Vous êtes sur la page 1sur 30

METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION Dr Y. LESSARD

Automatisme cardiaque

Preuves

Activité électrique puis mécanique (contraction = systole, repos ou


relâchement = diastole)

ECG : Electro-Cardiogramme Global

Fig. 1 : Exemple
de tracé ECG en
dérivation D2

Vues : cours sur les bases physiques concernant : dipôle électrique, mesure du
potentiel transmembranaire, de repos et d’action

Explication de l’ECG : théorie vectorielle du dipôle.


METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

POTENTIEL TRANSMEMBRANAIRE DE REPOS (Er) : QCM

Parmi les propositions suivantes, une ou plusieurs sont fausses,


lesquelles ?

Concernant le potentiel transmembranaire Er des cellules cardiaques au


repos :

A- l’intérieur est négatif par rapport à l’extérieur


B- Er est différent selon les cellules et les tissus cardiaques
C- il est dû à la diffusion transmembranaire simultanée de plusieurs types
d’ions
D- les flux ioniques se font à travers des canaux transmembranaires
lipidiques
E- un canal est spécifique pour un ion
F- les perméabilités de la membrane aux divers ions sont différentes
G- dans certaines cellules Er n’est pas stable
H- à l’intérieur de certaines cellules, Er devient de plus en plus négatif dans
le temps
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

POTENTIEL TRANSMEMBRANAIRE DE REPOS (Er) :

Fig. 2 : enregistrement du potentiel transmembranaire : polarisation (diastolique) de repos


Vrai A- l’intérieur est négatif par rapport à l’extérieur
Vrai B- Er est différent selon les cellules et les tissus cardiaques
Vrai C- il est dû à la diffusion transmembranaire simultanée de plusieurs types d’ions
Faux D- les flux ioniques se font à travers des canaux transmembranaires lipidiques
Vrai E- un canal est spécifique pour un ion
Vrai F- les perméabilités de la membrane aux divers ions sont différentes
Vrai G- dans certaines cellules Er n’est pas stable
Faux H- à l’intérieur de certaines cellules, Er devient de plus en plus négatif dans le temps
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG
INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

POTENTIEL TRANSMEMBRANAIRE DE REPOS (Er)

Propriété 1 : automatisme

Cellules automatiques : nœud sino-atrial (S-A), atrio-


ventriculaire (A-V), faisceau de HIS,
réseau de PURKINJE
Fig. 3 : tissus cardiaques Cellule pace-maker : nœud S-A

Fig. 4 : seuil d’automatisme


METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

POTENTIEL TRANSMEMBRANAIRE DE REPOS (Er)

POTENTIEL TRANSMEMBRANAIRE D’ACTION (PA) : QCM

Parmi les propositions suivantes, une ou plusieurs sont fausses, lesquelles ?

Concernant le potentiel d’action des cellules cardiaques :

A- il est dû à des modifications de perméabilité ionique des protéines-canal


B- les modifications de perméabilité des canaux sont voltage- ou hormone-
dépendantes
C- le PA présente une dépolarisation suivie d’une repolarisation
D- la dépolarisation est plus rapide que la repolarisation
E- la dépolarisation est due à l’entrée massive d’ions potassium
F- un courant calcique sortant prolonge la dépolarisation par un plateau
G- la forme du PA est différente selon les cellules et les tissus cardiaques
H- dans les cellules cardiaques le PA est plus court que dans les nerveuses et
musculaires squelettiques
I- les gradients de concentrations ioniques sont maintenus par des pompes et
échangeurs
J- certains transports d’ions utilisent de l’énergie
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

POTENTIEL TRANSMEMBRANAIRE D’ACTION (PA) :

Figure 5 : PA cardiaque
et courants
ioniques

Animation 1
(Mvts ion. transmembr.)

