste


Répartition Répartition
des valeurs Valeur Valeur des valeurs Valeur Valeur
vraie moyenne vraie moyenne

Valeurs Valeurs
mesurées mesurées

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

10 - Rapidité
C’est la qualité d’un capteur à suivre les variations du mesurande c'est-
à-dire le temps de réaction du capteur. On peut la chiffrer de plusieurs
manières :
• Bande passante du capteur.
• Fréquence de résonnance du capteur
• Temps de réponse à un échelon du mesurande.

11 - Temps de réponse

Le temps de réponse d’un capteur est un facteur à prendre en grande


considération dès que l’on veut suivre l’évolution temporelle d’un
phénomène

Il sert à quantifier la rapidité du capteur c’est-à-dire à apprécier son


aptitude à suivre les variations de la grandeur captée d’entrée de la
chaîne de mesure

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Si le temps de réponse était nul, le capteur serait capable de suivre


instantanément les variations de la grandeur captée. Ce n’est jamais le
cas! Il s’ensuit un régime transitoire qu’il convient de connaître.

Il est défini par l’intervalle de temps qui s’écoule entre la variation


brusque du mesurande et le moment où la sortie atteint sa valeur finale.

Dans le cas d’une réponse a un échelon du mesurande on donne les


définitions suivantes

• Temps de retard.
• Temps de montée
• Temps de retard à la chute.
• Temps de chute

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

m0

S/S0

1
0.9

0.1

tdm tm tdc tc
t

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Modélisation de la réponse d’un capteur du premier ordre

Etude théorique de la montée

pour t  0 m  0 et t  0 m  m 0
ds
A.  B.s  m 0
dt
  
t

s  s 0 .1  e  
 
m0 A
s0   
B B

t  s  0 .63 .s 0

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Modélisation de la réponse d’un capteur du premier ordre

Etude théorique de la chute

pour t  0 m  m 0 et t  0 m  0
ds
A.  B.s  0
dt
t

s  s0 .e 

m0 A
s0   
B B

t  s  0 .37 .s 0

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

m
m0

S/S0

0.63

0.37

tm tc t

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Réponse d’une LDR

R1 R2

UG GBF LED LDR UC UP

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Réponse d’une LDR pour une fréquence f=1Hz

Réponse d'une LDR


16
Uled(V) Uldr(V)

14

12

10

8
Tension (V)

4
tr

0
0 0,4 0,8 1,2 1,6 2

-2
temps(s)

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Réponse d’une LDR pour une fréquence f=10Hz

Réponse d'une LDR


16

Uled(V) Uldr(V)
14

12

10
Tension (V)

0
0 0,01 0,02 0,03 0,04 0,05 0,06 0,07 0,08 0,09 0,1 0,11 0,12 0,13 0,14 0,15 0,16

-2
temps(s)

Prof. M.BOUZI
Instrumentation et mesure physique Capteur

Réponse d’une LDR pour une fréquence f=100Hz

Réponse d'une LDR


16

Uled(V) Uldr(V)
14

12

10
Tension (V)

0
0 0,004 0,008 0,012

-2
temps(s)

Prof. M.BOUZI