Vrai A- il est dû à des modifications de perméabilité ionique


des protéines-canal
Vrai B- les modifications de perméabilité des canaux sont
voltage- ou hormone- dépendantes
Vrai C- le PA présente une dépolarisation suivie d’une repolarisation
Vrai D- la dépolarisation est plus rapide que la repolarisation
Faux E- la dépolarisation est due à l’entrée massive d’ions
Faux potassium
F- un courant calcique sortant prolonge la dépolarisation par un
plateau
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

POTENTIEL TRANSMEMBRANAIRE D’ACTION (Er) :

Figure 6 : différentes formes de PA cardiaques

Vrai G- la forme du PA est différente selon les cellules et les tissus cardiaques
Faux H- dans les cellules cardiaques le PA est plus court que dans les nerveuses et musculaires
squelettiques
Vrai I- les gradients de concentrations ioniques sont maintenus par des pompes et échangeurs
Vrai J- certains transports d’ions utilisent de l’énergie
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

POTENTIEL TRANSMEMBRANAIRE D’ACTION (Er)

Propriété 2 : excitabilité

Cellule automatique : dépolarisation spontanée lente diastolique

seuil d’automatisme PA

Cellule non automatique (myocardique) : stimulus dépolarisant

Figure 7 :
cellules automatiques : Figure 8 : cellules myocardiques :
auto-stimulation stimulation externe
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

POTENTIEL TRANSMEMBRANAIRE D’ACTION (PA)

Propriété 2 : excitabilité

Figure 9 : période réfractaire :


inexcitabilité de la cellule
cardiaque

Figure 10 :activation
– inactivation
du canal
sodique
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG
INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

POTENTIEL TRANSMEMBRANAIRE D’ACTION (PA)

Propriété 3 : conduction Animation 2


- Conduction de la dépolarisation (PA) dans les (Parcours dépol-repol. card.)
tissus cardiaques tous conducteurs

- par courants locaux et par les jonctions


intercellulaires de faible résistance électrique

- à vitesse variable selon les tissus

- plus le potentiel de repos Er est négatif


plus la dépolarisation est rapide et
plus la vitesse de conduction est grande
-influx à grande vitesse dans le tissu
conducteur ventriculaire (HIS et PURKINJE)
simultanément à droite et à gauche
-ensuite dépolarisation simultanée de
l’endocarde des 2 ventricules (puis contraction).

Figure 11 : délais de propagation des PA


dans les différentes régions
cardiaques – Correspondance
temporelle avec l’ECG
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

-Champ électrique cardiaque variable : Transmission du potentiel cardiaque global jusqu’à la


peau
- Par les tissus de l’organisme de conductance variable
- Recueil de la variation globale du potentiel externe par des électrodes de surface
- Le plus facile pour comprendre l’ECG : théorie du dipôle électrique équivalent du coeur.

DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE : QCM


METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE : QCM

Parmi les propositions suivantes, une ou plusieurs sont fausses, lesquelles ?

Concernant le dipôle électrique :

A- c’est un ensemble de 2 charges électriques distinctes (distance l), égales et de


signes contraires (+q et -q)
B- un dipôle à la dimension d’une grandeur vectorielle : une origine, une amplitude,
une direction, un sens
C- l’origine du vecteur représentant est le point de potentiel nul à égale distance des 2
charges
D- la direction est la droite joignant les 2 charges
E- le sens est dirigé de +q vers -q
F- l’amplitude est inversement proportionnelle au moment du dipôle q x l
G- l’effet d’un grand nombre de charges dispersées est le même que si elles sont
réunies en leur centre de charge
(identique à la loi de gravitation de Newton)
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE

Vrai A- c’est un ensemble de 2 charges électriques distinctes (distance l), égales et de


signes contraires (+q et -q)
Vrai B- un dipôle à la dimension d’une grandeur vectorielle : une origine, une amplitude,
une direction, un sens
Vrai C- l’origine du vecteur représentant est le point de potentiel nul à égale distance des 2
charges
Vrai D- la direction est la droite joignant les 2 charges
Faux E- le sens est dirigé de +q vers -q
Faux F- l’amplitude est inversement proportionnelle au moment du dipôle q x l
Vrai G- l’effet d’un grand nombre de charges dispersées est le même que si elles sont
réunies en leur centre de charge
(identique à la loi de gravitation de Newton)
O
Figure 12 : dipôle et sa
représentation +q -q
l
vectorielle
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG
INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE


REPRESENTATION VECTORIELLE DE L’ACTIVITE ELECTRIQUE D’UNE FIBRE CARDIAQUE

Sens de propagation

Figure 13 : dipôle externe lors de la dépolarisation et de la repolarisation d’une fibre (cellule)


cardiaque
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE


REPRESENTATION VECTORIELLE DE L’ACTIVITE ELECTRIQUE D’UNE FIBRE CARDIAQUE : QCM

Parmi les propositions suivantes, une ou plusieurs sont fausses,


lesquelles ?

Concernant la représentation vectorielle dipolaire de l’activité électrique des fibres


cardiaques :

A- la zone parcourue par la phase de dépolarisation du PA peut être représentée à


l’extérieur par une charge négative
B- lorsque la phase de dépolarisation du PA arrive à l’extrémité de la fibre, la première
extrémité est encore dépolarisée
C- la zone parcourue par la repolarisation du PA peut être représentée à l’extérieur par une
charge positive
D- la zone non dépolarisée peut être représentée à l’extérieur par une charge négative
E- la zone non repolarisée peut être représentée à l’extérieur par une charge positive
F- pendant la dépolarisation, le sens du vecteur est dirigé vers la zone non dépolarisée
G- pendant la repolarisation, le sens du vecteur est dirigé vers la zone encore dépolarisée
H- lorsque la fibre est entièrement dépolarisée le vecteur est nul
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE


REPRESENTATION VECTORIELLE DE L’ACTIVITE ELECTRIQUE D’UNE FIBRE CARDIAQUE : QCM

Vrai A- la zone parcourue par la phase de dépolarisation du PA peut être représentée à l’extérieur par une
charge négative
Vrai B- lorsque la phase de dépolarisation du PA arrive à l’extrémité de la fibre, la première extrémité est
encore dépolarisée
Vrai C- la zone parcourue par la repolarisation du PA peut être représentée à l’extérieur par une charge
Faux positive
Faux D- la zone non dépolarisée peut être représentée à l’extérieur par une charge négative
Vrai E- la zone non repolarisée peut être représentée à l’extérieur par une charge positive
Faux F- pendant la dépolarisation, le sens du vecteur est dirigé vers la zone non dépolarisée
Vrai G- pendant la repolarisation, le sens du vecteur est dirigé vers la zone encore dépolarisée
H- lorsque la fibre est entièrement dépolarisée le vecteur est nul
Animation 3
( Dipôle axial ext.)

Sens de propagation
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG
INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE


REPRESENTATION VECTORIELLE DE L’ACTIVITE ELECTRIQUE D’UNE FIBRE CARDIAQUE
TRAJET ET EVOLUTION DES ONDES ELECTRIQUES DANS LE COEUR
Dépolarisation

Figure 14 : Evolution de la dépolarisation du myocarde


dans le temps
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG
INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE


REPRESENTATION VECTORIELLE DE L’ACTIVITE ELECTRIQUE D’UNE FIBRE CARDIAQUE
TRAJET ET EVOLUTION DES ONDES ELECTRIQUES DANS LE COEUR
Dépolarisation
Repolarisation

Animation 2
(Parcours dépol-repol. Card.)

Figure 15 : Evolution de la repolarisation du myocarde


dans le temps
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG
INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE


REPRESENTATION VECTORIELLE DE L’ACTIVITE ELECTRIQUE D’UNE FIBRE CARDIAQUE
TRAJET ET EVOLUTION DES ONDES ELECTRIQUES DANS LE COEUR
SURFACE D'ONDE - VECTEUR CARDIAQUE INSTANTANE

Faisceau de fibres identiques et parallèles : un plan

Figure 16 : surface d’onde :


dipôle et vecteur
régionaux
résultants

Animations 4 et 5
(Surface d’onde – dipôle card.)

Cœur entier : surfaces simultanées complexes


METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG
INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE


REPRESENTATION VECTORIELLE DE L’ACTIVITE ELECTRIQUE D’UNE FIBRE CARDIAQUE
TRAJET ET EVOLUTION DES ONDES ELECTRIQUES DANS LE COEUR
SURFACE D'ONDE - VECTEUR CARDIAQUE INSTANTANE
Somme géométrique dans l’espace de tous les vecteurs (dipôles) régionaux à chaque instant
= vecteur cardiaque instantané résultant V : variable dans le temps
- amplitude, direction et sens variables dans l’espace
- origine à peu près fixe au point O , centre de gravité du cœur de potentiel nul invariant
(pour un observateur éloigné)

Animation 6
(Vect. Card. Instant.)

Figure 17 : vecteur
cardiaque
instantané
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

SURFACE D'ONDE - VECTEUR CARDIAQUE INSTANTANE

REPRESENTATION VECTORIELLE DU DIPÔLE RESULTANT DE L’ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE : QCM

Parmi les propositions suivantes, une ou plusieurs sont fausses, lesquelles ?

Concernant la représentation vectorielle dipolaire de l’activité électrique cardiaque


globale :

A- le vecteur cardiaque résultant instantané V est la somme géométrique de tous les


vecteurs régionaux à chaque instant
B- le vecteur V représente la direction globale de toutes les charges négatives du cœur à
chaque instant du cycle cardiaque
C- pour un observateur éloigné, l’origine du vecteur V est fixe au centre de gravité du cœur
D- pendant la dépolarisation ventriculaire le vecteur V tourne dans l’espace avec la même
amplitude
E- pendant la dépolarisation atriale l’amplitude du vecteur V est faible
F- pendant la repolarisation ventriculaire l’amplitude du vecteur V est nulle
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG
INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

SURFACE D'ONDE - VECTEUR CARDIAQUE INSTANTANE

Vrai A- le vecteur cardiaque résultant instantané V est la somme géométrique de tous les vecteurs
régionaux à chaque instant
Faux B- le vecteur V représente la direction globale de toutes les charges négatives du cœur à chaque
instant du cycle cardiaque
Vrai C- pour un observateur éloigné, l’origine du vecteur V est fixe au centre de gravité du cœur
Faux D- pendant la dépolarisation ventriculaire le vecteur V tourne dans l’espace avec la même
amplitude
Vrai E- pendant la dépolarisation atriale l’amplitude du vecteur V est faible
Faux F- pendant la repolarisation ventriculaire l’amplitude du vecteur V est nulle

O
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG
INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG


DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE
REPRESENTATION VECTORIELLE DE L’ACTIVITE ELECTRIQUE D’UNE FIBRE CARDIAQUE
TRAJET ET EVOLUTION DES ONDES ELECTRIQUES DANS LE COEUR
SURFACE D'ONDE - VECTEUR CARDIAQUE INSTANTANE
LE VECTOCARDIOGRAMME (VCG) ET SES PROJECTIONS ORTHOGONALES DANS 3 PLANS

En anatomie et physiologie humaine, on définit 3 plans

Figure 19 : le vecteur cardiaque et ses


Figure 18 : le vectocardiogramme et ses projections orthogonales dans les 3
projections orthogonales plans frontal, horizontal et sagittal
Animation 7
dans les 3 plans frontal, horizontal (VCG plans)
et sagittal
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG


DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE
REPRESENTATION VECTORIELLE DE L’ACTIVITE ELECTRIQUE D’UNE FIBRE CARDIAQUE
TRAJET ET EVOLUTION DES ONDES ELECTRIQUES DANS LE COEUR
SURFACE D'ONDE - VECTEUR CARDIAQUE INSTANTANE
LE VECTOCARDIOGRAMME (VCG) ET SES PROJECTIONS ORTHOGONALES DANS 3 PLANS
ECG : ENREGISTREMENT PRATIQUE
Principe

Figure 20 :1er ECG selon


EINTHOVEN (DARWIN
Junior, 1909)

DDP entre 2 points : projection


orthogonale du vecteur cardiaque
instantané sur la droite reliant les
2 points

Choix des points : selon des


conventions internationales
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG


ECG : ENREGISTREMENT PRATIQUE
Principe
Exemple 1 : dérivations périphériques du plan frontal

-3 électrodes d’enregistrement formant un


triangle équilatéral (Triangle d’EINTHOVEN)
dont le cœur est le centre :

-bras droit (BD),


bras gauche (BG)
et jambe gauche (JG)

+ 1 électrode reliée à la terre (jambe droite)

Animation 8
(VCG frontral)

Figure 21 :enregistrement ECG :


dérivations du plan frontal
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG


ECG : ENREGISTREMENT PRATIQUE
Principe
Exemple 1 : dérivations périphériques du plan frontal
Exemple 2 : dérivations du plan horizontal (précordiales)

Dérivations V1 à V6 :
- 6 électrodes en des points précis
du thorax

- un point de potentiel nul


représentant le point O du coeur

- + 1 électrode reliée à la terre


(jambe droite)

Figure 21 :enregistrement ECG :


position des électrodes
précordiales pour les
dérivations du plan
horizontal
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG


ECG : ENREGISTREMENT PRATIQUE
Principe
Exemple 1 : dérivations périphériques du plan frontal
Exemple 2 : dérivations du plan horizontal (précordiales)

Dos

Même principe : DDP enregistrées :


projection orthogonale du vecteur
cardiaque instantané sur la droite
reliant 1 des électrodes et le point O
du coeur
V

Animation 9
(VCG horizontal)

Figure 23 :enregistrement ECG :


dérivations du plan
horizontal
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

INTRODUCTION

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE ELEMENTAIRE

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG


DIPÔLE ELECTRIQUE ET SA REPRESENTATION VECTORIELLE
REPRESENTATION VECTORIELLE DE L’ACTIVITE ELECTRIQUE D’UNE FIBRE CARDIAQUE
TRAJET ET EVOLUTION DES ONDES ELECTRIQUES DANS LE COEUR
SURFACE D'ONDE - VECTEUR CARDIAQUE INSTANTANE
LE VECTOCARDIOGRAMME (VCG) ET SES PROJECTIONS ORTHOGONALES DANS 3 PLANS
ECG : ENREGISTREMENT PRATIQUE
RECAPITULATION : QCM
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

RECAPITULATION : QCM

Parmi les propositions suivantes, une ou plusieurs sont fausses, lesquelles ?

Concernant le VCG et l’ECG :

A- chaque dérivation ECG peut être considérée comme la projection orthogonale d’un VCG-plan
sur un axe
B- les axes de dérivations ECG sont des droites passant par les électrodes de 2 points
d’enregistrement
C- le plan frontal est le plan vertical antéro-postérieur passant par le coeur
D- les 3 électrodes du plan frontal forment le triangle isocèle d’EINTHOVEN
E- il y a 4 dérivations dans le plan horizontal
F- les ondes de l’ECG ne sont pas toujours des projections des boucles du VCG
G- la dépolarisation des ventricules donne en général des plus grandes ondes que la
dépolarisation des oreillettes
H- une très grande boucle du VCG peut donner une très petite onde ECG dans certaines
dérivations
METHODES D’ETUDES EN ELECTROPHYSIOLOGIE : L’ECG

ACTIVITE ELECTRIQUE CARDIAQUE GLOBALE : ECG

RECAPITULATION :

Concernant le VCG et l’ECG :


Vrai A- chaque dérivation ECG peut être considérée comme la projection orthogonale d’un VCG-plan sur un
axe
Vrai B- les axes de dérivations ECG sont des droites passant par 2 points (électrodes) d’enregistrement
Faux C- le plan frontal est le plan vertical antéro-postérieur passant par le coeur
Faux D- les 3 électrodes du plan frontal forment le triangle isocèle d’EINTHOVEN
Faux E- il y a 4 dérivations dans le plan horizontal
Faux F- les ondes de l’ECG ne sont pas toujours des projections des boucles du VCG
Vrai G- la dépolarisation des ventricules donne en général des plus grandes ondes que la dépolarisation des
oreillettes
Vrai H- une très grande boucle du VCG peut donner une très petite onde ECG dans certaines dérivations
Dos

Vous aimerez peut-être aussi